Tag Archive | "bovin"

Revenu des agriculteurs: un revenu moyen historiquement élevé, mais très contrasté


La Commission des comptes de l’agriculture de la Nation s’est réunie le 12 décembre 2012 pour examiner la situation prévisionnelle du revenu des exploitations agricoles en 2012.

Le résultat courant avant impôts des exploitations agricoles s’améliore (+4%) et atteindrait en moyenne 36 500 euros par actif en 2012, soit son plus haut niveau historique. Ce chiffre moyen est fortement à la hausse en raison des résultats exceptionnellement élevé des exploitations de grandes cultures qui sont en augmentation pour la troisième année consécutive.

La conjoncture des prix de nombreux produits agricoles a été bien orientée, c’est en particulier le cas pour :

  • les céréales et oléo-prétéagineux qui ont suivi la forte hausse des cours mondiaux ;
  • le maraichage ;
  • l’arboriculture, avec des situations diverses selon les productions et les régions en raison notamment des aléas climatiques ;
  • l’élevage hors-sol (avicole et porcin) ;

Néanmoins, d’autres secteurs sont confrontés à un repli, il s’agit là de :

  • l’élevage bovin laitier et à viande, ainsi que de l’élevage ovin confrontés à la hausse du prix des aliments ;
  • la viticulture, en raison d’une récolte faible en 2012.

Il est à noter que, globalement, l’évolution du revenu agricole en France est supérieure à la moyenne européenne.

Stéphane LE FOLL a pris acte de cette évolution et des disparités historiquement marquées entre filières : « Ces résultats me confortent dans l’idée que la répartition des crédits de la PAC doit être rééquilibrée en faveur des filières d’élevage. Ils soulignent la nécessité de mettre en place des dispositifs de lissage de la volatilité des cours des matières premières . »

Cliquer ici pour consulter  les indicateurs de revenu de l’agriculture prévisionnels pour 2012

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Concours départemental d’élevage, St Marcellin


Le quatrième concours départemental d’élevage qui s’est déroulé à St Marcellin a tenu toutes ses promesses. Il a permis de réunir en un même lieu tous les éleveurs ainsi que plusieurs espèces animales présentes sur notre département. Il a donc montrer la dynamique de l’élevage en Isère. Un élevage qui est une richesse économique pour notre département mais bien plus! Grâce à notre élevage, notre paysage est diverse et notre territoire mis en valeur car entretenu….

Le concours a été de haute tenue. Il faut dire que les critères de sélection, au niveau sanitaire en particulier ont été stricts.

68 élevages bovins ont participé à ce concours soit plus de 210 animaux (génisses et vaches) en races laitières et plus de 120 animaux ( veaux, génisses, vaches et taureaux) en races allaitantes.

En fin de présentation des animaux les juges ont eu la conclusion suivante:

« c’est un concours de niveau régional et même national pour certaines catégories. »

Voilà qui a donné du baume au coeur à l’ensemble des éleveurs présents lors de cette fête de l’élevage.

Palmarès concours départemental d’élevage, St Marcellin 20-21 août 2011

( cliquer sur la catégorie voulue)

Race Charolaise

charolais

1 – Charolais – Palmarès par section femelles

2 – Charolais – Palmarès par section mâles

3 – Charolais – Palmarès prix spéciaux

4 – Charolais – Palmarès meilleure qualité bouchère

5 – Charolais – Palmarès trophées

Race Limousine

limousine

1 – Limousin – Palmarès par section femelles

2 – Limousin – Palmarès par section mâles

3 – Limousin – Palmarès prix spéciaux

4 – Limousin – Palmarès meilleure qualité bouchère

5 – Limousin – Palmarès trophées

Bovins lait

vache 4

PALMARES BOVINS LAIT STMARCELLIN 2011-

En complément de ces différents palmarès on notera que s’est déroulée la  1ere édition du concours des meilleurs meneurs de bovins.

