Tag Archive | "Chartreuse"

La Chartreuse fête la Nature


La Chartreuse fête la Nature


du 20 et 24 mai prochain


La fête de la nature, c’est plus de 5000 manifestations partout en France. Ce sont 5 jours de manifestations gratuites au contact direct de la nature, pour permettre à tous les publics de la découvrir ou la re-découvrir. Balade nature, pique-nique partagé, découverte matinale, les acteurs de Chartreuse proposent de nombreuses manifestations pour connaître la riche biodiversité dont regorge le Parc naturel régional.

· Partez au fil de l’eau et découvrez le Cozon, en tout discrétion

Au détour du sentier, de nombreuses découvertes vous attendent : le Cincle plongeur, les marmites de géant, les fleurs et arbres typiques de bord de cours d’eau, les ruines d’un ancien château, des villages traditionnels au style cartusien…

http://www.fetedelanature.com/espace-acteurs/parc-naturel-ra-c-gional-de-chartreuse/partez-au-fil-de-leau-et-decouvrez-le-cozon-en-toute-discretion

· A la découverte d’un patrimoine méconnu : les papillons de nuit

C’est dans un contexte particulier que nous vous invitons à venir découvrir les espèces nocturnes, moins connues mais tout aussi remarquables, en soirée, au pied de la Réserve Naturelle Nationale des Hauts de Chartreuse, accompagnés d’un membre de la Société d’Histoire Naturelle de Savoie, spécialiste des papillons. Mr Francoz vous présentera ces espèces atypiques et vous emmènera sur les traces d’un scientifique, à la découverte d’une biodiversité fascinante et d’un travail primordial.

Rendez-vous à partir de 20h30, sur le parking du village de la Plagne, sur le départ de la route forestière, commune d’Entremont le Vieux.

En cas de temps pluvieux, un repli en salle est prévu à Entremont le Vieux.

http://www.fetedelanature.com/espace-acteurs/parc-naturel-ra-c-gional-de-chartreuse/a-la-decouverte-dun-patrimoine-meconnu-les-papillons-de-nuit

· Les Tourbières de l’Herrétang et ses habitants (Partenariat entre le Parc, le Conseil général de l’Isère et le CEN et le SIAGA)

Chaussez-vous pour une balade au cœur de l’Espace Naturel Sensible de l’Herrétang, également classé site Natura 2000, et partez à la rencontre des espèces peuplant ces milieux humides… Présentation du site, du fonctionnement d’une zone humide, des espèces peuplant ces milieux remarquables…

http://www.fetedelanature.com/espace-acteurs/parc-naturel-ra-c-gional-de-chartreuse/les-tourbieres-de-lherretang-et-ses-habitants

· Balade nature au Col du Coq (proposé par le Conseil départemental de l’Isère)

Venez découvrir ce site exceptionnel avec un point de vue magnifique sur la vallée de Grenoble. Un alpage magnifique, au pied de la dent de Crolles. Visite guidée de ce site riche de son histoire pastorale.

http://www.fetedelanature.com/espace-acteurs/da-c-partement-de-lisare/balade-nature-au-col-du-coq

· Réveil de la nature en Chartreuse (proposé par la FRAPNA Isère)

Partez pour une découverte matinale de la faune et de la flore montagnarde au printemps.
Senteurs de l’aube, concert matinale, venez plonger dans un océan de biodiversité en compagnie de Lionel, accompagnateur en montagne et spécialiste du massif de la Chartreuse. Nous cheminerons ensemble entre forêts et prairies verdoyantes et peut être, au détour d’un bosquet, aurons-nous le privilège d’apercevoir un hôte de ces lieux (ongulés, oiseaux de montagne, fleurs printanières….).

http://www.fetedelanature.com/espace-acteurs/frapna-isare/reveil-de-la-nature-en-chartreuse

· Atelier découverte au Jardin école « Les Méliades«  de Corbel

Partant de l’observation de Gilles Clément, jardinier paysagiste renommé, qu’un jardin est une note sur une partition à l’échelle planétaire », venez découvrir son rôle dans cet équilibre fragile, mais riche. Au programme rencontre avec le maillage des habitats dans et aux alentours du jardin des Méliades, jardin école situé dans une zone humide d’altitude classé. Apprendre à concevoir son jardin en harmonie des rythmes biologiques de la nature. Découvrir les techniques respectueuses du sol, et de votre dos pour réussir votre jardin. Accueillons les auxiliaires en construisant un totem à auxiliaires,…mais qui sont-ils au juste?

http://www.fetedelanature.com/espace-acteurs/jardin-a-c-cole-les-ma-c-liades/atelier-decouverte

· A la découverte du Castor Européen (proposé par la mairie Saint Badolph)

Balade le long de l’Albanne, rivière de la commune, qui abrite des castors européens. Découverte de leurs habitats, ainsi que la faune et la flore des zones humides. La balade est suivie d’un pique-nique partagé.

http://www.fetedelanature.com/espace-acteurs/mairie/a-la-decouverte-du-castor-europeen

Catégorie natureCommentaires fermés

Avant-pays savoyard-Chartreuse


S’étalant sur l’extrémité ouest du département de la Savoie et le cœur du massif de la Chartreuse, l’Avant-pays savoyard-Chartreuse forme un territoire préalpin sous l’influence croissante de Chambéry et de Grenoble.

