Tag Archive | "CRPF"

CRPF : Elections régionales des représentants des organisations professionnelles


Par arrêté du 16 février 2016, la date fixée pour l’élection des conseillers de CRPF par les collèges régionaux des organisations professionnelles les plus représentatives de la forêt privés est le jeudi 9 mars 2017. Cette élection a lieu au scrutin de liste à un tour, avec représentation proportionnelle au plus fort reste.
Les organisations professionnelles pouvant participer à l’élection des conseillers sont les syndicats départementaux ou pluri-départementaux et les associations qui ont pour objet la représentation et la défense des intérêts de la propriété forestière privée et dont les activités s’exercent dans un ou plusieurs départements du ressort du CRPF, et ayant déposé une demande d’inscription avant le 1er octobre 2016.

Liste_regionale_Auvergne-Rhone-Alpes_des_representants_des_Organisations_Professionnelles
arrete_dpt_signe

arrêté relatif à l’établissement de la liste électorale du collège départemental des propriétaires forestiers
Annexe2 : avis de dépôt de la liste des membres du collège départemental des propriétaires forestiers

Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE du GS4M


La prochaine Assemblée Générale Ordinaire du Groupement

des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes se tiendra le :

Samedi 04 juin 2016

À partir de 09 h 00

Dans les locaux de la Mairie de Lans en Vercors

38250 – Lans en Vercors

Ordre du jour :

9 heures :

-        Accueil des adhérents et des personnalités

-        Rapport moral et d’activité

-        Présentation des comptes 2015 et du budget prévisionnel 2016 par la trésorière Catherine BRICE

-        Activité forestière 2015 présentée par Mathieu Delaygue nouveau technicien de COFORET et la tendance des derniers cours des bois

-        Renouvèlement des administrateurs (lettre de candidature et de motivation avant le 29 mai)

-        Les activités du GS4M avec les scolaires de St Nizier

-        Fête de la Forêt de Montagne à Lans en Vercors.

-        Équilibre forêt gibier sur le Vercors. Présentation par  l’animatrice de la CCMV

-        La fiscalité forestière, un outil de gestion. Présentation par le CRPF

-        Questions diverses.

Sans titre

Catégorie forêt du VercorsCommentaires fermés

Premier groupement d’intérêt économique et environnemental forestier (GIEEF) en Rhône Alpes


Reconnaissance le 2 novembre 2015 par le préfet de région du premier groupement d’intérêt économique et environnemental forestier (GIEEF) en Rhône-Alpes.

Ce GIEEF est porté par l’association syndicale libre de gestion forestière des Cévennes Ardéchoises. Il s’appuie notamment sur un plan simple de gestion concerté qui regroupe une cinquantaine de propriétaires forestiers privés ou entités (indivisions, sociétés civiles) sur environ 725 ha de bois et forêt.

Le GIEEF est un nouvel outil instauré par la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, du 13 octobre 2014. Il permet aux propriétaires forestiers privés de gérer durablement leurs forêts de façon concertée tout en améliorant la mobilisation des bois et en prenant en compte les enjeux environnementaux au niveau d’un territoire donné.

Ici, châtaigniers et pins maritimes s’étendent à perte de vue. «Vous voyez ces taches brunes et géométriques sur la montagne? Ce sont des coupes rases. C’est typiquement ce que nous essayons de limiter en essayant de regrouper les propriétaires forestiers en association syndicale», explique Christophe Barbe, ingénieur au CRPF. En Ardèche, les propriétés forestières sont souvent petites, morcelées avec une gestion inégale, voire pas de gestion du tout, par des propriétaires qui, le plus souvent, ne sont pas des professionnels du secteur. Le résultat ? Des coupes d’arbres massives qui dégradent le paysage de cette destination courue du tourisme vert, des arbres tordus qui entrent en concurrence et perdent en valeur patrimoniale, des branches qui poussent, tous azimuts, favorisant la propagation des incendies…

Pour remédier à cette dégradation lente et continue de la forêt, les équipes du CRPF se sont lancé le défi de contacter l’ensemble des 40 000 propriétaires ardéchois… et peu à peu, le projet prend forme : des propriétaires prennent conscience du potentiel de la forêt et se dotent de documents de gestion durable sur leur massif : les plans simples de gestion (PSG).