Les 2 éleveurs suivant ont gagné :
Fabrice GENTIL de la Chapelle de la Tour en Allaitant
Cédric GOY de Nantoin en bovin lait

A lire aussi:

Concours départemental d’élevage: palmarès ovins

Concours départemental d’élevage: de très haute tenue malgré la chaleur

Nos partenaires:

Coopenoix,

coopenoix

Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Actualité

AMB Rousset

AMB

Catégorie A la une, élevageCommentaires fermés

Soutien exceptionnel à l’élevage


Cette aide consiste en un prolongement de l’aide du DACS-AGRI ouverte dans le cadre du PSEA. Pour les ELEVEURS bovins viande et éleveurs porcins n’ayant pas demandé le DACS-AGRI au printemps, ils peuvent faire une demande jusqu’au 30/10/10 prochain à déposer en DDT- service Agriculture.

Cette aide relèvera des minimas à hauteur de 7500€ maximum sur 3 ans Pour les ELEVEURS bovins viande et éleveurs porcins ayant déjà fait une demande de DACS-AGRI au printemps, aucune démarche supplémentaire n’est à faire.

  • Sélection des bénéficiaires :
    • avoir moins de 60 ans
    • avoir la capacité professionnelle : diplôme agricole de niveau IV ou V ou justifier de 5 ans d’expérience professionnelle en tant que chef d’exploitation à titre principal ou secondaire
    • justifier d’une activité agricole en tant que chef d’exploitation agricole depuis 3 ans à titre principal (retirer au moins 50% de son revenu professionnel de l’activité agricole)
    • employer moins de 10 salariés

      Critères économiques :

  • exploitation viable dont le revenu familial par actif est -* inférieur à 1 SMIC (12444 € par an)
  • exploitation pouvant justifier d’une activité agricole et assurant l’emploi d’au moins une unité de travail non salariée
  • un endettement hors foncier au moins égal à 50% ou pour les exploitants au forfait : un ratio annuités LMT/Chiffre d’affaires au moins égal à 10%

OU

  • une diminution d’au moins 15% par rapport à la moyenne des 3 derniers EBE ou pour les exploitants au forfait une baisse de chiffre d’affaire d’au moins 5% par rapport à la moyenne du chiffre d’affaire des 3 dernières années

OU

  • une augmentation d’au moins 20 % des prêts auprès des établissements de crédits et/ou des dettes fournisseurs par rapport à l’un des 2 exercices précédents.

    Modalités d’aides :

  • prise en charge des cotisations MSA 2010 à titre personnel, en complément de la mesure MSA du PSEA
  • prise en charge des intérêts bancaires (PCIB) 2010 en complément du FAC, la prise en charge pouvant aller jusqu’à 100% des annuités
  • PCIB sur 3 ans liés à une restructuration des encours, avec un plafond de 5000€. Pas de cumul avec un prêt de reconstitution du fond de roulement.

La transparence GAEC joue dans la limite de 3.

Gestion :

Les formulaires, disponibles sur demande à la DDT sont à déposer avant le 30 octobre 2010. La DDT instruit les demandes et si la demande est éligible, réalisation d’un audit simplifié de l’exploitation par un expert choisi sur une liste par l’exploitant.

L’audit est remboursé à hauteur de 300€ soit directement à l’exploitant sur présentation de la facture soit au prestataire ayant réalisé l’audit sur présentation d’un mandat signé de l’exploitant. La réalisation de l’audit permettra de définir vers quelle prise en charge orienter l’exploitation.

Adresse de dépôt : DDT SADR 42 avenue Marcellin Berthelot 38040 Grenoble Adresse postale : DDT SADR 17 boulevard Joseph Vallier BP 45 38040 Grenoble cedex 9 Contact DDT : Sandrine Charrier au 04 76 33 45 33 ou Laurence BADIN au 04 76 33 45 20

Formulaire à télécharger

Catégorie DDAF, élevageCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+