Tag Archive | "Chambre d’agriculture de l’Isère"

L’année 2016 se conclut dans la morosité pour l’agriculture iséroise et ses filières


Vendredi 25 novembre, à l’occasion de la dernière session de l’année
de la Chambre d’agriculture, Jean-Claude Darlet, Président, a fait le
constat d’une situation morose pour les filières agricoles du
département (hors fruits) :
• le prix très bas du lait payé aux producteurs,
• le marché de la viande peu tonique,
• le rendements des céréales en baisse et des cours au plus bas,
• la fragilité des trésoreries des exploitations.

La Chambre d’agriculture de l’Isère poursuit, avec ses partenaires
et le soutien du Département, sa mobilisation pour accompagner les
agriculteurs isérois dans cette situation difficile avec :
• 150 rendez-vous DUO ayant déjà eu lieu en 2016 avec les éleveurs,
• sa participation au Sillon Dauphinois, dispositif d’accompagnement
des agriculteurs en situation fragile,
• son implication dans le projet de Pôle agroalimentaire et l’entrée en
cette fin d’année de la phase opérationnelle. « Nous attendons des
résultats concrets permettant des retours économiques dans les
exploitations iséroises et cela, quelles que soient les filières » a
rappelé Jean-Claude Darlet.

Accueil de Gilbert Guignand, Président de la Chambre Régionale
Auvergne Rhône-Alpes et Alain Coquemer, son directeur.

Ils ont présenté les enjeux de cette nouvelle Chambre régionale (issue de la
fusion des chambres d’Auvergne et de Rhône-Alpes au 1er janvier 2016) et
son articulation avec le niveau départemental pour répondre aux besoins
des agriculteurs en proximité.
Jean-Claude Darlet a souligné l’esprit de cette nouvelle organisation :
« notre travail en réseau doit nous permettre de développer des synergies
sur nos modes d’organisation et de fonctionnement, pour un meilleur
service pour les agriculteurs de notre région ».
Il a complété par un rappel de l’existence d’une autre échelle
d’intervention : l’interdépartemental qui a fait ses preuves. « Nous avons
déjà structuré des équipes interdépartementales sur l’élevage, la forêt et
certaines productions végétales. L’efficacité de cette mutualisation nous
invite à l’amplifier ».
Vote à l’unanimité du budget primitif 2017 présenté à l’équilibre.
Il s’articule autour des axes suivants :
• Poursuivre une politique installation ambitieuse,
• Accompagner l’évolution des filières et le développement de la valeur
ajoutée,
• Renforcement de l’accompagnement technico-économique des
entreprises,
• Accompagner les collectivités dans leur schéma d’aménagement
foncier,
• Renforcement des moyens sur la protection de l’eau et l’agroécologie
• Adaptation du dispositif territorial au renforcement des intercommunalités.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Concours Départemental des Vins de l’Isère


Le Concours Départemental des Vins de l’Isère se tiendra lundi 30 mai
2016 au Clos des Capucins à Meylan à 9 h 30.

Ce concours, organisé par la Chambre d’Agriculture de l’Isère, en
partenariat avec le Syndicat des Vins de l’Isère, l’association Vitis-Vienna, le
Festival le Millésime, la Laiterie Bayard et le Vin des Alpes a pour objectif de
faire découvrir la qualité et la diversité de la production viticole
iséroise et de mettre en avant le dynamisme des vignerons du département.

Le Concours Départemental est réservé aux vignerons produisant:
• des vins sous Indication Géographique Protégée Vins de l’Isère,
avec ou sans dénominations Coteaux du Grésivaudan et Balmes
Dauphinoises,
• des vins sous AOP Vin de Savoie et Vin de Savoie cru des Abymes
pour les exploitations ayant leurs parcelles en Isère,
• des vins sous IGP Collines Rhodaniennes du secteur Seyssuel ou
ayant leur siège social en Isère,
• des Vins rosés toutes appellations confondues.

