Tag Archive | "Crolles"

LE GROUPE PROVENCIA SE DÉPLOIE EN RÉGION


Provencia est un groupe de distribution régional né à Annecy en 1963, sous la houlette de Gustave Rosnoblet, puis successivement Roger et Stéphane Rosnoblet.

Ce qui ajoute à sa singularité et à sa qualité, est sans conteste sa vocation historique à défendre et promouvoir les producteurs régionaux et leurs fleurons. Aujourd’hui, Provencia affiche une belle dynamique, étendant encore son réseau de magasins entre la région Auvergne Rhône-Alpes et le Jura. Le point sur ce franchisé indépendant du groupe Carrefour, en constante expansion.

41 magasins dans le parc Provencia

Depuis avril 2018, le groupe régional comptabilise 41 magasins sous enseigne Carrefour et Carrefour Market groupe Provencia (35 supers et 6 hypers), répartis entre les départements de la Savoie, de la Haute-Savoie, de l’Ain, de l’Isère, du Rhône et du Jura. Entre 2017 et 2018, 6 ouvertures et réouvertures de magasins (Crémieu, Douvaine, Faverges, Samoëns, Evian, Crolles) permettent de déployer plus encore l’offre de Produits Régionaux et Locaux, le Groupe mettant un point d’honneur à valoriser dans ses rayons une offre locale exclusive, issue du labeur de fournisseurs situés à proximité de chacun de ses 41 magasins.

Evian-les-Bains et Crolles : nouveaux magasins, nouveaux concepts

En octobre 2017, c’est en Haute-Savoie dans la ville emblématique d’Evian-les-Bains, quartier des Bocquies, que le Groupe Provencia a choisi d’implanter son nouveau supermarché. Réhabilitant un ancien établissement commercial, ce magasin de proximité flambant neuf est situé au coeur d’un quartier en plein renouveau, à deux pas de la gare.
En avril dernier c’est un nouveau magasin qui a ouvert à Crolles.

Le Carrefour Market de Crolles du groupe Provencia vous propose les meilleurs produits de la région. Prenez du plaisir à parcourir les rayons et dénichez les recettes les plus originales. De quoi ravir vos papilles au quotidien. Pour votre plus grand plaisir, découvrez les nombreux services des centres commerciaux. Nous vous donnons envie de faire vos courses chez nous. Un corner du GF38 est en place pour vous permettre de supporter l’équipe de Grenoble. précise Thierry Enrico directeur du magasin.

« Notre leitmotiv est de valoriser les producteurs régionaux et locaux, mais également de guider les clients dans leur quête d’authenticité et de saveurs », explique Philippe Lefort, directeur du réseau des supermarchés Carrefour Market au sein du groupe Provencia.

Catégorie agro-alimentaireCommentaires fermés

Le Grésivaudan aux côtés des créateurs d’entreprises


Dans le cadre de sa mission de développement économique, Le Grésivaudan accompagne les créateurs d’entreprises étape par étape, depuis leur projet jusqu’au lancement et à la pérennisation de leur activité. Pour les aiguiller et faciliter leurs démarches, la communauté de communes publie une plaquette d’information qui leur est spécialement destinée.


Le soutien au développement économique du territoire et à la création d’emplois fait partie des compétences obligatoires du Grésivaudan. La collectivité est d’ailleurs reconnue comme porte d’entrée pour les créateurs d’entreprises dans le cadre du dispositif régional « Je crée en Rhône-Alpes ».

Le Grésivaudan fait ainsi partie des 370 opérateurs régionaux qui ont fait le choix d’aider les porteurs de projet dès leur démarrage et tout au long de leur développement. Besoin d’un accompagnement financier ou d’aide à la gestion des ressources humaines ? D’un local pour démarrer ou pour agrandir son activité ? D’un soutien à la Recherche & au Développement ? Le Grésivaudan est l’interlocuteur premier pour répondre à toutes ces questions et faire le lien avec les différents partenaires économiques du territoire.

La plaquette « Créateurs d’entreprises, Le Grésivaudan à vos côtés » recense la palette de services mis à disposition. Ce document de 12 pages intègre également les témoignages de 6 personnes qui se sont lancées dans l’aventure aux côtés du Grésivaudan dans les domaines de la restauration, l’ébénisterie, la gestion de créances, la confiserie, l’ingénierie ou encore l’informatique.


Où trouver cette plaquette ?

