Tag Archive | "Corabio"

LA BIO EN AUVERGNE RHONE-ALPES


Une forte dynamique d’engagement en agriculture biologique marque le premier trimestre 2016 en Auvergne-Rhône-Alpes. Corabio (la Coordination Rhône-Alpes de l’agriculture biologique) et Bioconvergence (l’association des transformateurs et distributeurs bio de Rhône-Alpes) reviennent sur la situation en Rhône-Alpes dans l’édition 2016 des chiffres de la production, transformation et distribution en bio et préparent le terrain pour le nouveau territoire d’action de la bio élargi à l’échelle Auvergne Rhône-Alpes.

Au 1er janvier 2016 fusionnaient l’Auvergne et Rhône-Alpes, deux anciennes régions aux profils contrastés au regard de la bio, mais complémentaires ! C’est ainsi une région agricole au patrimoine naturel remarquable et au potentiel agrotouristique exceptionnel qui voit le jour.

Avec près des 2/3 des surfaces agricoles en zone de montagne, la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes devient une région importante de polyculture-élevage bio, aux productions animales diversifiées pesant lourd dans la balance nationale.

Sur le territoire rhônalpin en particulier, l’année 2016 commence fort ! Durant le 1er trimestre, ce ne sont pas moins de 146 nouvelles fermes rhônalpines qui ont choisi de s’engager en agriculture biologique. En 2015 déjà, le nombre d’exploitations bio avait augmenté de 6 %, avec 275 nouveaux engagements en bio. Corabio dénombre ainsi 3263 fermes bio à la mi-avril 2016 sur le territoire rhônalpin. Fin 2015, les surfaces certifiées et en conversion atteignaient 101 091 ha.

La part de bio y est supérieure à la moyenne nationale puisqu’elle représente 8 % des exploitations rhônalpines et 7 % des surfaces régionales. Selon Bioconvergence, le nombre de transformateurs bio maintient le cap avec 1075 opérateurs. La consommation de produits bio en Rhône-Alpes s’inscrit dans la tendance nationale largement à la hausse dans tous les circuits de distribution (+ 10 %). Les magasins bio se démarquent particulièrement (+ 15 %) avec de nombreuses ouvertures de magasins sur le territoire rhônalpin et un chiffre d’affaire en forte progression (+ 25 %).

Ce sont les départements Ardèche et Drôme qui observent les plus importantes dynamiques d’installation et de conversion vers la bio. Toutefois, les surfaces en bio augmentent particulièrement en Haute-Savoie (+ 16,6 %), dans le Rhône (+ 15,2 %) et dans la Loire (+ 9,5 %). Parmi les nouveaux engagements, les conversions représentent 72 % et les installations directement en bio 28 %. Côté filières, le lait de vache bio est en forte croissance, structuré sous l’impulsion d’importantes laiteries qui développent leur collecte en AB.

Chiffres clé de la bio en Auvergne-Rhône-Alpes – fin 2015 :

  • 145 992 ha certifiés bio ou en conversion
    (5 % de la surface agricole utile en bio),
  • 4 250 producteurs bio
    (7% des exploitations régionales),
  • 1 419 préparateurs en bio en 2015
    (y compris producteurs transformateurs),
  • 381 magasins bio
  • 430 distributeurs (grossistes et détaillants),
    dont 96 structures coopératives,
  • 2ème région française
    en nombre d’agriculteurs bio et d’opérateurs bio de l’aval des filières.

Catégorie bioCommentaires fermés

Familles à Alimentation Positive


Le réseau Corabio vient de lancer le site internet pour les Familles à Alimentation Positive (FAAP). Le blog, www.famillesaalimentationpositive.fr évolue en profondeur pour devenir un site de référence plus complet et interactif pour les foyers participants au défi.

FAAP, c’est quoi ?

Le défi  Familles A Alimentation Positive  (FAAP) est inspiré d’un autre défi appelé Familles A Énergie Positive (FAEP). L’objectif de ce défi est de démontrer de manière conviviale que l’on peut avoir une alimentation savoureuse, bio et locale, sans augmenter son budget alimentaire ! La 1ère édition du défi Familles A Alimentation Positive s’est déroulée sur Lyon en 2012 grâce au soutien de la Région Rhône-Alpes et de la Ville de Lyon. Depuis, l’opération a été déployée sur de nombreux territoires, en Rhône-Alpes et ailleurs en France en mobilisant plus de 900 foyers !  En 2016, 4 territoires rhônalpins sont impliqués dans le projet et une dizaine de départements en France ont lancé ou souhaitent lancer un défi sur leur territoire. Ce projet est porté par le réseau des producteurs bio de la FNAB (Fédération nationale de l’agriculture biologique).



