Tag Archive | "Chantal Carlioz"

LE PETIT TRAIN DE LA MURE AVANCE ET ACCELERE EN VUE DE SA REPRISE A l’ETE 2020


Ce mardi 19 juin, était présentée à La Mure la Société du Train de La Mure (STLM) en présence de ses dirigeants venus signer l’avenant de transfert de la Délégation de Service Public. Cet évènement a été l’occasion de faire le point sur l’avancement du projet, les travaux ayant débuté et s’accélérant désormais. Cap vers la reprise du petit train à l’été 2020 !

Sans titre

Une équipe de professionnels engagés pour faire renaitre le petit train

Aujourd’hui à La Mure étaient présents tous les acteurs qui ont oeuvré pour la relance du petit train dans le but de réaffirmer leur soutien au projet et constater son bon avancement.
Le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, était accompagné des deux conseillers du canton, Frédérique Puissat et Fabien Mulyk, de la vice-présidente en charge du tourisme, Chantal Carlioz, ainsi que des élus locaux, Eric Bonnier et Nadine Bari, du Préfet de l’Isère, Lionel Beffre, et des représentants de la Région, Yannick Neuder et Marie-Claire Terrier, pour présenter officiellement l’équipe de la STLM. Se sont déplacés leur Président, Gérard Mayer, et Fabien Dreveton, directeur du projet, rodés sur ce type de réalisation.
Cette réunion des porteurs du projet a permis également de transférer formellement la délégation de service public (DSP) à la nouvelle société dédiée au projet du Train de La Mure (STLM).
Une équipe projets est d’ores et déjà installée localement en Matheysine et sera amenée à grandir dans les mois à venir.

« La présentation de la société et la réunion de tous les acteurs aujourd’hui est un signe : le petit train
avance bien ! Dans 2 ans maintenant, vous pourrez de nouveau embarquer dans les wagons. Nous
avons tous hâte de ce grand moment pour la Matheysine, le Trièves et l’Isère en général », appuie le
Président du Département, Jean-Pierre Barbier.

Les premiers travaux sont bien amorcés

Depuis l’annonce de reprise de l’activité en juin 2017, la Société du Train de La Mure a réalisé une
première année faite d’études et de procédures administratives en passe d’être franchies. Les premiers
travaux ont commencé ce printemps, avec le nettoyage des voies, des travaux sur les ouvrages d’art et
le matériel roulant avec la rénovation des voitures passagers. Plusieurs entreprises locales contribuent à
ces premiers travaux.
Les grands travaux battront leur plein dans une année 2019 qui comprendra notamment la
reconstruction de la gare de La Mure et le chantier du restaurant, sans oublier la remise en état de
l’intégralité de la ligne.
Le début de l’année 2020 sera une phase de finalisation et de rodage pour une mise en service au début
de l’été 2020.
« Conformément au planning des travaux, les premiers chantiers ont bien démarré. Tout avance comme
nous le souhaitons » explique Gérard Mayer, président de la STLM.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Villard de Lans: 37 tonnes de coquilles St Jacques…


La dixième fête de la coquille St Jacques organisée à Villard de Lans a tenu toutes ses promesses et même au delà.. Hélas il y a eu des mécontents ce dimanche après midi. Des visiteurs venus parfois de loin n’ont pu déguster le fameux coquillage cuisiné par les chefs, eux mêmes désemparés..!Et pour cause, les 37 tonnes de coquilles St Jacques qui ont rejoint Villard de Lans avaient trouvé preneur..

 » Nous sommes la quatrième ville de France qui vend le plus de coquilles St Jacques » a précisé Chantal Carlioz pendant que Claude Ruel, Président de l’association cuisine et passion en Vercors se demandait déjà combien de tonnes il faudra pêcher l’année prochaine..

Un premier jet se situe autour des 40 tonnes..  » Ce succès sans cesse grandissant va nous obliger à revoir toute notre organisation » annonce Claude Ruel.. Il faut dire que l’on a avoisiné les 30 000 visiteurs sur deux jours à Villard de Lans.

