Tag Archive | "Crédit Agricole"

Le Crédit Agricole double ses forces sur la montagne


Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et le Crédit Agricole des Savoie créent une coopération montagne pour amplifier leurs accompagnements des acteurs de l’arc alpin. Ainsi, l’expertise et la capacité financière de l’ensemble offriront une puissance sans équivalent au service du territoire alpin !

Le salon Alpipro a été l’occasion de signer une convention de coopération entre les deux banques en présence des acteurs du marché de la Montagne. Cette coopération va permettre aux banques de couvrir un territoire plus large et de doubler leur capacité financière sur la montagne ; elles vont donc être plus puissantes dans les tours de table, aussi bien en tant que prêteurs que pour des opérations sur fonds propres.

Les deux Caisses régionales au service du territoire vont être capables de traiter plus de dossiers, avec une capacité d’investissement encore plus im­portante. L’économie alpine en sortira gagnante.

L’accord entre les deux Caisses régionales se fait tout naturellement, car il vient formaliser une relation déjà très étroite.

Depuis deux ans, elles ont mené plusieurs actions en commun : le pôle Montagne du Crédit Agricole des Savoie a participé au financement de projets hôteliers en Isère, comme le Daria I Nor du groupe Lodge and Spa à l’Alpe d’Huez. Pour sa part, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes est venu aux côtés du Crédit Agricole des Savoie pour investir dans le Club Med Les Arcs Panorama en Tarentaise. D’ores et déjà, il est acté que les deux banques participeront ensemble au futur ascenseur valléen Allemont-Oz, en Isère.

Richard Laborie, directeur général adjoint Développement du Crédit Agricole des Savoie, rappelle que la montagne, « ce sont des métiers, des investissements et une économie spécifique avec des enjeux environnementaux importants. L’économie de la montagne représente 120.000 emplois directs et indirects dans plus de 350 stations de ski. Le marché alpin offre donc une forte attractivité sur un espace très large, justifiant une nouvelle approche globale et homogène pour mieux répondre aux besoins d’ensemble. »

Vincent Mouveroux, directeur général adjoint Développement Sud Rhône Alpes, affirme que « l’expertise et la puissance financière née de la coopération des deux banques offriront une puissance financière sans équivalent au service du territoire alpin.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et le Crédit Agricole des Savoie se mobilisent déjà régulièrement ensemble sur des investissements pour des remontées mécaniques en stations ou sur des opérations de construction pour accroître le stock de lits chauds. Demain, ensemble, nous allons continuer avec ferveur à oeuvrer pour accompagner cette modernisation et contribuer à l’attractivité de nos stations de l’arc alpin. »

Sans titre

Catégorie Pays de Savoie, territoiresCommentaires fermés

Partenariat Bienvenue à la ferme – Crédit Agricole


Dans le cadre du Salon International de lAgriculture 2019, Bienvenue à la ferme et le Crédit Agricole ont signé une convention de partenariat.

Elle vise à fournir aux agriculteurs laccompagnement et les outils nécessaires pour développer leurs activités dagritourisme et de vente en circuits-courts.

Ce partenariat sinscrit dans un contexte de plus en plus connecté où les comportements de consommation évoluent rapidement.

R:\DATA_GEN\2019\DEAT_BAF\PARTENARIATS\Credit_Agricole\Signature\IMG-20190227-WA0005_w.jpg

Jean-Marie Lenfant, porte-parole Bienvenue à la ferme, Bertrand Corbeau, Directeur Général adjoint Développement, Client et Innovation Crédit Agricole SA, Claude Cochonneau, Président Assemblée Permanente des Chambres dagriculture

Ce partenariat répond à un objectif d’accompagnement approfondi des agriculteurs dans la diversification de leurs sources de revenus au travers d’une offre globale.