1

Dans les mairies des 47 communes du Grésivaudan, au siège de la communauté de communes à Crolles, auprès des partenaires économiques tels que Isère Grésivaudan Initiative située à la pépinière Eurékalp à Saint-Vincent de Mercuze, à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble, à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat

En version dématérialisée sur www.le-gresivaudan.fr

Catégorie Chambre des metiers et de l'Artisanat 38Commentaires fermés

Crolles: 5ème Salon «Goûts et Saveurs »


Le 5ème Salon «Goûts et Saveurs  » de Crolles aura lieu les 12 et 13 octobre 2013 à la salle de la Marelle. (En bordure de la RN 90)

Ce salon est organisé  par l’association « Les copains d’abord » qui aime à réunir les Crollois  et leurs amis autour de manifestations simples et conviviales !

Habitants de la région, si vous souhaitez faire vibrer vos papilles autour de mets et boissons typiques  de la vallée du Grésivaudan mais aussi d’autres contrées, alors venez avec famille et amis découvrir au détour des stands :

- des vins et liqueurs de différents terroirs de France

- du foie gras du Gers, de la charcuterie de Franche-Comté, du fromage de toutes nos régions

- des spécialités espagnoles, antillaises et corses

- Ou encore du miel, du safran avec ses dérivés, vinaigres divers, tapenades, macarons.

- huile de noix, pastis dauphinois

-Ravioles du Royans et Bleu du Vercors-Sassenage

Et bien d’autres gourmandises sur le  5ème salon du « Goûts et Saveurs » à Crolles…

Réalisation de travaux  de sculpture sur bois, de cannage,  peinture

Le Samedi 12 Octobre  de 10h à 20h et le Dimanche 13 Octobre de 10h à 18h .

Restauration à l’italienne le Samedi midi et soir et le Dimanche midi assurée par restaurateur.

Droit d’entrée : 2 euros réservés à l’achat de vaccin contre la méningite foudroyante au Burkina Fasso

Vide-grenier en extérieur le Dimanche 13 octobre à partir de 8h.

- Renseignements pour vide-grenier : tel  06 10 39 37 95 ou greniercrolles@yahoo.fr

Itinéraires fléchés et parkings assurés.  .

Catégorie agro-alimentaire, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Programme Solidarité Logement de Crolles: un chèque de 162 000 euros…


crolles

Ce vendredi 23 novembre, Jean-Pierre Laporte, Président de l’association Crédit
Agricole Solidarité et Développement a remis une aide financière de 162 000€ à
François Brottes, Député-maire de la commune de Crolles en soutien au programme
de construction coopérative de Crolles comprenant la construction de 28 logements
pour des familles à revenus modestes.

Ceci en présence de Jean-Pierre Gaillard, Président de la Caisse Régionale de Crédit
Agricole Sud Rhône Alpes, de Dominique Robion Président de la Caisse locale du
Haut Grésivaudan, et d’Ivan Bornecque, Directeur du Développement des
Financements du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes est engagé dans le soutien de projets ayant trait
au logement social et très social par le biais de son association nationale Crédit
Agricole Solidarité et Développement.

Accompagner les projets pour répondre aux besoins du territoire est une
préoccupation majeure de notre Caisse Régionale Sud Rhône Alpes.
Elle trouve sa source dans un réseau d’élus de Caisse locale, proche du territoire et
de ses attentes.

Elle se concrétise par la mobilisation de son réseau d’agences et par son expertise
en termes de financement PSLA (Prêt Social Location-accession).
Cette opération démontre la capacité du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, 1ère
banque coopérative régionale à répondre et à accompagner les projets en
conjuguant proximité et solidarité.

Dans le cadre de sa politique de Mécénat, le Programme Solidarité Logement a
porté une attention toute particulière à ce projet, permettant l’accession à la
propriété de familles modestes, en lui allouant une aide financière de 162 000 euros
sur 3 ans.

Cette réception s’est déroulée dans le cadre de la semaine du sociétaire du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes. Son slogan « j’aime, j’aide ma région » y trouve toute sa signification.


Genèse du projet

La commune de Crolles est caractérisée par une forte disparité de revenu. Sa
situation géographique exceptionnelle et sa proximité avec les zones d’innovation
scientifique de renommée rendent le prix de l’immobilier inaccessible pour les
familles disposant de revenus modestes. La mairie de Crolles a été lauréate d’un
appel à projet transversal mené par la région Rhône-Alpes et la Fondation de France
en 2008 pour un programme comprenant la construction de 28 logements pour des
familles à revenus modestes.

crolles 1


Présentation du projet

L’objectif est de proposer aux familles modestes de devenir propriétaires d’une
habitation de qualité sur la commune de Crolles.

Pour faciliter l’acquisition, le coût d’un logement est bien inférieur au prix de
marché de Crolles. De plus, les mensualités de remboursement versées pendant 20
ans par les familles ne dépasseront pas 20 % de leurs revenus.
· Produire du logement autour de 1200 € TTC du m2 (subventions et aides
déduites).
· Permettre un parcours résidentiel aux familles modestes : elles quittent le parc
locatif HLM et accèdent à la propriété en développant l’autonomie, la
responsabilité et la solidarité.

