Tag Archive | "Compagnie Nationale du Rhône"

ACCORD-CADRE DE PARTENARIAT POUR UNE AGRICULTURE DURABLE EN VALLEE DU RHÔNE MERIDIONAL


Elisabeth Ayrault, Présidente directrice générale de CNR (Compagnie Nationale du Rhône) ; Olivier de Lachapelle, Président de l’ISARA-Lyon (Ecole d’ingénieurs en agriculture, alimentation et environnement) ; Claude Rossignol, Président de la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône ; Dominique Granier, Président de la Chambre d’agriculture du Gard ; et André Bernard, Président de la Chambre d’agriculture de Vaucluse, ont signé  un nouvel accord-cadre destiné à développer une agriculture durable à haute valeur économique et environnementale en Vallée du Rhône.

Engagés sur 3 ans, les partenaires ont souhaité formaliser leurs objectifs communs dans un accord-cadre de partenariat, afin d’œuvrer conjointement au développement et au soutien d’une agriculture durable conjuguant performance économique, respect de l’environnement et réponses aux attentes de la société.

Un socle commun pour mettre en œuvre une agriculture durable

Déjà réunis par un accord-cadre signé en 2015 avec les chambres d’agriculture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, CNR et l’ISARA-Lyon ont décidé de conforter et renforcer leur collaboration pour développer une agriculture durable, et de l’étendre aux trois Chambres d’Agriculture du Rhône méridional : Bouches-du-Rhône, Gard et Vaucluse.

Avec ce nouvel accord-cadre, les partenaires poursuivent trois grandes orientations :

-   Contribuer à la prise en compte du changement climatique et accompagner les adaptations nécessaires de l’agriculture et de ses filières

Face aux effets du changement climatique, l’agriculture doit s’adapter pour maintenir des exploitations performantes et une production locale, préserver les ressources naturelles, notamment l’eau, et limiter le recours aux énergies d’origine fossile en améliorant l’efficacité énergétique des exploitations.

-   Favoriser une activité agricole durable et diversifiée en lien avec la valorisation du territoire rhodanien

La dynamique des activités agricoles envisagées couvrira notamment l’information sur l’agriculture durable, la valorisation patrimoniale, touristique et culturelle, et poursuivra la réduction des vulnérabilités agricoles face aux inondations.

-   Préserver la qualité et la multifonctionnalité des milieux agricoles à proximité du fleuve

L’objectif est de préserver la biodiversité animale et végétale et les continuités écologiques du corridor rhodanien, par des pratiques et systèmes de production à haute performance économique et environnementale.

Des actions variées émanant de tous les acteurs du monde agricole

Les projets sélectionnés permettront d’améliorer et de partager les connaissances, de mener des expérimentations, de développer des innovations pour économiser l’eau et l’énergie, de développer et diversifier les pratiques et activités agricoles (nouveaux réseaux d’irrigation, agritourisme, utilisation de l’énergie solaire sur des exploitations…), de sensibiliser le grand public, et favoriser l’installation ou le maintien d’agriculteurs sur le domaine CNR…

Pour Elisabeth Ayrault, « ce nouvel accord vient renforcer notre mission historique en faveur du développement agricole en tant que concessionnaire du fleuve, qui apporte l’eau nécessaire à l’irrigation des terres. Il concrétise l’engagement de CNR en faveur d’une agriculture durable dans le cadre de ses Missions d’Intérêt Général pour maintenir et développer l’emploi agricole et favoriser des pratiques agro-écologiques notamment plus économes en eau dans un contexte de changement climatique ».

Pour Olivier de Lachapelle, « L’agroécologie et  les systèmes alimentaires durables sont au cœur même de la politique d’excellence de l’ISARA-Lyon dans nos formations, nos recherches et nos expertises. La signature de ce partenariat permet d’amplifier les actions menées avec la CNR et les chambres d’agriculture en faveur d’une agriculture durable en Vallée du Rhône ».

Pour les Présidents des trois Chambres d’agriculture, « cette ouverture à de nouveaux partenaires permettra au monde agricole d’aller plus loin dans l’innovation et dans l’adaptation aux nouveaux enjeux posés à l’agriculture. Au-delà de la production et de l’entretien des territoires, les agriculteurs sont appelés à contribuer à l’adaptation au réchauffement climatique, au partage des ressources, à la qualité de l’eau, de l’air, des sols et de la biodiversité, à la production d’énergies renouvelables, à la captation de CO2, à la réponse à de nouveaux marchés très diversifiés et évolutifs… Autant de défis pour lesquels nous nous réjouissons de pouvoir compter sur de nouveaux partenaires, avec la CNR et l’ISARA ».

Catégorie hydrauliqueCommentaires fermés

ACCORD-CADRE DE PARTENARIAT POUR UNE AGRICULTURE DURABLE EN VALLEE DU RHÔNE


Elisabeth Ayrault, Présidente directrice générale de CNR (Compagnie Nationale du
Rhône), représentée par Julien Français, Directeur général, Jean-Luc Flaugère,
Président de la Chambre Régionale d’Agriculture Rhône-Alpes (CRARA) et Jean
Baligand, Président de l’ISARA-Lyon, école d’ingénieurs en agriculture, alimentation et
environnement, ont signé ce jour un accord-cadre pour développer une agriculture
durable à haute valeur économique et environnementale en Vallée du Rhône en
favorisant notamment une meilleure utilisation de l’eau et le développement
d’innovations agro-écologiques.

