Tag Archive | "Chartreuse"

La journée de l’herbe en Chartreuse


1

Le Parc naturel régional de Chartreuse, l’Association des agriculteurs de Chartreuse, les Jeunes agriculteurs de l’Isère, les Chambres d’agriculture Isère et Savoie Mont Blanc, Isère Conseil Elevage et de nombreux partenaires vous invitent à participer à

« La Journée de l’Herbe en Chartreuse » qui se déroulera le 9 avril à Merlas, route du Col des Mille Martyrs, à l’EARL des Crêtes.

Cet évènement, à destination des agriculteurs, aura pour thème le sursemis et l’entretien des prairies.

Des ateliers techniques et des échanges avec les professionnels sur ces thèmes seront organisés lors de cette journée. Des démonstrations de matériels (sursemis, hersage, …) en présence de concessionnaires auront lieu et de nombreux stands d’informations autour du thème de la prairie seront présents.

Un espace restauration à base de produits 100 % Chartreuse ainsi qu’une buvette seront à disposition des visiteurs.

L’entrée du site est gratuite. Ouverture du site à partir de 9 h 30 jusqu’à 17 h.

2

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le label Montagne 2040 récompense l’innovation en Chartreuse


Le 13 décembre, à l’occasion de la deuxième réunion du Conseil Montagne 2040, Jean-Jacques Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, présentait aux Arcs les 30 actions labellisées dans le cadre de ces travaux.

Parmi ces projets, trois d’entre eux émanent du massif de la Chartreuse et ont été aidés directement ou indirectement par le Parc naturel régional.

Le Conseil Montagne 2040 a été créé en juillet 2014 par la Région Rhône-Alpes pour imaginer et anticiper l’avenir de la montagne au terme des trente prochaines années. Cet espace de concertation et de dialogue entre les acteurs de la montagne valorise par l’intermédiaire de ce label les actions structurantes qui font vivre au quotidien les massifs.

Les actions de Chartreuse récompensées :

Destination Parcs, des séjours touristiques originaux .

Issu des Parcs naturels régionaux de Chartreuse, des Bauges, du Vercors et des Baronnies provençales, Destination Parcs est un projet qui vise à créer de nouveaux séjours touristiques proposés par les opérateurs de voyage. Ils sont axés sur une dimension expérientielle, rendant le client acteur de son séjour et des spécificités du territoire visité, et sur la valorisation d’un tourisme durable, respectueux de l’environnement, et économiquement vertueux.

Plus d’informations : destination-parcs.fr

Ludovic Biais, artiste et forgeron.

Installé à Saint Pierre d’Entremont et issu d’une formation de serrurier métallier, Ludovic Biais est labellisé dans la catégorie « Promouvoir des conditions d’emploi durable ». Situation assez exceptionnelle pour un artisan, il s’est en effet installé en 2003 en tant que salarié au sein de la SCOP Oxalis, lui permettant d’accéder à des ressources favorisant ses conditions de travail et sa créativité.

Plus d’informations : oxalis-scop.fr/

Benoit Laval, fondateur et dirigeant de Raidlight.

Passionné de trail, Benoit Laval a créé en 2011 en partenariat avec le Parc naturel régional de Chartreuse en 2011, la Communauté de commune et la commune de Saint Pierre de Chartreuse la première station dédiée à cette discipline, proposant une base opérationnelle et des parcours dédiés. Aboutissement d’une activité tournée entièrement vers le sport et la montagne, ce projet séduit aujourd’hui de nombreux territoires en France et à l’étranger.

Plus d’infos : raidlight.com/fr/

Catégorie parcsCommentaires fermés

Sapins de Chartreuse estampillés Marque Savoie..


L’entreprise Rat-Patron jardins dont le siège d’exploitation est situé en plein coeur de la Chartreuse, à Saint Thibaud de Couz en Savoie, est une entreprise familiale par excellence.

Entreprise créée par Jean-Luc qui a eu l’idée, aux côtés de l’activité paysagère, de développer la culture du sapin de Noël, créée elle par Roger, son père dans les années 60.

Depuis Jean Luc passionné par le sapin de Noël a su faire évoluer cette activité à partir du début des années 1990.  » Mon père, agent commercial de profession, a trouvé un magasin, puis deux.. L’affaire était lancée et le bouche à oreille a été notre meilleure pub! ».