De nombreux habitants en provenance de ces deux agglomérations s’y installent. Cet essor démographique, associé à des modes d’habitat consommateurs d’espace, place la maîtrise de l’urbanisation au cœur des réflexions stratégiques actuelles sur l’avenir du territoire.

L’arrivée massive de jeunes ménages, souvent qualifiés, modifie sensiblement le profil de la population. Toutefois, l’emploi local ne se développe pas avec la même dynamique et, désormais, environ 60 % des actifs travaillent quotidiennement en dehors du territoire.

Si ces déplacements sont le gage d’un accès plus large aux commerces et équipements pour une partie des habitants, l’adaptation d’une offre de services adaptée au renouvellement démographique demeure un enjeu pour les acteurs locaux.

Un territoire rural, au carrefour d’influences urbaines

L’Avant-pays savoyard-Chartreuse comprend, au sud, la majeure partie du massif de la Chartreuse, et dans sa partie nord, des paysages moins montagneux et plus variés, séparés de l’agglomération chambérienne par la chaîne de l’Épine à l’est.

Il renvoie l’image d’un territoire rural, composé de petits bourgs et de nombreux villages. Couvert à 57 % par des forêts et milieux semi-naturels et à 39 % par des terres agricoles, il reste peu densément peuplé. En 2011, il compte près de 41 000 habitants répartis sur 46 communes de Savoie et 7 communes d’Isère. Saint-Laurent-du-Pont, la plus peuplée, n’en abrite que 4 500.

En dépit de sa physionomie rurale, l’Avant-pays savoyard-Chartreuse se développe comme un territoire périurbain : 98 % de sa population vit aujourd’hui sous l’influence des pôles économiques environnants. Les secteurs de Pont-de-Beauvoisin et de Saint-Genix-sur-Guiers, situés au cœur d’un axe stratégique Lyon-Chambéry, bénéficient d’une bonne desserte autoroutière et ferroviaire.

Ils constituent des espaces ouverts sur la région lyonnaise et le sillon alpin. Dans la partie sud-est, l’accessibilité est plus limitée pour les communes de montagne, entourées de sommets dépassant parfois 2 000 mètres d’altitude.

Une vitalité démographique exceptionnelle, nourrie par des migrations de proximité

Après une période de stabilité, les années 1970 marquent un tournant dans l’histoire démographique du territoire, avec la mise en service de l’autoroute A43 et l’ouverture du tunnel de l’Épine situé à proximité.

La population de l’Avant-pays savoyard-Chartreuse commence à augmenter dès 1975, mais sa progression s’accélère nettement depuis le début des années 2000. De 1999 à 2011, le territoire gagné 7 700 habitants (+ 21 %), ce qui est considérable.

La zone rurale de comparaison, qui connaît dans son ensemble un fort dynamisme démographique, voit dans le même temps sa population croître de 16 %.

Si les tendances démographiques récentes se maintiennent, l’Avant-pays savoyard-Chartreuse devrait en effet accueillir 15 000 habitants supplémentaires d’ici 2040.

Des déplacements domicile-travail dominés par l’attraction de Chambéry et Grenoble

Vis-à-vis de l’emploi, l’Avant-pays savoyard-Chartreuse est de plus en plus dépendant des grandes agglomérations proches. Depuis 1999, le nombre d’actifs a augmenté de 31 %, tandis que l’emploi local a progressé deux fois moins vite.

Le territoire n’offre ainsi que 61 emplois pour 100 travailleurs présents, soit 20 de moins que dans la zone de comparaison. De ce déséquilibre grandissant résultent des flux de plus en plus nombreux en direction des pôles d’emploi voisins (+ 13 %). Dès lors, 45 % des sortants se rendent quotidiennement dans l’agglomération de Chambéry et 30 % dans celle de Grenoble.

Près de six actifs résidents sur dix occupent leur emploi hors de la zone, et cette propension est encore plus élevée pour certaines catégories sociales. C’est par exemple le cas de plus de trois cadres sur quatre. Les navetteurs ont souvent élu domicile dans des communes offrant un accès rapide aux agglomérations dans lesquelles ils ont conservé leur emploi.

Ils parcourent de ce fait des distances plus courtes que ceux de la zone de comparaison. L’automobile reste largement plébiscitée, pour des déplacements internes comme externes, générant en conséquence des émissions de CO2 par personne relativement importantes.

Globalement, le taux de chômage (tel qu’il peut être appréhendé par le Recensement de la population) reste contenu. En 2011, 8,5 % des actifs déclarent rechercher un emploi, soit 2,3 points de moins que dans la zone de comparaison.

