Tag Archive | "COVID-19"

COVID-19 : LA METROPOLE RENFORCE SON ACCOMPAGNEMENT AUX COMMERÇANTS ET ARTISANS


Dans un contexte particulièrement pénalisant pour le commerce, Grenoble Alpes
Métropole développe diverses solutions pour accompagnement les commerçants et artisans dans leur transition vers le numérique. Elle fait le également le choix de
renforcer de façon sensible son aide à l’investissement.

Grenoble Alpes Métropole poursuit son accompagnement des entreprises du territoire dont l’activité est affectée par la crise de la Covid-19.

Pour soutenir les 7 000 commerçants, artisans, restaurateurs et hôteliers du territoire, elle a mis en place divers dispositifs visant à accompagner ces entreprises dans la digitalisation de leur activité.

UN ACCOMPAGNEMENT À LA DIGITALISATION

Dans le contexte actuel, dominé par des mastodontes du digital, la vente en ligne devient en effet une opportunité incontournable pour les commerces de proximité, et ce quel que soit le contexte sanitaire.

Il devient aujourd’hui indispensable pour ce secteur de proposer désormais une offre qui combine le commerce physique et le commerce en ligne. Mais de nombreux freins techniques, financiers, logistiques ou humains, peuvent empêcher ces entrepreneurs de passer le cap.

La Métropole déploie donc de nouveaux services pour les accompagner dans cette transition numérique.
1. Accès gratuit à la plateforme de vente en ligne la Covid-19 Grenoble-Alpes Métropole est partenaire de la plateforme de vente en ligne enbasdemarue.fr mise en oeuvre par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble.

Déployée depuis novembre, cette plateforme permet aux commerçants de présenter leurs produits et de proposer le « click and collect » : le client achète en ligne et vient récupérer son paquet à l’entrée du magasin, dans le respect des règles sanitaires.
Elle est accessible à toutes les entreprises de la Métropole qui proposent des produits ou des services :
commerçants, mais aussi prestataires de services, artisans, producteurs. La CCI prend en charge la gratuité jusqu’à fin 2020, la Métropole prenant le relais pour les 6 premiers mois de 2021.
> Accès gratuit et sans engagement jusqu’en juin 2021 : enbasdemarue.fr
2. Accès gratuit à la plateforme bons d’achat soutien commerces.grenoblealpesmetropole.fr
Créée lors du premier confinement par Grenoble-Alpes Métropole, la Ville de Grenoble et l’association de commerçants LabelVille pour soutenir le commerce de proximité, cette plateforme est réactivée. Une coupe de cheveu, un soin de beauté, un repas au resto…

La plateforme permet aux habitants d’acheter un bon d’achat auprès d’un commerçant ou artisan ayant dû fermer ses portes, bon d’achat qui pourra être utilisé une fois que celui-ci aura pu rouvrir.
> Accès gratuit jusqu’au 31 décembre 2020 : soutien commerces.grenoblealpesmetropole.fr
3. Accompagnement gratuit à la transition numérique
Dans la cadre de sa convention annuelle avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de l’Isère, Grenoble- Alpes Métropole finance la réalisation d’un accompagnement individuel des commerçants-artisans sur le numérique au travers d’ateliers pouvant aller d’une demi-journée à deux jours.

Objectifs : aider les entreprises à franchir le pas du numérique pour celles qui n’y sont pas encore allées, ou à se perfectionner pour les celles déjà engagées dans cette démarche.
Cet accompagnement inclue un travail sur les réseaux sociaux, les sites internet, le travail à distance, la sécurité informatique, la sauvegarde et le partage des données.
La Métropole prévoit d’accompagner une cinquantaine d’entrepreneurs en 2021.
> Renseignements et inscription : 04 76 70 82 09 – www.cma-isere.fr

UN RENFORCEMENT CONSÉQUENT DES AIDES À L’INVESTISSEMENT

En complément de ce soutien à la transition numérique, Grenoble-Alpes Métropole renforce son dispositif
d’aide aux travaux des commerces, y compris non sédentaires, des artisans, des services avec vitrine et de l’hôtellerie. Cent trois entreprises ont été accompagnées depuis le début de la crise par ce dispositif, pour un montant total de plus de 750 000 euros, et une quarantaine de demandes sont actuellement en
cours d’analyse.
Afin d’apporter un soutien plus large à ces entreprises, il sera proposé au conseil municipal du 20 novembre :
• Une augmentation de l’enveloppe financière dédiée, celle-ci passant à 2 millions d’euros en 2021 (contre 800 000 euros en 2020).
• Une hausse du plafond de chiffre d’affaires éligible, celui-ci passant à 1,5 million d’euros en 2021 pour les entreprises de l’hôtellerie et de la restauration (contre 1 million en 2020).
Ce dispositif permettra notamment de mieux conseiller ces acteurs sur des travaux améliorant la consommation énergétique de leurs établissements, souvent source de frais importants.
> Plus d’infos : grenoblealpesmetropole.fr/aideaucommerce

Catégorie La MétroCommentaire (0)

Covid-19 : mesures d’urgence pour soutenir les agriculteurs de l’UE


Afin d’éviter toute rupture dans la chaîne d’approvisionnement, l’Union européenne a pris des mesures urgentes pour soutenir les producteurs alimentaires.

