Tag Archive | "Christian Nucci"

Chambre d’agriculture de l’Isère: signature d’une convention cadre avec les Comités de Territoire


Vendredi 20 mars à La Tour du Pin, Jean-Claude Darlet, Président de
la Chambre d’agriculture de l’Isère a présenté le bilan de l’année
2014 lors de la première session annuelle.

Devant l’assemblée composée des élus et représentants du monde agricole,
de ses partenaires comme le Conseil Général et de l’administration
(représentée par la directrice de la Direction Départementale des
Territoires), il s’est félicité du résultat de fonctionnement équilibré atteint en
2014 et a remercié l’ensemble des élus et des équipes. En présentant le
projet de budget rectificatif 2015, il a souligné la nécessité de rester
vigilants compte tenu des réformes territoriales en cours et des évolutions
des organisations professionnelles qui interrogent quant au devenir des
ressources financières de la Chambre d’agriculture.

Face à la complexité des nouvelles règles imposées par la réforme de la
Politique Agricole Commune, il a invité toutes les forces vives des
Organisations Professionnelles Agricoles et de l’administration à
accompagner les agriculteurs. Il faudra également se mobiliser à leur côtés
pour un maximum de contractualisations dans le cadre des Projets Agro-
Environnementaux et Climatiques (PAEC) avec 6 candidatures retenues en
Isère.

Les Présidents des Comités de Territoires étaient invités à signer la
convention-cadre qui précise les objectifs et le rôle des différents acteurs :
avec l’évolution des politiques territoriales, basées de plus en plus sur des
appels à projets portés par des acteurs locaux, ce cadre contractuel entre la
Chambre d’agriculture et les Comités de Territoire permet de gagner en
efficacité au service des agriculteurs, des agricultures et des territoires.

Avant d’accueillir une délégation marocaine dans le cadre de l’accord de
partenariat entre les deux régions Rhône-Alpes et Rabat Salé Zemour Zaer
et les deux Chambres d’agriculture, celle de l’Isère et la Chambre régionale
d’agriculture de Rabat Salé Zemour Zaer, l’ensemble des membres présents
ont souhaité remercier Christian Nucci, vice-président du Conseil Général en
charge de l’agriculture, pour son engagement aux côtés des agriculteurs du
département.
Christian Nucci ne briguant pas un nouveau mandat.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

JA38: mobilisation tous azimuts


L’assemblée générale des JA38 s’est déroulée à Brezins en présence de nombreux jeunes agriculteurs mais aussi de responsables d’organisations professionnelles agricoles, d’élus..

P1200580

P1200584

Jeunes Agriculteurs est un syndicat professionnel composé de responsables âgés de moins de 35 ans, répartis en structures de réflexion et d’actions décentralisées a rappelé la présidente Françoise Soulier. Elle a alerté la salle sur le fait que  » le contexte socio-économique n’est pas reluisant: récoltes en baisse, chute des prix, problèmes de prédation.. Doit-on baisser les bras? Non, nous devons nous mobiliser, mener des actions, au niveau départemental, régional, national, afin de faire pression sur les pouvoirs publics. On peut faire évoluer la situation en notre faveur.. Ne lâchons rien.. Ensemble nous irons encore plus loin… »

Les JA de l’Isère ont mené, en 2014 une série d’actions ayant comme objectif le fait de communiquer sur le métier d’agriculteur.. ceci en direction des consommateurs, du grand public.

