Tag Archive | "concours des prairies fleuries"

Fête du bleu: concours des prairies fleuries


Narcisses, sainfoin, sauge, raiponces ou centaurées… Une belle prairie fleurie évoque des couleurs et des senteurs aux citadins lors des balades champêtres. Pour un agriculteur, une belle prairie, riche en biodiversité, c’est aussi et surtout la promesse d’un bon fourrage.

LES PRAIRIES FLEURIES

Une « prairie fleurie » est une prairie où agriculture et biodiversité sont en harmonie.
> La prairie fleurie est une « surface herbagère riche en espèces non semées, fauchées ou pâturées pour nourrir le bétail ». A la différence des prairies dont le sol est retourné et semé, les prairies fleuries sont naturelles. Pour les mammifères, insectes, oiseaux, reptiles, batraciens, elles sont un refuge et un formidable terrain de chasse.
> La prairie fleurie, une alliée pour l’agriculture : c’est la promesse d’un bon fourrage (souplesse d’exploitation, appétence, ressources alimentaires importantes à certaines périodes de l’année), composés aromatiques contribuant à la qualité et la spécificité des produits de l’élevage (lait, beurre, fromage, viande).
LE CONCOURS

En 2007, le Parc naturel régional du Massif des Bauges initie un concours des prairies fleuries pour récompenser les exploitations agricoles dont la parcelle présente le meilleur équilibre agro-écologique. Ce concours prend une envergure nationale en 2010 et s’ouvre à des territoires « hors parcs » en 2013. Depuis 2014, il est inscrit au Concours Général Agricole, un des leviers pour construire et développer la dynamique des territoires, en écho avec les mesures agro-environnementales et climatiques, et créer les liens entre ses différents acteurs.

Dans le Vercors, le concours local est organisé depuis 2010. Chaque printemps un jury composé de botaniste, agronome, écologue, apiculteur et paysagiste analyse, sur chaque parcelle, qualité et productivité fourragères et la diversité des plantes.


EN JUIN, LES AGRICULTEURS ONT REÇU LE JURY SUR LEUR PARCELLE

Les 18 et 19 juin dernier, 12 parcelles situées sur la zone de l’AOP Bleu du Vercors-Sassenage ont reçu la visite du jury. Le jury distingue différentes catégories de parcelles, selon qu’elles soient fauchées et/ou pâturées. Cette année, voici les agriculteurs qui concourent :

Dans la catégorie des prairies de fauche : GAEC des Ecureuils et le GAEC des 4 vents à Villard-de-Lans ;  GAEC de Roche Rousse à Saint-Martin-en-Vercors ; GAEC de la Pierre Blanche, GAEC de la Truite, GAEC Pierre de l’eau à Autrans-Méaudre-en-Vercors ; GAEC de la Daille à Lans-en-Vercors.

Dans la catégorie des prairies pâturées : les parcelles de Christian Perrin à  Autrans-Méaudre-en-Vercors ;  Henri Chabert à Rencurel et les GAEC de la Grand’Mèche à Lans-en-Vercors ; GAEC des Rapilles à Engins ;  GAEC des Allières à Villard-de-Lans.


LE CONCOURS DES PRAIRIES FLEURIES A LA FÊTE DU BLEU

Aujourd’hui intitulé Concours des Pratiques Agro-écologiques – Prairies et Parcours, ce concours compte de plus en plus de participants dans toute la France. Par exemple, en 2017, il  s’est déroulé sur 45 territoires et les jurys locaux ont parcouru les parcelles de plus de 300 éleveurs.

Il participe à la reconnaissance et à la valorisation des pratiques des agriculteurs tout en leur apportant une expertise technique : valeurs agronomique et qualités fourragères, et diversité des espèces… Résolument tourné vers l’échange de pratiques et de savoir-faire, le Concours Général Agricole des Prairies Fleuries est aussi un outil de valorisation économique, sociale et environnementale des exploitations agricoles.

Dimanche 29 à 11h30 > Le résultat du concours sera dévoilé et récompensera l’excellence agri-écologique des éleveurs.


affiche fete du bleu

Catégorie agriculture, environnement, parcsCommentaires fermés

Concours des prairies fleuries: le Vercors à l’honneur


1Le concours des prairies fleuries en été créé en 2010 à l’initiative des Parcs Naturels Régionaux et des Parcs Nationaux.

Il entre au Concours Général Agricole en 2014 et concerne depuis, plus de 50 territoires organisateurs et près de 400 éleveurs candidats par an.

Dans l’idée de faire évoluer positivement et professionnellement le concours, les partenaires nationaux sous l’impulsion du CGA et du Ministère de l’Agriculture ont souhaité donner à travers ce changement de nom, une nouvelle impulsion au concours des prairies fleuries

Ainsi le concours des prairies fleuries est devenu en 2018 : Concours des Pratiques Agro-Écologiques Prairies et Parcours

Des objectifs inchangés

- Distinguer et promouvoir les pratiques favorisant les équilibres agro-écologiques de ces espaces et leurs contributions à l’accroissement de la qualité alimentaire des fourrages

– Sensibiliser l’ensemble des acteurs du monde rural et des territoires, à la préservation et à l’amélioration de la biodiversité des herbages naturels – Valoriser le dialogue entre acteurs des territoires et de l’élevage – Communiquer sur le lien entre biodiversité et qualité des produits – Promouvoir la notion de résultat agro-écologique dans les politiques agricoles.

