Tag Archive | "coop de France"

Enfin, La cellule d’expertise sur la gestion de l’eau mise sur les rails !


Les organisations professionnelles agricoles, la FNSEA, Jeunes Agriculteurs, l’APCA, Coop de France
et Irrigants de France, saluent le lancement de la cellule d’expertise sur la gestion de la ressource
en eau.
Face aux évolutions climatiques avérées et à venir, la gestion de la ressource en eau est un enjeu
majeur pour l’agriculture française, dans de nombreux territoires. La création de nouvelles
ressources est une des solutions d’avenir. C’est pourquoi la FNSEA, Jeunes Agriculteurs, l’APCA, Coop
de France et Irrigants de France souhaitent que cette cellule d’expertise, interministérielle, examine
de façon pragmatique les blocages nationaux et locaux actuels affectant de nombreux porteurs de
projet. Ils s’impatientent car il y a eu trop de retards incompréhensibles.
Actuellement, les besoins de mobilisation en eau pour l’agriculture française sont de 150 millions m3
supplémentaires par an.
Cette instance devait, comme indiqué par les ministres Stéphane Travert et Nicolas Hulot, rendre ses
conclusions le 31 octobre. Nous n’avons cessé de dénoncer au plus haut niveau le retard de mise en
oeuvre concrète. Il s’agit cependant d’un premier pas qui réaffirme la volonté du gouvernement
d’avancer sur le sujet. Il est désormais urgent que cette cellule soit effective rapidement, avec un
plan d’action et un calendrier définis.
Nos organisations sont prêtes à s’y investir et à travailler en collaboration afin d’avancer de manière
efficace.

Catégorie eauCommentaires fermés

Etiquetage de l’origine


Communiqué de la FNSEA, des Jeunes Agriculteurs et de Coop de France:

Ce n’est qu’une étape, mais une étape importante. La France a obtenu de la Commission européenne un accord de principe pour expérimenter l’obligation de l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés.

La FNSEA et ses associations spécialisées, Jeunes Agriculteurs et Coop de France avaient lancé, avec l’UFC-Que Choisir, une pétition, soutenue également par Familles Rurales, pour demander la mise en place d’une indication obligatoire de la provenance des produits transformés. Il s’agit d’une information loyale et citoyenne que nous devons au consommateur. Aujourd’hui, 54% des produits ne mentionnent pas l’origine de la viande qu’ils contiennent, selon l’étude récente de l’UFC-Que Choisir.

Notre combat légitime et notre mobilisation finissent par payer.

Nous souhaitons désormais que l’expérimentation soit mise en place au plus vite par les pouvoirs publics français, afin de transformer l’essai et d’en démontrer les bénéfices. Il s’agit d’un match pour la transparence dans lequel les producteurs, les transformateurs et les consommateurs doivent jouer collectif

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Compte pénibilité : pour dispositif plus juste, plus simple et plus opérationnel


Communiqué de l’Ania, Coop de france et de la FNSEA

Alors que les nouveaux décrets d’application n’ont toujours pas été publiés, nous ne pouvons que constater que le travail d’assouplissement et d’adaptation du dispositif aux difficultés pratiques auxquelles se heurtent les entreprises est loin d’être achevé.
Ce constat est particulièrement criant pour les TPE qui ne disposent pas des moyens humains et financiers pour assurer cette nouvelle obligation.
De plus, les entreprises sont très inquiètes quant aux coûts futurs du dispositif qui ne figurent pas dans l’étude d’impact, alors que de nombreuses activités traversent une crise de compétitivité.
Pourtant, nous, ANIA, Coop de France et FNSEA, avons fait preuve de responsabilité en reconnaissant le principe du compte pénibilité, tout en appelant à la mise en oeuvre d’un dispositif plus juste, plus simple et plus opérationnel à même de sécuriser les employeurs et les salariés. Plus ces solutions seront simples, mieux elles seront appliquées, pour de meilleures conditions de travail des salariés.
A ce jour, faute de publication des décrets d’application, les branches professionnelles sont dans l’impossibilité de travailler à d’éventuels référentiels et les entreprises ne sont pas en mesure d’appliquer le dispositif.
En outre, des modifications sont encore attendues : le facteur postures pénibles doit être réécrit, les salariés saisonniers de moins de 3 mois doivent être exclus, et le facteur agents chimiques, qui n’a fait l’objet d’aucune concertation, doit être réexaminé.
Eu égard à l’ensemble de ces éléments, et afin de permettre une application sereine et efficiente du dispositif, il est indispensable de repousser l’ensemble de son application au 1er janvier 2017.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Biodiversité : nous nous engageons !


Logo des chambres d'agriculture, agriculture et territoires, retour à l'accueil

Quatre organisations, FNSEA, JA, APCA et Coop de France, viennent d’ adhérer à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité 2011-2020.

Par cette signature, il y a un engagement à partager les orientations de la stratégie, notamment les objectifs de préserver, restaurer, renforcer, valoriser la biodiversité. Par leur travail quotidien, les agriculteurs et leurs conseillers contribuent à la création et à la gestion de biodiversité. Ces services environnementaux méritent d’être reconnus et développés.

Dans le cadre de cette adhésion, la profession agricole et agroalimentaire déposera un programme d’actions volontaires pour la biodiversité d’ici un an.

Un recueil d’actions des partenaires agricoles et ruraux en faveur de la biodiversité a été publié mi-avril  2014.

A cette occasion, les 46 partenaires de ce recueil avaient présenté leurs actions de maintien et de restauration des écosystèmes, leurs outils de gestion ou de communication sur la biodiversité, leurs programmes de recherche. Cela met en valeur des initiatives individuelles et collectives qui représentent bien la sensibilité et l’efficacité de femmes et d’hommes avec une vraie volonté de développement durable.

Au moment où l’examen du projet de loi pour la biodiversité débute lundi 16 mars à l’Assemblée nationale, nous, FNSEA, JA, APCA et Coop de France, veulent approfondir les actions existantes et en proposer de nouvelles, pour mieux répondre à l’équilibre et au respect entre productions, nature, territoires et travail de tous.

Des agriculteurs proactifs !

Une campagne d’enquête et de sensibilisation a été lancée par la profession agricole en 2014 sur la biodiversité. Parmi les résultats de l’enquête (1000 réponses recueillies), on constate que :

  • Plus de 70% des agriculteurs cultivent plus de quatre productions sur leur exploitation
  • 31% entretiennent des espaces boisés
  • 21% mettent en place des ruches
  • 16% utilisent des auxiliaires de culture (ex. coccinelles) pour lutter contre les bioagresseurs

En savoir plus : lire la plaquette « La biodiversité, un enjeu pour l’agriculture »

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Inquiétude face aux ravages de la guerre des prix


Lettre ouverte au Premier Ministre: l’ANIA, Coop de France et la FNSEA expriment leur inquiétude face aux ravages de la guerre des prix:

ania1ania2


Catégorie consommationCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2019
L Ma Me J V S D
« mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+