Tag Archive | "crise laitière"

Chambre d’agriculture: agir pour oublier 2009


2009 aura été une année noire pour l’agriculture. Voire calamiteuse. Dans un contexte général de récession économique, la crise européenne du lait a profondément pénalisé la filière (1) et laissé des traces. Au-delà du lait, toutes  les productions ou presque ( il semble que les nuciculteurs se sortent bien de la situation) ont subi le même sort. Le bilan, sur le plan des revenus, est plus que critique puisque l’on chiffre  à -34% la baisse moyenne du revenu agricole par exploitation. Et la fin des quotas, annoncée pour 2015, n’est pas de nature à éclairer l’horizon des éleveurs, de plaine ou de montagne.

De gauche à droite,

De gauche à droite, Charles Galvin, Jean Robin-Brosse, Eric Grasset, Christian Nucci, Gérard Seigle-Vatte, René Jacquin, Eliane Giraud, Albert Dupuy, M.Dumolard, Roger Pellat-Finet

En cette période de vœux, c’est l’occasion, pour les élus consulaires, de souhaiter à tous une année 2010 qui fasse oublier la précédente. Mais la conviction n’y est pas vraiment. Gérard Seigle-Vatte, président de la Chambre d’agriculture de l’Isère, l’a fait hier, mais sans grand optimisme : « On est à la limite de la rupture dans l’agriculture, souligne t-il. Mais il ne faut pas pour autant tomber dans le catastrophisme. Il faut au contraire continuer à aider l’installation des jeunes, restructurer les filières, préserver le foncier agricole, favoriser l’informatisation des agriculteurs ».

Cette traditionnelle cérémonie de nouvel an, est l’occasion pour le président de la Chambre, la trêve des confiseurs touchant à sa fin,  de dire ce qui ne va pas, ce qui fâche, ce qui chagrine, à l’adresse des pouvoirs publics et des collectivités territoriales. Albert Dupuy, préfet de l’Isère et Christian Nucci, vice-président du CG38 en charge de l’agriculture, du développement rural, de l’équipement des territoires et des politiques de l’eau, étaient donc tout ouïe.

Au chapitre des doléances, le dossier SYMBHI (Isère amont): « J’ai peur que ce dossier fasse des vagues dans la vallée », s’inquiète Gérard Seigle-Vatte.

En l’absence de Robert Veyret, président du SYMBHI, Christian Nucci s’est efforcé de rassurer le président de la Chambre sur ce point,  l’invitant à prendre patience, estimant « que ce dossier doit déboucher ».

Le vice-président du CG38 a abordé le dossier de l’abattoir du Fontanil, dossier récurrent et toujours sujet aux interrogations. Gérard Seigle-Vatte soulignait dans son allocution la nécessité de procéder à une restructuration (très coûteuse) et parallèlement à la création d’une plateforme alimentaire : « Ce que je constate, dit Christian Nucci, c’est que trop de bêtes issues du département sont dirigées vers d’autres lieux d’abattage. Il faut bien voir que nous sommes élus pour 5 ans et que si nous ne parvenons pas à gérer économiquement cet outil, nous le fermerons ».

Après l’arrêt de l’abattoir de La Côte-Saint-André, une éventuelle fermeture du Fontanil est donc évoquée pour la première fois par le conseiller général. Un avertissement sans frais qui traduit une certaine lassitude sur cette question de l’abattage public. Il faut dire que cet équipement a mobilisé des crédits importants du Conseil général, lesquels s’avèrent insuffisants à chaque année qui passe.

Du positif, il y en a eu aussi, dans cet échange. Le président de la Chambre a tenu à remercier le préfet pour sa compréhension vis-à-vis des collecteurs de lait. Lors de la récente alerte orange (neige/verglas) qu’a connue l’Isère, la circulation des poids lourds avait été interdite par arrêté préfectoral. Mais grâce à la sollicitude du préfet, qui a dit hier tout le plaisir qu’il avait à travailler avec les élus consulaires de la Chambre d’Agriculture dans la salle Fréjus-Michon, la collecte de lait a pu reprendre plus rapidement que prévu.

………………………………………………..

(1) Un exemple parmi d’autres: celui de l’Union Régionale des Coopératives de Vente de Lait (URCVL). Cet outil coopératif qui mutualise la collecte du lait et regroupe 1900 producteurs de Rhône-Alpes et de la Haute-Loire, n’a pas terminé l’année. L’URCVL  a été démantelée le 31 décembre 2009.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Crise laitière, les JA: « Halte à la réflexion, place à l’action ! »


Alors que le vote irlandais sur le Traité de Lisbonne a envoyé un signal politique fort et positif à toute l’Europe, au sein de l’UE, sur le dossier laitier, c’est le règne de l’atermoiement et de l’inaction. En témoigne la communication de Mariann Fischer Boel, commissaire européenne à l’Agriculture lors du déjeuner informel des 27 ministres européens de l’Agriculture, ce jour à Bruxelles. Elle a tenu à rappeler  Sa MESURE PHARE (!) aux Etats membres : la formation d’un groupe d’experts de haut niveau pour réfléchir aux mesures à moyen et long terme à mettre en œuvre dans le secteur laitier en prévision de la suppression des quotas au 1er avril 2015. Une mauvaise blague, voire un mépris total pour les éleveurs laitiers français et européens qui attendent des réponses maintenant et non un énième groupe de réflexions qui rendra des conclusions en juin 2010 !… trop tardivement pour certains !

Jeunes Agriculteurs et avec lui, le Conseil européen des jeunes agriculteurs comptaient sur une prise de position forte des Etats membres : qu’ils se déclarent en faveur de l’utilisation des outils à la disposition des pays européens pour atténuer la pression sur les marchés et de la  mise en  place d’une nouvelle régulation du secteur laitier. Des décisions formelles sur les mesures de court terme
sont remises au conseil des Ministres du 19 octobre 2009. Un report de plus ! Le cadre réglementaire pour donner des moyens juridiques aux producteurs de s’organiser, les accords contractuels, le marché à terme… feront l’objet de réflexions au sein d’un groupe de réflexion… tout reste hypothétique et nébuleux à l’heure où les exploitants ont pourtant besoin de tangible.

« La classe politique européenne choisit une fois de plus les faux-fuyants en optant pour la création d’un groupe de réflexions. Ce n’est pas avec des paroles que l’on apportera de l’argent frais dans la trésorerie des exploitations. C’est pourquoi nous réitérons notre demande au gouvernement : les producteurs ont besoin que soit décrétée une année blanche et surtout offre des perspectives dans la
gestion des marchés dans le secteur laitier et pour toute la Ferme France. Les problèmes de régulation touchent toutes les filières aujourd’hui. D’où l‘intérêt d’une forte mobilisation de l’ensemble des secteurs de l’agriculture le 16 octobre », a déclaré William Villeneuve, président de Jeunes Agriculteurs.

Catégorie agriculture, lait/produits laitiersCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2021
L Ma Me J V S D
« jan    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+