Le Vercors était présent à travers deux candidats:

Sur le Salon de l’agriculture, deux lauréats du concours local du Vercors ont participé au fameux concours général des Prairies Fleuries pour suivre les traces de Franck Vigne, vainqueur 2017 dans la catégorie « pâturages exclusif » :

Ève Palacios, Ferme du Souillet( Noyarey) dans la catégorie « prairies de fauche » : Ève a réhabilité la ferme qu’elle a repris en 2008 et accueille aujourd’hui des jeunes en difficulté dans une ferme « de la deuxième chance » !

Nicolas Champurney de la Ferme de Savoyères ( Claix) dans la catégorie « prairies pâturées »

Ce dernier obtient une 1ère place, tout simplement, en catégorie pâturage exclusif.

La ferme de Savoyère située sur le piémont Nord du Parc du Vercors est spécialisée en Ovin viande, race Grivette, Bio, vente directe.160 brebis. 46ha de prairies.

Le jury a retenu les critères suivants pour lui attribuer le 1er prix:

- Grande parcelle hétérogène, biodiversité exceptionnelle.
- La parcelle joue un rôle important en été pour finir les agneaux à l’herbe. La conduite au fil valorise bien la valeur alimentaire pour des animaux qui ont des besoins forts. Elle est bien intégrée dans le système d’élevage malgré les contraintes du milieu.
- L’agriculteur s’investit sur cette parcelle, en cohérence avec la démarche générale sur la ferme.
- Les animaux sont rentrés la nuit pour faire face au loup, qui rend difficile et stressant la volonté de faire pâturer au maximum.

: Nicolas transmet sa passion aux plus jeunes en accueillant régulièrement des classes scolaires.

Eve Palacios obtient une brillante deuxième place en catégorie Fauche (et pâturage) / Plaine et Piémont / Moyen.

La caractéristique de son exploitation :Le Piémont Nord du Parc du Vercors
Ovin viande, vente directe 230 brebis,
49ha SAU, dont 25ha de prairies permanentes et 24ha de surfaces pastorales.Le jury a retenu les critères suivants:

- Les pratiques d’ouverture de cette parcelle en coteau contribuent à l’autonomie fourragère de l’exploitation, dans un contexte périurbain contraignant.
- Diversité intéressante, foin destiné aux agneaux (besoins forts) et pâturage qui valorise bien la végétation.
- Remise en état originale, progressive, en utilisant le pâturage au maximum, sans semi, et en lien notamment avec l’accueil de jeunes en difficulté, ce qui est d’autant plus méritoire.

Sans titre

Une fois de plus le Vercors s’est distingué à Paris..

Catégorie environnementCommentaires fermés

Concours de prairies fleuries: le Vercors primé!


Au concours général agricole des prairies fleuries, le Parc naturel du Vercors a été récompensé par un prix grâce au Gaec des Allières.

la parcelle de prairies fleurie du GAEC Les Allières à Villard de Lans (Hugues et Didier ARGOUD-PUY), proposée par le Parc naturel régional du Vercors au concours national des prairies fleuries 2013, a obtenu le « 1er prix d’excellence agri-écologique » dans la catégorie « prairie fauchée et pâturée (altitude) ».

Les prix ont été remis par le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, dans le cadre du salon international de l’agriculture à Paris

Délibération du jury national

Prix du meilleur équilibre agri-écologique

Résultat par catégorie

Catégorie 1 : pâture ( plaine)
Roland CAROUX, PNR Caps et Marais d’Opale, Basse Vallée de la Slack et coteaux calcaires

Catégorie 2 : pâture (montagne)
Heinrich TILL, Naturpark Sudscwarzwald et PNR Ballons des Vosges, Südschwarzwald

Catégorie 3 : fauche et pâture (plaine ou colline)
GAEC Veylon de Brière – Jordan Veylon, PNR Brière, Prairies subhalophiles du parc

Catégorie 4 : fauche (plaine ou colline)
EARL LANDOUJEUX, PNR Forêt d’Orient, Prairies humides du parc – hors Parc 2000 Vallée de la Barse, de l’Aube, de la Seine

Catégorie 5 : fauche et pâture (montagne)
Elevage de Bibracte – Nathalie et Xavier NIAUD, PNR du Morvan, agriculteurs ayant la marque Parc

Catégorie 6 : fauche et pâture (haute montagne)
GAEC Les Allières – Madame ARGOUD-PUY, PNR Vercors, Secteur des « 4 Montagnes » (canton de Villard de Lans)

Catégorie 7 : fauche (montagne)
Roger CHAPELLE, PNR Monts d’Ardèche, zone AOC fin de Gras du Mézenc

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+