Le site web FAAP, comment ça marche ?

Afin de mieux communiquer sur le projet, de lui donner de la visibilité et d’offrir plus de services aux foyers participants, un nouveau site web a été mis en place. Il permet aux familles de saisir en ligne leurs achats alimentaires, sur des périodes de 14 jours consécutifs, afin de pouvoir disposer d’une analyse rapide de leur consommation alimentaire et de son évolution, mais également de celle de leur équipe et de leur défi. Différents résultats sont alors disponibles : pourcentage de produits bio et de produits bio locaux, lieux d’achats, coûts alimentaires par repas, etc.  Les anciens participants pourront également continuer à suivre leur évolution en complétant, à leur guise, leurs données d’achats.

Pour plus d’informations sur l’agriculture biologique en Rhône-Alpes, rendez-vous sur : www.corabio.org

www.famillesaalimentationpositive.fr

Catégorie bioCommentaires fermés

Manger Bio et Local, c’est l’idéal


Du 19 au 27 septembre, les groupements de producteurs du réseau Corabio (Coordination Rhône-Alpes l’agriculture biologique), pour la première fois en partenariat avec Bioconvergence Rhône-Alpes (association des entreprises de transformation, artisans, PME et magasins bio spécialisés) vous donnent rendez-vous pour découvrir les circuits courts en agriculture biologique à travers une campagne baptisée “ Manger Bio et Local, c’est l’idéal ”.

Les producteurs bio d’Isère se sont mobilisés cette année, en collaboration avec l’ADABio, pour organiser des animations dans le département.

Au programme: une semaine d’animations savoureuses, ludiques et variées (dégustations, fermes ouvertes, marchés, atelier cuisine…). L’occasion de valoriser les atouts des produits bio, de découvrir les méthodes de travail des agriculteurs et des artisans et de réfuter l’idée selon laquelle “manger bio, ça coûte forcément plus cher”.

1

Catégorie bioCommentaires fermés

Obligation du bouclage électronique des ovins-caprins


Irène Bordel et Etienne Mabile, paysans bio à Mévouillon dans le sud de la Drôme, ont été
pénalisés pour avoir refusé de pucer leurs brebis. Ils ont saisi le tribunal administratif de
Grenoble ce mardi 27 mai pour dénoncer les sanctions prononcées. Corabio, la coordination
Rhône-Alpes de l’agriculture biologique, les soutient dans cette épreuve et demande aux
pouvoirs publics de reconnaitre aux éleveurs la liberté d’utiliser un système d’identification
adapté à leur mode d’élevage qui respecte les animaux, l’environnement et les
consommateurs.

Irène Bordel et Etienne Mabile, paysans éleveurs à Mévouillon dans le sud de la Drome, élèvent un petit
troupeau d’une soixantaine de brebis en complément d’une production végétale diversifiée (plantes
aromatiques, légumineuses, céréales et notamment petit épeautre). Toute leur production est conduite
en agriculture biologique depuis 1986, soit 26 ans de contrôle sans aucune complication.

Le 18 avril 2012, Irène abordait donc sereinement un contrôle de l’ASP (Agence de services et de
paiement) de son troupeau. Conformément à son refus de pucer les êtres vivants, ses brebis n’étaient
identifiées que par une seule boucle non électronique à l’oreille, le contrôleur a donc constaté l’absence
d’identifiant électronique réglementaire pour les bêtes nées après 2010.
Irène a été sanctionnée par 12 000 euros au total de suppression de primes et de pénalités, pour
l’essentiel au motif que des petits ruminants non pourvus de boucles électronique seraient considérés
comme inexistants.
Corabio, coordination des groupements d’agriculteurs bio de Rhône-Alpes, ne peut pas accepter que des
éleveurs soient ainsi considérés comme des délinquants, alors qu’ils revendiquent simplement le droit
d’exercer leur métier sereinement dans le respect de leurs animaux et de l’environnement.
Ces contrôles et ces sanctions touchent en priorité des éleveurs bio, et en particulier des précurseurs
comme Irène et Etienne de ceux que le ministre de l’Agriculture célèbre aujourd’hui sous le nom de
professionnels de l’agro-écologie.