Concrètement, il repose sur plusieurs axes :

- Des avantages tarifaires pour les adhérents au réseau Bienvenue à la ferme :

  • Une offre monétique adaptée à la vente directe, facilitant les encaissements, que ce soit sur l’exploitation ou en mobilité (marchés, évènements, paiement sans contact ou par téléphone) sera proposée à des conditions tarifaires spécifiques pour les adhérents de la marque Bienvenue à la ferme.

- Une coopération renforcée entre les réseaux territoriaux de Bienvenue à la ferme et du Crédit Agricole :

  • Le Crédit Agricole met au service de Bienvenue à la Ferme son expertise en monétique pour appuyer les formations des conseillers des Chambres d’agriculture auprès des agriculteurs.
  • Bienvenue à la ferme apporte l’expertise des Chambres d’agriculture en matière de conseil et d’appui aux agriculteurs en circuits-courts et agritourisme aux clients du Crédit Agricole à travers des actions et outils diversifiés : guides, outils de communication clé en main, formations et conseil.

Par ailleurs, ce partenariat vise à proposer aux agriculteurs adhérents au réseau Bienvenue à la ferme de multiplier leurs canaux de visibilité, développer leur attractivité online et la présentation de leurs services (avec les packs e-vitrine et la nouvelle offre e-tourisme du Crédit agricole). Une attention toute particulière est portée aux jeunes installés.


À propos de Bienvenue à la Ferme

Créé en 1988 par les Chambres dagriculture, le réseau Bienvenue à la ferme et ses 8 000 agriculteurs adhérents ouvrent les portes de leurs fermes partout en France.

Faire ses courses, partager un moment convivial autour dun bon repas, passer un séjour à la ferme ou encore découvrir le travail des agriculteurs, Bienvenue à la ferme valorise la richesse de lagriculture française en offrant la possibilité de manger fermier tout au long de lannée avec l’offre « Mangez fermier » mais également de prolonger lexpérience à la ferme à travers les activités « Vivez fermier ».

Grâce au réseau, les agriculteurs partagent avec les visiteurs les valeurs qui leur sont chères : lécoute, la découverte, lauthenticité, la qualité, la convivialité, lattachement à leur territoire et la volonté de le faire vivre.

À propos du Crédit Agricole

Le groupe Crédit Agricole est le premier financeur de léconomie française et lun des tout premiers acteurs bancaires en Europe. Leader de la banque de proximité en Europe, le Groupe est également premier gestionnaire dactifs européen, premier bancassureur en Europe et troisième acteur européen en financement de projets.

Fort de ses fondements coopératifs et mutualistes, de ses 141 000 collaborateurs et 30 000 administrateurs de Caisses locales et régionales, le groupe Crédit Agricole est une banque responsable et utile, au service de 51 millions de clients, 10,1 millions de sociétaires et 900 000 actionnaires individuels.


Grâce à son modèle de banque universelle de proximité - lassociation étroite entre ses banques de proximité et les métiers qui leur sont liés -, le groupe Crédit Agricole accompagne ses clients dans leurs projets en France et dans le monde : banque au quotidien, crédits immobiliers et à la consommation, épargne, assurances, gestion dactifs, immobilier, crédit-bail, affacturage, banque de financement et dinvestissement.

Au service de léconomie, le Crédit Agricole se distingue également par sa politique de responsabilité sociale dentreprise dynamique et innovante. Elle repose sur une démarche pragmatique qui irrigue tout le Groupe et met chaque collaborateur en action.

Catégorie agriculture, grand angleCommentaires fermés

L’État mobilise les partenaires bancaires pour la restructuration de l’endettement des éleveurs


Le Ministre des finances et des comptes publics, Michel SAPIN, le Ministre de l’agriculture, de
l’agroalimentaire et de la forêt, Porte‐Parole du gouvernement, Stéphane Le FOLL, et le Ministre de
l’Economie, de l’industrie et du numérique, Emmanuel MACRON, ont réuni le 28 juillet 2015 les
représentants des principaux établissements bancaires présents sur le marché agricole (Crédit Agricole, Crédit
Mutuel, BPCE), les représentants de la Banque Publique d’Investissement et du Médiateur National du Crédit
pour préciser la mise en oeuvre des mesures du Plan de soutien à l’élevage français relatives à la
restructuration de l’endettement des éleveurs.