Principaux problèmes rencontrés par les producteurs alimentaires

Même si les problèmes de retards dans les transports transfrontaliers de produits agricoles ont été résolus suite à l’introduction de « corridors prioritaires » qui autorisent la circulation des véhicules transportant des marchandises essentielles, les secteurs de l’aquaculture, de l’agriculture et de la pêche font toujours face à de graves difficultés.

En effet, les producteurs alimentaires sont confrontés à des pénuries de main-d’œuvre suite aux restrictions de circulation des travailleurs saisonniers, desquels ils dépendent fortement. La Commission a déclaré que ces derniers pouvaient être considérés comme travailleurs critiques mais il est compréhensible que bon nombre d’entre eux souhaitent rester à la maison.

Une baisse de la production pourrait à son tour avoir un impact sur les prix. De plus, le secteur agricole est fortement affecté par la perte de gros clients en raison de la fermeture d’hôtels et de restaurants.

Comment l’UE vient-elle en aide aux agriculteurs ?

Le 15 avril, la commission de l’agriculture du Parlement a salué les plans de la Commission visant à aider le secteur agroalimentaire. Les députés ont cependant appelé à une action plus ciblée, incluant des mesures de marché telles que le stockage privé.

Les députés ont également demandé l’activation de la réserve de crise pour aider les secteurs agricoles en difficulté et ont souligné à quel point la politique agricole de l’UE aura besoin de soutien budgétaire à long terme suite à cette pandémie.

Parmi les mesures figurent la réallocation des fonds agricoles encore disponibles pour faire face à la crise dans les zones rurales. Aussi, grâce à davantage de flexibilité dans l’utilisation des instruments financiers, les agriculteurs pourront bénéficier de prêts ou de garanties pour couvrir les coûts opérationnels jusqu’à 200 000 euros à des conditions favorables.

La Commission a également proposé de réduire le nombre de contrôles physiques dans les exploitations agricoles, de prolonger d’un mois, jusqu’au 15 juin 2020, la date limite pour l’envoi des demandes de paiement de la PAC et d’augmenter les avances sur les paiements à partir de la mi-octobre.

En ce qui concerne les travailleurs saisonniers, qui sont indispensables pour les plantations, l’entretien et les récoltes, les pays de l’UE sont encouragés à les considérer comme des travailleurs critiques, à échanger des informations sur leurs différents besoins au niveau technique et à établir des procédures spécifiques pour assurer leur passage en douceur aux frontières.

Découvrez les autres mesures prises par l’UE pour lutter contre la pandémie.

Catégorie Union européenne, agriculture, agro-alimentaireCommentaires fermés

N’oublions pas le réseau local !


(Re)donner l’envie de consommer local, et identifier facilement les produits fermiers à proximité n’a jamais été aussi vrai depuis la crise du COVID-19.

Suite à la fermeture des marchés, et la désorganisation de l’approvisionnement des grandes surfaces et autres réseaux de distribution, la Chambre d’agriculture de l’Isère lance un appel à celles et ceux qui à ses côtés, feront bouger les lignes : Maires, distributeurs, et consommateurs. L’agriculture est l’affaire de tous. Pour y répondre, un plan supplétif à 3 volets a été engagé.

- Un courrier rédigé avec l’association des Maires pour demander la réouverture des marchés
Parce que 20 % du volume des produits fermiers (produits et transformés dans une exploitation agricole) d’Auvergne-Rhône-Alpes sont commercialisés sur des marchés, urbains ou ruraux répartis sur l’ensemble du territoire, les marchés de plein air sont un des circuits de commercialisation les plus importants.

En Isère, ce sont 317 marchés qui sont impactés par la décision de fermeture du gouvernement.

La mobilisation de l’ensemble des partenaires concernés a conduit les pouvoirs publics à valider un protocole sanitaire pour l’ouverture à titre dérogatoire des marchés alimentaires de manière plus souple. Le Préfet de l’Isère a annoncé de son côté qu’il accepterait les demandes de dérogation et permettrait la tenue de « mini marchés », rassemblant au maximum 5 vendeurs, dans la mesure où les règles de biosécurité sont respectées.