Les sapins de Noël, dont la plupart issus de Chartreuse sont à présent livrés essentiellement en jardineries et magasins spécialisés de la région Rhône-Alpes.  » Nos sapins de qualité font notre force et nous savons nous adapter.. Un client nous passe une commande complémentaire.. quelques heures après il est livré.. C’est ce service qui nous différencie de nos concurrents plus lointains.. »

4

Une qualité de produit qui se veut irréprochable et Jean Luc Rat-Patron de nous dévoiler:  » Nous avons visité des exploitations de sapins de noël en Autriche et nous avons découvert que les moutons se baladaient au milieu des arbres. Il faut dire que le pire ennemi des sapins de Noël est l’herbe.. Les moutons font donc fonction de désherbant naturel. Dès que l’on est rentré j’ai proposé à des éleveurs voisins de mettre des moutons dans nos parcelles.. Depuis c’est parfait.. l’utilisation d’herbicide est minime, une centaine de moutons se charge du travail de fauchage.. »

2

L’entreprise Sapins de Chartreuse pratique donc une culture raisonnée, avec une traçabilité bien établie, elle est respectueuse de l’environnement, produit des sapins de Noël de qualité..

Il ne manquait plus qu’une reconnaissance.

Elle vient de l’obtenir en étant référencée Marque Savoie.  » C’est une distinction de la qualité de notre travail. Nous sommes d’autant plus fiers que les produits labellisés Marque Savoie sont presque tous issus de l’agro-alimentaire. Nous sommes un peu l’exception.. Grâce à Marque Savoie nous espérons une meilleure visibilité, bénéficier de plans de communication…. »

3

Un sapin de Noël de chartreuse, estampillé Marque Savoie.. Difficile de faire mieux.

A noter que l’entreprise fait également de la vente directe au siège à Saint-Thibaud de Couz.

Gilbert PRECZ

Pour en savoir plus:

http://www.sapins-chartreuse.fr

http://www.marque-savoie.com/

Catégorie - filière bois, A la uneCommentaires fermés

Protéger l’avifaune


Vendredi 21 novembre, ERDF en Isère, la LPO en Isère, le Conseil Général de l’Isère, le Parc National des Ecrins et les Parcs Régionaux du Vercors et de la Chartreuse signeront une convention donnant naissance à un nouveau partenariat.

Cette convention, signée pour une durée trois ans, a pour but de mettre en œuvre des mesures concrètes pour réduire les risques potentiels d’électrocution de l’avifaune locale.

Le travail collaboratif du comité de pilotage composé des représentants des signataires,compilé aux cartographies et aux données en accès libre sur le site Internet participatif de la LPO Isère* permettront l’identification précise des risques de collision et d’électrocution liés à l’existence des lignes et des ouvrages aériens sur les Espaces Naturels Sensibles (ENS) d’Isère.

La LPO Isère aura un rôle de coordinateur par délégation du Conseil général et des parcs, et sera chargée d’animer les réunions du comité de pilotage tout au long de l’année.

La LPO Isère apportera son expertise technique afin d’identifier et de prioriser le traitement des sites de collision potentiels.

ERDF adaptera en conséquence ses réseaux de distribution d’électricité et financera les études, la fourniture des équipements de sécurisation et procédera à leur pose.

*www.faune-isere.org

Catégorie environnement, nature, parcsCommentaires fermés

Espace Multi-Activité et Groupe scolaire des Entremonts:




Construire un bâtiment exemplaire, l’ Espace Multi-Activité et Groupe scolaire des Entremonts , basé sur la valorisation du bois de Chartreuse et l’approche durable, est l’objectif qui a permis de fédérer volonté, compétences et passions, autour de trois axes structurants :

· Une offre plurielle pour répondre aux différents besoins d’une population de moyenne montagne

Dans un contexte de moyenne montagne, avec un habitat très dispersé, le renforcement des services à la personne est au coeur de la problématique d’attractivité et de cohésion des territoires.

La construction de l’équipement de proximité à vocation intercommunale composé de l’Espace Multi-Activité (EMA) et du Groupe scolaire est née d’une volonté politique de répondre aux besoins des habitants, en recherchant l’optimisation et la mutualisation des espaces et des services.