Les Ministres ont d’abord salué l’engagement des banques au sein des cellules d’urgence depuis février
dernier, qui a déjà permis de trouver des solutions pour un certain nombre d’éleveurs, tout en soulignant que
l’action la plus structurante du plan devait porter sur le fonctionnement du marché et les prix. Les Ministres
ont néanmoins insisté sur une intensification de la mobilisation et des efforts des partenaires financiers,
aux côtés de l’Etat, en faveur d’une restructuration des dettes à court, moyen et long terme pour les éleveurs
en difficulté, en particulier les jeunes et récents investisseurs, afin de leur permettre de surmonter la période
difficile actuelle.

Pour accompagner les banques dans l’intensification de leur action auprès des éleveurs, les ministres ont
rappelé le renforcement de l’effort de l’Etat par:

‐ Des moyens supplémentaires à travers une enveloppe de 50 M€ pour le dispositif Fonds
d’allègement des charges (FAC), qui permettra de prendre en charge une partie des frais financiers
(intérêts des emprunts en cours, coût de la restructuration d’encours existants, commission de
garantie, …) ;
‐ L’intervention de BPI France : la mise en place d’un fonds de garantie dédié aux éleveurs permettra
d’accompagner la restructuration par les établissements de crédit des dettes des éleveurs et
l’allongement de leur maturité ;
‐ La mobilisation de la Médiation du crédit qui apportera son expertise et ses moyens propres auprès
des cellules d’urgence sur le terrain.
Concernant l’intervention en garantie de la BPI pour les dossiers qui le nécessiteront, les trois ministres ont
souligné qu’ils avaient souhaité une intervention rapide et pragmatique, qui sera opérationnelle dès la
semaine prochaine. Le fonds de garantie mobilisé s’appuie ainsi sur un dispositif existant, et donc connu des
banques et rapidement mobilisable, qui sera adapté aux TPE et PME de l’élevage (c’est‐à‐dire quels que
soient le chiffre d’affaires, la forme sociale, ou l’âge de l’entreprise), avec la possibilité d’aller pour les
établissements de crédit jusqu’à 70% de garantie. Les opérations de restructuration garanties par la BPI
viseront des rééchelonnements significatifs sur les encours existants (afin de baisser les échéances annuelles
de remboursement en lissant sur une période plus longue), rééchelonnements qui pourront aller, sur la base
d’une étude au cas par cas, jusqu’à un report de l’annuité 2015 en fin de tableau pour les jeunes agriculteurs
et les récents investisseurs.

Les opérateurs bancaires ont confirmé leur mobilisation et leur volonté d’accroître leur action en faveur de la
filière d’élevage en s’appuyant sur les moyens mis à disposition par le gouvernement.

Catégorie élevageCommentaires fermés

Première édition des Trophées de l’agro-écologie


Lancement de la première édition des Trophées de l’agro-écologie, en partenariat avec le Crédit Agricole.

Ceux-ci distinguent des démarches innovantes, exemplaires d’une agriculture performante économiquement, environnementalement et socialement.

Cette année, les Trophées de l’agriculture durable, créés par le ministère de l’Agriculture en 2008, laissent place aux Trophées de l’agro-écologie. Bien plus qu’un changement de nom, ces Trophées visent à mettre à l’honneur des démarches collectives. Pour cela, les différentes catégories de prix ont été redéfinies :

Le Grand prix de la démarche collective a été créé afin de souligner la priorité donnée à l’action collective d’agricultrices et d’agriculteurs engagés dans l’agro-écologie.

