Tag Archive | "comité départemental d’expertise des calamités agricoles"

Les orages de l’été ont fait beaucoup de dégâts!


Les orages de l’été ont fait beaucoup de dégâts.. Le comité départemental d’expertise agricole a rendu ses conclusions..

Voici un extrait du rapport de demande de reconnaissance.

Il a été présenté et validé en comité départemental d’expertise des calamités agricoles le 28/08/2019 et passera en comté national le 16 octobre.

Les dommages constatés sur le terrain et recensés par les différentes enquêtes sont multiples. Ils portent à la fois sur des pertes de récolte et des pertes de fonds. L’ampleur des dégâts ne peut être contestée. Les missions d’enquête ont permis d’établir le lien de causalité des dommages avec des épisodes d’orage au caractère exceptionnel.

Cependant, dans le cas d’orages de vent et de grêle, seules les pertes de fonds peuvent faire l’objet d’une reconnaissance en calamité agricole. Les pertes de récolte sur fourrages sont trop faibles et sont caractérisées plutôt par une perte en qualité. Elles ne pourront pas faire l’objet d’une reconnaissance en calamité.

Demande de reconnaissance

nature des cultures impactées

Les pertes de fonds concernent  :

  • des noyers,

  • des pruniers,

  • des cerisiers (à bouche et ratafia)

  • des noisetiers,

  • des pommiers,

  • des poiriers,

  • des abricotiers,

  • des pêchers et nectariniers,

  • des kiwis,

  • des petits fruits (cassissiers, groseilliers, framboisiers)

  • de la vigne,

  • pépinières de noyers,

  • pépinières d’ornement,

  • sol et ouvrages,

  • clôtures, filets protection troupeaux,

  • palissage

Zonage retenu

Le zonage concerne 91 communes réparties sur trois secteurs :

Sans titre

  • le Haut-Grésivaudan, vallée de l’Isère en amont de Grenoble : 23 communes, touchées par l’orage du 1er juillet (environ 450 exploitants concernés par les pertes de fonds)

  • le Bas-Grésivaudan, vallée de l’Isère en aval de Grenoble : 60 communes, touchées par l’orage du 15 juin et 1er juillet (environ 10 exploitants)

  • le Trièves : 8 communes touchées par l’orage du 6 juillet (2 exploitants connus à ce jour)

  • Liste des communes objets de la demande de reconnaissance en calamité orages été 2019:secteur Haut-Grésivaudan :
    communes de : Barraux, Bernin, la Buissière, le Champ-pres-Froges, Chapareillan, la Chapelle du Bard, le Cheylas, Crolles, la Flachère, Froges, Goncelin, Lumbin, le Moutaret, Pontcharra, Saint-Ismier, Sainte Marie-d’Alloix, Saint-Maximin, Saint-Nazaire-les-Eymes, Saint-Vincent-de-Mercuze, Tencin, la Terrasse, le Touvet, le Versoud

    secteur Bas-Grésivaudan :
    communes de : l’Albenc, Beaucroissant, Beaulieu, Beauvoir-en-Royans, Bessins, la Buisse, Chantesse, Charnècles, Chasselay, Chatte, Chevrières, Cognin-les-Gorges, Colombe, Coublevie, Cras, la Forteresse, Izeaux, Izeron, Moirans, Montagne, Morette, Murinais, Serres-Nerpol, Notre-Dame-de-l’Osier, Poliénas, Quincieu, Reaumont, Renage, Rives, La Rivière, Rovon, Roybon, Saint-Antoine-l’Abbaye, Saint-Appolinard, Saint-Blaise-du-Buis, Saint-Bonnet de Chavagne, Saint-Cassien, Saint-Etienne-de-Crossey, Saint-Gervais, Saint-Hilaire-du-Rosier, Saint-Jean-de-Moirans, Saint-Just-de-Claix, Saint-Lattier, Saint-Marcellin, Saint-Michel-de-St-Geoirs, Saint-Nicolas de Macherin, Saint-Paul-d’Izeaux, Saint-Pierre-de-Chérennes, Saint-Quentin-sur-Isère, Saint-Romans, Saint-Sauveur, Saint-Verand, La Sône, Têche, Tullins, Varacieux, Vatilieu, Vinay, Voiron, Vourey

    secteur Trièves :
    communes de : Chichilianne, Clelles, Lalley, Mens, le Monestier-du-Percy, le Percy, Prébois, Roissard


  • Les pertes ont été estimées à 11,283 M€ sachant qu’il s’agit d’estimations arrêtées début août :

  • 1
  • 2
  • 3

Catégorie A la une, agricultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+