Tenant compte de ces nouvelles informations, la Chambre d’agriculture, avec le soutien de l’Association des Maires de l’Isère, a formulé un courrier adressé à 500 communes afin de les inciter à faire une demande de dérogation auprès de la préfecture, et à déployer des solutions alternatives le cas échéant.

Un projet inédit avec le Département : une plateforme de mise en relation virtuelle entre producteurs et distributeurs

Une démarche innovante et unique en France, permettant de connecter en temps réel acheteurs professionnels et vendeurs de produits de proximité. « Cette crise sanitaire montre qu’il est nécessaire que les produits isérois et leurs spécificités reprennent leur place sur le territoire, auprès des distributeurs, comme des consommateurs.

Nous avons un climat tempéré en Isère, on a donc la chance de pouvoir tout faire. Il faut organiser ce commerce de proximité de manière massive, ce que permet l’outil. » continue Pascal Denolly.

Le développement de cette plateforme se fait dans le cadre du Pôle Agro-alimentaire qui regroupe les chambres consulaires ( CCI, CMA, Chambre d’Agriculture), des collectivités (Département de l’Isère, Métro, Voironnais, Grésivaudan, EBER) et des entreprises du territoire (agriculteurs, artisans, commerçants).

Le financement de la plateforme est assuré par le Département. Ouverte à tous les producteurs/transformateurs et distributeurs isérois le temps de la crise, la plateforme recense également les produits de la marque Is(h)ere dont les spécificités sont toujours mises en avant (l’origine, la juste rémunération du produit, la distinction par la qualité).

« La volonté de nos élus est que les agriculteurs/distributeurs restent proactifs dans leur démarche ; bien plus qu’un simple annuaire, la plateforme est basée sur l’interactivité » ajoute Geoffrey Lafosse, Chargé de missions Pôle Agro-alimentaire et études économiques. A son lancement aujourd’hui, elle référence déjà 60 agriculteurs, et le même nombre de distributeurs / artisans.

Faire connaître les produits proches de chez soi pendant le confinement : la carte interactive

Dernier volet de ce plan : le lien avec le consommateur, dans un contexte où les achats de première nécessité – et l’alimentation- sont une priorité. Sensibiliser au bien manger, et aux ressources du territoire, pour des questions de restriction de mobilité, mais aussi dans un objectif de soutien à l’économie locale, est plus que jamais important pendant la crise, mais aussi pour limiter les conséquences de l’après.

Une carte interactive répertoriant des produits locaux disponibles durant le confinement est en ligne depuis aujourd’hui sur le site de la Chambre. Construite en lien étroit avec les agriculteurs, elle recense ceux ayant des difficultés à écouler leurs productions, ou faisant de la vente directe durant cette période de crise.

Mise à jour quotidiennement, elle répertorie également les solutions alternatives qui se mettent en place : micro-marchés, AMAP… ainsi qu’une 20aine de magasins de producteurs. Un questionnaire de recensement est en cours auprès de 600 producteurs fermiers du territoire pour enrichir ces points de vente au fil de la crise.

carte

Pour y accéder : cliquer sur la carte

Catégorie Département de l'Isère, La Métro, agricultureCommentaires fermés

COVID-19, LE CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES MOBILISE


Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, banque coopérative et mutualiste, a l’ambition d’agir chaque jour dans l’intérêt de ses clients et de la société.

En ces jours de crise sanitaire et économique, cette ambition est portée par tous nos collaborateurs et nous permet d’assurer la continuité du service bancaire et d’accompagner nos clients.

Dans cette situation inédite, nous adaptons rapidement notre organisation et notre façon de travailler, avec la préoccupation d’être disponibles et réactifs, tout en assurant la sécurité de tous, clients et collaborateurs.

Pour répondre aux besoins de trésorerie, préoccupation majeure de nos clients, nous répondons très rapidement par des mesures de report d’échéances, ciblées et personnalisées, et par la mise en place de crédits courts termes, notamment dans le cadre du dispositif de Fonds de Garantie mis en place par l’Etat et sous gestion de la BPI.

Parce que certains clients ont besoin de se rendre dans leur agence, nous avons fait le choix d’assurer un accueil physique de proximité en maintenant ouvertes au public le matin environ la moitié de nos agences.

Plus généralement, pour répondre aux besoins de notre clientèle, nos conseillers sont joignables par téléphone ou par courrier électronique, et vous accompagnent sur rendez-vous téléphoniques.

