Tag Archive | "confrérie de la noix de Grenoble"

La confrérie de la Noix de Grenoble fête ses 20 ans !


Samedi 10 Juin, de nombreuses confréries de l’Ambassade régionale des confréries des produits du terroir, du goût et de la gastronomie Auvergne Rhône-Alpes étaient présentes au grand séchoir de Vinay pour fêter l’anniversaire de l’une des leurs, la confrérie de la Noix de Grenoble.

Cette confrérie née il y a tout juste 20 ans en 1997 pour défendre et promouvoir la Noix de Grenoble est aujourd’hui menée par son grand maître, Bruno de Montal, en poste depuis 2004.

À l’origine, l’intérêt pour l’exploitation des noyers tenait juste à l’huile de noix, mais la découverte des qualités de son fruit a rapidement poussé les agriculteurs à les cultiver. C’est ainsi qu’apparaît en 1891 le premier syndicat de nuciculteurs. Plus tard, pour contrer les noix affluant sur les marchés depuis les USA, une coopérative se créera en 1929. Enfin, la noix obtiendra l’AOC en 1938, le premier fruit à l’obtenir, puis l’AOP en 1996.

Au cours de cette journée festive ont eu lieu toutes sortes d’animations, commençant par un conte raconté par un acteur nous faisant découvrir bon nombre de faits insolites sur ce produit à travers le monde, suivi d’une conférence racontant l’histoire de la noix et de la confrérie, puis de l’intronisation de 4 nouveaux chevaliers au sein de la confrérie, en présence de la député Michelle Bonneton et du président de la chambre d’agriculture Jean-Claude Darlet qui sont ensuite intervenus pour saluer ce produit phare de notre canton (plus de détails ici).

Parmi les nombreuses confréries présentes, il y avait les confréries de la quenelle sauce Natua, de la châtaigne d’Ardèche, du Saint Péray, des compagnons du Burgey, de la pomme du Pilat, du murçon Matheysin, du Saint Marcellin, de l’Andouille de Charlieu et de l’Olive de Nyons qui n’est pas membre de l’ambassade mais qui avait parrainé la confrérie de la Noix à sa création.

La matinée s’est agréablement terminée sur un buffet conclu par un gâteau d’anniversaire.

Paul Savary

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Hommage à la confrérie de la noix de Grenoble


C’est entouré de nombreuses confréries de notre région que la confrérie de la noix de Grenoble a fêté ses 20 ans.. journée anniversaire organisée tout naturellement au grand séchoir à Vinay.

Bruno De Montal Grand maître a rappelé que la confrérie a été créée pour défendre et promouvoir la noix de Grenoble. Ni follklore, ni mondanité, la confrérie défend la noix de Grenoble avec méthode et conviction en allant à la rencontre des consommateurs. nous sommes présents tout au long de l’année sur différentes manifestations  culinaires comme le salon de l’agriculture à Paris, la foire de Beaucroissant, la foire internationale de Grenoble, la fête de la noix de Vinay mais aussi sur diverses manifestations culturelles, sportives, patrimoniales… »

La confrérie organise aussi des chapitres d’intronisation au cours desquels elle intronise des personnes qui prouvent leur intérêt pour l’agriculture en général et la noix de Grenoble en particulier..

DAR

Cet engagement a été apprécié par Jean claude Darlet, Président de la chambre d’Agriculture de l’Isère.  » la confrérie de la noix de Grenoble fait partie intégrante de la filière à travers les actions de promotion qu’elle mène. Elle met en avant un fruit majestueux, de qualité. Il faut se rappeler que ce fruit de qualité, qui est reconnu comme un alicament booste une économie à travers les activités qu’il fourni aux agriculteurs mais aussi aux artisans, entreprises agroalimentaires. « 

Et de rajouter:  » soyons très attentifs à l’avenir. On ne renouvelle pas assez nos noyeraies, on ne plante pas assez, c’est regrettable.Il faut également être attentifs au changement climatique, aux maladies qui se développent et à ce niveau là la station de recherche, la Sénura fait du  » bon boulot »..

Jean claude Darlet lance un appel:  » nous sommes en zone de production de noix de Grenoble AOP et de St Marcellin IGP.. Cessons de les opposer, et que nuciculteurs producteurs de lait ne s’opposent pas également. Il est dur d’entendre que les nuciculteurs travaillent peu et gagnent de l’argent et que les éleveurs travaillent beaucoup et ne gagnent rien..Il faut se serrer les coudes et faire en sorte que tous les agriculteurs tirent un revenu de leur travail.. »

bomme

Michèle Bonneton, députée pour quelques jours encore et toujours présente lors de rencontres avec la noix comme fil conducteur a  remercié l’ensemble de la filière, dont la confrérie qui travaille pour dynamiser la noix de Grenoble.

 » Nous avons la plus grande et la plus belle noyeraie de France,  voire d’Europe sachons la protéger. «   elle a lancé l’idée de la classer. »  Et de rajouter:  » avec le St Marcellin, le Bleu du Vercors Sassenage le rayonnement de notre territoire. »

Elle a insisté sur les bienfaits de la noix  » dont  le cerneau ressemble au cerveau..Cela signifie que consommer des noix influe bénéfiquement sur notre santé, le système nerveux, le cholestérol en particulier. »

Elle a conclu en précisant que les agriculteurs peuvent et doivent être fiers de leur métier.. »

Jean Claude Darlet et Michèle Bonneton ont enfin rendu un hommage aux membres de la confrérie de la noix mais aussi à l’ensemble des confréries présentes qui font un travail énorme « de façon bénévole » pour promouvoir les produits de qualité à l’heure ou chacun parle de mal bouffe..

Catégorie nucicultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+