Et quand le mouvement s’étend, c’est tout un territoire que les propriétaires forestiers se réapproprient. Dans le canton des Vans, 92 propriétaires se sont regroupés en ASLGF, en 2014. Ils réunissent aujourd’hui près de 1 355 hectares de forêt. Le futur GIEEF a déjà établi un document de diagnostic et un plan simple de gestion concerté qui regroupe une cinquantaine de propriétaires sur environ 750 hectares de bois et forêt. Ce PSG définit, pour les vingt prochaines années, les travaux à effectuer sur chacune des 2 000 parcelles concernées.

Éclaircies, coupes raisonnées et régulières, créations de pistes – ⅓ de la forêt privée reste à desservir en Ardèche – puis vente du bois au meilleur prix sous certification PEFC, tout est mis en oeuvre pour valoriser le patrimoine des propriétaires. Les travaux s’effectuent sous le contrôle d’un gestionnaire indépendant nommé par l’ASLGF. Chacun s’y retrouve et pour cause, le PSG concerté initial de 750 hectares prévoit une valorisation de 3000 m3 de bois par an. « Avec les 500 hectares supplémentaires que nous prévoyions d’intégrer, ce sera bientôt beaucoup plus de valorisation de bois, de quoi intéresser la filière locale», ajoute Christian Barbe.

Forêt des Cévennes Ardéchoises composée de pins maritimes et de châtaigniers.

Pin noir de Salzman

L’ASLGF des Cévennes Ardéchoises a fait le choix de la biodiversité. Des arbres anciens sont conservés comme refuge pour chauve-souris et une attention particulière est accordée au maintien des sols. « Nous travaillons non seulement sur les arbres mais aussi sur ce que cela implique pour la faune et la flore » précise Frédérique Chazal, technicienne du CRPF.

Frédérique accompagne le futur GIEEF et donne des formations sur la gestion durable de la forêt à la vingtaine de propriétaires volontaires. «Il est indispensable que les propriétaires forestiers aient toutes les cartes en main pour décider du futur de leur territoire ».

Ce sont les synergies locales qui permettent d’avancer sur les questions environnementales. L’ASLGF a confié l’établissement du PSG concerté à un ingénieur ayant une démarche Pro Silva : un travail est mené pour conserver un peuplement diversifié d’essences avec différentes classes d’âge d’arbres.

« Nous travaillons aussi en lien avec les chargés de mission Natura 2000 pour replanter d’ici deux ans, des pins noirs de Salzman, une espèce qu’il devient nécessaire de préserver », explique Jean-Michel Préault, président de l’ASLGF des Cévennes ardéchoises. La forêt, ce retraité la connaît bien pour détenir, lui-même, quelques parcelles de châtaigniers et de pins. En novembre aura lieu le prochain conseil syndical qu’il se charge de réunir à la mairie. « Ensemble, une énergie et se dégage. On a l’impression que 1+1=3 et c’est extrêmement motivant » conclut-il.

Catégorie - filière bois, A la une, forêtCommentaires fermés

Bois et forêt dans la transition


L’édition 2014 de Quelle foire ! aura pour thème « Bois et forêt dans la transition ».

Dans cette perspective, nous vous proposons un cycle de conférences sur la forêt et la filière bois tout au long de l’année. Suite à la première conférence sur l’histoire de la forêt, et à la deuxième sur la gestion forestière (précédée d’une visite de chantier en forêt), nous vous proposons d’échanger sur l’équilibre forêt-gibier.

Jeudi 3 juillet à 20h30 à la Grange du Percy
Equilibre forêt-gibier : la chasse au service de la forêt ?

Table-ronde, animée par Marc Koninckx, avec :
- Frédéric Aubert, maire de Tréminis et administrateur de l’Association des communes forestières de l’Isère
- Jean-Marc Bonthoux, administrateur pour le Trièves de la Fédération départementale des chasseurs de l’Isère
- Yvonne Coing Belley, conseillère de centre du CRPF et vice-présidente du Syndicat des forestiers de l’Isère
- Rémy Lecomte, de l’ONF
- Gilbert Magnat, président de l’ACCA de Lalley

La conférence suivante aura lieu le
Jeudi 17 juillet au Pôle bois de St Michel-les-Portes
Construire en bois dans le Trièves
: quel sera l’usage du bois d’oeuvre demain ? et sera-t-il local ?
20h : Visite de l’unité de séchage et de la menuiserie
21h : Conférence-débat avec Jean-Luc Moulin, architecte, Stéphane Robert, charpentier, et Créabois Isère (sous réserve)

Collectif « Quelle Foire !  » et Communauté de Communes du Trièves
Programme des conférences consultable sur www.quellefoire-trieves.fr
Contact : 04 76 34 42 82 – contact@quellefoire-trieves.fr

Catégorie forêtCommentaires fermés

L’association FOGEFOR officialisée


En partenariat avec l’Union des Forestiers Privés de L’Isère, PEFC Rhône Alpes, Coforet, le CRPF a créé une association loi 1901 qui a pour objet d’organiser la formation de propriétaires forestiers privés à la gestion forestière pour l’ensemble du département de l’Isère.