On retiendra

- la 5ème édition d’un dimanche à la campagne qui s’est déroulée à Lyon. Voir l’article de sillon38.com:Un dimanche à la campagne

- Terre des sens, avec comme fil conducteur la finale départementale de labour, organisée à La Bâtie-Divisin. Voir l’article mis en ligne sur sillon38.com: La Bâtie-Divisin: Terre des sens…

- la fête de la noix à Vinay. Voir l’article mis en ligne sur sillon38.com Vinay: la noix en fête

- Agri-Talent, évènement concours organisé en partenariat avec la jeune chambre économique de Grenoble. Voir l’article mis en ligne sur sillon38.com: Agri-Talent

P1200587

A ces manifestations on n’oubliera pas la mobilisation des jeunes agriculteurs de l’Isère présents à la foire de Beaucroissant, à celle de la St Martin à Voiron, mais aussi à la finale mondiale de labour organisée en Aquitaine.. On rajoutera des liens tissés entre les jeunes agriculteurs isérois et leurs homologues du Burkina Fasso.

Les JA n’ont pas oublié la formation, la mise en place de stages.. La formation des futurs exploitants étant au coeur des missions du syndicat. Des formations complémentaires sont également proposées afin de répondre aux attentes, besoins des jeunes agriculteurs du département.

Le syndicat jeunes agriculteurs de l’Isère a également eu une forte activité syndicale…

L’année 2014 a été riche en rebondissements et en luttes syndicales..avec en particulier une mobilisation et des actions menées afin de renforcer l’accompagnement à l’installation mais aussi une mobilisation tous azimuts concernant le Phyto Projet qui a été modifié, sur la nouvelle PAC, la directive nitrates.. Une manifestation organisée le 5 novembre à Valence, conjointement par les JA et la FNSEA a démontré la mobilisation des agriculteurs, jeunes et moins jeunes afin d’obtenir des avancées.

On retiendra enfin que durant l’automne, les présidents de la FDSEA et des JA38 ont rencontré la quasi totalité des présidents des communautés de communes de notre département. Le but de ces rencontres: instaurer et/ou conforter des liens entre la profession et les élus locaux.

P1200583

Comme on le voit, les JA ne lâchent rien…et ont le soutien inconditionnel de Christian Nucci. Celui ci, vice président du Conseil Général en charge de l’agriculture, a  » éprouvé beaucoup de plaisir à travailler pendant 14 ans aux côtés des agriculteurs.. Oh ça n’a pas été simple tous les jours.. mais nous avons toujours oeuvré pour le bien de notre agriculture.. » Et de lancer aux jeunes: » continuez à vous battre sur des dossiers qui vous, nous tiennent à coeur comme l’installation, le foncier.. »

Gilbert PRECZ

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

Abattoirs de Grenoble: les travaux du renouveau


Depuis 2007, le Syndicat Mixte Alpes Abattage (SYMAA), créé à l’initiative du Conseil Général de l’Isère et en partenariat avec la Ville de Grenoble, gère le service public de l’abattoir du Fontanil. Il en délègue l’exploitation à la société SAS ABAG détenue depuis janvier 2013 par les usagers de l’abattoir.

En 2015, le Syndicat mixte Alpes abattage est élargi à quatre intercommunalités :

- la nouvelle métropole, désormais compétente sur le service public d’abattage,

- la communauté d’agglomération du Pays voironnais,

- la communauté de communes du Massif du Vercors,

- la communauté de communes du Grésivaudan.

Grâce au fort soutien financier des deux collectivités et de la Région, le site des abattoirs va faire l’objet de travaux de requalification, qui permettront une meilleure adaptation aux besoins du développement économique de la filière viande de l’Isère et des circuits courts de consommation alimentaire.

Le Département a soutenu ce projet en raison de l’importance de l’abattoir dans la préservation de la filière d’élevage iséroise (près de 200 éleveurs isérois sont des clients réguliers de l’abattoir) et dans le développement des circuits courts (en Isère déjà une vingtaine de magasins de producteurs, 2 000 agriculteurs concernés, dont 700 producteurs fermiers).

Après une année de préparation consacrée aux études techniques, à la rédaction des marchés et à la consultation des entreprises, les travaux de requalification de l’équipement vont enfin pouvoir être engagés et seront menés à bien, pour l’essentiel durant cet exercice 2015.

