Tag Archive | "Center parcs Roybon"

Center Parcs Roybon: nouveau blocage!


La commission d’enquête vient de donner, à l’unanimité, un avis défavorable au projet de Center Parc à Roybon, en référence à la loi sur l’eau. Douze raisons essentielles confortent cette décision.

L‘ enquête publique a été ouverte du 14 avril 2014 au 28 mai 2014 inclus , soit 45 jours, sur le territoire de la commune de Roybon suite à la demande d’autorisation, au titre de la loi sur l’eau.

Le projet s’étend sur une emprise totale,actuellement boisée, de 202 ha environ, et comporte principalement plus de 1000 habitations dénommées «cottages» (avec une capacité totale d’hébergement de 5628 lits), ainsi qu’un« centre village»,regroupant les principales attractions et services, notamment un espace aquatique.

Le complexe est disposé au dessus d’une nappe phréatique, entouré de deux cours d’eau et compte 173 hectares de zones humides.

Près de 900 m3 d’eau seraient nécessaires au fonctionnement de ce centre de loisirs.

Les 12 raisons:

- L’ABSENCE DE DELIMITATION ET DE CARACTERISATION DE LA ZONE HUMIDE AUDROIT DU SITE PROJETE

- LA SOUS EVALUATION DE LA SURFACE DE LA ZONE HUMIDE DETRUITE, ET, PLUS LARGEMENT, IMPACTEE

- L’INSUFFISANCE DES MESURES COMPENSATOIRES, AINSI QUE L’ABSENCE DE GARANTIE DE LEUR EFFECTIVITE ET PERENNITE

- LE SOUS-DIMENSIONNEMENT DES AMENAGEMENTS HYDRAULIQUES:RISQUES DE CRUES, D’EROSION ET PROBLEMES D’ETIAGE

- L’INSUFFISANTE CARACTERISATION DE L’ETAT INITIAL

- LES DEFICIENCES EN MATIERE D’EVALUATION DES INCIDENCES SUR LE MILIEU

- LE PROBLEME IRRESOLU DES VIDANGES DANS LE MILIEU NATUREL DE L’AQUAMUNDO

- LES MANQUES, OU REPORTS D’ETUDES ET DE MESURES UTILES

- LES DEFAUTS DE COMPATIBILITE AVEC LE SDAGE

- L’INSUFFISANCE DU PERIMETRE D’ENQUETE

- L’ABSENCE DE BILAN DES PROCEDURES ANTERIEURES

- LE DEFAUT DE SAISINE DE LA CNDP EN VUE D’UN DEBAT PUBLIC

Pour prendre connaissance de la totalité des conclusions, cliquer ici:

Conclusions de la commission 23 07 2014 complet signé – format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichiersauvegarder le fichier

rapport de la commission 23 07 2014 complet signé – format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier

A noter qu’il s’agit d’un avis consultatif. Le préfet de l’Isère. Le préfet de l’Isère peut autoriser, en le déclarant d’utilité publique la poursuite de ce projet.

Catégorie environnementCommentaires fermés

Center Parcs de Roybon: deux nouveaux recours


L’association « pour les Chambarans sans Center Parcs » vient de déposer deux nouveaux recours devant le tribunal administratif de Grenoble.

Ce 5 janvier, suite à un refus d’annulation de l’autorisation de défrichement de la préfecture, les avocats de l’association « pour les Chambarans sans Center Parcs » ont déposé un recours au Tribunal Administratif de Grenoble, à l’encontre de cette autorisation.

Suite au refus d’annulation de la mairie de Roybon du permis de construire,  un recours au Tribunal Administratif de Grenoble a été également déposé ce 5 janvier.

Le Center Parc de Roybon, le cinquième centre de vacances prévu en France devrait ouvrir ses portes courant 2013….il regrouperait un millier de « cottages » sur une surface de 200 hectares. Le groupe Pierre et vacances initiateur du projet annonce la création de 700 emplois.

Catégorie natureCommentaires fermés

Créabois veut faire avancer la filière bois local


Créabois Isère est l’inter-professions des métiers du bois et de la forêt du département de l’Isère. Sa vocation est de piloter la filière forêt-bois à travers la fédération, le partenariat et l’action opérationnelle, qui s’adresse aux entreprises comme aux collectivités territoriales et aux particuliers.

créabois 2

Le choix du collège Henri Wallon de St Martin-d’Hères n’est pas le fruit du hasard. En cours de reconstruction, le bois est omniprésent. Les murs et plafond de la salle où se déroulait l’AG de Créabois sont en….bois!

Au cours de son assemblée générale, qui s’est déroulée dans les nouveaux locaux du collège Henri Wallon à St Martin-d’ Hères, ou le bois est omniprésent, on a bien vu que Créabois a une activité débordante, malgré de faibles moyens.

Patrick Lambouroud, directeur de la structure a rappelé à l’assistance les actions passées de Créabois.

Le salon du bois qui se déroule au printemps à Grenoble « est une balise forte de notre action ». Un salon qui attire 30 000 personnes sur 4 jours.  » Nous avons organisé la présentation de la filière bois local, l’accueil des porteurs des projets par les professionnels, présenté des expositions, organisé plusieurs conférences… Nous avons donc été omniprésents sur ce salon…. »

Autre temps fort: le colloque annuel organisé pour le compte du Conseil général. Il s’est déroulé à Seyssins avec comme thème: bois, habitat groupé et excellence énergétique et environnemental. Il précédait la remise des trophées bois.  » Le sujet traité était passionnant mas l’auditoire était trop réduit. Le Conseil général a décidé de mettre en place une nouvelle formule afin d’attirer davantage le grand public. »

Créabois a également poursuivi son travail engagé dans le cadre de la Charte des collectivités en faveur de l’utilisation du bois. On notera que six nouvelles communes ont adhéré à cette charte dont la ville de Grenoble.

Le projet Center Parcs de Roybon a également mobilisé créabois. Rappelons que le conseil général demande que les entreprises locales et l’utilisation du bois local soient privilégiés. Un collectif de 7 entreprises rhônalpines est encore en course par rapport à l’appel d’offres. Le verdict est attendu courant septembre avec un certain optimisme.

Créabois a participé à la mise en pla ce de l’association départementale des entreprises de travaux forestiers de l’Isère.  » Il était indispensable que les-dites entreprises se fédèrent ». La structure interprofessionnelle a également participé à une étude sur la perspective de développement du pôle Trièves.

créabois

L’idéal avec la mise en place de l’éco-conditionnalité des aides est que le bois supplante le béton dans les constructions….

Le Conseil général, sur proposition de Charles Galvin, vice président chargé de la forêt, a décidé de durcir l’attribution des aides concernant l’introduction du bois dans la construction. Créabois a participé au groupe de travail chargé d’étudier ces « éco-critères ». « Chacun souhaitant que le bois soit davantage utilisé, surtout le bois local » a rappelé Michel Cochet, président de créabois.

Ce dernier soulignant que la filière est en crise: « baisse des prix, baisse des recettes, baisse des projets…. doit-on pour autant baisser les bras. Certainement pas car on sent une volonté politique concernant l’utilisation du bois. Celui ci va très vite devenir incontournable au niveau de l’environnement, de l’énergie….A nous de nous préparer à satisfaire les demandes, nous organiser. Cela passe à mon sens par trois idées fortes: adaptation-réactivité-mutation. »

En conclusion, une réflexion partie de l’assemblée: « Sachons mettre en oeuvre l’exploitation de nos forêts afin d’utiliser au minimum le bois des autres! »

Catégorie - filière boisCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2020
L Ma Me J V S D
« mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+