La première session qui est ouverte à tous et qui sera limitée à 30 candidats proposera  un programme de 8 journées à raison d’un jour par mois sur les années 2014 et 2015.

Seront abordés avec divers spécialistes, experts, techniciens et ingénieurs spécialisés, l’ensemble des sujets qui intéressent un sylviculteur:
- la réglementation des coupes,
- la fiscalité,
- la sylviculture,
- la gestion des forêts avec les documents de gestion….

Le principe de cette formation est d’être organisée pour moitié en salle et pour moitié sur le terrain; visites de chantiers ou d’entreprises.

Le coût est de 50 € / participant pour l’ensemble de la formation.

Les statuts de  l’association ont été signés, dans le cadre du salon du bois à Alpexpo Grenoble, par les présidents des diverses structures qui composent l’association FOGEFOR au salon du bois.
Yvonne COING BELLEY assure la présidence de l’association, Charles MILLIAT, les fonctions de Trésorier, le secrétariat sera assuré par Véronique JABOUILLE LEMERCIER Technicienne du CRPF.

SIGNAT

Lancement officiel de l’association FOGEFOR en présence de gauche à droite de : René Sabatier, CRPF, Charles Milliat, trésorier, Yvonne Coing Belley Présidente, Véronique Jabouille secrétaire, Bruno de Quinsonas, président de l’UFP38 et Henri Battie, président de Coforet.


Catégorie - filière boisCommentaires fermés

Réunion trufficulture vendredi 15 mars à Chapareillan


Le Centre Régional de la Propriété Forestière de Rhône-Alpes organise en partenariat avec le Syndicat des trufficulteurs de l’Isère et le Groupement des Sylviculteurs de Chartreuse, une réunion de formation qui aura pour thème : LA TRUFFICULTURE.

Cette rencontre est destinée aux propriétaires forestiers, agriculteurs, trufficulteurs et toutes personnes souhaitant découvrir la culture de la truffe.
Cette rencontre se déroulera le Vendredi 15 mars.
Rendez-vous à 14h à l’ancienne fruitière, 1er étage à CHAPAREILLAN
Seront abordés les points suivants :
- Les différents types de truffes
- Les conditions de productions de la truffe
- Les plantations.
La présentation sera réalisée par Eric Hell technicien du CRPF basé dans l’Ain, en partenariat avec le syndicat des trufficulteurs.
Il est possible que qu’une visite sur le terrain soit programmée. Pensez à vous munir de chaussures de montagne et de vêtements chauds.

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

Réunion d’information sur la trufficulture


Le Centre Régional de la Propriété Forestière Rhône-Alpes organise en partenariat avec le
Syndicat des Trufficulteurs de l’Isère, une réunion d’information sur :
La Trufficulture

Rendez-vous:
Le vendredi 30 novembre 2012, à 14 h 30
Salle Polyvalente d’ECLOSE

La réunion aura lieu en salle, est abordera les points suivants :
- La trufficulture (espèces, conditions de production),
- La plantation d’arbres truffiers, l’entretien, la récolte,
- La fiscalité liée à la truffe,
- Témoignage d’un trufficulteur du secteur,
- Aide à la plantation.

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

Grande faune et milieux forestiers: Quels impacts ? Quelle(s) gestion(s) ?


Formation à destination des propriétaires forestiers privés et publics de Chartreuse et d’Isère :

Grande faune et milieux forestiers:

Quels impacts ? Quelle(s) gestion(s) ?

Le 21 septembre 2012 à PROVEYSIEUX

A 9h00, la Salle Communale Pomarey

En Rhône Alpes, comme dans de nombreuses régions, les populations d’ongulés sauvages (cerf, chevreuil, chamois et mouflon) ont progressé créant par endroits une plus forte sollicitation des milieux, en particulier des forêts.

Les dommages sur la régénération forestière compromettent l’avenir de la forêt et provoquent de fortes inquiétudes chez les propriétaires. Il est utile d’informer et de favoriser les échanges entre les différents acteurs sur ces thèmes, en faveur d’une gestion concertée et durable des espèces et espaces.