Ainsi ce projet vient conforter une zone d’activités à vocation scolaire, touristique, sportive et culturelle.

L’Espace Multi-Activité propose aux associations locales et aux structures sportives des 17 communes environnantes, des équipements dédiés au basket, hand, volley, foot en salle, badminton, tennis, et un magnifique mur d’escalade.

L’objectif étant de donner à cette salle multi-activité la capacité d’accueillir, dans de bonnes conditions, le public scolaire, les associations sportives pour la mise en oeuvre de leurs activités, ainsi que des manifestations sportives reflet du grand dynamisme du territoire. L’espace multi-activité pourra également être support de produits touristiques tels que stages sportifs.

Le nouveau Groupe scolaire y est adossé. Ouvert depuis mi-décembre 2013 il accueille plus de 120 enfants de Saint-Pierre-d’Entremont Isère et Savoie.

Si les maîtres d’ouvrage sont différents (communes de Saint-Pierre-d’Entremont Isère et Savoie pour le groupe scolaire et Communauté de Communes des Entremonts pour l’EMA), les projets trouvent une complémentarité forte à travers une même volonté de mise en œuvre du bois de Chartreuse, et une même unité de lieux (Le Replat).

Cette complémentarité se traduit tant par des espaces mutualisés conçus et gérés en commun que par des usages réciproques des lieux. Ainsi par exemple, la salle de motricité du groupe scolaire sert de dojo pour la pratique de judo ou taekwondo.


· Un projet architectural performant construit en associant l’ensemble des ressources locales


La composition de l’ensemble de la construction – deux bâtiments organisés sur une trame orthogonale, reliés entre eux par le préau de l’école – est directement liée aux contraintes de risques, de climat ; à la volonté de magnifier le paysage, de capter les émotions. L’écriture architecturale suit les grandes lignes du site.

L’EMA, bâtiment au volume sobre, est conçu pour que le bois de Chartreuse utilisé soit vitrine, lorsqu’on arrive depuis le village. Le bois massif, matériau et essence de l’ensemble de la construction, prélevé dans la forêt voisine, organise l’ensemble de la structure et des parements ; la charpente s’y exprime clairement.

Le groupe scolaire porte les mêmes intentions de travailler le bois de Chartreuse.

Le bois confère aux bâtiments des ambiances accueillantes et chaleureuses.

Ce projet a fait l’objet de synergies inhabituelles mettant au premier plan les compétences et les savoir-faire locaux, une opportunité unique pour les différents corps de métiers de la filière bois de Chartreuse. De l’exploitation de la ressource en bois jusqu’à sa mise en oeuvre, l’ensemble des professionnels des Entremonts a été représenté ; l’équipe de maitrise d’oeuvre s’est constituée d’un groupement d’architectes de Chartreuse passionnés par leur territoire.

La gouvernance est aussi un des points forts de l’EMA. Porté par la Communauté de Communes des Entremonts, ce projet émane de la demande des habitants et des associations.

La démarche de concertation pilotée par l’AADEC (association du territoire pour la mise en place d’une démarche participative) s’est appuyée sur 23 partenaires (locaux associations, centres de vacances, écoles et utilisateurs potentiels de la salle).

Une autre composante du projet, en complément de la gouvernance, de la valorisation de l’économie locale et du renforcement du tissu social, est la recherche de performances énergétiques.

La démarche HQE a été suivie en établissant des cibles prioritaires. L’accent a été porté sur les économies d’énergies : les deux couvertures des bâtiments supportent des panneaux photovoltaïques qui, en plus du traitement BBC, permettent d’obtenir un ensemble de bâtiments à bilan énergétique positif ! Le circuit de grande proximité emprunté par le bois, scié localement, renforce l’énergie grise du projet.


chr 2

· La haute valeur ajoutée des bois de Chartreuse

Structure poteaux-poutres, charpente, ossature bois, ont été conçus avec la mise en oeuvre de bois de haute résistance mécanique (C40), de grandes sections et de grandes portées, spécifiques au bois de Chartreuse.

La mesure de la résistance mécanique des bois, coordonnée par le Parc, a été réalisée par un bureau d’études spécialisé (mesures indicatives en forêt, sur grumes, billons, sciages verts et sciages secs). Sur les 40 grumes retenues au départ, une seule a été rejetée, preuve s’il en est de la qualité des bois.