Le règlement du Concours Départemental est inscrit sur la liste des concours
vinicoles français établie par le ministre chargé de la consommation.

Le jury, composé de dégustateurs choisis parmi des restaurateurs, des
sommeliers, des cavistes, et des amateurs éclairés, évaluera les vins présentés
selon les critères habituels de la dégustation professionnelle. Seront également
présents cette année, au sein du jury :
– M. Bernard DELAYE, Président du Concours des Grands Vins de France,
– Mme Évelyne LEARD-VIBOUX, journaliste auteure,
– M. Yves PAQUIER, ancien animateur de la Fédération Internationale
des Journalistes et écrivains du Vin, responsable technique du Trophée des
7 ceps® .

Les jurés distingueront les vins de qualité dans les millésimes 2013, 2014
et 2015 pour les catégories de vins tranquilles suivantes :
Vins de l’Isère, avec ou sans dénomination Coteaux du Grésivaudan et
Balmes Dauphinoises

1) vins rouges
2) vins blancs
Vins AOP Savoie
3) vins rouges
4) vins blancs
• Vins AOP Savoie, Cru Abymes
5) vins blancs
• Vins des Collines Rhodaniennes
6) vins rouges
7) vins blancs
• Vins rosés toutes appellations confondues

Les caractéristiques visuelles, olfactives, gustatives de chaque vin seront
étudiées et chaque juré en tirera un jugement global.
Le jury décidera alors d’attribuer une ou plusieurs médailles d’or, d’argent ou de
bronze pour chacune des catégories de vins pré-citées.

Pour les vins mousseux et les vins sans indication géographique ayant le
siège de leur exploitation en Isère, un coup de coeur pourra être décerné.

Catégorie viticultureCommentaires fermés

Innov’action : le rendez-vous des agriculteurs qui innovent !


Les 18 et 19 mai et les 7 et 9 juin, dans le cadre de l’opération
nationale Innov ‘action, la Chambre d’Agriculture de l’Isère organise 4
événements chez des agriculteurs innovants.

Ces 4 portes ouvertes sont à destination des agriculteurs ou des porteurs de
projets. Sur place, chaque participant assistera à des visites, des
démonstrations, des témoignages sur les thématiques suivantes :
Le 18 mai (14h30-16h) chez Jérôme Mure Ravaud à St Romans : « entretien
des rangs de noyers : des solutions alternatives au désherbage chimique »
Le 19 mai (10h-13h) au GAEC du Terron à St Agnin sur Bion : « augmenter
l’autonomie protéique des élevages : pistes d’actions possibles »
Le 7 juin (14h-16h30) au GAEC entre Fure et Tour à Charavines : « investir
dans des équipements économes en énergie »
Le 9 juin (9h30-13h30) à Sérezin de la Tour : « le sol, un capital à connaître,
préserver, valoriser »
Aujourd’hui, l’innovation est essentielle pour répondre aux grands défis
auxquels l’agriculture est confrontée : crise des marchés, concurrence sur les
marchés européens et internationaux, changement climatique, préservation de
l’environnement…C’est pourquoi la Chambre d’agriculture de l’Isère donne la
parole à des agriculteurs innovants afin de favoriser le transfert de pratiques et
de connaissances entre agriculteurs.

En savoir plus : www.innovaction-agriculture.fr

INNOV’ACTION est réalisée avec le soutien financier du FEADER, Fonds européen pour le
Développement rural.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le Mois de l’installation : Devenir agriculteur en Isère


Chaque année, la Chambre d’agriculture de l’Isère organise le Mois de
l’Installation, à destination des porteurs de projet de création ou de
reprise d’une exploitation agricole.

L’édition 2016 comprend :

• 4 événements territoriaux : les porteurs de projets pourront y
rencontrer les partenaires de la création d’activité et les acteurs
locaux, dialoguer avec des agriculteurs déjà installés, discuter des
choix stratégiques en terme de production agricole, de statut,
d’investissements …Ces temps forts invitent à découvrir la variété des
métiers, des formations et des dispositifs d’accompagnement proposés
dans le monde agricole, pour encourager l’installation ou la reprise d’une
exploitation par de jeunes agriculteurs et agricultrices.