Un emploi soutenu par la dynamique résidentielle

La composition du tissu productif en Avant-pays savoyard-Chartreuse est similaire à celle observée dans la zone de référence. Les activités tertiaires prédominent. Au fil du temps, elles ont pris le pas sur l’industrie et soutiennent désormais largement l’économie locale. Dopée par l’urbanisation du territoire, la construction a elle aussi été fortement créatrice en établissements ainsi qu’en emplois. Ces derniers ont crû de 32 % entre 1999 et 2011.

L’accueil de nouveaux résidents a alimenté le développement de l’économie présentielle (bâtiment, santé, commerces, services de proximité…). Celle-ci représente aujourd’hui 64 % des emplois, contre 58 % en 1999 et 39 % en 1975. Le commerce et la réparation automobile concentrent les plus gros effectifs (1 400 personnes), suivis par l’hébergement médico-social et l’action sociale (1 200), particulièrement bien ancrés sur le territoire.

L’augmentation de l’emploi dans ce secteur a été particulièrement vive entre 2006 et 2011 (+ 42 %), en lien notamment avec la construction ou l’extension d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes dans plusieurs communes. Les activités de transport-entreposage, fournissant plus de 600 emplois, sont aussi davantage représentées que dans la zone de référence.

Les établissements y sont de petite taille. Seuls sept d’entre eux occupent plus de 100 salariés, l’hôpital de Saint-Laurent-du-Pont demeurant le principal employeur de la zone.

Au cours des vingt dernières années, l’emploi industriel a plus souffert que dans la zone de référence (- 20 % contre - 11 %). La « métallurgie et fabrication de produits métalliques », première activité industrielle en Avant-pays savoyard-Chartreuse, regroupe aujourd’hui 25 % des postes de ce secteur (soit 430).

Une identité agricole à préserver

L’Avant-pays savoyard-Chartreuse bénéficie d’une solide assise agricole.

Néanmoins, les effectifs baissent fortement sur la période récente ; l’agriculture locale passe de 1 520 à 860 actifs permanents entre 2000 et 2010. À l’instar de nombreux territoires ruraux, les espaces agricoles de l’Avant-pays savoyard-Chartreuse sont aujourd’hui fragilisés.

Le secteur du Val Guiers est soumis à une pression foncière importante, tandis que d’autres communes sont touchées par la déprise agricole. La surface dédiée à l’agriculture a ainsi reculé de 8,3 % entre 2000 et 2010.

Parallèlement, le territoire a perdu près de 300 exploitations. Ces dernières continuent de se restructurer et de se moderniser : leur surface agricole utilisée (SAU) moyenne a progressé de 14 hectares en dix ans. Dans le même mouvement, les formes sociétaires (GAEC, EARL…) se sont fortement développées au détriment des exploitations individuelles.

Les agriculteurs locaux sont surtout spécialisés dans l’élevage bovin (lait et viande), une activité bien adaptée à la diversité des milieux naturels. Plus de la moitié en ont fait leur cœur de métier. La vigne est aussi cultivée dans les communes du canton de Yenne couvertes par l’appellation AOC « Vins de Savoie » ou « Roussette de Savoie ». Les exploitants de l’Avant-pays savoyard-Chartreuse présentent un profil moins âgé que ceux de la référence rurale et de la région : seuls 15 % ont plus de 60 ans contre 21 % dans la référence rurale.

Une activité touristique surtout estivale

L’Avant-pays savoyard-Chartreuse propose 23 100 lits touristiques qui se concentrent essentiellement autour des principaux sites que sont le lac d’Aiguebelette et la vallée des Entremonts.

Avec une densité de 35 lits par km², sa capacité d’accueil touristique est assez importante au regard des territoires rhônalpins de type rural (26 lits/km²). Comme ailleurs, celle-ci repose avant tout sur les résidences secondaires.

Le territoire dispose néanmoins d’une offre abondante en places de camping (27 % des lits touristiques). Mais le parc hôtelier reste peu développé, le territoire attirant majoritairement une clientèle de court séjour ou de passage.

L’activité touristique génère près de 460 emplois, soit 5,4 % des emplois du territoire, ce qui est assez élevé par rapport à la référence rurale (3,6 %). Riche de ses reliefs et d’espaces aquatiques variés, l’Avant-pays savoyard-Chartreuse est propice aux activités de pleine nature telles que la randonnée, la pêche ou le canoë.

Le lac naturel d’Aiguebelette est notamment un lieu de villégiature réputé pour la qualité de ses eaux et sa base internationale d’aviron. Si la Chartreuse ne connaît pas la même amplitude hivernale que les massifs alpins du fait de la moindre étendue de son domaine skiable, de nombreux touristes s’y rendent en saison estivale.