En parallèle, une étude sur les sciages issus de Chartreuse a été menée et a démontré leur haute résistance mécanique. La conclusion de cette étude est plus que positive ! Les bois de Chartreuse testés font partie des meilleurs bois de Rhône-Alpes, qui elle-même fait partie des meilleures régions de France sur le sapin/épicéa.

Cette construction ambitieuse valorisant au mieux les bois locaux est une vitrine et a pour vocation d’être reproductible. Elle a pris toute sa dimension grâce à l’articulation de deux démarches complémentaires, la certification Bois des Alpes et la démarche de reconnaissance en AOC des Bois de Chartreuse qui ont su se coordonner tant du point de vue technique que politique.

Ce fût une occasion de tester la mise en place de la traçabilité des Bois de Chartreuse (étape incontournable pour l’obtention de la future AOC Bois de Chartreuse) et sa totale adéquation avec le système de traçabilité proposé par Bois des Alpes. L’alliance de la charpente en bois de Chartreuse avec le bardage intérieur en bois certifié Bois des Alpes le confirme aussi du point de vue esthétique.

Afin de souligner l’exemplarité de ces démarches, ces deux bâtiments font partie du programme 100 constructions publiques en bois local et du réseau de 20 bâtiments-pilotes en bois des Alpes répartis sur l’ensemble du territoire alpin et mis en œuvre dans le cadre de la stratégie forestière alpine.

Partenaires financiers du projet :

- Communauté de communes Coeur de Chartreuse.

- Etat.

- Europe.

- Région Rhône-Alpes.

- Départements de l’Isère et de la Savoie.

- Attention de je crois que l’ADEME a financé le groupe scolaire (Defi Bât)

- Parc naturel régional de Chartreuse : partenaire dans la recherche de financement et l’animation de la démarche d’utilisation du Bois de Chartreuse, notamment la qualification de la résistance mécanique des bois.

Catégorie - filière bois, A la une, Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Visites des entreprises de Chartreuse


Les 10, 11 et 12 juin 2014, les habitants et scolaires de Chartreuse sont invités à visiter les entreprises de leur territoire, l’occasion de découvrir ces entreprises habituellement fermées au public et des compétences  souvent méconnues.

chartreuse

L’économie en Chartreuse c’est quoi ?

Fortement soumise à la concurrence mondiale et des pôles d’activité voisins (Grenoble, Voiron, Chambéry, Grésivaudan), les entreprises de Chartreuse ont besoin d’innover régulièrement pour se développer et pérenniser leur existence. Dans ce contexte, les acteurs locaux (élus, collectivités, entreprises, groupements…) mènent  des actions et montent des programmes pour soutenir l’économie locale et maintenir son dynamisme.

L’activité économique chartrousine repose sur plus de 1200 entreprises et 600 exploitations agricoles. Ces entreprises sont surtout des TPE (très petites entreprises) avec un effectif moyen de 6 salariés, mais il existe aussi des entreprises avec plus de 150 employés.

Le tissu économique est diversifié avec l’artisanat, le commerce, les services, le tourisme, la filière bois, l’agriculture et l’industrie. Cette dernière représente près du quart de l’activité.

Pourquoi ces visites ?

De nombreux actifs de Chartreuse travaillent à l’extérieur et il existe une évasion commerciale significative sur le territoire. Les entreprises locales ne sont pas toutes si bien connues car certaines éprouvent des difficultés de recrutement et doivent aller chercher leurs débouchés commerciaux à l’extérieur du massif.

Aussi, si les entreprises ouvrent leurs portes, c’est pour se faire connaître, faire découvrir leurs compétences et leur constant souci d’adaptation face aux changements économiques. Le grand public pourra découvrir des entreprises aux domaines d’activité variés tels que le bois, le métal, le plastique, le papier mais aussi les services ou encore les équipements sportifs.

L’économie chartrousine en chiffres

Environ 10 000 actifs travaillent sur le territoire (estimation) dont la moitié dans le privé

2/3 des actifs du territoire travaillent à l’extérieur

Certaines franges du territoire ont des revenus plus élevés que la moyenne régionale.