• Une journée départementale organisée avec tous les centres de
formation agricoles du département, sur le thème « être une femme ou
un homme et vouloir entreprendre en agriculture ! »
Le métier d’agriculteur se conjugue aussi au féminin.

Plus de 40% des agriculteurs qui s’installent chaque année dans la
région Auvergne Rhône-Alpes sont des femmes.

Cette profession est devenue tout autant accessible aux femmes qu’aux
hommes, avec des conditions de travail qui se sont améliorées et de vraies
opportunités d’épanouissement professionnel à la clé. Les contraintes liées à la
pénibilité physique, aux astreintes et au temps de travail sont réelles, mais
elles ne sont pas plus insurmontables dans le secteur agricole qu’ailleurs.
Chaque année, ce sont donc plus de 400 personnes qui assistent à ces
journées sur la création d’activité et sur la transmission montrant
ainsi un réel engouement pour les métiers de l’agriculture en Isère.

A travers l’organisation de ce mois de l’installation, la Chambre
d’agriculture réaffirme son rôle d’accompagnateur de l’installation en
agriculture et de la création d’activité en milieu rural.

PROGRAMME FEVRIER-MARS-AVRIL 2016

- Mardi 18 février à St Ismier (Lycée Horticole – bâtiment du CFPPA)
« A plusieurs c’est plus facile ?! Comment travailler en commun en agriculture »
- Mardi 23 février à Saint Clair du Rhône (EARL du Plateau)
« S’installer en Isère Rhodanienne »
- Jeudi 10 mars à Saint Ismier (Lycée Horticole) – Journée Installation
à l’attention des élèves en formation agricole
« Etre une femme ou un homme et vouloir entreprendre en agriculture ! »
- Jeudi 24 mars à Saint Chef (Communauté de communes)
« L’installation en grandes cultures dans un contexte de foncier limité : quelles
productions, quels débouchés, avec quelle valeur ajoutée ?»
- Mardi 12 Avril à Vizille (Salle de la Locomotive)
«Les opportunités d’installation en Alpes Sud Isère : s’installer en lien avec les
besoins d’un territoire »

Retrouvez des témoignages et l’actualité régionale du mois de l’installation
sur:
http://www.deveniragriculteur.fr/decouvrir-le-metier.html

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

Collecte des pneus usagés des exploitations agricoles


La collecte des pneus usagés sur les exploitations agricoles du Nord Isère aura lieu en novembre et décembre prochain.

Elle est organisée par les comités de territoires PATURIN, TERRAVAL’D, le CT BRD et la Chambre d’Agriculture de l’Isère en partenariat avec  les CDDRA Isère Porte des Alpes (IPA), Boucle du Rhône en Dauphiné (BRD) et Vals du Dauphiné(VDD), la Région Rhône Alpes, le Conseil Départemental de l’Isère et les 10 intercommunalités concernées.

Pour rappel les inscriptions sont closes depuis le 23 octobre dernier ; le seuil des volumes à collecter ayant été largement atteint voire même dépassé.

Toute personne inscrite définitivement recevra une convocation mentionnant le site de collecte identifié ; le prestataire organisera les R-V avec chaque agriculteur.

Parmi les agriculteurs inscrits en liste d’attente, ceux qui ne pourront pas participer à cette collecte seront informés par courrier.

Il est important de rappeler que le projet s’inscrivait dans une enveloppe financière et un volume à collecter contraints ; donc un certain nombre d’exploitation ne pourront y prendre part.

La continuité de l’action s’effectuera cet hiver autour de sessions d’information, visites de fermes autour des techniques alternatives à l’utilisation des pneus comme moyen de lestage des silos.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Les Conseillers Territoriaux de BRD, VDD et IPA.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Concours Départemental des Vins de l’Isère: 4ème édition


Le Concours Départemental des Vins de l’Isère se tiendra lundi 8 juin 2015 au Clos des Capucins à Meylan.