Le projet engagé prévoit la construction de 28 logements, 19 boxes, un local à vélo
et huit caves. 18 appartements en accès RDC seront conformes aux normes
d’accessibilité pour les personnes handicapées. Les constructions seront aux normes
« Bâtiment Basse Consommation » (BBC) afin de réduire les risques de précarités
énergétiques.
La répartition des logements en 6 bâtiments de faible hauteur vise à intégrer
l’opération dans le tissu urbain peu dense du quartier tout en optimisant la surface
du terrain disponible.
Un soin particulier a été apporté à l’intégration de l’opération dans le reste de la
commune : en plus de la desserte motorisée, liaisons piétonnes et cycles traversent
le terrain et connectent les logements aux équipements communaux tout proches.
Le montage de l’opération est innovant et fait appel au PSLA (Prêt social de location
accession).
Tous les logements sont attribués.
Les futurs accédants aux logements participent activement à la conception.
La remise des clés est prévue pour juin 2013.
Coût total 5 400 000 €
Le projet a reçu un soutien du Programme Solidarité Logement du groupe Crédit
Agricole pour le volet aménagement d’un montant de 162 000€ sur 3 ans.

crolles3

Association Crédit Agricole Solidarité et Développement

- association loi 1901 créée en 1983, qui a pour rôle d’encourager et de
prolonger les actions des Caisses régionales de Crédit Agricole dans le
domaine de la solidarité.

L’association intervient sur :

- l‘aide au développement du monde agricole et rural des
pays du Sud
et plus particulièrement en Afrique francophone.
Accès au crédit, soutien à l’artisanat et aux projets générant un
revenu, et permettant de répondre aux besoins de première
nécessité (accès à l’eau, à la santé et à l’éducation).

- l’insertion économique et sociale de personnes en
difficulté.
Depuis 1997, soutien de programmes d’aide à la
création d’emplois, d’insertion des jeunes, d’éducation, et de
lutte contre l’illettrisme en France.

- le logement social en France. Depuis 2008, création du
Programme Solidarité Logement pour agir en faveur du
logement social, voire très social.

Lutte contre l’exclusion et accès au logement des personnes les plus défavorisées.


Crédit Agricole Sud Rhône Alpes


Catégorie aménagementCommentaires fermés

Quelles pratiques agricoles pour demain: fermes ouvertes à Crolles


gresiv

Dans le Grésivaudan, comme ailleurs en France, les citoyens s’interrogent sur l’agriculture, ses modes de production, avec le souhait affiché d’un mode de consommation plus « durable », basé sur un approvisionnement local en produits de qualité. Les agriculteurs sont eux aussi de plus en plus nombreux à vouloir faire évoluer leur mode de production et de commercialisation.

A l’issue de la table ronde organisée en novembre 2010 sur le thème « Des produits de qualité, ça se cultive ! », nombre de participants, agriculteurs, consommateurs et élus ont exprimé le souhait de poursuivre ces échanges constructifs.

Dans cet objectif, la communauté de communes Le Grésivaudan, la Chambre d’agriculture de l’Isère et des agriculteurs de la commune de Crolles organisent une matinée portes ouvertes sur trois exploitations agricoles le :

Samedi 1er décembre 2012

Les agriculteurs présenteront leurs cultures et élevages ainsi que leurs modes de production. Sur chacune des trois exploitations du circuit, les visiteurs pourront découvrir plus particulièrement une pratique favorable à la préservation de l’environnement.

9h EARL Navarosi père et fils, MM. Navarosi, rue de Mayard

Grandes cultures

Une aire adaptée pour éviter les pollutions par les produits phytosanitaires

10h GAEC Pierre Grange, MM. Genoulaz, rue des Echelles

Grandes cultures

Désherbage mécanique pour réduire l’usage des herbicides

11h GAEC Ferme des Echelles, MM.Drevet, rue des Echelles

Maraîchage, lait, grandes cultures, vente directe.

Utilisation d’insectes pour la lutte biologique en maraîchage

Catégorie agricultureCommentaires fermés

L’agriculture sociale en quête de reconnaissance


C'est dans cette ferme, la ferme d'Antan à Crolles, que se sont retrouvés les acteurs de l'agriculture sociale et thérapeutique.

C'est ici, à la ferme d'Antan à Crolles, que se sont retrouvés les acteurs de l'agriculture sociale et thérapeutique.