Catégorie A la une, Pays de Savoie, territoiresCommentaires fermés

La Journée de l’Herbe en Chartreuse


Le Parc naturel régional de Chartreuse organise « La Journée de l’Herbe en Chartreuse » en partenariat étroit avec l’Association des Agriculteurs de Chartreuse (AAC), Isère Conseil Elevage, Chartreuse Elevage, le réseau des Cuma Isère, le Pays Voironnais, les Jeunes agriculteurs de l’Isère, les Chambres d’agriculture Isère et Savoie Mont Blanc, Eleveurs des Savoie, l’Association pour le Développement de l’Apiculture en Rhône Alpes (ADARA), l’IRSTEA, la Fédération des Alpages de l’Isère (FAI), le Groupe Dauphinoise et la MSA des Alpes du Nord avec des témoignages des Parcs naturels régionaux du Massif des Bauges et du Vercors. Il s’agit d’un événement technique autour de la valorisation des prairies destiné à tous les éleveurs.

Cette journée se déroulera le 9 avril à Merlas, route du Col des Mille Martyrs, sur l’exploitation de M. et Mme ROUX SIBILLON – EARL des Crêtes.

Cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la réflexion croissante autour de l’autonomie alimentaire des élevages, tout particulièrement en montagne où l’optimisation de la culture de l’herbe est primordiale.

Etre autonome dans l’alimentation de ses animaux est un enjeu fort pour les éleveurs car le prix des matières premières utilisées dans l’alimentation des animaux est extrêmement volatile.Ainsi, pour les élevages en systèmes herbagers, la bonne valorisation des prairies est une composante essentielle sur laquelle repose la viabilité et l’autonomie de l’exploitation.

Dans ce contexte, la « Journée de l’Herbe en Chartreuse » abordera le thème de la prairie sous l’angle de la rénovation (sursemis) et de l’entretien mécanique (hersage).

Des ateliers techniques et des échanges avec des professionnels seront proposés sur ces thèmes tout au long de la journée. Des démonstrations de matériels (sursemis, hersage, …) seront organisées en présence des Cuma locales. Toute la journée, des stands d’informations seront proposés aux visiteurs pour développer sa « culture de la prairie ».

Ces stands aborderont les sujets suivants : la remise en état des prairies dégradées, l’autonomie fourragère et alimentaire, les coûts de production, les économies d’énergie dans les exploitations, la lutte contre les campagnols, le Concours des prairies fleuries, le lien apiculture et prairies avec l’ADARA, un programme de recherche autour de la récolte de semences locales, la prévention des risques professionnels par la MSA, …).

Un espace restauration à base de produits 100 % Chartreuse ainsi qu’une buvette seront à disposition des visiteurs.

L’entrée du site est gratuite.

Ouverture du site à partir de 9 h 30 jusqu’à 17 h.

Programme

  • 9h30 : Ouverture du site
  • 10h-12h : 1ère séquence d’interventions techniques, de témoignages et de démonstrations de matériel. Thèmes abordés : diagnostic de prairie, sursemis, entretien mécanique, fertilisation, …
  • 12h-14h : Espace restauration organisé par l’Association « Les Plateaux des Fermes de Chartreuse »
  • 14h-16h : 2ème séquence d’interventions.

Buvette toute la journée animée par Jeunes Agriculteurs de la Valdaine.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

La journée de l’herbe en Chartreuse


1

Le Parc naturel régional de Chartreuse, l’Association des agriculteurs de Chartreuse, les Jeunes agriculteurs de l’Isère, les Chambres d’agriculture Isère et Savoie Mont Blanc, Isère Conseil Elevage et de nombreux partenaires vous invitent à participer à

« La Journée de l’Herbe en Chartreuse » qui se déroulera le 9 avril à Merlas, route du Col des Mille Martyrs, à l’EARL des Crêtes.

Cet évènement, à destination des agriculteurs, aura pour thème le sursemis et l’entretien des prairies.

Des ateliers techniques et des échanges avec les professionnels sur ces thèmes seront organisés lors de cette journée. Des démonstrations de matériels (sursemis, hersage, …) en présence de concessionnaires auront lieu et de nombreux stands d’informations autour du thème de la prairie seront présents.

Un espace restauration à base de produits 100 % Chartreuse ainsi qu’une buvette seront à disposition des visiteurs.

L’entrée du site est gratuite. Ouverture du site à partir de 9 h 30 jusqu’à 17 h.

2

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le label Montagne 2040 récompense l’innovation en Chartreuse


Le 13 décembre, à l’occasion de la deuxième réunion du Conseil Montagne 2040, Jean-Jacques Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, présentait aux Arcs les 30 actions labellisées dans le cadre de ces travaux.

Parmi ces projets, trois d’entre eux émanent du massif de la Chartreuse et ont été aidés directement ou indirectement par le Parc naturel régional.

Le Conseil Montagne 2040 a été créé en juillet 2014 par la Région Rhône-Alpes pour imaginer et anticiper l’avenir de la montagne au terme des trente prochaines années. Cet espace de concertation et de dialogue entre les acteurs de la montagne valorise par l’intermédiaire de ce label les actions structurantes qui font vivre au quotidien les massifs.