Pour marquer cette étape importante pour les filières viande locales, une visite a été organisée sur le site des abattoirs en présence des services de l’Etat, des élus de toutes les collectivités impliquées dans le projet et des représentants des usagers.

Eric Rochas, éleveur à Méaudre, qui préside l’ ABAG chapeautée par sa holding, la société New/Co,  » Pôle viande coopératif, » a servi de guide tout au long de la visite.

 » Nous avons pris les destinées de l’abattoir il y a tout juste 2 ans, le 16 janvier 2013. Cet abattoir, destiné à traiter 10 000 tonnes par an n’a pas atteint cet objectif. Du coup, surdimensionné, sur équipé, avec des frigos aux 3/4 vides, des charges  fixes telles que l’eau, l’ électricité, le gaz.. très élevées… ont obligatoirement eu des répercussions financières négatives. »

Très souvent nous avons entendu que cet abattoir du Fontanil allait fermer ses portes.  » Cet équipement a de nombreux atouts. il est bien positionné aux portes de Grenoble et c’est le seul abattoir de Grenoble multi-espèces: bovins, ovins, porcins, chevaux.. et même autruches » rajoute Eric Rochas.

 » Voilà pourquoi les clients, éleveurs, ont décidé de se pencher sur le problème et de créer New Co « Pôle viande coopérative », une société coopérative d’intérêt collectif. »

L’ abattoir a traité, en abattage et découpe 2100 tonnes en 2012, 2700 tonnes en 2013, 3000 tonnes en 2014 pour près de 600 clients, 594 exactement. A retenir également une forte activité hallal.

Eric Rochas s’est voulu rassurant: ‘ » l’entreprise est viable si on traite entre 2700 et 3200 tonnes par an et si les travaux en projet sont réalisés ».

Le syndicat mixte Alpes abattage ( Symaa) va financer la requalification de l’abattoir qui représentent 3,7 millions d’enveloppe globale dont 2,4 millions d’euros pour les travaux. Le conseil Régional apportera une enveloppe de 419 000 euros.

Les travaux débuteront en février. ils concernent: le redimensionnement des locaux, la réfection des installations techniques, la mise aux normes de la sécurité. Les chaînes bovines et ovines seront modernisées.

L’abattoir du Fontanil sera alors un outil au service de la filière viande départementale. Il permettra de revaloriser les circuits courts.

De nombreux élus parmi lesquels Michel Grégoire, conseiller régional en charge de l’agriculture, Alain cottalorda, président du conseil Général de l’Isère,  Christian Nucci , vice président du conseil Général, Jean Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère on tenu à visiter l’établissement dans l’état, avant le début des travaux..

Gilbert PRECZ

Cliquer sur les photos pour les agrandir


Catégorie A la une, élevageCommentaires fermés

Bouchers et éleveurs de l’Isère s’associent..


Les artisans bouchers et les éleveurs impliqués dans un partenariat équitable, ont signé officiellement un contrat d’approvisionnement en viande bovine locale d’excellence. Cela s’est fait dans une .. boucherie de Meylan..

Ce partenariat est inédit. Les éleveurs de l’Association des Eleveurs de Saveurs Iséroises et des bouchers de l’Isère se sont assurés du caractère équitable de leur relation, s’inscrivant ainsi dans une démarche durable.

La viande commercialisée en Isère dans cette démarche sera issue des élevages du département, avec un abattage réalisé de préférence à Grenoble, ce qui permettra de réduire ainsi au maximum les trajets pour un impact environnemental minimisé et le respect du bien-être animal.

Les acteurs présents à cette signature, en particulier Pascal Dénolly au nom de la chambre d’agriculture de l’Isère, Christian Nucci, vice président du conseil général en charge de l’agriculture et les éleveurs eux mêmes ont insisté sur le fait que les abattoirs de proximité que sont Le Fontanil et La Mure devaient perdurer…

Bien entendu un cahier des charges a été élaboré, le noeud de ce cahier des charges étant la qualité. Les consommateurs seront donc les grands gagnants de ce partenariat.

il faut en effet noter que 3 isérois sur 4 sont des consommateurs de produits locaux et souhaitent augmenter leur consommation s’ils ont des garanties , en particulier au niveau de la traçabilité et des modes de production.

