Tag Archive | "Conseil régional Rhône-Alpes"

TUNNEL DU CHAMBON: point de la cellule de veille économique en préfecture


Une nouvelle réunion de la cellule économique d’accompagnement des entreprises impactées par la fermeture du tunnel du Chambon s’est tenue ce matin en préfecture sous la présidence de Monsieur Patrick LAPOUZE, Secrétaire général.

Madame la Députée Marie-Noelle BATISTEL participait à cette rencontre en présence de représentants du Conseil départemental de l’Isère , du Conseil régional Rhône-Alpes, de la Communauté de communes de l’Oisans, de la banque de France, de la direction départementale des finances publiques, de la CCI de Grenoble et de la chambre des Métiers et de l’Artisanat de l’Isère, du RSI et de l’UTDIRECCTE.

La cellule a acté les mesures annoncées par le Président du Conseil départemental, notamment la mise en œuvre d’un:
plan de soutien à l’activité touristique de l’Oisans, sous la conduite d’Isère Tourisme (100 000 €),
plan de soutien aux entreprises sinistrées du secteur. La gestion de ce fonds (100 000 €) sera confiée aux chambres consulaires.

En outre, une permanence de la cellule se tiendra le mardi 30 juin en marie du Freney en Oisans de 9H00 à 14H00 pour aider les entreprises à accéder aux dispositifs mis en œuvre.
Les demandes de rendez-vous sont à solliciter auprès du relais des services publics de la communauté de communes de l’Oisans au 04.76.80.02.66 ou par mail rsp@ccoisans.fr (du lundi au jeudi entre 8h30-12h00 et 13h30 – 17h00 et le vendredi entre 8h30 et 12h00).
Un premier recensement des entreprises a été conduit avec l’aide des mairies concernées.

Les représentants de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble et de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Isère recevront individuellement chaque entrepreneur pour les orienter et les accompagner dans leurs démarches.

Des prêts à taux réduits seront proposés aux entreprises impactées pour étayer leur trésorerie avec le concours de la BPI et du comité local des banques qui a annoncé la mobilisation du réseau bancaire.

L’aide des experts comptables va être sollicitée pour conseiller les entreprises dans l’élaboration administrative des dossiers de demande d’aides.

Ces mesures viennent en complément de celles déjà annoncées le 10 juin dernier à savoir :
la possibilité de report de créances publiques (URSSAF, TVA, impôt sur  les sociétés notamment ),
des adaptations des créances du RSI, le recours au chômage partiel.

Catégorie Chambre des metiers et de l'Artisanat 38, aménagement, environnementCommentaires fermés

Jean-Jack QUEYRANNE:  » je serais vigilant « 


Réaction de Jean-Jack QUEYRANNE à la remise du rapport DURON

« A quelques mois de la COP21 et alors que le Parlement s’apprête à adopter le projet de loi sur la transition énergétique, le rapport de Philippe DURON, publié ce jour, énumère sans surprise les carences des trains d’équilibre du territoire (TET).

Par ce rapport, le gouvernement a choisi de lancer le temps de la concertation et de la réflexion, au sein du Parlement et avec l’ensemble des acteurs des territoires, notamment les Régions, qui assument avec responsabilité depuis 2002 la compétence des TER.

Ce rapport suscite des inquiétudes légitimes avec la menace de suppression de dessertes nécessaires pour les territoires. Je serai vigilant pour le maintien des lignes dans la grande Région Auvergne – Rhône-Alpes.

Il est urgent que notre pays se réapproprie, dans la transparence, la dimension d’aménagement du territoire assurée par le rail et que l’Etat définisse sa stratégie de maintien et de développement pour le transport ferroviaire, prérogative trop longtemps déléguée à SNCF. C’est au Parlement désormais
de garantir les moyens d’un transport ferroviaire de qualité.

Le Conseil régional Rhône-Alpes en a fait une priorité de son Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020, notamment sur plusieurs lignes menacées.

De Saint-Etienne à Clermont- Ferrand, de Lyon à Paray-le-Monial, de Grenoble à Gap, de Valence à Die ou de Bourg-en-Bresse à Saint-Claude, tous ces
territoires seraient devenus des déserts ferroviaires si la voix des élus locaux n’avait pas été entendue et relayée par la Région.