Ce concours, organisé par la Chambre d’Agriculture de l’Isère, en partenariat avec le Syndicat des Vins de l’Isère, l’association Vitis-Vienna, le Festival le
Millésime, la Laiterie Bayard et le Vin des Alpes a pour objectif de faire découvrir la qualité et la diversité de la production viticole iséroise et de mettre en
avant le dynamisme des vignerons du département.

Le Concours Départemental est réservé aux vignerons produisant:
• des vins sous Indication Géographique Protégée Vins de l’Isère, avec ou sans dénominations Coteaux du Grésivaudan et Balmes Dauphinoises,
• des vins sous AOP Vin de Savoie et Vin de Savoie cru des Abymes pour les exploitations ayant leurs parcelles en Isère,
• des vins sous IGP Collines Rhodaniennes du secteur Seyssuel ou ayant leur siège social en Isère,
• des Vins rosés toutes appellations confondues.

Le règlement du Concours Départemental est inscrit sur la liste des concours vinicoles français établie par le ministre chargé de la consommation.
Le jury, composé de dégustateurs choisis parmi des restaurateurs, des sommeliers, des cavistes, et des amateurs éclairés, évaluera les vins présentés
selon les critères habituels de la dégustation professionnelle.

Seront également présents cette année, au sein du jury :
– M. Bernard DELAYE, Président du Concours des Vins de Mâcon,
– Mme Evelyne LEARD-VIBOUX, journaliste auteur de « Vins et Vignobles en Savoie Mont-Blanc »,
– M. Yves PAQUIER, ancien animateur de la Fédération Internationale des Journalistes et écrivains du Vin, responsable technique du Trophée des 7 ceps® .

Catégorie viticultureCommentaires fermés

Enfin le  » juste prix » pour les producteurs de noix


Une étude commanditée par la profession et réalisée par CER France a été réalisée sur  les coûts de production en nuciculture pour les années 2010-2012. Celui ci se situe dans une fourchette de 2 euros à 2 euros 20.

Pierre Gallin-Martel, nuciculteur, membre de la chambre d’agriculture, vice président du Comité Interprofessionnel de la noix de Grenoble précise:  » cette étude est tout à fait fiable. Beaucoup ont été surpris par le coût élevé de production. Les résultats de cette analyse démontrent aussi que le prix payé aux producteurs n’est pas un prix excessif. « 

Bien entendu à cela il faut rajouter le revenu du producteur.  » Personnellement je pense qu’un prix se situant autour des 3 euros le kilo me semble tout à fait raisonnable. C’est en effet un prix correct et rémunérateur. N’oublions pas que depuis 5 ans le prix des intrants et de la mécanisation ont vertigineusement augmentés. »

Pierre Gallin-Martel estime que  la saison 2014 est très correcte même si la récolte est inférieure à 20% par rapport à la campagne 2013. 2013 était une grosse année et 2014 a une production inférieure de 10% par rapport une année moyenne.

Les calibres sont corrects à équilibrés et la qualité est bonne surtout pour les noix récoltées avant la période pluvieuse qui a suivi le 18 octobre  » d’ou l’intérêt de s’équiper afin d’organiser une récolte rapide.

La commercialisation a été bonne du fait qu’il n’ avait pas de stock, que la parité euro/dollar est favorable, ceci associé un un déficit d’offre par rapport à la demande.

« Il n’y a aucune raison sérieuse pour que cette situation ne perdure pas, à condition que nous soyons vigilants sur la qualité. »

Ce déficit est un gros problème et risque hélas de s’accentuer du fait que la plantation d’arbres est insuffisante » même si on constate un redressement et que les prix rémunérateurs incitent à la reprise d’exploitations ou à l’installation. « …

… » On peut se poser la question de savoir pourquoi les organisations de producteurs n’aident pas les producteurs adhérents aux investissements de plantation dans le cadre de leurs programmes opérationnels. D’autant plus que les organisations de producteurs n’utilisent pas la totalité de leurs potentiels d’aides que l’Europe leur propose.. C’est un choix stratégique pour l’avenir… »

Le vice -président du CING constate également un manque de foncier:  » l’emprise est de plus en plus forte « .