Soucieux de la qualité et de l’origine de la viande qu’ile proposent, les artisans bouchers à travers le syndicat des bouchers de l’Isère ont souhaité, avec l’aide de la chambre de métiers et de l’artisanat départementale, formaliser une demande de viande bovine locale.

Cette démarche qui a obtenu l’aval de la chambre d’agriculture de l’Isère a séduit les éleveurs des races charolaise et limousine.

logo CMAUn accord de partenariat vient donc d’être signé entre les éleveurs organisés au sein de l’association  » les éleveurs de saveurs iséroises » qui compte une quinzaine d’adhérents et les bouchers.

Quatre bouchers sont dès à présent impliqués dans cette démarche: Pierre Bugeja à Eybens, David Cécilion à Vinay, Pierre Clavel à voiron et André Froment à Meylan.. D’autres suivront..

Les premières ventes issues de ce partenariat démarreront début janvier 2015.

Christian Nucci, au nom du Conseil général de l’Isère s’est félicité de ce partenariat qui cadre bien à la demande du consommateur: »  il associe la confiance à la qualité et au goût. »

Voici le déroulé de la signature en images..

P1200041P1200042P1200043P1200044P1200045P1200046P1200047P1200048P1200050P1200051P1200052P1200053P1200054P1200055


Catégorie Chambre des metiers et de l'Artisanat 38, consommationCommentaires fermés

Les produits de l’Isère à l’honneur


La foire internationale de Grenoble attire toujours autant de monde, de visiteurs.. Il faut dire que les pôles d’intérêt sont multiples et variés. Ce mercredi se sont les produits isèrois qui ont été mis à l’honneur. En effet  l’espace du conseil général a connu une forte effervescence avec la présence des conseillers généraux: Christian Nucci, en charge de l’agriculture, Charles Galvin de la forêt, Annette Pellegrin conseillère générale du Trièves mais aussi Jean Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère.

Chacun a reconnu que l’agriculture de l’Isère est dynamique.. que les agriculteurs produisent de la qualité, à l’état brut ou transformés.  » Notre département est une petite France en ce qui concerne la diversité de nos produits.. il ne manque que les produits de la mer… et de l’outre-mer » s’est félicité Jean Claude Darlet.. Des agriculteurs dynamiques qui vendent de plus en plus en direct, par les magasins de producteurs, une vingtaine répartis sur l’ensemble du territoire..

Une agriculture qui permet aussi de jouer un grand rôle dans l’entretien de l’espace, surtout en Isère, ou la montagne est très présente.. Une agriculture qui aide au développement du tourisme..

Cela n’empêche pas que l’agriculture subi des crises, c’est le cas pour les fruits, les pommes en particulier en ce moment..

Nous avons pu découvrir la qualité des produits de l’Isère avec la dégustation de produits aussi variés que la charcuterie, le Murçon en particulier, beurre truffé, fromages, fruits et jus de fruits, vins…

Dans l’après midi les chefs du nord Isère ont concocté, de bons petits plats, le syndicat des trufficulteurs de l’Isère a présenté la filière.. les joueurs de hockey de Grenoble, les fameux bruleurs de loups ont tenu eux aussi faire une halte au stand du conseil général de l’Isère..

A cela se rajoutera les spectacles présentés par les amérindiens.. invité d’honneur de cette édition de la foire internationale de Grenoble qui se poursuit jusqu’au 11 novembre.

Gilbert PRECZ

Catégorie A la une, agriculture, foires/salonsCommentaires fermés

Coopenoix: le sérieux… la qualité


L’assemblée générale de la coopérative Coopenoix s’est déroulée dans ses murs en présence de nombreux coopérateurs mais aussi élus et personnalités..

