Tag Archive | "Borel"

AOC noix de Grenoble…


L’assemblée générale du Comité interprofessionnel de la noix de Grenoble s’est déroulée avec beaucoup de sérénité. Cela n’empêche pas la vigilance sur certains dossiers….

La filière AOC noix de Grenoble représente aujourd’hui 1050 producteurs qui se répartissent 6753 hectares. 82% des superficies, 80%de producteurs en Isère, 17% de superficies et 19% des producteurs en Drôme, 38 hectares et 7 producteurs en Savoie.

Le bilan de campagne 2009 montre que 9232 tonnes sur une récolte de 13456 tonnes ont été commercialisées en AOC. Soit une progression de 15,3% par rapport à 2008. 69% ont été commercialisés à l’export et 97% en noix sèches. « C’est une bonne campagne » a précisé Yves Borel, président du CING.

A propos de l’export il a été souligné que l’Italie est un pays friand de la noix de Grenoble. Elle devance l’Allemagne et l’Espagne.

En ce qui concerne la prévision de récolte 2010, celle ci serait 20% inférieure à 2009, avec des disparités entre les zones. Cette baisse est à noter mais n’est pas catastrophique. Le tonnage prévu entrant dans la moyenne habituelle.

Yves Borel, a indiqué que la structure travaille sur plusieurs dossiers dont celui de la révision du cahier des charges. L’une des principales nouveauté concernant la Fernor qui entrerait dans l’AOC aux côtés des traditionnelles Mayette, Franquette et parisienne. L’AOC va également laisser place à L’AOP, Appellation d’Origine Protégée, qui est une norme européenne.

La noix de Grenoble sera également mise en avant à travers des campagnes publicitaires, de communications. Ceci en direction des consommateurs français qui n’ont pas la culture noix. Par contre les metteurs en marchés souhaitent que des actions du même style se mettent en place à l’étranger et « qu’il faudra se pencher très rapidement sur le marché chinois. »

Christian Nucci, vice président du conseil général de l’Isère, en charge de l’agriculture a insisté sur le fait que le plan de replantation doit se mettre en branle rapidement,  » le Conseil Général est prêt. » Il a également abordé les dossiers assurance, valorisation des variétés: » il faudra s’adapter au goût des consommateurs », irrigation, foncier et pratique des traitements.  » Tout le monde y gagnera si on se rapproche des pratiques de traitement proches du développement durable. Cela ne veut pas dire de faire et de consommer que du bio. Cela veut dire de pratiquer et de manger autrement. »

Un producteur rajoutant: « ce n’est pas parce qu’on épand, qu’on ne fait pas du bio qu’on pollue! »

Gérard Seigle Vatte président de la chambre d’agriculture de l’Isère a confirmé la bonne santé de la noix de Grenoble.  » Cela ne veut pas dire qu’il faut rester inactifs. Il faut planter des noyers, poursuivre le dossier irrigation. En Rhône alpes, une agriculture sans eau sera très vite condamnée. On doit préserver notre foncier et stopper le béton…. »

Bien entendu le problème lié à la mouche du brou a longuement fait débat. La mouche est là. Les décisions ont été prises mais il faut se mettre en évidence que malgré les traitements de forte puissance on arrivera pas à l’éradiquer. Il faudra donc la contenir….

En attendant Yves Borel a annoncé que la traditionnelle réunion qui a pour charge de faire une proposition de date de récolte est fixée au 20 septembre.

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Noix de Grenoble: bonne campagne 2009


Pour la deuxième année consécutive, le Comité interprofessionnel de la Noix de Grenoble a organisé une réunion d’information afin de présenter les actions et projets de la filière noix de Grenoble. Une pratique qui a du succès car la salle des fêtes où se tenait cette réunion était pleine!