Répartition des entreprises :

- Commerce/artisanat/services : 3800 emplois

- Tourisme : 1 200 emplois & 1,5 millions de visiteurs/an

- Bois : 400 emplois & 9 scieries

- Agriculture : 800 emplois & 600 exploitations

- Industrie : 1 000 emplois & 23 % de l’activité

Le programme des visites

Quand ? Les mardi 10, mercredi 11 et jeudi 12 juin entre 16h et 19h, les habitants de Chartreuse pourront choisir de visiter des entreprises en fonctionnement parmi les 16 qui ouvrent leurs portes.

Comment ça marche ? Ces visites sont entièrement gratuites. Les horaires des visites libres sont prédéterminés. Afin de permettre l’accès au plus grand nombre, deux circuits bus, gratuits aussi, sont prévus mardi et mercredi. Un quiz sur les entreprises sera organisé. Quel que soit le choix, la préinscription sur le site internet du Parc de Chartreuse ou dans les offices de tourisme est obligatoire.

En parallèle, 11 entreprises seront ouvertes aux scolaires (4e, 3e et lycées professionnels).

Enfin, le jeudi 12 juin à 18h, les visites se termineront par un temps d’échange entre entreprises et habitants autour de stands d’entreprises, d’une exposition photos et d’un buffet convivial. La remise des lots du quiz s’effectuera à cette occasion.

Organisateurs et partenaires de la manifestation

- Parc naturel régional de Chartreuse

- Entrepreneurs Chartreuse Guiers

- Communauté de Communes Cœur de Chartreuse

- Les offices de tourismes de Chartreuse

- Conseil Régional Rhône-Alpes

- Conseil général de l’Isère

Cliquez ici pour visualiser les différentes informations, programme concernant cette opération.


Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Rendez-vous de l’été aux jardins en Chartreuse


charCet l’été, partez sur les routes de Chartreuse à la découverte de celles et ceux qui valorisent le végétal, l’apprivoisent, le cultivent, le cueillent ou le transforment. 15 sites proposent des animations tout l’été en Chartreuse autour des plantes : conférences, visites, spectacles, ateliers, causeries botaniques, randonnées pédestres, expositions, safari photo… autant d’animations qui raviront petits et grands !


Ces amoureux de la flore et de la nature vous transmettront leurs savoirs et savoir-faire dans les jardins, sur les sentiers et dans les jardins ethnobotaniques. Ils vous attendent avec de nombreuses animations, ateliers, découvertes, dégustations, expositions… afin de vous faire découvrir la richesse de la flore sauvage et cultivée de Chartreuse.

Ils vous raconteront aussi l’Histoire qui unit les Hommes et les plantes en Chartreuse depuis toujours…


Les actions autour des plantes en Chartreuse


L’association Jardins du Monde Montagnes, en partenariat avec les Parcs naturels régionaux des massifs des Bauges et de Chartreuse, sillonne les routes de ces territoires depuis 2009 afin de recenser, sauvegarder et valoriser le patrimoine ethnobotanique.

Un projet qui a donné naissance à une exposition, un livre, un dépliant « La Route du végétal », un réseau de jardins ethnobotaniques en Chartreuse et de producteurs de plantes médicinales et aromatiques dans les Bauges, le tout présenté sous une bannière commune intitulée : des Plantes et des hommes.


Les jardins ethnobotaniques


Les jardins ethnobotaniques sont l’occasion de porter à connaissance le patrimoine végétal de Chartreuse et de proposer des animations au sein de ces jardins. Depuis 3 ans, l’été est un moment propice à cette découverte et à la rencontre des acteurs de ce réseau. Ainsi, 4 dates sont proposées de juin à septembre.

Le réseau des jardins, accompagné par le Parc et Jardins du Monde Montagnes, s’intègre dans de nombreuses manifestations :

- les RDV aux jardins, organisés par le ministère de la culture qui se déroulent le 1er week-end de juin sur 3 jours : cet événement est aussi l’occasion du lancer la nouvelle édition de la plaquette La route du végétal.

- les journées du patrimoine (en septembre)

Faire connaître les évènements qui se dérouleront en Chartreuse à l’occasion de « RDV de l’été aux jardins ».


D’autres dates sont également proposées en juillet et en août à l’échelle du territoire à l’initiative de Jardins du Monde Montagnes et du Parc.