Dans cet objectif, l’association des Communes forestières de l’Isère, le Centre Régionale de la Propriété Forestière de Rhône Alpes et le Parc Naturel Régional de Chartreuse, en partenariat avec l’association PEFC, l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et l’Observatoire de la Grande Faune et de ses Habitats (OGFH), ont décidé d’organiser une formation à destination des élus et des propriétaires forestiers privés du territoire.

Jab

Cette journée permettra de faire le point sur les modes de suivi et de gestion de la grande faune, le rôle et les responsabilités de chaque acteur dans la gestion de la faune en Chartreuse et en Isère.

Contact et inscriptions:

Véronique JABOUILLE LEMERCIER

Centre Régional de la Propriété Forestière

Mail : veronique.jabouille@crpf.fr

Tel : 06.16.70.28.49

Catégorie Forêt de ChartreuseCommentaires fermés

Les 30 ans de l’AFTBM fêtés dans une ambiance conviviale mais studieuse


L’assemblée générale de l’Association forêt Trièves-Beaumont-Matheysine est toujours un moment fort dans l’actualité de la filière bois départementale. Cette année encore ça a été le cas tout en sachant que l’AFTBM vit un moment particulier puisqu’elle fête ses 30 ans d’existence.

Patrick Chion, président de l'AFTBM:" notre réussite est le fruit d'un travail collectif, aux relations de confiance... mais notre tâche est loin d'être terminée.

Patrick Chion, président de l'AFTBM:" notre réussite est le fruit d'un travail collectif, aux relations de confiance... mais notre tâche est loin d'être terminée."

Patrick Chion son président actuel a rappelé que l’AFTBM a vu le jour le 5 mars 1982, sous l’impulsion d’Henri Oddos. Un groupement des propriétaires forestiers qui a été et qui reste en haut de l’affiche par ses initiatives et son nombre d’adhérents: près de 200 en 2012.

Le président actuel Patrick Chion: » Nous sommes conscients que rien n’aurait pu se faire sans un travail collectif, sans l’appui de l’Union des groupements des forestiers de l’Isère ( l’UGDFI) , le CRPF, les élus locaux, départementaux… « 

Il a rappelé, avec une certaine fierté, toute légitime, que la première charte forestière signée en Isère l’a été en Trièves. Et comment ne pas citer le pôle bois de St Michel les Portes, un formidable outil, novateur, qui mérite toute considération.

Avoir 30 ans, n’est pas une fin en soi…Bien au contraire. Le groupement veut aller de l’avant en favorisant les ventes groupées, en travaillant avec le groupement de Belledonne sur la qualité mécanique des bois. Avec l’appui d’une élève ingénieur, Marine Macé-Nanteuil, l’AFTBM a lancé une étude sur l’état des lieux de la forêt Alpes Sud Isère avec comme finalité comment faire concorder l’offre à la demande.

Marine Macé-Nanteuil tire les premières conclusions de son enquête: » la demande locale ne correspond pas à l’offre locale. Les clients potentiels s’approvisionnent ailleurs. C’est d’autant plus désolant que le bois local est d’excellente qualité. La traçabilité doit être un outil afin de développer le secteur local »

Dominique Chartier, directeur de la MFR de Vif a rappelé que cet établissement est à l’écoute de la filière bois.  » A nous de nous adapter pour former les jeunes aux métiers de la forêt, qui sont diverses. L’idée de créer un groupement d’employeurs est très bonne. Elle permettra de pérenniser l’emploi local. »

Jean Bernard président de « Bois des Alpes a rappeler que cette structure a pour finalité de valoriser le bois local, celui de l’arc alpin. Elle met à disposition une triomatic mobile. Cet outil puissant et performant, assemblé sur remorque, peut se déplacer auprès des différentes entreprises qui en expriment le besoin.

Bruno de Quinsonas, en tant que président PEFC Rhône-Alpes a rappelé l’obligation future d’adhérer à cette démarche:  » si vous n’êtes pas certifiés PEFC vous ne vendrez pas votre bois ». Egalement président du syndicat des forestiers de l’Isère il a précisé que le syndicat a pour mission de défendre les propriétaires.

 » Nous devons avoir plus de lisibilité, être plus efficaces, voilà pourquoi il est important que les groupements de propriétaires forestiers et le syndicat s’unissent. C’est déjà fait en Drôme, en Haute Savoie… Le chantier est en cours, nous avons bon espoir qu’il se concrétise dans les mois à venir. »

Il a alerté les propriétaires, nombreux dans la salle, sur le morcellement des parcelles:  » il faut arrêter la sur-division qui n’apporte rien de bon. Il faut au contraire regrouper les parcelles afin qu’elles  représentent une attractivité économique… »

Charles Galvin vice président du conseil Général en charge de la forêt a souligné le rôle important que joue la forêt en Isère.  » Un rôle qui pourrait être plus important si la filière était mieux organisée.