Yves Borel, président du GING, tout en rappelant que « depuis deux ans il a fallu mettre en place le nouveau CING  « en a profité pour remercier le conseil général pour sa réactivité et l’aide qu’il a apporté aux nuciculteurs victimes d’aléas climatiques: orages de grêle en particulier. Une aide ponctuelle de 100 000 euros.

noix de grenobleChristian Nucci, vice président du Conseil général, chargé de l’agriculture lui répondant: » Le conseil général sera toujours à vos côtés et vous aider en dehors des tempêtes ce serait mieux. Pour ce on travaille sur un plan de renouvellement de la noyeraie, entre 200 et 250 hectares/an. Une opération replantation qu’il faut contractualiser tout comme la sécurisation foncière des parcelles. Il faut également assurer une veille sanitaire du verger, mener une stratégie de marque au niveau de la commercialisation, mener à bien le  dossier irrigation. Il y a du travail et nous devons le faire en partenariat…. »

Bonne campagne 2009

Le bilan, provisoire, de la campagne 2009 est bon. La production globale est de 13405 tonnes et plus de 9000 tonnes de noix de Grenoble vendues, dont 60% à l’export ( 5277 tonnes soit une hausse de 750 tonnes par rapport à l’année précédente). Le marché français est lui également en progression de 10%  à 3826 tonnes.

La forte campagne de communication faite en particulier sur les ondes de Radio France ( 180 000 euros ) y est sans doute pour quelque chose.

Au niveau des activités du CING, il a été rappelé que les actions menées par l’ODG, organisme de défense et de gestion, sont principalement consacrées à la mise en place du plan de contrôle et de révision du cahier des charges. Révision obligatoire, pas évidente à rédiger et qui devrait être appliquée en…2012.

Et Yves Borel de conclure: « Le CING veut se donner les moyens de poursuivre son ambition pour la filière: faire connaître et reconnaître l’AOC Noix de Grenoble comme un produit de qualité, source de valeur ajoutée partagée. « 

Catégorie nucicultureCommentaires fermés

ADASEA: installer malgré la crise


C’est à Moirans que s’est déroulée l’AG 2010 de l’ADASEA. Yves François président de la structure a tout de suite planté le décor: « L’année 2009 est marquée par la crise.Bon nombre d’agriculteurs ont vu leurs revenus baisser. Le nombre de bénéficiaires du RSA  (plus de 200 en agriculture) montre que la situation est difficile malgré la mise en place de plans de soutien. Dans ce contexte de crise et de mutation profonde, notre structure travaillé pour mettre en oeuvre la politique d’installation rénovée en 2009 avec la mise en place du PPP (Plan de Professionnalisation Personnalisé). »

Ceci a abouti à la création d’un pôle installation 38 suivi par la mise en place d’un référent unique accompagnant les projets du démarrage du PPP au suivi post-installation.

Il a été noté que le nombre d’installations aidées est en baisse en 2009 par rapport à l’année précédente: 52 contre 64. La crise laitière est passée par là!  De nombreux projets laitiers ont été abandonnés, une trentaine sont mis en attente. Les projets liés à la valorisation en circuits courts représentent la majorité des installations. L’installation équine a également le vent en poupe:  « Cette mode équine pose question »,  a souligné Francis Annequin, président des anciens exploitants FDSEA

Un large débat s’est instauré à propos du point Accueil installation. Celui-ci ayant pour charge principale de permettre au candidat à réussir son installation. Un point accueil qui, en 2009,  a reçu 328 candidats, dénombré 270 entretiens individuels, 800 appels téléphoniques. « Les critiques faites à son égard, à l’intégrité de son personnel, sont infondées », a prévenu le secrétaire général de la chambre d’Agriculture Yves Borel.

Yves François: « L’ADASEA poursuivra en 2010 son travail, via le pôle installation, engagé pour accompagner l’ensemble des porteurs de projets en adaptant ses services aux besoins des jeunes agriculteurs. Au niveau des transmissions nous poursuivrons notre effort afin de trouver des sites permettant des installations malgré les difficultés liées à la crise qui poussent à l’agrandissement. « 

Nous rappellerons enfin que nous mettons en ligne sur sillon38.com les offres du répertoire installation.

En 2009, 24 nouvelles offres ont été inscrites au répertoire départemental d’installation. Ce dernier s’ouvrant également aux offres rurales. En tout c’est donc 33 offres qui sont accessibles via le RDI.

Les voici. Pour connaître le détail de l’offre, cliquer sur le tableau.

offres 1





offres 2offre 3offre 4

Catégorie installationCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+