Les actions de Chartreuse récompensées :

Destination Parcs, des séjours touristiques originaux .

Issu des Parcs naturels régionaux de Chartreuse, des Bauges, du Vercors et des Baronnies provençales, Destination Parcs est un projet qui vise à créer de nouveaux séjours touristiques proposés par les opérateurs de voyage. Ils sont axés sur une dimension expérientielle, rendant le client acteur de son séjour et des spécificités du territoire visité, et sur la valorisation d’un tourisme durable, respectueux de l’environnement, et économiquement vertueux.

Plus d’informations : destination-parcs.fr

Ludovic Biais, artiste et forgeron.

Installé à Saint Pierre d’Entremont et issu d’une formation de serrurier métallier, Ludovic Biais est labellisé dans la catégorie « Promouvoir des conditions d’emploi durable ». Situation assez exceptionnelle pour un artisan, il s’est en effet installé en 2003 en tant que salarié au sein de la SCOP Oxalis, lui permettant d’accéder à des ressources favorisant ses conditions de travail et sa créativité.

Plus d’informations : oxalis-scop.fr/

Benoit Laval, fondateur et dirigeant de Raidlight.

Passionné de trail, Benoit Laval a créé en 2011 en partenariat avec le Parc naturel régional de Chartreuse en 2011, la Communauté de commune et la commune de Saint Pierre de Chartreuse la première station dédiée à cette discipline, proposant une base opérationnelle et des parcours dédiés. Aboutissement d’une activité tournée entièrement vers le sport et la montagne, ce projet séduit aujourd’hui de nombreux territoires en France et à l’étranger.

Plus d’infos : raidlight.com/fr/

Catégorie parcsCommentaires fermés

Sapins de Chartreuse estampillés Marque Savoie..


L’entreprise Rat-Patron jardins dont le siège d’exploitation est situé en plein coeur de la Chartreuse, à Saint Thibaud de Couz en Savoie, est une entreprise familiale par excellence.

Entreprise créée par Jean-Luc qui a eu l’idée, aux côtés de l’activité paysagère, de développer la culture du sapin de Noël, créée elle par Roger, son père dans les années 60.

Depuis Jean Luc passionné par le sapin de Noël a su faire évoluer cette activité à partir du début des années 1990.  » Mon père, agent commercial de profession, a trouvé un magasin, puis deux.. L’affaire était lancée et le bouche à oreille a été notre meilleure pub! ».

Les sapins de Noël, dont la plupart issus de Chartreuse sont à présent livrés essentiellement en jardineries et magasins spécialisés de la région Rhône-Alpes.  » Nos sapins de qualité font notre force et nous savons nous adapter.. Un client nous passe une commande complémentaire.. quelques heures après il est livré.. C’est ce service qui nous différencie de nos concurrents plus lointains.. »

4

Une qualité de produit qui se veut irréprochable et Jean Luc Rat-Patron de nous dévoiler:  » Nous avons visité des exploitations de sapins de noël en Autriche et nous avons découvert que les moutons se baladaient au milieu des arbres. Il faut dire que le pire ennemi des sapins de Noël est l’herbe.. Les moutons font donc fonction de désherbant naturel. Dès que l’on est rentré j’ai proposé à des éleveurs voisins de mettre des moutons dans nos parcelles.. Depuis c’est parfait.. l’utilisation d’herbicide est minime, une centaine de moutons se charge du travail de fauchage.. »

2

L’entreprise Sapins de Chartreuse pratique donc une culture raisonnée, avec une traçabilité bien établie, elle est respectueuse de l’environnement, produit des sapins de Noël de qualité..

Il ne manquait plus qu’une reconnaissance.

Elle vient de l’obtenir en étant référencée Marque Savoie.  » C’est une distinction de la qualité de notre travail. Nous sommes d’autant plus fiers que les produits labellisés Marque Savoie sont presque tous issus de l’agro-alimentaire. Nous sommes un peu l’exception.. Grâce à Marque Savoie nous espérons une meilleure visibilité, bénéficier de plans de communication…. »

3

Un sapin de Noël de chartreuse, estampillé Marque Savoie.. Difficile de faire mieux.

A noter que l’entreprise fait également de la vente directe au siège à Saint-Thibaud de Couz.

Gilbert PRECZ

Pour en savoir plus:

http://www.sapins-chartreuse.fr

http://www.marque-savoie.com/

Catégorie - filière bois, A la uneCommentaires fermés

Protéger l’avifaune


Vendredi 21 novembre, ERDF en Isère, la LPO en Isère, le Conseil Général de l’Isère, le Parc National des Ecrins et les Parcs Régionaux du Vercors et de la Chartreuse signeront une convention donnant naissance à un nouveau partenariat.

Cette convention, signée pour une durée trois ans, a pour but de mettre en œuvre des mesures concrètes pour réduire les risques potentiels d’électrocution de l’avifaune locale.