Les Premières Rencontres de l’agriculture sociale et thérapeutique en Rhône-Alpes se sont tenues aujourd’hui à la ferme d’Antan, à Crolles. Ce concept, porté par le milieu associatif, relayé par les collectivités, connaît un essor certain en Europe (Pays-Bas, Flandres, Italie notamment) et reflète une prise de conscience reconnaissant à l’activité agricole, pluriactive par nature, une fonction salutaire d’insertion ou de réinsertion sociale.

L’agriculture peut-elle conjuguer à l’envi production et services, y compris les services à la personne ?

C’est en tout cas une évolution qui prend forme, une alternative solidaire  qui répond à une forte demande et intéresse des secteurs aussi essentiels que  la santé, l’emploi, le social, l’aménagement du territoire.

Cette prise de conscience encore inégale, selon les pays, progresse néanmoins, mobilise les énergies, tente de se structurer.

Des atouts et des freins

L’une des définitions avancées au cours de ces rencontres est la suivante : « L’agriculture sociale et thérapeutique est une activité de production et de valorisation de produits et services agricoles et para-agricoles, qui permet l’accueil de personnes en difficulté à des fins d’insertion sociale et professionnelle et d’accompagnement thérapeutique ».

La question de l’efficience de ce que l’on pourrait baptiser  « agrothérapie » sur les personnes en situation de handicap (autisme, addictions) ou en grande difficulté (chômage longue durée) reste en suspens, faute de preuves tangibles. Pour l’instant, en effet, aucune étude scientifique, systématique et représentative, n’a vu le jour. Cette évaluation reste à faire.

Gérald Assouline (QAP), de Theys, coordinateur d’un projet régional de développement de l’agriculture sociale et thérapeutique, souligne que ce concept « ne manque pas d’atouts, qu’il existe une sensibilisation croissante de la société, mais que certaines limitations en ralentissent le développement : la séparation entre secteurs d’intervention (social/santé/agriculture), la nouveauté des systèmes de prise en charge, autre que médicalisée, l’inadaptation des politiques de soutien, le risque de standardisation de l’accueil ».

Quelques exemples en Isère

Le ferme de Belle Chambre (Sainte-Marie-du-Mont) qui a vu le jour en 1989 a été financée par le CG38 jusqu’en 1993. C’est un lieu de vie et de travail à la ferme (exploitation laitière de moyenne montagne). Elle accueille trente adultes autistes et psychotiques âgés de 20 à 60 ans.

La ferme d’Antan (Crolles), SCEA de 3 personnes,  accueille depuis 2002 des groupes à la journée via des organismes sociaux (IME, CHRS). Fait partie du réseau Accueil Paysan.

Ces Premières Rencontres ont tenu à élargir le cadre rhônalpin à l’Europe qui, à son échelle, développe le projet SoFar (social farming).

Des représentants de la coopérative agricole Il Forteto, en Toscane, étaient présents à la ferme d’Antan. Stefano Pezzati et Luigi Goffredi ont présenté l’historique et le fonctionnement de cette entreprise fondée en 1977 et qui emploie aujourd’hui 105 personnes (dont une dizaine ayant des problèmes physiques ou psychiques) vivant pour la plupart en communauté. A noter que la Toscane s’est dotée en février 2010 d’une loi relative à l’agriculture sociale.

Joop Wouter, venu des Pays-Bas, a été agriculteur social pendant 10 ans. Il est depuis 5 ans consultant dans ce domaine. Il a expliqué qu’à la fin des années 90, les fermes sociales ont été reconnues à la fois par le secteur agricole et par le secteur de la santé. Pour lui, les principaux défis à relever sont :le fossé qui sépare le monde urbain et rural, la nécessité de développer les réseaux d’agriculture sociale, le développement de structures de financement durables, la mise en évidence des effets positifs de l’agriculture sociale et de la nature sur la santé et le bien-être.

En ce qui concerne Rhône-Alpes, c’est une région qui ne manque pas d’initiatives dans ce domaine. Chacun reconnaît qu’elles méritent d’être mises en valeur. Deux courts-métrages ont été réalisés dans cette intention, avec le concours de la Région, sur la ferme de Belle Chambre (Isère) et Solid’Action (Isère).

Parmi les objectifs visés à court terme, à l’échelle de la Région, figurent d’une part la réalisation d’un inventaire de l’existant et des acteurs de l’agriculture sociale et thérapeutique, d’autre part la promotion des bonnes pratiques et compétences professionnelles en matière d’accompagnement et d’encadrement. Cela passe par des sessions de formation, des échanges entre professionnels d’ici et d’ailleurs, l’adaptation des formations initiales des personnels encadrants.

……………………………………………………………………………………..

Plusieurs élus participaient à ces Rencontres. Parmi eux,  Eliane Giraud, conseillère régionale Rhône-Alpes et Georges Bescher, conseiller général de l’Isère.

Catégorie agriculture, socialCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2019
L Ma Me J V S D
« mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+