La fête doit son succès à la coquille mais aussi aux animations proposées par plusieurs confréries qui mettent à l’honneur les produits du terroir et ceux de la mer.. Des confréries qui intronisent plusieurs personnalités.. C’est une tradition..

Aux côtés de la confrérie de la coquille St Jacques étaient présentes les confréries du Bleu du Vercors Sassenage, St Marcellin, vins d’Uzes, de Cleebourg..

Voici un diaporama de la journée de dimanche..


Catégorie A la uneCommentaires fermés

L’ISERE VA SE DOTER D’UNE AGENCE POUR DEVELOPPER SON ATTRACTIVITE


A l’occasion du cinquantenaire de l’aéroport, Grenoble Alpes Isère, à St-Etienne-de-St Geoirs, le Département a annoncé son intention de se doter d’une agence pour renforcer l’attractivité du territoire. L’annonce a été faite pendant la soirée ayant réuni les principales forces vives faisant rayonner le département. 50 ans après les Jeux Olympiques, le Département s’appuie sur cette infrastructure de transport clef pour développer l’attractivité de l’Isère.

Photo 50 ans Aéroport 1

La célébration du cinquantenaire de l’aéroport en présence du monde économique
L’ aéroport de St-Etienne-de-St-Geoirs fête ses 50 ans. Toutes les forces vives iséroises, soit près de 700 personnes, étaient présentes à cette occasion : chefs d’entreprises, cadres de grandes groupes, représentants d’administration, élus locaux, etc.
Créé en 1968, à l’occasion des Jeux Olympiques de Grenoble, l’aéroport s’est développé et modernisé dans le temps pour être aujourd’hui un pilier de l’action touristique et économique en Isère.
Preuve de cette très bonne santé, l’aéroport a enregistré un trafic passager de 346 000 personnes en 2017, en progression de 13% par rapport à 2016. La création d’une ligne Grenoble-Londres en 2017 sur la période estivale, et pérennisée pour 2018, contribue à cette hausse, en créant un nouveau marché estival au départ de l’Isère.
Pour Jean-Claude Peyrin, vice-président du Département en charge des transports « Nous avons développé jusqu’ici un aéroport qui faisait venir essentiellement des touristes en période hivernale. C’était un point d’arrivée. Nous allons maintenant en faire un point de départ pour les Isérois : c’est le cap donné avec la ligne Grenoble-Londres de la compagnie RyanAir reconduite en 2018, qui est le début d’un nouveau développement du terminal »

Une agence autour de l’attractivité pour mieux vendre l’Isère
Partant du constat que l’attractivité est une question à traiter globalement, le Département souhaite qu’une seule agence agisse dans les domaines du développement touristique et de l’attractivité du territoire. Ainsi, le Département a exprimé à Isère Tourisme sa volonté d’agir dans ce sens, qui pourra alors engager un travail de transformation dans ce sens.
Les missions de la nouvelle agence seront de faire rayonner le département à 360°, c’est-à-dire continuer de faire la promotion de la destination Isère tout en faisant connaître ses atouts sur le plan business.


Sans titre

Pour le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, « Les territoires se livrent une bataille féroce. Nous avons d’importants atouts en Isère et nous devons nous structurer pour progresser encore en attractivité. Auprès des touristes, des investisseurs, des étudiants, etc. Avec cette agence au champ élargi, nous aurons plus de capacité d’action, toujours au service de l’Isère.»
Chantal Carlioz, Présidente d’Isère Tourisme, ajoute « Je me réjouis de la volonté du Département d’étendre les missions d’Isère Tourisme à la notion d’attractivité. Avec la marque Alpes Is(h)ere depuis plus d’un an désormais, nous vantons les mérites du territoire nationalement et internationalement. Nous avons déjà senti les premiers effets et ce n’est que le début »

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Après les coquilles, les cocos!