Sans titre 2

crédit photos ISARA-Lyon

Engagé sur 4 ans, ce partenariat structurant accompagne la transition agro-écologique en Rhône-
Alpes et répond aux objectifs nationaux pour produire autrement, préserver la biodiversité et
assurer la performance économique des exploitations et des filières.

Un socle structurant pour mettre en oeuvre une agriculture durable

Déjà réunis pour la réalisation d’une étude diagnostique et prospective sur l’agriculture en vallée
rhodanienne, CNR, la CRARA et l’ISARA-Lyon ont décidé de conforter leur collaboration pour
développer une agriculture durable.

Avec cet accord-cadre, ils poursuivent trois grandes orientations :
- Contribuer à la prise du compte du changement climatique et accompagner les adaptations
nécessaires de l’agriculture et de ses filières.
Confrontée aux effets du changement climatique, l’agriculture doit s’adapter pour préserver
les ressources naturelles, notamment l’eau, et limiter le recours aux énergies d’origine fossile
en améliorant l’efficacité énergétique des exploitations.
- Favoriser une activité agricole durable et diversifiée en lien avec la valorisation du territoire
rhodanien;

La dynamique des activités agricoles envisagée notamment en synergie avec le tourisme doit
permettre de préserver et valoriser les terres mais aussi de soutenir l’emploi et des filières.
- Préserver la qualité et la multifonctionnalité des milieux agricoles à proximité du fleuve
L’objectif est de préserver la biodiversité et les continuités écologiques du corridor rhodanien
par des pratiques et systèmes de production à haute performance environnementale.

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés

LA CNR LANCE « ABEILLES ET COMPAGNIE »


La Compagnie Nationale du Rhône, concessionnaire du fleuve et 1er producteur français d’électricité exclusivement renouvelable, lance dans le cadre de ses Missions d’Intérêt Général « Abeilles et Compagnie », son programme en faveur de la préservation des abeilles et de l’apiculture dans la Vallée.

À cette occasion, elle a signé ce jour avec l’UNAF la Charte «Abeille sentinelle de l’environnement» et installé 6 ruches à Ampuis, au siège de sa Direction régionale.

abeiile Val 1

Favoriser la préservation de l’abeille et de l’apiculture dans la vallée du
Rhône

Avec l’installation de six ruches au siège de sa Direction Régionale à Ampuis (Isère),
la Compagnie Nationale du Rhône adhère pour 3 ans au programme national
«Abeille, sentinelle de l’environnement » de l’UNAF. Cette adhésion s’inscrit dans le
nouveau programme « Abeilles et Compagnie » que la CNR mène dans le cadre de
ses Missions d’Intérêt Général et de sa politique RSE (Responsabilité Sociétale des
Entreprises).

Ce programme global engagé pour six ans avec de nombreux partenaires vise
notamment à préserver les abeilles et autres pollinisateurs le long du fleuve et à
soutenir l’apiculture. En contribuant à la restauration du corridor écologique
rhodanien, il participe à la mise en oeuvre de la Trame verte et bleue du Grenelle de
l’Environnement.

La Compagnie Nationale du Rhône poursuit une démarche active pour minimiser
l’impact de ses activités sur l’environnement et a obtenu la certification ISO 14001
pour l’ensemble des sites de la concession du Rhône (hors zones portuaires). Par
exemple, aucun produit phytosanitaire n’est utilisé pour l’entretien du domaine.

Par ailleurs, dans le cadre du volet environnement de ses Missions d’Intérêt
Général, elle contribue au financement ou réalise de nombreux projets en
concertation avec les acteurs locaux, en faveur de la restauration hydraulique et
écologique des milieux, l’amélioration des connexions piscicoles et des axes de
migration et la valorisation des zones naturelles qui présentent un intérêt
écologique.

Témoin et victime de la dégradation de notre environnement, l’abeille,
première ouvrière de la biodiversité, est en danger

Apparue avec les plantes à fleurs, l’abeille existe sur notre planète depuis plus de 80
millions d’années. Aujourd’hui, plus de 80 % de notre environnement végétal est
fécondé par les abeilles, qui jouent un rôle prépondérant de pollinisateurs.

Ainsi, près de 20 000 espèces végétales menacées sont encore sauvegardées grâce
à l’action pollinisatrice des abeilles. Près de 40 % de notre alimentation (fruits,
légumes, oléagineux…) dépend exclusivement de l’action fécondatrice des abeilles.
Pourtant, aujourd’hui, après avoir survécu à tous les changements climatiques, les
abeilles sont menacées en raison de mutations profondes de l’environnement dues
notamment à des pratiques agricoles inadaptées (emploi abusif de produits
phytosanitaires de plus en plus toxiques, remembrement, monoculture, ensilage…).
Un engagement crucial de l’UNAF pour la biodiversité

Lancé par l’Union Nationale de l’Apiculture Française, en décembre 2005, « Abeille,
sentinelle de l’environnement » est un programme national, à but non lucratif, de
sensibilisation et d’information sur la sauvegarde de la biodiversité végétale à
travers la protection des abeilles, en étroite collaboration avec des partenaires
locaux publics ou privés. La sauvegarde de l’abeille est essentielle car l’abeille
oeuvre pour nous chaque jour et pose des questions essentielles pour l’avenir et les
générations futures : Quelle agriculture ? Quel environnement ? Quelle relation
Homme /nature ?

Ce combat revêt pour l’Union Nationale de l’Apiculture Française, un enjeu stratégique environnemental et économique qui va bien au-delà du monde des apiculteurs : « en protégeant les abeilles, nous assurons l’avenir tout entier de notre planète et des générations futures » Henri Clément, Porte-parole de l’UNAF.

Catégorie apicultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+