Il est à noter que l’ Etat va arrêter dès le 31/12/2015 de financer le CTIFL et les stations de recherche  » qui ont un rôle important  » comme la Senura.

Pierre Gallin-Martel précise: » il y aura une contre partie puisque l’Etat propose ENFIN la mise en place une contribution volontaire obligatoire sur tous les produits ou surfaces plantées. Cela permettra de financer la recherche et l’expérimentation. »

Membre de la chambre d’Agriculture de l’Isère, il conclue » la chambre d’Agriculture joue un rôle important, elle oriente et insuffle la politique agricole départementale. En un mot la chambre a un rôle fédérateur et moteur au niveau du dynamisme des filières. »

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Chambre d’agriculture de l’Isère: signature d’une convention cadre avec les Comités de Territoire


Vendredi 20 mars à La Tour du Pin, Jean-Claude Darlet, Président de
la Chambre d’agriculture de l’Isère a présenté le bilan de l’année
2014 lors de la première session annuelle.

Devant l’assemblée composée des élus et représentants du monde agricole,
de ses partenaires comme le Conseil Général et de l’administration
(représentée par la directrice de la Direction Départementale des
Territoires), il s’est félicité du résultat de fonctionnement équilibré atteint en
2014 et a remercié l’ensemble des élus et des équipes. En présentant le
projet de budget rectificatif 2015, il a souligné la nécessité de rester
vigilants compte tenu des réformes territoriales en cours et des évolutions
des organisations professionnelles qui interrogent quant au devenir des
ressources financières de la Chambre d’agriculture.

Face à la complexité des nouvelles règles imposées par la réforme de la
Politique Agricole Commune, il a invité toutes les forces vives des
Organisations Professionnelles Agricoles et de l’administration à
accompagner les agriculteurs. Il faudra également se mobiliser à leur côtés
pour un maximum de contractualisations dans le cadre des Projets Agro-
Environnementaux et Climatiques (PAEC) avec 6 candidatures retenues en
Isère.

Les Présidents des Comités de Territoires étaient invités à signer la
convention-cadre qui précise les objectifs et le rôle des différents acteurs :
avec l’évolution des politiques territoriales, basées de plus en plus sur des
appels à projets portés par des acteurs locaux, ce cadre contractuel entre la
Chambre d’agriculture et les Comités de Territoire permet de gagner en
efficacité au service des agriculteurs, des agricultures et des territoires.

Avant d’accueillir une délégation marocaine dans le cadre de l’accord de
partenariat entre les deux régions Rhône-Alpes et Rabat Salé Zemour Zaer
et les deux Chambres d’agriculture, celle de l’Isère et la Chambre régionale
d’agriculture de Rabat Salé Zemour Zaer, l’ensemble des membres présents
ont souhaité remercier Christian Nucci, vice-président du Conseil Général en
charge de l’agriculture, pour son engagement aux côtés des agriculteurs du
département.
Christian Nucci ne briguant pas un nouveau mandat.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

CONCOURS PRAIRIES FLEURIES: LE TRIEVES A L ‘HONNEUR


Un isérois du Trièves est gagnant du prix national 2014 de l’excellence agri-écologique au Concours général agricole des prairies fleuries.

* Le Concours général agricole des prairies fleuries : qu’est-ce que c’est ?
Il n’est pas question ici de prairies semées de jolies fleurs colorées comme on en voit parfois au bord des routes ou dans les parcs et jardins. Il s’agit de prairies naturelles agricoles gérées par des exploitants pour l’alimentation de leur bétail. Ce prix a pour objectif de récompenser les exploitations dont les prairies riches en espèces présentent le meilleur équilibre entre valeur agricole et valeur écologique.
Depuis 2014, ce concours est intégré au Concours général agricole, au même titre que les concours animaux ou les concours de produits du terroir.