Pour sa deuxième édition, la fête du Coco de Paimpol a connu un franc succès qui prouve que le Vercors et la Bretagne sont vraiment des contrées amies..

Cette fête organisée par l’association cuisine et passion fait suite à la fameuse fête de la coquille St Jacques, qui rappelons le en sera à sa dixième édition en 2018…  Si on rajoute que Le bleu qui fêtera son 20ème anniversaire de l’obtention de l’AOC, on peut dire que le Vercors sera à la fête en 2018…

Pour en revenir aux  coco de Paimpol,  un haricot « demi-sec », facilement reconnaissable à la robe jaune paille et les petites marbrures violettes de sa cosse. Les grains sont blancs, d’une forme ovale presque ronde.

Ses qualités culinaires et son originalité (récolte manuelle des gousses) ont justifié l’attribution de la première appellation d’origine contrôlée décernée à un légume frais, en 1998. Tiens il fêtera aussi les 20 ans de l’obtention de ce label en 2018…

La fête a été belle et le coco de Paimpol mis à l’honneur par plusieurs chefs, parmi lesquels Vincent Grèle, chef à l’AFRAT d’Autrans qui ont utilisé tout leur savoir faire et surtout leur imagination pour proposer le coco à toutes les sauces..

La confrérie du bleu du Vercors Sassenage, très présente aux côtés de plusieurs élus dont Chantal Carlioz, maire de Villard de Lans, Jacques Adenot, président du Parc du Vercors ont tenu à être de la fête et à encourager Claude Ruel, président de l’association cuisine et passion ainsi que le bretons qui ont fait le déplacement avec beaucoup de plaisir!

On retiendra que les 4 tonnes de coco ont trouvé preneurs…

Catégorie bleu du Vercors Sassenage, terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Le petit train de La Mure est de retour !


Une nouvelle tant attendue par les Matheysins, le projet de remise en route du petit train de La Mure est officiellement lancé. Ce train existe déjà depuis de nombreuses années, exploité à l’origine pour l’activité minière, mais ce n’est que depuis 1997 qu’il est dédié à l’usage touristique. Il avait malheureusement été stoppé net par un éboulement au niveau du lac de Monteynard, en 2010, entraînant une perte de 80% des revenus touristiques locaux.

Représentant le département, le président Jean-Pierre Barbier était présent ce Jeudi 29 Juin à La Mure pour annoncer la bonne nouvelle. Pour lui, il été essentiel de remettre en route ce fer de lance du tourisme isérois, véritable attraction phare du pays matheysin. Également présente, Chantal Carlioz a tenu à rappeler que l’innovation et le patrimoine étaient de véritables piliers du territoire iserois

Il n’avait pas été possible de concrétiser un projet de relance depuis 2010. Mais cette fois, le projet a été confié à la société EDEIS, spécialiste dans l’ingénierie, les services et la gestion d’infrastructures complexes. Le budget nécessaire a été évalué à 26 Millions d’Euros, et 6 Millions d’euros ont déjà été financés par EDEIS. Le reste proviendra de fonds publics, plus de 4 Millions ont déjà été trouvés. Le département, pour l’instant toujours en recherche de fonds, se voit prêt à combler le budget manquant, et la commune de La Mure a fortement participé en acquérant plus de 8 000 m² de terrain, attribués par la suite au projet.

Le petit train comptais auparavant 70 000 voyageurs par an, l’objectif fixé par le cahier des charges était de faire passer ce chiffre à 100 000 après le redémarrage, et la société en charge s’est engagée à atteindre les 120 000 voyageurs par an après 5 ans de remise en service. Le train sera bien évidemment électrique, et doté d’une locomotive et de wagons flambants neufs, bien qu’il soit prévu d’y atteler également quelques anciens wagons pour garder un aspect historique.