Le travail collaboratif du comité de pilotage composé des représentants des signataires,compilé aux cartographies et aux données en accès libre sur le site Internet participatif de la LPO Isère* permettront l’identification précise des risques de collision et d’électrocution liés à l’existence des lignes et des ouvrages aériens sur les Espaces Naturels Sensibles (ENS) d’Isère.

La LPO Isère aura un rôle de coordinateur par délégation du Conseil général et des parcs, et sera chargée d’animer les réunions du comité de pilotage tout au long de l’année.

La LPO Isère apportera son expertise technique afin d’identifier et de prioriser le traitement des sites de collision potentiels.

ERDF adaptera en conséquence ses réseaux de distribution d’électricité et financera les études, la fourniture des équipements de sécurisation et procédera à leur pose.

*www.faune-isere.org

Catégorie environnement, nature, parcsCommentaires fermés

Espace Multi-Activité et Groupe scolaire des Entremonts:




Construire un bâtiment exemplaire, l’ Espace Multi-Activité et Groupe scolaire des Entremonts , basé sur la valorisation du bois de Chartreuse et l’approche durable, est l’objectif qui a permis de fédérer volonté, compétences et passions, autour de trois axes structurants :

· Une offre plurielle pour répondre aux différents besoins d’une population de moyenne montagne

Dans un contexte de moyenne montagne, avec un habitat très dispersé, le renforcement des services à la personne est au coeur de la problématique d’attractivité et de cohésion des territoires.

La construction de l’équipement de proximité à vocation intercommunale composé de l’Espace Multi-Activité (EMA) et du Groupe scolaire est née d’une volonté politique de répondre aux besoins des habitants, en recherchant l’optimisation et la mutualisation des espaces et des services.

Ainsi ce projet vient conforter une zone d’activités à vocation scolaire, touristique, sportive et culturelle.

L’Espace Multi-Activité propose aux associations locales et aux structures sportives des 17 communes environnantes, des équipements dédiés au basket, hand, volley, foot en salle, badminton, tennis, et un magnifique mur d’escalade.

L’objectif étant de donner à cette salle multi-activité la capacité d’accueillir, dans de bonnes conditions, le public scolaire, les associations sportives pour la mise en oeuvre de leurs activités, ainsi que des manifestations sportives reflet du grand dynamisme du territoire. L’espace multi-activité pourra également être support de produits touristiques tels que stages sportifs.

Le nouveau Groupe scolaire y est adossé. Ouvert depuis mi-décembre 2013 il accueille plus de 120 enfants de Saint-Pierre-d’Entremont Isère et Savoie.

Si les maîtres d’ouvrage sont différents (communes de Saint-Pierre-d’Entremont Isère et Savoie pour le groupe scolaire et Communauté de Communes des Entremonts pour l’EMA), les projets trouvent une complémentarité forte à travers une même volonté de mise en œuvre du bois de Chartreuse, et une même unité de lieux (Le Replat).

Cette complémentarité se traduit tant par des espaces mutualisés conçus et gérés en commun que par des usages réciproques des lieux. Ainsi par exemple, la salle de motricité du groupe scolaire sert de dojo pour la pratique de judo ou taekwondo.


· Un projet architectural performant construit en associant l’ensemble des ressources locales


La composition de l’ensemble de la construction – deux bâtiments organisés sur une trame orthogonale, reliés entre eux par le préau de l’école – est directement liée aux contraintes de risques, de climat ; à la volonté de magnifier le paysage, de capter les émotions. L’écriture architecturale suit les grandes lignes du site.

L’EMA, bâtiment au volume sobre, est conçu pour que le bois de Chartreuse utilisé soit vitrine, lorsqu’on arrive depuis le village. Le bois massif, matériau et essence de l’ensemble de la construction, prélevé dans la forêt voisine, organise l’ensemble de la structure et des parements ; la charpente s’y exprime clairement.

Le groupe scolaire porte les mêmes intentions de travailler le bois de Chartreuse.

Le bois confère aux bâtiments des ambiances accueillantes et chaleureuses.

Ce projet a fait l’objet de synergies inhabituelles mettant au premier plan les compétences et les savoir-faire locaux, une opportunité unique pour les différents corps de métiers de la filière bois de Chartreuse. De l’exploitation de la ressource en bois jusqu’à sa mise en oeuvre, l’ensemble des professionnels des Entremonts a été représenté ; l’équipe de maitrise d’oeuvre s’est constituée d’un groupement d’architectes de Chartreuse passionnés par leur territoire.

La gouvernance est aussi un des points forts de l’EMA. Porté par la Communauté de Communes des Entremonts, ce projet émane de la demande des habitants et des associations.

La démarche de concertation pilotée par l’AADEC (association du territoire pour la mise en place d’une démarche participative) s’est appuyée sur 23 partenaires (locaux associations, centres de vacances, écoles et utilisateurs potentiels de la salle).