Le Prix de l’innovation sera, quant à lui, décerné à une démarche individuelle d’un exploitant très innovant dans ses pratiques agro-écologiques.

Cette année, les élèves des lycées agricoles pourront s’impliquer dans cette démarche : il leur sera proposé de se rendre dans les exploitations et de compléter les dossiers des exploitants candidats, et ainsi apporter un appui à la valorisation de la candidature. Ils auront aussi la possibilité de présenter ces dossiers aux jurys régionaux.

C’est ainsi l’occasion, pour les élèves des lycées, de se familiariser concrètement avec les pratiques innovantes de terrain, ce qui s’inscrira pleinement dans les objectifs du plan « Enseigner à produire autrement » déjà lancé.

Enfin, la Mention spéciale du jury pourra être attribuée à une structure d’accompagnement telle qu’une chambre d’agriculture, un organisme de développement agricole et rural ou une collectivité territoriale.

Les dossiers de candidature sont téléchargeables sur le site internet du ministère de l’Agriculture à l’adresse suivante : http://agriculture.gouv.fr/trophees-agroecologie

Les agriculteurs ont également la possibilité de retirer un dossier auprès de leur direction régionale de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) ou de leur direction départementale des territoires (DDT).

Ces dossiers doivent être renvoyés à la DRAAF au plus tard le 15 septembre 2015. Le concours se déroule en deux phases de sélection, avec un jury régional puis un jury national.

Plus d’informations sur : www.agriculture.gouv.fr et www.produisons.autrement.fr

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le Crédit Agricole Sponsor National de l’UEFA EURO 2016


Sans titreuePartenaire historique du football français, partenaire du Comité d’Organisation de la Coupe du Monde 1998, le
Crédit Agricole poursuit son engagement et annonce aujourd’hui son partenariat avec l’UEFA EURO 2016.

Premier réseau bancaire français avec 7 000 agences et 21 millions de clients, le Crédit Agricole est une banque
coopérative engagée sur les territoires. Cet ancrage territorial lui pemet de participer à l’accompagnement du
football partout en France, sport avec lequel il partage les valeurs d’universalité, de proximité et d’utilité. Alors
que la France accueillera pour la troisième fois le Championnat d’Europe de football de l’UEFA, le Groupe sera au rendez-vous pour les 51 matches de l’UEFA EURO 2016 qui se joueront dans 10 villes françaises. Les 39 Caisses régionales de Crédit Agricole seront mobilisées pour partager avec le plus grand nombre cette grande fête du football.

« Le partenariat du Crédit Agricole avec l’UEFA EURO 2016 s’inscrit dans la continuité de notre engagement
historique en faveur du football français. Dix régions françaises se préparent à accueillir l’EURO à partir de juin
2016. Nous nous réjouissons que la France accueille cette compétition. Cet évènement qui rayonnera au-delà
des frontières, animera nos territoires et rassemblera les Français autour d’une passion commune : le football.

Au Crédit Agricole nous sommes mobilisés et nous serons au rendez-vous ! » déclare Jean-Marie Sander, Président de Crédit Agricole S.A.

Pour Jacques Lambert, Président d’EURO 2016 SAS : « Le Crédit Agricole est un partenaire historique du sport et du football français. Sa collaboration à un évènement de l’ampleur de l’EURO est une évidence. Sur le territoire national, le Crédit Agricole est un groupe incontournable et son positionnement comme banque majeure du marché français en fait un partenaire à la hauteur du prestige de l’évènement. Nous sommes ravis de pouvoir compter sur le soutien du Crédit Agricole, comme banque officielle de l’UEFA EURO 2016 ».Sans titreca

Plus de 40 ans de soutien au football français !