Malheureusement, il ne sera pas possible de déblayer l’éboulement, seuls les 15km les plus hauts sont concernés par le chantier. Par ailleurs, les lignes aériennes de contact ont été pillées pour leur cuivre alors qu’elles avaient été rénovées en 2013.En revanche, les voies ont pu être entretenues, et tout ne sera pas à refaire. De plus, un restaurant de 180 places sera aménagé en bout de ligne sur le belvédère surplombant le lac, permettant aux clients de profiter d’un magnifique panorama.

Jean-Pierre Barbier, profitant de l’occasion pour visiter la mine image et le belvédère au dessus du lac de Monteynard, a certifié que le chantier démarrera dans les plus brefs délais. Le petit train devrait de nouveau parcourir le chemin de faire d’ici Juillet 2020.

Paul Savary

Catégorie A la une, Département de l'IsèreCommentaires fermés

« VIVEZ L’ECHAPPÉE ELECTRIQUE EN ISÈRE ! »


Pour la seconde année consécutive et après le succès de la première édition (plus de 600 participants), l’opération « Vivez l’Échappée Électrique en Isère » est renouvelée cet été.

Organisée en partenariat avec le département de l’Isère, les Moniteurs Cyclistes Français (MCF), les offices de tourisme, campings et autres socio-professionnels, cette opération est l’opportunité pour le plus grand nombre, de découvrir le Vélo à Assistance Electrique dans 53 sites répartis sur tout le département.

Entre le 1er juillet et le 4 septembre, des sorties en VAE accompagnées seront proposées chaque semaine aux vacanciers désireux de découvrir cette pratique et par la même occasion, les richesses touristiques du département.

Comment participer à une séance de découverte du VAE ?

Il suffit d’effectuer une réservation auprès du site choisi parmi les 53 proposés, pour un prix symbolique de 2€ par personne. Selon les lieux, la durée de la séance peut varier de 30 minutes à 2 heures.

Encadrés par les Moniteurs Cyclistes Français (ou par un autre prestataire dans certains sites) les participants partent par petits groupes de 4 à 8 personnes, pour une balade ludique à la découverte du territoire et de cette nouvelle pratique du vélo.

Les séances de découverte se déroulent une demi-journée par semaine pendant tout l’été, dans la plupart des sites.

La liste des sites participant à l’opération, le calendrier des animations et toutes les informations sont à retrouver sur : www.cyclo-alpes.com

Objectif du département : faire de l’Isère une destination phare pour la pratique du VAE

Avec une progression de 30% par an, le VAE ouvre de nouveaux horizons et attire une nouvelle clientèle : tout en ménageant ses efforts, il permet de rendre accessible le vélo au plus grand nombre (numéro 1 des loisirs français), que ce soit pour découvrir des parcours de loisirs en famille, pour gravir l’un des nombreux cols isérois ou pour s’élancer sur les chemins de randonnée.

Le département de l’Isère offre un terrain de jeu idéal pour la découverte du VAE. Il dispose d’une grande variété de reliefs, des plaines du Rhône aux massifs montagneux, et des parcours de qualité pour tous niveaux de pratique, parfaitement adaptés au VAE.

Comme le rappelle Chantal Carlioz, Présidente d’Isère Tourisme : «Précurseur en matière d’innovation électrique (invention de l’hydroélectricité -La Houille Blanche- en 1889), le département a naturellement saisi le virage du vélo électrique et soutient cette pratique à travers l’opération ‘’Vivez l’Echappée électrique en Isère’’ pilotée par Isère tourisme. L’objectif est de faire de l’Isère, une destination leader pour la pratique du VAE en France. Le but est aussi de faire découvrir le VAE aux clientèles touristiques, pour ensuite engendrer des locations et susciter la découverte du territoire en vélo électrique.»

La première édition en 2016 fut une réussite : plus de 13 200 kilomètres ont été parcourus par 600 touristes ayant essayé le vélo à assistance électrique.