Une autre composante du projet, en complément de la gouvernance, de la valorisation de l’économie locale et du renforcement du tissu social, est la recherche de performances énergétiques.

La démarche HQE a été suivie en établissant des cibles prioritaires. L’accent a été porté sur les économies d’énergies : les deux couvertures des bâtiments supportent des panneaux photovoltaïques qui, en plus du traitement BBC, permettent d’obtenir un ensemble de bâtiments à bilan énergétique positif ! Le circuit de grande proximité emprunté par le bois, scié localement, renforce l’énergie grise du projet.


chr 2

· La haute valeur ajoutée des bois de Chartreuse

Structure poteaux-poutres, charpente, ossature bois, ont été conçus avec la mise en oeuvre de bois de haute résistance mécanique (C40), de grandes sections et de grandes portées, spécifiques au bois de Chartreuse.

La mesure de la résistance mécanique des bois, coordonnée par le Parc, a été réalisée par un bureau d’études spécialisé (mesures indicatives en forêt, sur grumes, billons, sciages verts et sciages secs). Sur les 40 grumes retenues au départ, une seule a été rejetée, preuve s’il en est de la qualité des bois.

En parallèle, une étude sur les sciages issus de Chartreuse a été menée et a démontré leur haute résistance mécanique. La conclusion de cette étude est plus que positive ! Les bois de Chartreuse testés font partie des meilleurs bois de Rhône-Alpes, qui elle-même fait partie des meilleures régions de France sur le sapin/épicéa.

Cette construction ambitieuse valorisant au mieux les bois locaux est une vitrine et a pour vocation d’être reproductible. Elle a pris toute sa dimension grâce à l’articulation de deux démarches complémentaires, la certification Bois des Alpes et la démarche de reconnaissance en AOC des Bois de Chartreuse qui ont su se coordonner tant du point de vue technique que politique.

Ce fût une occasion de tester la mise en place de la traçabilité des Bois de Chartreuse (étape incontournable pour l’obtention de la future AOC Bois de Chartreuse) et sa totale adéquation avec le système de traçabilité proposé par Bois des Alpes. L’alliance de la charpente en bois de Chartreuse avec le bardage intérieur en bois certifié Bois des Alpes le confirme aussi du point de vue esthétique.

Afin de souligner l’exemplarité de ces démarches, ces deux bâtiments font partie du programme 100 constructions publiques en bois local et du réseau de 20 bâtiments-pilotes en bois des Alpes répartis sur l’ensemble du territoire alpin et mis en œuvre dans le cadre de la stratégie forestière alpine.

Partenaires financiers du projet :

- Communauté de communes Coeur de Chartreuse.

- Etat.

- Europe.

- Région Rhône-Alpes.

- Départements de l’Isère et de la Savoie.

- Attention de je crois que l’ADEME a financé le groupe scolaire (Defi Bât)

- Parc naturel régional de Chartreuse : partenaire dans la recherche de financement et l’animation de la démarche d’utilisation du Bois de Chartreuse, notamment la qualification de la résistance mécanique des bois.

Catégorie - filière bois, A la une, Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Visites des entreprises de Chartreuse


Les 10, 11 et 12 juin 2014, les habitants et scolaires de Chartreuse sont invités à visiter les entreprises de leur territoire, l’occasion de découvrir ces entreprises habituellement fermées au public et des compétences  souvent méconnues.

chartreuse

L’économie en Chartreuse c’est quoi ?

Fortement soumise à la concurrence mondiale et des pôles d’activité voisins (Grenoble, Voiron, Chambéry, Grésivaudan), les entreprises de Chartreuse ont besoin d’innover régulièrement pour se développer et pérenniser leur existence. Dans ce contexte, les acteurs locaux (élus, collectivités, entreprises, groupements…) mènent  des actions et montent des programmes pour soutenir l’économie locale et maintenir son dynamisme.

L’activité économique chartrousine repose sur plus de 1200 entreprises et 600 exploitations agricoles. Ces entreprises sont surtout des TPE (très petites entreprises) avec un effectif moyen de 6 salariés, mais il existe aussi des entreprises avec plus de 150 employés.

Le tissu économique est diversifié avec l’artisanat, le commerce, les services, le tourisme, la filière bois, l’agriculture et l’industrie. Cette dernière représente près du quart de l’activité.

Pourquoi ces visites ?

De nombreux actifs de Chartreuse travaillent à l’extérieur et il existe une évasion commerciale significative sur le territoire. Les entreprises locales ne sont pas toutes si bien connues car certaines éprouvent des difficultés de recrutement et doivent aller chercher leurs débouchés commerciaux à l’extérieur du massif.

Aussi, si les entreprises ouvrent leurs portes, c’est pour se faire connaître, faire découvrir leurs compétences et leur constant souci d’adaptation face aux changements économiques. Le grand public pourra découvrir des entreprises aux domaines d’activité variés tels que le bois, le métal, le plastique, le papier mais aussi les services ou encore les équipements sportifs.