Il faut poursuivre la démarche groupements des employeurs, mettre en place un plan de modernisation des scieries locales, mobiliser l’ensemble des acteurs concernés sur la démarche PEFC, sur l’écoconditionnalité des aides, travailler avec la recherche, développer le bois énergie…  » Et de conclure de façon abrupte:  » il n’est pas normal que nous aidions à la construction d’ouvrages ou le bois est présent, un bois qui vient d’ailleurs!..alors qu’il devrait sortir de nos forêts…Il faut inverser cet état de fait. »

Il était temps de trinquer, de façon très conviviale, aux 30 ans de l’AFTBM…

Bruno de Quinsonas remet à Charles Galvin, propriétaire forestier le bulletin d'adhésion au syndicat des dorestiers de l'Isère, avec Patrick Chion comme témoin.

Bruno de Quinsonas remet à Charles Galvin, propriétaire forestier, le bulletin d'adhésion au syndicat des forestiers de l'Isère, avec Patrick Chion comme témoin. Ceci dans une ambiance très conviviale...

AFTBM

Maison Familiale Rurale – MFR Vif - 50, avenue de Rivalta – 38 450 Vif
Tel : 04 76 72 51 48Fax : 04 76 72 43 53 – e-mail :
mfr.vif@mfr.asso.f

http://www.mfr-vif.com/formation-maison-familiale-rurale.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Isère, le PPRDF est en marche!


C’est une première en Rhône-Alpes et sans doute en France! Un protocole d’accord vient d’être signé entre la Chambre d’Agriculture de l’Isère et le Centre Régional de la Propriété Forestière Rhône-Alpes concernant la mise en oeuvre du Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier en Rhône-Alpes.

Ce partenariat permet de mettre en place une plate forme technique de développement forestier au service des propriétaires forestiers, les deux structures travaillant en parfaite coordination au développement des massifs forestiers de l’Isère.

Chambre d’Agriculture et CRPF vont donc unir leurs forces, moyens financiers et humains pour:

- la mise en ouvre d’actions de développement forestier

- organiser une complémentarité territoriale permettent la mise en oeuvre optimale des actions prévues dans le PPRDF – Isère

- mettre en oeuvre une organisation à l’échelon local et départemental, permettant de structurer cette complémentarité.

Afin de mener à bien cette opération, des moyens humains seront nécessaires. Ils seront de l’ordre de 2,5 ETP. 1 conseiller PPRDF géré par le CRPF et 1,5 ETP par la Chambre d’Agriculture de l’Isère tout en sachant que le 1/2 ETP entre dans le cadre d’un poste mutualisé entre la Chambre d’Agriculture de l’Isère et la Chambre d’Agriculture Savoie-Mont-Blanc.

A terme, les objectifs prévisionnels du PPRDF au niveau régional sont:

- mobilisation de 500 000 M3 supplémentaires de bois d’oeuvre principalement, surtout en zone de montagne par le soutien au débardage par câble et en forêt privée

- améliorer 4000 hectares de forêt par an

- certifier 600 000 hectares de surfaces forestières.

A retenir enfin que ce PPRDF est conclu du 30 mars au 31 décembre 2012 puis renouvelé chaque année durant 3 ans, ceci par tacite reconduction.

Le protocole a été signé par Gérard Seigle-Vatte président de la Chambre d'Agriculture de l'Isère et par Yvonne Coing-Belley, élue au CRPF en présence de nombreux témoins parmi lesquels: Bruno de Quinsonnas -Oudinot, président du Syndicat des propriétaires forstiers de l'Isère, Henri Gras, président de l'UGDFI, Xavier Martin et Philippe Guérin, respectivement directeurs du CRPF et de la Chambre d'agriculture de l'Isère

Le protocole a été signé par Gérard Seigle-Vatte président de la Chambre d'Agriculture de l'Isère et par Yvonne Coing-Belley, élue au CRPF en présence de nombreux témoins parmi lesquels: Bruno de Quinsonnas -Oudinot, président du Syndicat des propriétaires forestiers de l'Isère, Henri Gras, président de l'UGDFI, Xavier Martin et Philippe Guérin, respectivement directeurs du CRPF et de la Chambre d'agriculture de l'Isère....

Catégorie - filière boisCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+