Une large  majorité d’entre eux a émis le souhait de réitérer cette expérience. Quant aux partenaires et acteurs de la filière investis dans l’opération (Moniteurs Cycliste Français, loueurs, collectivités…), ils ont largement contribué à la réussite de cette action grâce à leur implication.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Phil Hogan en visite à la GAEC des verts sapins


Ce Jeudi 22 Juin, avant d’arriver au Global Food Forum, Phil Hogan, le commissaire européen en charge de l’agriculture s’est arrêté à la ferme de Paul Faure.

Il était accompagné de Michel Dantin, eurodéputé, Lionel Beffre, préfet de l’Isère, Chantal Carlioz, vice présidente du département, Jacques Adenot, président du parc régional du Vercors. Marie-Noëlle Battistel, député de l’Isère, Jean-Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère, Christiane Lambert, présidente du FNSEA, Franck Girard président de la communauté de communes du massif du Vercors,  Hubert Arnaud, maire d’Autrans -Méaudre; Mickaël Kraemer maire de Lans en Vercors étaient également présents.

Paul Faure, également président de Vercors Lait lui a présenté son exploitation tout en lui expliquant le fonctionnement de la coopérative. Le commissaire a décrit la ferme comme « similaire à celle où il est né en Irlande ».

Suite à sa discussion avec Paul Faure, il a évoqué la crise laitière comme un point sur lequel il était primordial de tirer des leçons.

Il a aussi affirmé que l’expérience serait essentielle à la constitution des futures politiques agricoles communes.

Par ailleurs, il souhaite faire du renouvellement des générations agricoles une priorité. Au nom des agriculteurs en général, Paul Faure, lui, a demandé à ce que les formalités administratives des agriculteurs soient amoindries, afin que ceux-ci aient davantage de temps à consacrer à leur cœur de métier.

Il a aussi souhaité que le calendrier des aides soit mieux respecté pour limiter l’imprévisibilité du secteur.

Après cette discussion, Phil Hogan, le président de Vercors lait et les autres invités  sont allés déguster quelques mets régionaux lors d’un buffet.

Paul Savary

Catégorie Union européenne, agricultureCommentaires fermés

AG du groupement des sylviculteurs du Vercors 4 montagnes


_IGP4299 (Copier)-1

L’Assemblée Générale Ordinaire du GS4M s’est déroulée à Autrans en présence d’une quarantaine de participants et d’invités parmi lesquels Chantal CARLIOZ maire de Villard de Lans et Conseillère Départementale, Jacques ADENOT Président du PNRV, Thomas GUILLET Vice-Président de la Communauté de Communes du Massif du Vercors, Guy CHARRON Président des Communes Forestières et élu de Lans en Vercors, Lionel PIET Directeur de la COFORET, Véronique Jabouille ingénieure au CRPF, Albert RAYMOND Vice-Président de l’UFP 38, Jean Louis REBUFFET Président du groupement de Belledonne.

Cette assemblée générale présidée par Daniel bonnet a permis d’aborder de nombreux problèmes et dossiers.

Avec la CCMV : l’application de la Charte Forestière du Territoire du Vercors : le Plan Pastoral de Territoire et les enjeux de l’économie alpestre – Les problèmes du gibier – la réglementation des boisements en cours de discussion …

_IGP4301 (Copier)

Des explic ations dans ce sens ont été données par Thomas Guillet et de rappeler qu’il n’est pas question d’interdire pour interdire, mais de conserver notre paysage en limitant les nuisances communes aux déplacements ou autres…

Avec le Parc : la cohabitation entre les forestiers, les agriculteurs, les touristes… La production durable, la reconnaitre et la favoriser – l’engagement entre Grenoble-Alpes Métropole et le PNRV pour la transition énergétique qui devra nous amener pour 2050 à produire l’énergie que l’on consomme.