Le Crédit Agricole est un partenaire historique et acteur majeur du football français engagé depuis plus de 40 ans. Le Crédit Agricole accompagne dans leur pratique près de deux millions de licenciés et 17 000 clubs de football amateur au travers d’évènements comme le Crédit Agricole Mozaïc Foot Challenge, la Journée Nationale des Débutants, la Coupe Gambardella-Crédit Agricole ou encore les Coupes de France et toutes les Equipes de France.

Catégorie sportCommentaires fermés

Développer la biomasse en France


La Banque européenne d’investissement (BEI), le Groupe BPCE et les Caisses régionales de Crédit Agricole ainsi que Crédit Agricole Leasing & Factoring annoncent qu’ils engagent 250 millions d’euros en faveur du développement de la biomasse et de la valorisation des déchets en France.

L’accord de financement a été signé le vendredi 21 mars 2014 à Paris par MM. Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI, Roland Charbonnel, Directeur des Emissions et de la Communication Financière du groupe BPCE, Xavier Malherbet, Directeur des Marchés et des Offres du Pôle Caisses régionales de Crédit Agricole S.A en présence de M. Sébastien Chapelet, Directeur Général des services du SYndicat Mixte d’Elimination et de VAlorisation des Déchets (SYMEVAD) et M. Bernard Duparay, Président du SMET71.

Cet accord de financement est d’importance décisive pour le développement des énergies renouvelables en France : il permettra de valoriser la biomasse d’origine forestière, agricole ou l’utilisation de déchets ménagers et assimilés pour la production d’électricité, du biogaz et de chaleur en France.

Seront ainsi financés, sur l’ensemble des territoires, de nouvelles installations de cogénération à la biomasse, notamment des chaudières à production de chaleur seule et des installations de production combinée de chaleur et d’électricité, ainsi que des installations de traitement de déchets ménagers et assimilés produisant du biogaz et de l’électricité.

Cet accord permettra également de soutenir les travaux de rénovation et d’extension des réseaux de chauffage urbain, dans un double objectif de performance et d’efficacité énergétique. Les habitants en seront les premiers bénéficiaires.

Dans le cadre de cet accord, deux projets ont d’ores et déjà été identifiés pour recevoir un financement en 2014 : il s’agit de l’opération « Tri-méthanisation compostage »  du SMET 71 et l’opération « Valorisation Matière Energie » du SYMEVAD. Le soutien apporté au projet du SMET 71 permettra de réaliser une unité de tri-méthanisation compostage qui traitera environ 73 000 tonnes de déchets par an produits dans le bassin Est du Département de Saône-et-Loire.

L’opération « Valorisation Matière Energie » sera quant à elle axée sur la réalisation d’unité de traitement de déchets ménagers résiduels d’une capacité totale de 100 000 t/an, générés dans les agglomérations de Hénin-Carvin, d’Osartis et de Douaisis.

Cette signature qui témoigne de la forte mobilisation de la BEI sur le secteur clef de la biomasse et de la cogénération en France s’inscrit dans la droite ligne de la Stratégie 2020 de l’Union européenne dont l’objectif est de développer une énergie sûre, compétitive et durable, laquelle contribue également aux objectifs européens de croissance durable et de création d’emploi.

La BEI a consacré en 2013, 19 milliards d’euros soit 26 % de l’ensemble de ses prêts pour l’action en faveur du climat, à l’appui de solutions plus économes en ressources et résistant mieux aux changements climatiques. La France figure parmi les premiers pays bénéficiaires de cet effort avec un peu plus d’1 milliard de financements nouveaux dans ce domaine en 2013. Un effort qui se poursuit activement en 2014.Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Catégorie agriculture, déchetsCommentaires fermés

Beaucroissant du 9 au 11 septembre


Le Concours Régional Charolais annuel est un événement phare au coeur de la foire d’automne de Beaucroissant.Il se déroulera pendant toute la durée de la foire, du 9 au 11 septembre.