Plusieurs temps forts lors de ce rendez vous annuel orchestré par le président de Coopenoix, Pierre Gallin Martel.. Présentation du nouveau site internet: coopenoix.com, exposé sur la noix en Italie.. et discours des décideurs..

A la tribune, Pierre Gallin Martel président et Marc Giraud, directeur de Coopenoix entourés d'Alain Cottalorda, président du Conseil Général de l'Isère et Michèle Bonneton, députée.

A la tribune, Pierre Gallin Martel président et Marc Giraud, directeur de Coopenoix, entourés d'Alain Cottalorda, président du Conseil Général de l'Isère et Michèle Bonneton, députée.

Jean claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère, nuciculteur, adhérent à coopenoix..  » on a coutume de dire: quand la noix va, l’agriculture va bien.. certes la noix va bien mais il faut penser à préparer l’avenir..Nous devons poursuivre dans la démarche qualité.. cela passe par une remise en cause de l’ensemble des maillons de la filière.. « 

Christian Nucci, vice président du conseil Général, en charge de l’agriculture a souligné que le conseil général de l’Isère serait toujours aux côtés de la filière noix,  » une noix de Grenoble AOP fleuron de notre département..Une production qui doit sa réussite grâce à la qualité de ses hommes, du produit fourni.. il faut poursuivre dans cette démarche de qualité.. apporter des solutions si besoin comme la mise en place de réseaux d’irrigation, préserver le foncier, assurer la succession des exploitations et favoriser la plantation.. »

Alain cottalorda, président du conseil Général de l’Isère  » depuis quelques semaines » a précisé:  » je suis un élu du nord Isère, je connais mal la filière noix, pas comme Christian Nucci et surtout mon prédécesseur André Vallini à la tête du département. Ce dernier étant élu de Tullins et du Sud Grésivaudan donc en plein coeur de la noyeraie….

noix 2

noix 4

Je suis donc venu écouter, apprendre, voir comment vous travaillez…

Pour Alain Cottalorda, la noix de Grenoble  » fait partie de notre patrimoine à plusieurs niveaux, on a peut être oublié le volet touristique.. »

Il a enfin mis en avant les valeurs de la démarche coopérative:  » l’union fait la force »..

Pour Michèle Bonneton, députée, Coopenoix est un bel exemple d’une coopérative dynamique, bien gérée.. d’une coopérative qui réussi..

Elle a, elle également beaucoup insisté sur la qualité..  » la noix de Grenoble représente le label made in France à travers le monde..  »

Gilbert PRECZ

Catégorie nucicultureCommentaires fermés

 » Terre des sens » terre de bon sens..


La fête agricole, baptisée « Terre des sens » organisée par les jeunes agriculteurs, à La Bâtie-Divisin a eu comme locomotive la finale départementale de labour.

L’apothéose étant la remise des prix, précédée par les traditionnels discours.

Alexandre Millon, au titre des jeunes agriculteurs du canton de St Geoire en Valdaine a tenu à remercier et féliciter les 14 concurrents qui se sont livrés une bataille sans merci..  » 2 points séparent les deux premiers, c’est dire! ».

Thierry Clayet-Marel, maire de La Bâtie-Divisin, s’est dit très heureux que  » cette fête se déroule sur notre commune, une fête agricole mais aussi rurale ».

Françoise Soullier, présidente départementale des jeunes agriculteurs a surtout tenu à remercier les bénévoles  » qui se sont donnés sans compter pour que cette fête soit réussie ».

