Tag Archive | "cheval Barraquand du Vercors"

Le cheval du Vercors officiellement intronisé…


Le ministère de l’agriculture a officiellement accordé le titre de » race territoriale » au cheval Barraquand du Vercors ». Il ne restait plus qu’à l’introniser de façon officielle. Cela c’est fait lors de la fête du bleu organisée à Sainte Eulalie en Royans.

Le cheval Barraquand du Vercors entre donc dans la cour très fermée des races territoriales.Elles sont 9 en France…!

Résultant d’une très ancienne sélection dans le Vercors, ce petit cheval rustique de robe baie est utilisé aussi bien sous la selle que pour les travaux des champs.

Le nom de Barraquand lui vient de la famille qui développa son élevage de la fin du XIXème siècle jusqu’aux années 1950 grâce à la pratique de la transhumance.

la race est actuellement en reconstitution grâce à une poignée d’éleveurs motivés et soutenus par le Parc Naturel Régional du Vercors et l’Association pour la Promotion des Agriculteurs du Parc Naturel Régional du Vercors (APAP).

L’une association « Cheval du Vercors type Barraquand » dont le Président Sylvain Piltant et son équipe de passionnés oeuvre dans ce sens sans ménager ni peine, ni temps..

Le cheval Barraquand du Vercors a donc obtenu ses lettres de noblesse. Parfaitement intégré au territoire a toute sa place aux côtés des productions, produits du Vercors …

« Cette étape tant attendue était la condition indispensable à la poursuite de la sauvegarde et de la valorisation de ce patrimoine agricole » nous a précisé Sylvain Pitant.

2Sur la photo on reconnait de nombreux élus et responsables agricoles, Jacques Adenot président du Parc naturel régional du Vercors… qui ont tenu à honorer le petit cheval..

Catégorie A la une, filière équine, foires et fêtesCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+