Ce rendez-vous de la génétique Charolaise est une grande notoriété dans le Sud Est.
La foire de Beaucroissant a connu une forte évolution depuis plusieurs décennies. La création du premier concours Régional Charolais en 1996 a donné une nouvelle impulsion professionnelle à la foire.

La génétique charolaise a pris place à une période où la foire aux animaux régressait très fortement. Les habitudes commerciales ont changé. L’achat d’animaux ne se raisonne plus comme par le passé, aujourd’hui l’éleveur investit dans la génétique pour faire progresser la rentabilité de son troupeau.
Depuis15 ans à Beaucroissant, les éleveurs sélectionneurs charolais de Rhône-Alpes offrent une très belle vitrine de sélection charolaise.

Au fil des années ce concours a pris de la hauteur. L’évolution de la génétique est très visible. C’est une source de meilleure valorisation économique du troupeau pour l’éleveur sélectionneur.
Le temps de 3 jours le concours permet la confrontation des meilleurs animaux de la race du Sud-Est.
La compétition des meilleurs animaux des élevages de la région est une opportunité intéressante pour mesurer la progression de la génétique de chacun des troupeaux.

char2

Venant de l’Ain, l’Isère, la Loire, la Haute Loire et le Rhône, 28 éleveurs présenteront cette année 118 animaux en concours.
Cette année le pôle Charolais Sud Est sera enrichi de l’intégration de l’association AGRIVILLAGE sous le chapiteau des animaux. Ce nouveau concept constituera un espace agricole plus intense. Pas moins de 21 stands d’organisations professionnelles seront présents sur l’espace réservé à AGRIVILLAGE auxquels il faut rajouter 10 stands partenaires supplémentaires du concours charolais.
logo_CALa mise en oeuvre et la réalisation de cet évènement génère un budget prévisionnel d’environ 93 600 €.

Le soutien financier assidu du Conseil général de l’Isère, la Région Rhône Alpes , la fédération du Crédit Agricole et de nombreux autres partenaires privés permet de mener à bien l’événement. Les membres de la Fédération Charolaise s’investissent beaucoup dans la mise en oeuvre matérielle de cette manifestation.

charo 3

Cet engagement fort des éleveurs est le vecteur essentiel de la réussite du concours. Le stand de la « Restauration Charolaise » est un lieu très prisé des consommateurs pour déguster des produits de grande qualité. C’est une ressource essentielle pour assurer une part d’autofinancement significative de l’événement.

Programme

Jeudi 8 septembre : arrivée des animaux

Vendredi 9 septembre

10h: Concours de pointage bovins par les jeunes des centres de formations agricole de Rhône-Alpes
Nouveau Concours de pointage ovins
11h visite officielle d’inauguration
12h remise des prix du concours de pointage
Nouveau 13h00 à 14h30 Démonstration Prévention, manipulation et contention des animaux (MSA)
15h Concours des reproducteurs mâles avec tous les prix spéciaux correspondant dont le prix AJEC (1).

Les professionnels privilégient particulièrement la présentation des mâles, du fait de leurs masses musculaires toujours très imposantes, notamment dans les catégories des taureaux. Aussi l’acquisition d’un reproducteur est un investissement pour l’avenir du troupeau pour une durée de quatre à cinq ans. L’acheteur recherche celui qui apportera l’amélioration génétique recherchée dans son troupeau.

Connaître les performances de production, les aptitudes fonctionnelles, le potentiel squelettique et musculaire sont des atouts majeurs pour bien choisir son animal. Déterminer son choix en comparant plusieurs animaux sur le ring est un atout supplémentaire.

samedi 10 septembre :

9h concours des reproductrices femelles avec tous les prix spéciaux correspondants et le prix AJEC (1).
15h30 challenges interdépartementaux:
Les départements présentent des lots d’animaux par catégorie. Election des meilleurs lots en reproducteurs mâles, génisses juniors, génisses espoirs et vaches adultes

dimanche 11 septembre :

11h défilé, présentation des lauréats du concours et remises des prix.
20h départ des animaux
L’Association des Jeunes Eleveurs Charolais (AJEC) Sud Est réalise une tombola le vendredi et dimanche à midi.