Elle a rappelé l’une des missions des JA, celle de  » défendre les installations viables ». Elle a insisté sur le fait  » qu’il fallait manger français car nos produits sont bons et cela permet de faire un geste économique, environnemental.; »

Pascal Denolly, président de la FDSEA a balayé l’actualité agricole: » problèmes météo avec des céréaliers, éleveurs et surtout les arboriculteurs qui souffrent.. fruitiers qui subissent en plus la concurrence espagnole. Nous sommes pour l’Europe mais à condition que les règles soient établies et respectées.. »

Il a abordé les directives nitrates:  » nous disons stop aux directives de plus en plus drastiques.. » Le foncier: « on nous prend nos terres.. pourquoi ne pas remettre en état les décharges sauvages, les friches sauvages et une fois ce travail fait les redonner à l’agriculture.. »

P1170823

Jean Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère a insisté sur le fait qu’il » faut inciter les jeunes, et moins jeunes à s’installer, cela passe par le fait que l’on tire un revenu de ce métier. Nous avons établi un équilibre: une installation pour un départ.. Mettons tout en oeuvre pour maintenir cet équilibre..  » Il s’est également adressé aux consommateurs afin  » qu’ils privilégient les produits français.. « 

il a abordé un sujet d’actualité: le loup.  » 500 brebis sont passées à la trappe en quelques mois, suite à de nombreuses attaques.

Comment accepter que des centaines de milliers d’euros sont investis pour indemniser les éleveurs, pour protéger le loup alors que des milliers de personnes n’ont pas de logement, faute de moyens. Reprenons de la raison! »

Christian Nucci, vice président du conseil général, en charge de l’agriculture a insisté que  » même si la réforme territoriale est en marche, le conseil général maintiendra ses budgets pour 2014 et 2015.. après on verra.. »

Il a demandé à la profession de  » s’adresser à la région pour que celle ci tienne ses engagements en ce qui concerne les abattoirs de Grenoble ».

Il a rappelé que le Conseil Général était engagé pour,  » maîtriser, protéger le foncier agricole. »

il a terminé son propos en faisant un clin d’oeil en direction de Mélina Robert Michon,  » cette fille d’agriculteurs isérois qui a montré sa capacité à s’investir, à se battre, à gagner..comme le font bon nombre d’agriculteurs »

Gilbert PRECZ

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Lans en Vercors: rendez vous agricole


Comme déjà indiqué, Lans en Vercors a vécu, l’espace d’un dimanche à l’heure de du comice agricole cantonal.

Un rendez vous incontournable pour les agriculteurs dont de nombreux éleveurs du plateau.

Un rendez vous aussi pour les élus..

Parmi ceux ci,  plusieurs maires et élus du canton dont Michael Kraemer, maire de Lans mais aussi Christian Nucci, vice président du conseil Général, en charge de l’agriculture, Chantal Carlioz, conseillère générale maire de Villard de Lans, Pierre Buisson, président de la Communauté de commune du massif du Vercors, maire de Méaudre… Didier Villard, vice président de la chambre d’agriculture de l’Isère…ont tenu a participer à ce 124ème rendez vous..

CO IN 1CO 2CO3com 4resizer

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, agricultureCommentaires fermés

L’ agriculture iséroise honorée..


C’est une tradition, le département de l’Isère, à travers son conseil général honore les médaillés du salon international de l’agriculture..

Cette cérémonie, toute conviviale étant présidée cette année par Christian Nucci, vice président du conseil général en charge de l’agriculture et par Jean claude Darlet, président de la chambre d’agriculture.

CG2

De nombreux conseillers généraux, responsables professionnels, agriculteurs ont tenu à être présents et même un ministre… En effet, André Vallini tout nouvellement nommé secrétaire d’Etat a tenu, malgré un emploi du temps très chargé à consacrer quelques minutes à cet évènement.

Christian Nucci en félicitant les médaillés a rappelé que  » cette distinction est le fruit d’un travail fourni tout au long de l’année. Travail mais aussi implication forte, passion, détermination et savoir faire.. car seule la qualité est récompensée.  »

Il en a profité pour mettre en avant l’élevage  » qui joue un rôle important au niveau économique mais aussi environnemental. L’élevage laitier du sud Grésivaudan étant mis en valeur par l’obtention de l’IGP pour le St Marcellin.. Il y a l’élevage mais aussi la noix,une production incontournable, lucrative, le vin…  » .