* Un concours local en Trièves organisé par la FRAPNA Isère
En 2014 la FRAPNA Isère s’est inscrite auprès du comité d’organisation national pour piloter un concours en Trièves dans la catégorie prairies et fauche et pâtures de montagne. Notre objectif était de valoriser ces prairies et les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, si utiles à la biodiversité, dans un contexte global de régression de biodiversité agricole.
Les parcelles des agriculteurs participants ont été visitées par un jury composé d’experts en agronomie, écologie, apiculture, paysage et plantes médicinales, sous la présidence d’Yves François, élu de la chambre d’agriculture de l’Isère.

Lors de la remise des prix du concours local, à l’occasion de « Quelle foire », foire de la transition en Trièves, c’est le GAEC de la Ferme du Pas de l’Aiguille (Chichilianne) d’Eric Vallier et Sabine Gourdellier qui a été récompensé et qui s’est vu remettre, notamment, un billet pour concourir à Paris.

* Un concours national auquel participent les lauréats locaux
La remise des prix du Concours Général Agricole des Prairies Fleuries a donc eu lieu le 25 février dernier au Salon International de l’Agriculture.

Le GAEC de la Ferme du Pas de l’Aiguille s’est vu remettre le prix national de l’excellence agri-écologique dans la catégorie prairies et fauche et pâtures de montagne. De plus, cette exploitation a remporté le prix spécial pour la meilleure prairie apicole. Deux belles récompenses pour les exploitants soucieux de qualité et d’environnement et pour notre belle région.

* Un prix qui récompense une exploitation exemplaire
La parcelle visitée par le jury est exceptionnelle sur plusieurs points, à commencer par sa situation : au pied du vertigineux Mont Aiguille, cette prairie parait comme suspendue au-dessus du territoire du Trièves.

Grande clairière dans la forêt, elle est le refuge d’une très grande biodiversité dont la présence est favorisée par une petite source. On observe ici des chevreuils, des sangliers, des cerfs.

La prairie compte aussi des espèces remarquables : plusieurs espèces d’orchidées, des tapis de narcisses dans les endroits les plus humides, des lis martagon près de la haie. L’ambiance est à la fois intimiste et grandiose quand on découvre cet écrin fleuri au cœur de la forêt, aux teintes jaunes et rosées suivant la dominance des fleurs.

Plusieurs motivations ont amené le jury à décerner le premier prix d’excellence agri-écologique à l’éleveur : la connaissance qu’a l’éleveur de ses animaux, basée sur l’observation et le respect du bien-être animal, ses objectifs clairs de production de fourrage de qualité et d’extensification de l’exploitation, la cohérence entre ses pratiques et ses objectifs (sur la parcelle comme sur l’exploitation), la préservation de cette prairie très riche en biodiversité grâce à ses pratiques extensives, sa connaissance de la parcelle par ses observations au fil des années, la bonne santé de son troupeau, l’exemplarité du système de production (production de fourrage, élevage et transformation, la vente à la ferme et aux marchés, emploi d’un 1/2 UTH de l’extérieur).

Le dynamisme économique des exploitants est remarquable, ainsi que leur cohérence globale avec les trois piliers du développement durable qui sont les enjeux environnementaux, sociaux et économiques du territoire : la conduite extensive et en agriculture biologique témoigne d’un important respect de l’environnement, l’écotourisme est en développement sur l’exploitation (accueil touristique : roulottes en bois, emplacements pour des tentes) et les circuits courts sont favorisés (deux marchés par semaine, vente à la ferme, transformation à la ferme).

Ce dynamisme est visible sur leur site internet : http:// www.fermedupasdelaiguille.com

Catégorie environnementCommentaires fermés

Développer un territoire en consommant très peu de foncier : comment faire ?


12

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

avril 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+