En aucun cas la santé publique et la sécurité sanitaire des élevages ne sont mis en cause par le droit
que nous réclamons d’être libre d’identifier ou pas les petits ruminants avec des boucles électroniques.

Irène Bordel et Etienne Mabile, paysans bio à Mévouillon dans le sud de la Drôme, ont été
pénalisés pour avoir refusé de pucer leurs brebis. Ils saisissent le tribunal administratif de
Grenoble ce mardi 27 mai pour dénoncer les sanctions prononcées. Corabio, la coordination
Rhône-Alpes de l’agriculture biologique, les soutient dans cette épreuve et demande aux
pouvoirs publics de reconnaitre aux éleveurs la liberté d’utiliser un système d’identification
adapté à leur mode d’élevage qui respecte les animaux, l’environnement et les
consommateurs.

Invoquer la traçabilité ne correspond pas à la réalité : la traçabilité individuelle des petits ruminants
vivants est parfaitement assurée par les boucles traditionnelles, alors que celle des viandes et des
circuits commerciaux peut présenter de nombreuses lacunes, comme l’ont montré divers épisodes
comme celui dit du « cheval roumain ».

Ces nouvelles contraintes, qui ne représentent pas un intérêt pour tous les éleveurs, ne feront
qu’accélérer la disparition des plus petits troupeaux. Pourtant, l’utilité de ces élevages n’est plus à
démontrer pour la cohérence agronomique des systèmes de polyculture élevage, le maintien des milieux
ouverts et l’équilibre économique de nos territoires.

Pour dénoncer les sanctions prononcées, Irène et Etienne ont saisi le tribunal administratif de Grenoble,
2 place de Verdun, l’audience publique du jugement sur le fond ce mardi 27 mai 2014.

Corabio les soutient dans cette épreuve. Elle appelle les agriculteurs bio et les élus locaux à faire de
même. Elle demande aux pouvoirs publics de revenir sur ces sanctions injustifiées et de reconnaitre aux
éleveurs la liberté d’utiliser un système d’identification adapté à leur mode d’élevage – ce qui est
possible dans plusieurs autres pays membres de l’UE – et ce d’autant plus que ce mode d’élevage
respecte les animaux, l’environnement et les consommateurs.

Catégorie agriculture, bio, élevageCommentaires fermés

Fête du lait Bio, dimanche 1er juin



8 fermes bio de Rhône-Alpes vous ouvrent leurs portes, dimanche 1er juin, pour prendre un petit déjeuner bio et local.
Pour ses 10 ans, la Fête du lait bio aura lieu dans 9 régions et propose près de 90 animations à travers toute la France pour découvrir les coulisses d’une ferme laitière bio autour d’un repas convivial.

Aller sur  le site Corabio pour voir tout le programme et réserver votre petit déjeuner Bio.

Les fermes qui vous accueillent en Rhône-Alpes

  • le GAEC de l’Espoir à Claveisolles dans le Rhône (animations dès le samedi 31 mai)
  • le GAEC de la Brumagne à Chazelles-sur-Lyon dans la Loire (ballades nature et mini-marché)
  • le GAEC du Murier à St-Joseph dans le Rhône (animation musicale et mini-ferme)
  • la Ferme des Clarines à St-Maurice-sur-Dargoire (démo de fabrication fromagère et animation musicale)
  • le GAEC des Grands Prés à Massieu en Isère (jeux et concours de dessins pour les enfants)
  • le GAEC du Thicaud à Herbeys en Isère (traite et visite de la ferme, repas le midi sur réservation)
  • la Ferme du Pré de Mazan à Cros-de-Géorand en Ardèche (exposition et jeux pour petits et grands)
  • la Ferme de Margolive à Reilhanette dans la Drôme (venez avec vos instruments de
    musique !).

Réservez votre petit dej’ bio en téléchargeant le programme en Rhône-Alpes sur : www.corabio.org

Catégorie bio, lait/produits laitiersCommentaires fermés

Journée technico-économique régionale fraises bio


Les fruits sont des produits phares du marché des produits bio, rassemblant avec les légumes 20 % du marché bio soit 784 millions d’euros, d’après l’Agence BIO.

Les surfaces de fruits certifiées bio ou en conversion vers la bio ont triplé de 2007 à 2012, pour atteindre 25 048 ha.

La production de fraise bio est encore peu développée, 152 ha sont recensés en France, au sein de 531 exploitations, soit 4,7 % des surfaces nationales de fraisiers.

En Rhône-Alpes, première région fruitière en bio et en conventionnel, la production de fraise bio est inférieure à la demande.