Enfin nos services de banque à distance sont disponibles, sécurisés, et en capacité d’absorber une forte hausse de la fréquentation. Notre modèle mutualiste et coopératif nous engage.

Dans ce contexte de crise, nous sommes plus que jamais aux côtés de nos territoires et de leurs habitants.

Grâce à notre modèle, depuis des années, nos résultats sont affectés nos réserves, consolident nos fonds propres et sont mis aux services de l’économie territoriale. Cela nous donne aujourd’hui une solidité financière à la hauteur des enjeux à venir.

MESURES D’ACCOMPAGNEMENT DE NOS CLIENTS

- Services à la clientèle

La liste des agences ouvertes est disponible sur notre site www.ca-sudrhonealpes.fr et est actualisée chaque jour ; nous vous joignons la carte de notre réseau d’agences au 23/03/2020 ;

Les distributeurs continueront à fonctionner ; s’ils devaient être fermés pour des raisons de sécurité, nous vous indiquons le distributeur le plus proche ainsi que le relais CA le plus proche (lien sur notre site www.casudrhonealpes.fr)

Cliquer sur le logo:

Sans titre

Accompagnement de nos clients

Augmentation des plafonds d’utilisation (paiements par carte, virements) ;

Accompagnement dans l’activation des mesures exceptionnelles décidées par le Gouvernement (charges sociales, prélèvements …)

Mise en place de Prêts Garantis selon les conditions définies par l’Etat aux Agriculteurs, Professionnels et Entreprises, d’un montant pouvant atteindre 25 % du CA HT, sans frais de dossier et au taux de 0 % hors prime de garantie (0,25 % à 0,50 % sur un an)

Pauses de trois à six mois des remboursements de crédits pour les agriculteurs, professionnels et entreprises

Activation des dispositions contractuelles sur les crédits Habitat (pause option souplesse)

Procédure accélérée d’octroi de crédits de trésorerie, de court ou moyen terme

- Tarification

Traitement des demandes de rejets de prélèvements dans le cadre des mesures exceptionnelles décidées par le gouvernement : sans frais

Traitement des pauses de remboursement de crédits : sans frais

Remboursement de la cotisation mensuelle TPE de mars pour les commerçants fermés (mesure renouvelable en avril)

- Protection des clients et des collaborateurs en agence

Strict respect des mesures barrières

Mise à disposition de nos personnels de solutions hydro-alcooliques et de masques

Installation progressive de parois isolantes en plexiglass

L’essentiel de nos opérations courantes sont réalisables à distance sur les applications ou sur Internet et nos conseillers sont équipés en solutions leur permettant de travailler à distance en conseil clients pour limiter les déplacements.

L’ensemble des équipes du Crédit Agricole est mobilisé et reste à votre écoute.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Préserver les Samu-Centre 15 dans un contexte de forte mobilisation


En phase épidémique, le SAMU-Centre 15 doit rester pleinement disponible pour les
urgences vitales dans un contexte de forte mobilisation, y compris pour celles liées au
Covid-19.
La population est invitée à limiter au maximum son utilisation, particulièrement
lorsque les symptômes sont modérés.
POUR DES QUESTIONS D’ORDRE GÉNÉRAL, OU
ADMINISTRATIVES, APPELEZ LE NUMÉRO VERT

0 800 130 000

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

COVID-19: règlementation en Isère


L’arrêté du ministre des Solidarités et de la Santé du 10 mars 2020 interdit tous les
rassemblements, quelle que soit leur nature, regroupant plus de 1 000 personnes de manière
instantanée (publics et organisateurs ou participants compris). Cette interdiction est en
vigueur jusqu’au 15 avril prochain. Elle s’applique aux milieux clos (salle de spectacle,
amphithéâtre par exemple) mais aussi aux espaces ouverts (stade, voie publique par
exemple).
Le préfet peut toutefois déroger à cette interdiction s’agissant de certaines activités
indispensables à la continuité de la vie de la Nation. Entrent par exemple dans ce cadre
l’organisation des élections municipales ou les manifestations sur la voie publique relatives à
l’expression du débat démocratique.
Par ailleurs, si les conditions sanitaires l’exigent, et après avis des maires qui sont
destinataires des déclarations de manifestations dans leur commune, le préfet peut interdire
les rassemblements de moins de 1 000 personnes.
Afin d’informer les maires sur les modalités de mise en oeuvre de ces mesures, le préfet leur
a adressé une note-circulaire ainsi qu’une liste des évènements d’ores et déjà interdits
jusqu’au 15 avril.

Ces éléments sont disponibles sur le site internet de la préfecture afin que
chacun puisse également s’informer de l’application de ces consignes.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2020
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+