L’économie chartrousine en chiffres

Environ 10 000 actifs travaillent sur le territoire (estimation) dont la moitié dans le privé

2/3 des actifs du territoire travaillent à l’extérieur

Certaines franges du territoire ont des revenus plus élevés que la moyenne régionale.

Répartition des entreprises :

- Commerce/artisanat/services : 3800 emplois

- Tourisme : 1 200 emplois & 1,5 millions de visiteurs/an

- Bois : 400 emplois & 9 scieries

- Agriculture : 800 emplois & 600 exploitations

- Industrie : 1 000 emplois & 23 % de l’activité

Le programme des visites

Quand ? Les mardi 10, mercredi 11 et jeudi 12 juin entre 16h et 19h, les habitants de Chartreuse pourront choisir de visiter des entreprises en fonctionnement parmi les 16 qui ouvrent leurs portes.

Comment ça marche ? Ces visites sont entièrement gratuites. Les horaires des visites libres sont prédéterminés. Afin de permettre l’accès au plus grand nombre, deux circuits bus, gratuits aussi, sont prévus mardi et mercredi. Un quiz sur les entreprises sera organisé. Quel que soit le choix, la préinscription sur le site internet du Parc de Chartreuse ou dans les offices de tourisme est obligatoire.

En parallèle, 11 entreprises seront ouvertes aux scolaires (4e, 3e et lycées professionnels).

Enfin, le jeudi 12 juin à 18h, les visites se termineront par un temps d’échange entre entreprises et habitants autour de stands d’entreprises, d’une exposition photos et d’un buffet convivial. La remise des lots du quiz s’effectuera à cette occasion.

Organisateurs et partenaires de la manifestation

- Parc naturel régional de Chartreuse

- Entrepreneurs Chartreuse Guiers

- Communauté de Communes Cœur de Chartreuse

- Les offices de tourismes de Chartreuse

- Conseil Régional Rhône-Alpes

- Conseil général de l’Isère

Cliquez ici pour visualiser les différentes informations, programme concernant cette opération.


Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Rendez-vous de l’été aux jardins en Chartreuse


charCet l’été, partez sur les routes de Chartreuse à la découverte de celles et ceux qui valorisent le végétal, l’apprivoisent, le cultivent, le cueillent ou le transforment. 15 sites proposent des animations tout l’été en Chartreuse autour des plantes : conférences, visites, spectacles, ateliers, causeries botaniques, randonnées pédestres, expositions, safari photo… autant d’animations qui raviront petits et grands !


Ces amoureux de la flore et de la nature vous transmettront leurs savoirs et savoir-faire dans les jardins, sur les sentiers et dans les jardins ethnobotaniques. Ils vous attendent avec de nombreuses animations, ateliers, découvertes, dégustations, expositions… afin de vous faire découvrir la richesse de la flore sauvage et cultivée de Chartreuse.

Ils vous raconteront aussi l’Histoire qui unit les Hommes et les plantes en Chartreuse depuis toujours…


Les actions autour des plantes en Chartreuse


L’association Jardins du Monde Montagnes, en partenariat avec les Parcs naturels régionaux des massifs des Bauges et de Chartreuse, sillonne les routes de ces territoires depuis 2009 afin de recenser, sauvegarder et valoriser le patrimoine ethnobotanique.

Un projet qui a donné naissance à une exposition, un livre, un dépliant « La Route du végétal », un réseau de jardins ethnobotaniques en Chartreuse et de producteurs de plantes médicinales et aromatiques dans les Bauges, le tout présenté sous une bannière commune intitulée : des Plantes et des hommes.


Les jardins ethnobotaniques


Les jardins ethnobotaniques sont l’occasion de porter à connaissance le patrimoine végétal de Chartreuse et de proposer des animations au sein de ces jardins. Depuis 3 ans, l’été est un moment propice à cette découverte et à la rencontre des acteurs de ce réseau. Ainsi, 4 dates sont proposées de juin à septembre.

Le réseau des jardins, accompagné par le Parc et Jardins du Monde Montagnes, s’intègre dans de nombreuses manifestations :

- les RDV aux jardins, organisés par le ministère de la culture qui se déroulent le 1er week-end de juin sur 3 jours : cet événement est aussi l’occasion du lancer la nouvelle édition de la plaquette La route du végétal.

- les journées du patrimoine (en septembre)

Faire connaître les évènements qui se dérouleront en Chartreuse à l’occasion de « RDV de l’été aux jardins ».


D’autres dates sont également proposées en juillet et en août à l’échelle du territoire à l’initiative de Jardins du Monde Montagnes et du Parc.

Pour faire la promotion de toutes ces dates sous la même bannière, le Parc souhaite créer une affiche autour du thème « RDV de l’été aux jardins en Chartreuse » ainsi qu’un programme détaillé avec toutes les dates proposées.


Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : Programme.pdf

Catégorie nature, parcsCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+