Jacques ADENOT a confirmé sa volonté d’aller le plus loin possible dans les délais les plus courts. La place de la forêt fera l’objet de concertations

Avec le syndicat l’UFP38 : la formation des sylviculteurs, avec le soutien du CRPF, au travers des FOGEFOR – favoriser la mise en place d’un CETEF (Centre d’Etude Technique Economique et Forestier). Faire un inventaire forestier sur une parcelle, et en fonction déterminer les actions à mettre en place pour optimiser la production, en faire un suivi et communiquer les résultats  pour pouvoir reproduire l’action. Le groupement de Chartreuse s’est chargé de travailler sur plusieurs sujets.

Il est souligné l’importance d’être adhérent au syndicat car il a une place prépondérante dans toutes les structures administratives et peut négocier les directives qui nous sont imposées par l’Etat.

Avec l’UGDFI : à l’exemple de ce qui s’est déjà fait dans d’autres départements – les forestiers privés se sont regroupés dans un seul organisme – des entretiens ont déjà eu lieu et se poursuivent entre les deux structures UFP38 et UGDFI ainsi qu’avec  plusieurs personnalités locales et régionales,  Albert RAYMOND, Henri GRAS, Charles GAVIN, et Gérard CHAURAND représentant l’Union Régionale des forestiers Privés travaillent pour créer ce regroupement.

Quelques dates à noter :

La Fête du Bleu qui a eu lieu l’an dernier à Méaudre se déroulera les 29 et 30 juillet prochain à Ste Eulalie en Royans.

La prochaine Fête de Forêt de Montagne se déroulera les 16, 17 et 19 juin prochain à St Pierre de Chartreuse. Parmi les temps forts, le colloque « avenir des gros sapins »

Véronique Jabouille, ingénieure au CRPF, a présenté la nouvelle organisation du CRPF avec la grande région AURA. Des discussions se poursuivent mais malheureusement va demeurer la problématique le maintien de tous les techniciens car les aides financières se réduisent de plus en plus…
_IGP4318 (Copier)

Catégorie forêt du VercorsCommentaires fermés

Les graines d’éleveurs défilent à Paris


Le Vercors est donc installé au salon de l’agriculture à Paris ou diverses animations sont programmées afin de faire la promotion du plateau à travers son agriculture, son tourisme.

Initiative très appréciée par Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne Rhône-Alpes qui, accompagné de la vice Présidente en charge de l’agriculture, Emilie Bonnivard, a tenu à félicité et encourager le Parc à travers son président Jacques Adenot et les élus, Chantal Carlioz, maire de Villard de Lans et Franck Girard maire de St Nizier et président de la communauté de communes du massif du Vercors ( notre photo)

IMG_1251






Animation très particulière, celle qui consiste à mettre en avant les jeunes à travers l’opération  » graines « éleveurs ». Ils sont 21 « graines d’éleveurs » âgés de 6 à 16 ans et 9 « jeunes agriculteurs » à avoir pris le chemin du Salon International de l’Agriculture ce mercredi 1er mars.

Filles ou garçons, tous ont en commun cette passion de l’élevage et de l’agriculture. Depuis leur plus jeune âge, ils participent avec enthousiasme aux événements festifs du territoire. Ces rendez-vous sont pour eux l’occasion de défiler sur les rings de présentation avec les veaux, génisses ou autres animaux qu’ils ont préparé durant de longues semaines…

1



Et quelle fierté, quel bonheur pour eux que de se retrouvé accompagné des Villardes sur le ring central.. Accompagnés par Chantal Carlioz et Jacques Adenot..

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Franck Girard Carrabin président de la Communauté du massif du Vercors


Suite à la démission comme président de la Communauté de communes du massif du Vercors, voir notre article Pierre Buisson quitte la présidence de la Communauté de communes du massif du Vercors, un nouveau bureau a été élu ce jour.

CAR

Franck Girard Carrabin, maire de St Nizier du Moucherotte a été élu président.

Mickael Kraemer, maire de Lans en Vercors est élu 1er vice-président, Chantal Carlioz maire de Villard de Lans 2ème vice -Présidente.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2019
L Ma Me J V S D
« déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+