Christian Nucci a martelé que le conseil général  » était aux côtés des agriculteurs de l’Isère, on travaille en partenariat avec la chambre d’agriculture sur de nombreux dossiers car l’agriculture iséroise est dynamique, elle représente un poids économique conséquent, sans oublier son rôle environnemental, au niveau de l’aménagement su territoire, du social. »

Jean Claude Darlet a lui aussi félicité les agriculteurs qui  » sont des bâtisseurs, des transformateurs… des orfèvres, avec de la matière première, ils font des produits de qualité qui sont reconnus au niveau national. Les agriculteurs sont aussi des passionnés et on ne peut qu’être reconnaissants .. ils nous nourrissent bien et bon.. »

 » Enfin le St Marcellin a l’IGP.. après plus de 20 ans de mobilisation. Cette reconnaissance met en avant la production laitière d’un territoire. Oui l’élevage a toute sa place, il faut le préserver.. « 

Jean claude Darlet a donc adressé un  » grand bravo aux primés qu’ils soient agriculteurs mais aussi aux transformateurs, artisans.. » Il s’est également félicité des bonnes relations qui existent avec le conseil général.. » qui fait le maximum pour soutenir notre agriculture départementale qui représente 6000 agriculteurs dont 20 à 30% pratiquent la vente directe.. »

CG 1



Catégorie agricultureCommentaires fermés

André Vallini secrétaire d’Etat en charge de la réforme territoriale


André Vallini est un homme de terrain.. Ici à la foire de Beaucroissant, au stand sillon38-Provencia. Il est en grande discussion avec un ancien ministre isèrois: Christian Nucci.

André Vallini est un homme de terrain.. Ici à la foire de Beaucroissant, au stand sillon38-Provencia. Il est en grande discussion avec un ancien ministre isèrois: Christian Nucci.

André Vallini, rêvait de la justice, il prend la réforme territoriale.. Le sénateur de l’Isère, président du conseil Général de l’Isère, proche de François Hollande entre donc dans le gouvernement dirigé par Manuel Valls.

Le premier ministre a annoncé lors de son discours de politique générale l’avait annoncé: la mise en place d’une réforme territoriale en profondeur. Les régions au nombre de 22 seront divisées par 2. Elles passeront donc à 11 en 2017.

Le premier ministre a également annoncé la fin des conseils départementaux pour 2021. S’il est clair que le millefeuille territorial doit être resserrer, la façon de le faire est loin de faire l’unanimité. Pour le premier ministre, cette réforme va permettre de  » simplifier et faire des économies. » Reste à mener cette réforme à son terme. Le premier ministre a donc décider de confier cette mission à André Vallini.

Le nouveau secrétaire d’Etat connaît bien le dossier. Il a lui même mené les débats concernant le difficile redécoupage des cantons en Isère. Ceux ci étant également divisés par deux, En 2015 on passera de 58 à 24 cantons.

 » La réforme territoriale est un sujet qui me passionne depuis longtemps. Membre du Comité Balladur, en 2008, concernant la réforme des collectivités locales, mon expérience comme maire de Tullins pendant 15 ans, comme conseiller régional Rhône-Alpes pendant 11 ans comme président du Conseil général de l’Isère depuis 13 ans vont m’aider dans cette tâche qui s’annonce difficile mais passionnante. » Telle est la première réaction du nouveau secrétaire d’Etat.

A noter que Geneviève Fioraso reste dans le gouvernement.  Elle reprend, comme c’était attendu, la charge de l’enseignement supérieur et de la recherche en tant que secrétaire d’Etat de Benoit Hamon, et non plus comme ministre de plein exercice.

Catégorie territoiresCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+