Pour faire la promotion de toutes ces dates sous la même bannière, le Parc souhaite créer une affiche autour du thème « RDV de l’été aux jardins en Chartreuse » ainsi qu’un programme détaillé avec toutes les dates proposées.


Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : Programme.pdf

Catégorie nature, parcsCommentaires fermés

Le chèque cadeaux « cœur de Chartreuse »


Plus de 50 entreprises ont déjà choisi de participer à l’opération en devenant point de vente adhérents !


Depuis longtemps, ils en parlaient et même en rêvaient… Et bien voilà c’est fait, présenté mi-juin à l’initiative de l’Union Commerciale et Artisanale Laurentinoise, le chèque cadeaux « cœur de Chartreuse » vient de sortir !


Son principe est des plus simples : à l‘occasion d’un événement, Noël, fête des mères, naissance…, l’employeur (entreprise et collectivité) ou le comité d’entreprise, achète auprès de l’UCAL des chèques cadeaux d’une valeur unitaire de 15 € et les offre à ses salariés ou adhérents qui peuvent les dépenser chez les commerçants locaux, adhérents au réseau. Bien entendu, les associations ou particuliers souhaitant en faire profiter un proche, peuvent profiter des mêmes conditions.

« Cœur de Chartreuse » car cette sympathique initiative implique tous les commerçants qui le souhaitent dans les 17 communes composant la future intercommunalité du cœur du massif. Durant l’été 2013, de nombreux points de vente (plus de 50) ont ainsi adhéré au dispositif pour le rendre attractif lors du lancement officiel aux employeurs locaux et aux acteurs du territoires en septembre.

Simple dans son principe, sa mise au point qui n’a rien laissé au hasard, s’est appuyée sur une enquête permettant d’évaluer les attentes des entreprises et a été testée à l’occasion des fêtes de Noël 2012 avec un bilan prometteur. Enfin, une minutieuse phase d’études préparatoires a permis de sécuriser les aspects juridiques, fiscaux et comptables et, bien sûr, un site internet à été créé pour animer et faciliter la gestion du dispositif.

Des partenaires pour accompagner le projet

La mise en place a été soutenue par le Parc de Chartreuse qui a mis sa capacité d’ingéniérie à disposition de l’UCAL avec le concours financier du Conseil général de l’Isère et de Leader, programme d’appui aux zones rurales, financé par l’Union Européenne.

Pour Christian Allégret, commerçant initiateur et cheville ouvrière de ce dispositif innovant « c’est un moyen de lutter contre l’évasion commerciale tout en fédérant les commerçants du cœur de Chartreuse autour d’un dispositif qui offre un véritable service de proximité au consommateur ».

C’est vrai qu’il est malin ce chèque cadeau qui organise une économie circulaire et vertueuse. En achetant des chèques cadeaux « cœur de Chartreuse », les employeurs locaux offrent à leurs salariés un supplément de pouvoir d’achat à moindre coût qui, dépensé sur place, consolide l’activité des petites entreprises de Chartreuse. Et… tout le monde y gagne !

Pour en savoir plus : www.chequecadeauchartreuse.fr

Catégorie agro-alimentaire, consommationCommentaires fermés

Piochage du verâtre en Chartreuse


Jeudi 6 juin toute la journée, une opération de piochage du vérâtre va être réalisée au Col de Porte pour lutter contre la prolifération d’une plante toxique dans les prairies pâturées et tester l’effet de l’action mécanique.
Cette opération, menée depuis 6 ans par le Parc naturel régional de Chartreuse, commence à porter ses fruits.

Le verâtre

Cette plante d’alpage, sans intérêt pastoral, est toxique pour les hommes comme pour les animaux domestiques. Elle fleurit entre juin et juillet. En automne, la plante perd son caractère répulsif pour le bétail et peut provoquer des troubles digestifs importants après consommation. Du fait de sa toxicité cette plante est non désirée par les éleveurs. L’objectif est donc de restaurer une prairie d’alpage et de permettre de conserver une prairie saine pour les vaches.