La Région a fait de son coeur d’action l’aménagement équilibré du territoire, le droit à la mobilité dans le respect des contraintes financières. »

Catégorie territoires, transportCommentaires fermés

Chantier plantation de haie dans la Plaine de Bièvre à Rives


Dans le cadre du contrat de biodiversité signé avec le Conseil Régional Rhône-Alpes l’association Le Pic Vert va planter 500m de haie le vendredi 16 novembre après midi et le samedi 17 toute la journée.

Pour tenter de recréer un milieu bocager, des arbres et des arbustes d’essences locales seront plantés. Au total il y aura 42 espèces différentes à planter. Les espèces à petits fruits sont privilégiées pour nourrir les oiseaux et les petits mammifères. Les haies sont importantes pour la faune sauvage qui s’en sert comme couloir de déplacement, d’abris, de garde-manger…

2 rendez-vous :

le vendredi 16 novembre :

  • à 13h45 sur le parking relais du Pays Voironnais « Bièvre Dauphine » vers l’échangeur de Rives (A48)
  • ou à 14h sur le parking de l’observatoire de la carrière Carbiev à Rives

le samedi 17 novembre :

  • à 8h45 sur le parking relais du Pays Voironnais « Bièvre Dauphine » vers l’échangeur de Rives (A48)
  • ou à 9h sur le parking de l’observatoire de la carrière Carbiev à Rives

Matériel : bonnes chaussures ou bottes et vêtements chauds, gants, sécateur, brouette, seau, pelle, pioche.

La boisson sera offerte aux volontaires. Prévoir un pique-nique pour le samedi midi.

Tous les volontaires sont cordialement invités pour ce chantier de restauration de la biodiversité. L’inscription est conseillée.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter:

Le Pic Vert

24, place de la Mairie

38140 Réaumont

04 76 91 34 33

contact@lepicvert.asso.fr

Catégorie environnementCommentaires fermés

SIGNATURE DU CONTRAT DE DEVELOPPEMENT DURABLE DU PAYS DE BIEVRE – VALLOIRE


Pour accompagner chaque bassin de vie et d’emploi selon ses spécificités, le Conseil régional
a crée le Contrat de Développement Durable Rhône-Alpes.

Le CDDRA est le moyen d’intervention contractuel que la Région propose aux territoires
engagés dans un projet de développement local durable.

La Région a choisi de s’appuyer sur les principes du développement durable pour
aménager son territoire de manière cohérente : chaque action menée dans le cadre du
CDDRA respecte des critères environnementaux et tend vers la réduction des émissions de
gaz à effet de serre.

La mise en oeuvre d’un CDDRA s’articule autour de 3 phases : la candidature, la charte de
territoire et le programme d’actions construit pour 6 ans.

Tout au long de cette démarche, la Région s’appuie sur :
· un comité de pilotage qui donne son avis sur l’ensemble des dossiers de demande
de financement et assurera le suivi et l’évaluation du programme d’actions.
· le Conseil Local de Développement (CLD) qui est impliqué dans la mise en oeuvre,
le suivi et l’évaluation du CDDRA.
« Grâce à la contribution des femmes et des hommes qui vivent, travaillent, s’investissent
localement, le CDDRA répond précisément aux attentes et aux besoins des territoires »,
explique Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes.

Rhône-Alpes compte actuellement 44 territoires engagés dans une démarche de projet
avec le Conseil régional (CDRA, CDDRA, Convention de fonctions d’agglomération et de
centralité).
Dans le cadre du volet territorial du Contrat de Projet Etat – Région (CPER) 2007-2013, le
Conseil régional soutient, seul, et à hauteur de près de 400 M€ sur cette période, les
CDDRA, les conventions de fonctions d’agglomération et les Grands Projets de Rhône-
Alpes.

LE CDDRA DU PAYS DE BIEVRE – VALLOIRE

Le CDDRA du Pays de Bièvre – Valloire s’étend sur 4 intercommunalités (Communautés de
communes du territoire de Beaurepaire, Bièvre Est, Pays de Bièvre-Liers et Bièvre
Chambaran).
Au total, 70 communes sont impliquées dans ce contrat (67 847 habitants).

LE BUDGET

Ce CDDRA bénéficie d’une subvention régionale de 6,7 M€ (dont 1,3 M€ pour le PSADER)
pour décliner son programme d’actions sur la période 2012 – 2017.