Cette journée de rencontre est ouverte à tout professionnel intéressé pour échanger sur les opportunités de développement de la production de fraise bio et d’autres petits fruits rouges bio, en s’appuyant sur des conseils techniques, des témoignages d’acteurs de la filière ainsi que sur la visite de l’exploitation d’Eric Rozier, de l’EARL St Sauveur, qui cultive 1,5 ha de fraisiers bio.

PROGRAMME

fr`1fr2

Cette journée est ouverte à tous les professionnels intéressés ou concernés par ces questions.

Elle aura lieu le MARDI 29 AVRIL 2014 à Anjou (38) L’inscription est indispensable en appelant Corabio au 04 75 61 19 35 pour obtenir un programme et un bulletin d’inscription.

Catégorie bioCommentaires fermés

Les agriculteurs et entreprises bio de Rhône-Alpes tiennent leurs assemblées générales



A l’heure ou l’agriculture biologique poursuit son développement illustré par des agriculteurs et entreprises qui continuent de s’installer ou de se convertir en bio, Corabio (la Coordination Rhône-Alpes de l’agriculture biologique) et Bioconvergence Rhône-Alpes (l’association des entreprises de transformation et distribution bio) tiendront leurs assemblées générales respectives le jeudi 3 avril au lycée agricole de La Côte-Saint-André en Isère. Début des travaux 9h00.

Les assemblées générales de Corabio et de Bioconvergence seront l’occasion d’expliquer leurs actions et leur contribution aux évolutions des « Chiffres de l’agriculture bio en Rhône-Alpes » dont l’édition 2014 vient de paraître.

Catégorie bioCommentaires fermés

Les agriculteurs et entreprises bio de Rhône-Alpes tiennent leurs assemblées générales


A l’heure ou l’agriculture biologique poursuit son développement illustré par des agriculteurs et entreprises qui continuent de s’installer ou de se convertir en bio, Corabio (la Coordination Rhône-Alpes de l’agriculture biologique) et Bioconvergence Rhône-Alpes (l’association des entreprises de transformation et distribution bio) tiendront leurs assemblées générales respectives le jeudi 3 avril au lycée agricole de La Côte-Saint-André en Isère.

Les assemblées générales de Corabio et de Bioconvergence seront l’occasion d’expliquer leurs actions et leur contribution aux évolutions des « Chiffres de l’agriculture bio en Rhône-Alpes » dont l’édition 2014 vient de paraître.

Catégorie bioCommentaires fermés

Viticulture bio: Rhône-Alpes, valeur sûre..


44 vignerons rhônalpins étaient présents au salon Millésime Bio à Montpellier!

13 d’entre eux sont accompagnés par Corabio, avec le soutien de la Région nRhône-Alpes dans le cadre d‘Organics Cluster, pour représenter les appellations prestigieuses de la région (Crozes Hermitage, Morgon, Côtes du Rhône ,Vinsobres…) au mondial du vin biologique.

Millésime Bio, salon mondial du vin biologique, est devenu LA référence pour les professionnels du vin bio.
Avec le plein essor de la filière viticole bio ces dernières années, le bio représente 8 % du marché du vin (413 millions d’euros en 2012) et devient un véritable segment de marché et non plus un marché de niche. Souvent primés dans les concours, les vins bio se vendent en France et à l’export. Corabio accompagne le développement de la filière notamment par des actions de promotion en faveur des vins et des vignerons bio de la région Rhône-Alpes.

La région Rhône-Alpes, avec 562 vignerons certifiés bio ou en conversion, se place au 4ème rang des régions viticoles bio de France et possède un vignoble très diversifié (4 960 ha) avec des vins bio produits dans chacune des appellations de la région.

44 vignerons de Rhône-Alpes étaient présents cette année au salon Millésime Bio avec de grands crus qui assurent à la région une renommée internationale.

Catégorie bio, viticultureCommentaires fermés

« Bio et local, c’est l’idéal® » en Isère


bio localDu 23 au 29 septembre, les producteurs bio de Rhône-Alpes vous donnent à voir la diversité des circuits courts en agriculture biologique à travers un programme d’animations sur leur territoire.

Ces circuits ont vu naître ces dernières années des expériences de plus en plus innovantes permettant l’accessibilité aux produits bio géographiquement et économiquement.

> Retrouvez le programme complet en Ain, Isère et Savoie sur www.corabio.org


Catégorie bioCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

août 2019
L Ma Me J V S D
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+