Etudier l’incidence du piochage mécanique

Depuis 6 ans, une expérimentation est en cours sur les prairies du Col de Porte. 3 placettes ont été mises en place pour évaluer l’efficacité du piochage à la main.
Chaque placette a un secteur pioché et l’autre non et chaque année l’opération consiste à comparer le nombre de pieds pour chaque secteur et la taille de chacun.
Ce protocole permettra d’affirmer l’intérêt de cette méthode afin de sensibiliser les éleveurs au fait d’utiliser moins d’herbicides. Ce qui est favorable pour la qualité de l’eau, les plantes, les vaches et la santé des éleveurs.
Du temps est nécessaire néanmoins pour voir un résultat significatif, mais il semblerait qu’il y ait moins de pieds qui repoussent sur les parcelles piochées et de plus qu’ils soient plus fins. Pour confirmer ces pistes d’amélioration cette année des mesures de la largeur des tiges vont être faites.

Une action collective

Cette opération, menée par le Parc naturel régional de Chartreuse, permet de créer une journée conviviale entre tous les acteurs du territoire qui participent : les éleveurs (groupement pastoral du Charmant Som), le gestionnaire (ONF), la Fédération des alpages de l’Isère et le Parc (gestionnaire du site Natura 2000 du Charmant Som).
A cette occasion, une sensibilisation particulière à la préservation de l’environnement peut être menée pour démontrer que des solutions alternatives aux produits chimiques existent.

Catégorie environnement, montagne, natureCommentaires fermés

Rendez vous aux jardins de chartreuse


Rendez-vous aux jardins Du vendredi 31 mai au dimanche 2 juin…

En Chartreuse, ces 3 jours sont l’occasion de découvrir les jardins ethnobotaniques et les membres de la route du végétal (nouveauté)


Du vendredi 31 mai au dimanche 2 juin, les jardins sont à l’honneur, animations et découvertes sont au programme ! L’occasion de découvrir le réseau de jardins ethnobotaniques et les membres de la Route du végétal !

Cette année, c’est le Jardin ethnobotanique communal de Corbel « Les plantes vivrières et aromatiques », qui propose des animations et ateliers pendant les trois jours sur la thématique « le jardin et ses créateurs » et le samedi 1er juin tous les membres de la Route du végétal vous ouvrent leurs portes.

> Programme complet des animations en Chartreuse : http://www.parc-chartreuse.net/

Plus d’informations sur l’événement et le programme en Rhône-Alpes : http://www.rhone-alpes.culture.gouv.fr/jardins/spip.php?article35

> En savoir plus sur les jardins ethnobotanique en Chartreuse

Un partenariat avec le Parc naturel régional de Chartreuse et l’Association Jardins du Monde Montagnes a permis de mener un projet d’inventaire et de valorisation des usages des plantes, débouchant sur la création d’un réseau de jardins ethnobotaniques en lien avec le patrimoine végétal recensé.

Un jardin ethnobotanique ne peut se cantonner à une suite de plantes et d’usages associés, il raconte aussi une histoire, celles des habitants et de leur territoire tout en étant inscrit dans le présent, avec pour nouveaux passeurs de savoir : les acteurs du jardin et les visiteurs. Ce sont 9 jardins pour 9 thématiques ethnobotaniques qui composent le Réseau de jardins ethnobotaniques sur tout le territoire en 2013 (et 11 en 2014) :

· Le jardin du Camping de l’Ourson, Entremont le Vieux, Les plantes comestibles sauvages (ouverture 2012)

· Le jardin communal de Corbel, Les plantes vivrières et aromatiques (ouverture 2012)

· La ferme « Petits jardiniers » St Pierre de Chartreuse, Les plantes médicinales (ouverture 2012)

· Le jardin de l’hôpital de St Laurent du Pont, Les plantes à fleurs

· Le jardin des Cairns, Grenoble, Les plantes de Chartreuse

· Le jardin des Charmettes de la Maison Jean-Jacques Rousseau, Chambéry, Les plantes de Chartreuse

· Le jardin des Relais de Chartreuse, Col de Marcieu, St Bernard du Touvet, Les plantes tinctoriales

· Le jardin de la Chartreuse de Fontanil-Cornillon, Les pantes autour des maisons

· Le jardin de la Tisanière, St Pierre de Genebroz, Les simples au potager, comme autrefois

· Le jardin communal de St Pierre d’Entremont, Les plantes de la coopérative de cueilleurs (ouverture 2014)

· Le sentier communal d’Entremont le Vieux, Les plantes des chemins (ouverture 2014)

Catégorie nature, parcsCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+