LES ENJEUX

Ce CDDRA répond à 3 enjeux prioritaires identifiés sur le territoire du Pays de Bièvre –
Valloire :
1/ un territoire représentant un environnement et un cadre de vie privilégiés mais soumis à
de fortes pressions liées à la périurbanisation croissante,
2/ un territoire concurrencé par l’attractivité des pôles économiques voisins,
3/ un territoire d’accueil de nouvelles populations dont le lien social doit être préservé.

LE PROGRAMME D’ACTIONS

- renforcer la gouvernance locale au profit du développement durable
- Animer le dispositif et sensibiliser aux enjeux du développement durable
- Elaborer et mettre en oeuvre une démarche climat – énergie

Axe 1 : permettre un développement économique durable
- Créer un environnement favorable au développement économique local
- Adapter la qualification des personnes aux évolutions des métiers
- Renforcer les coopérations économiques
- Renforcer l’économie de proximité
- Maintenir une activité agricole forte et structurer les filières forestières (PSADER)

Exemples d’actions financées par le CDDRA :

Foncier : aménagement de zones d’activités, requalification des friches industrielles,
création de pépinières d’entreprises
Emploi : mise en oeuvre d’une stratégie territoriale des emplois et des compétences,
renforcement de l’offre de formation locale, promotion des métiers en tension
Coopération : création de bases de données mutualisées répertoriant les locaux vacants et les
entreprises locales
Economie de proximité : soutien à la création d’entreprises, à l’économie sociale et
solidaire, à l’artisanat et au commerce de proximité, développement, professionnalisation et
promotion du tourisme

Agriculture : réorganisation du travail dans les exploitations, incitation au travail en collectif,
inscription des productions dans des filières locales, encouragement des installations et
soutien à la transmission des exploitations, pérennisation du foncier agricole, appui aux
stratégies de développement forestier entre territoires, soutien aux initiatives de gestion de
la forêt, actions en faveur de la gestion de l’eau, valorisation des déchets agricoles ou verts


Axe 2 : préserver l’environnement naturel exceptionnel du territoire.

- Préserver et valoriser les paysages et le cadre de vie
- Limiter les pressions liées à l’urbanisation du territoire
- Préserver la nappe phréatique

Exemples d’actions financées par le CDDRA :

Paysage : mise en oeuvre de la Charte paysagère, sensibilisation des habitants à la question
du paysage, valorisation des ressources locales
Patrimoine : définition d’une stratégie de restauration du patrimoine bâti, soutien à la
restauration des sites prioritaires
Urbanisme et rénovation urbaine : aide à l’émergence de PLU intercommunal, acquisition
d’une base de données cartographiques, mutualisation d’équipements publics, aide au
renouvellement des façades, aménagement, adaptation et requalification des espaces
publics centraux des bourgs
Energie : gestion optimisée de l’éclairage public, appui aux projets à faible impact
environnemental, réalisation d’une thermographie infrarouge aérienne et d’un concours
local « Famille à énergie positive », aide à l’amélioration thermique de l’habitat social
Eau : soutien à l’optimisation de l’usage de l’eau et à la récupération des eaux de pluie

Axe 3 : adapter le territoire aux besoins de la population

- Accompagner les nouveaux besoins
-Développer l’offre culturelle et de loisirs
-Développer les mobilités alternatives à la voiture

Exemples d’actions financées par le CDDRA :

Santé : actualisation d’un répertoire des acteurs sanitaires et sociaux, actions contre les
pratiques à risque des jeunes
Culture : aménagement en équipements de lecture publique, développement de lieux de
spectacles vivants, organisation de manifestations culturelles, réalisation d’un agenda culturel et
d’un annuaire des acteurs de la culture et des loisirs, soutien à la programmation culturelle et
artistique
Transport : étude sur les transports et déplacements des habitants, réalisation d’itinéraires doux.

psader

La signature du Contrat de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) du Pays de Bièvre-Valloire, a été signée à Beaurepaire par Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région  Rhône-Alpes et Christian Nucci Christian NUCCI, Président du syndicat mixte du Pays de Bièvre – Valloire
En présence de :
Hervé SAULIGNAC, Vice-président délégué à l’aménagement des territoires, aux Espaces Rhône-
Alpes et aux Grands projets
Michel GREGOIRE, Vice-président délégué à l’agriculture et au développement rural
Philippe MIGNOT, Conseiller régional, rapporteur du CDDRA du Pays de Bièvre – Valloire
Bernadette TRUCHET, Présidente du Conseil local de développement « Bièvre – Valloire Economique
et Social »
Lionel LEMOINE, Sous – préfet de Vienne

Catégorie territoiresCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+