(1) Le prix AJEC concerne uniquement les jeunes éleveurs installés ou non, cotisant à l’association AJEC Sud Est.
Chacun présente, en mâle et en femelle, le meilleur veau de son choix de son élevage. Le gagnant par catégorie est
celui qui présente le meilleur veau. Le jugement est effectué par le juge stagiaire de l’AJEC nationale.
Vente de reproducteurs mâles pendant les trois jours.

Le catalogue officiel du concours sera disponible sur place sous le chapiteau des animaux.

Les techniciens des Chambres d’Agriculture, des coopératives d’insémination, de l’inter profession régionale bovine, des syndicats départementaux de la race et du Herd-Book Charolais, seront présents et à l’écoute des visiteurs.

Foire de Beaucroissant: allez y en train

FOIRE DE BEAUCROISSANT du 9 au 11 septembre 2011

La Région Rhône-Alpes et TER Rhône-Alpes vous proposent un tarif TER illico EVENEMENTS pour vous rendre à la FOIRE DE BEAUCROISSANT

La FOIRE DE BEAUCROISSANT se tiendra du 9 au 11 septembre 2011

A l’occasion de la FOIRE DE BEAUCROISSANT, la Région Rhône-Alpes et TER / SNCF ouvrent exceptionnellement la halte de Beaucroissant et vous proposent un tarif TER illico EVENEMENTS.

Bénéficiez de 50 % de réduction* sur un billet TER aller-retour au départ de toutes les gares de Rhône-Alpes (y compris Mâcon et Genève) et à destination de Beaucroissant du 9 au 11 septembre 2011.

* sur le tarif normal

Conditions de vente :
Période de vente : du 24 août au 11 septembre 2011
Période d’utilisation : du 9 au 11 septembre 2011
Classe : 1ère et 2nde
Tarif enfant : oui
Trains concernés : Trains et Autocars TER spéciaux avec arrêt à la halte de Beaucroissant les 9, 10 et 11 septembre 2011 (Infos horaires)
Billet aller-retour non échangeable et non remboursable
Distribution :
Billets TER en vente aux guichets de toutes les gares et boutiques de Rhône-Alpes (plus Mâcon)


Catégorie A la une, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Trophées de l’agriculture durable 2011-2012 – Appel à candidature


Pour la quatrième année consécutive, le ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire lance, avec le concours financier du Crédit agricole, les Trophées de l’agriculture durable. Ce concours vise à distinguer des démarches individuelles ou collectives, exemplaires d’une agriculture à la fois productive et particulièrement respectueuse de l’environnement. Les démarches candidates doivent être abouties et non des projets en cours de réalisation.

(JPG)


Le concours comporte deux catégories :

  • l’une à destination des exploitants agricoles,
  • l’autre à destination des structures qui suscitent ou accompagnent les démarches des exploitants.

Chaque catégorie est dotée d’un prix de 10 000 € pour les lauréats nationaux. La démarche des lauréats sera valorisée dans les publications du ministère ainsi que lors du prochain salon international de l’agriculture.

Un jury régional se réunira courant novembre 2011, il désignera le lauréat régional de chaque catégorie. Ces dossiers seront alors transmis au jury national composé de représentants du monde agricole et d’experts de chacune des sensibilités du développement durable, l’économique, le social, l’environnemental. Le jury national se réunira courant janvier 2012.

Les dossiers de candidature sont téléchargeables sur le site du Ministère

Ces dossiers doivent être renvoyés à la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF), au plus tard le 1er novembre 2011.

DRAAF Rhône-Alpes – A l’attention de Cécile Philibert – 165, rue Garibaldi – BP 3202 – 69401 Lyon cedex 03
Contact : SREADER Tél : 04.78.63.13.01 – courriel : sreader.draaf-rhone-alpes@agriculture.gouv.fr

Voir le dossier consacré aux 34 lauréats 2011

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés

Sécheresse agricole: Bruno LE MAIRE a réuni les Préfets de région


Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire, a réuni les Préfets de région pour évaluer les conséquences de la sécheresse agricole sur l’ensemble du territoire et coordonner l’action de l’Etat dans les départements.

Il leur a demandé de veiller à la bonne application des assouplissements mis en place sur l’utilisation des jachères, les mesures agro-environnementales et l’ensemble des contraintes administratives pour mobiliser les fourrages.

Le ministre leur a également demandé de faciliter les actions de solidarité entre agriculteurs, notamment sur les besoins en alimentation animale et les disponibilités en fourrage.

Bruno LE MAIRE a décidé de réunir le Conseil de l’agriculture française, composé de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles, des Jeunes Agriculteurs, de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, de la Fédération nationale du Crédit agricole, de Groupama, de la Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole et de Coop de France.

Il recevra également les représentants des producteurs, des industriels et des distributeurs des filières animales : la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles, les Jeunes agriculteurs, la Confédération paysanne, la Coordination rurale, la Fédération nationale bovine, la Fédération nationale ovine, la Fédération nationale des éleveurs de chèvres, ORAMA, la Fédération nationale de l’industrie et des commerces en gros des viandes, le Syndicat national des industries de la viande, l’Association nationale des industries alimentaires, la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution, le groupe Les Mousquetaires et le groupe E. Leclerc.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Les Banques Alimentaires lancent le label « Entreprise solidaire des Banques Alimentaires »


Afin de resserrer les liens avec les entreprises engagées à leurs côtés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et la précarité et les remercier de cette fidélité, les Banques Alimentaires ont créé le label «Entreprise Solidaire des Banques Alimentaires».

ba

Un engagement responsable et solidaire

Depuis de nombreuses années, des entreprises soutiennent l’action des Banques alimentaires et leur ont permis de moderniser leur logistique, d’accroître et de renouveler les compétences des équipes, d’étendre leur communication avec un objectif commun, lutter contre la précarité et apporter une alimentation saine et variée aux personnes démunies.

Le label « Entreprise solidaire des Banques Alimentaires » est lancé officiellement aujourd’hui. Il sera remis par le président de la FFBA, Alain Seugé, à des entreprises solidaires telles que Auchan, Axa Atout Coeur, Cargill, Fondation Carrefour, Casino, Crédit Agricole, GrDF, Kraft Foods , Malakoff Médéric, M&C Saatchi Gad ou Sita.

Un label dédié aux entreprises,

Ce label, créé spécialement, se présente sous la forme d’un logo représentant côte à côte la Banque Alimentaire (en orange) et l’entreprise mécène (en gris). Il donne une identité visuelle et visible aux conventions de mécénat. Ce label pourra être décliné ensuite pour chaque Banque Alimentaire pour renforcer les accords locaux avec des entreprises.

« L’objectif de ce label est simple : d’une part remercier les entreprises mécènes qui nous soutiennent et d’autre part pour elles, d’afficher clairement leur engagement aux côtés des Banques Alimentaires. » souligne Alain Seugé, Président de la Fédération française des Banques Alimentaires.

« En soutenant la Fédération française des banques alimentaires, le Crédit Agricole met en pratique les valeurs mutualistes qui placent l’homme au cœur des comportements économiques et sociaux. La présence du Crédit Agricole au cœur des territoires permettra de multiplier les initiatives locales » indique Bertrand Corbeau, Directeur général de la Fédération nationale du Crédit Agricole.

Toutes ces entreprises accompagnement la mission des Banques Alimentaires avec un seul credo : Ensemble, aidons l’homme à se restaurer.

Catégorie zoomCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

août 2019
L Ma Me J V S D
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+