Tag Archive | "CUMA"

Le réseau CUMA AuRA en route vers l’avenir !


Une nouvelle structure régionale dédiée aux Cuma est officiellement née ce 12 avril
2016, la Fédération Régionale des CUMA d’Auvergne-Rhône-Alpes, dénommée
FRCUMA AuRA. In fine, cette nouvelle organisation permettra d’apporter une
animation de proximité amplifiée et une palette d’expertise plus étoffée pour
accompagner les 1700 CUMA de cette grande région.

Pour mémoire, les Cuma – Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole – permettent
aux agriculteurs de mutualiser leurs moyens (matériels, hangar, main-d’oeuvre…)
nécessaires au développement de leur activité agricole. Dans un contexte agricole agité,
elles s’avèrent plus qu’essentielles tant sur le plan de la maitrise des charges de
mécanisation que le lien social qu’elles constituent.

- 1700 Cuma à animer

Jusqu’à présent le territoire d’Auvergne / Rhône-Alpes comptabilisait trois structures
interrégionales ou régionales pour animer un réseau de plus de 1700 Cuma. Avec des
projets politiques similaires, l’évolution du monde agricole et la réorganisation nationale
territoriale, les élus professionnels à la tête de ces structures ont souhaité se réorganiser
autour d’une seule structure régionale : la FRCUMA AuRA. Les objectifs sont de porter
une vision d’avenir prometteuse pour les CUMA dans le monde agricole, de simplifier le
fonctionnement de son réseau régional et de se donner les moyens d’accompagner les
1700 CUMA dans leurs initiatives et leurs projets grâce aux fédérations de proximité.

Cette nouvelle organisation permettra également de mieux représenter les CUMA auprès
des instances partenaires régionales.

- Un exécutif politique renouvelé

Le 12 avril 2016 à Verrières-en-Forez dans la Loire, les nouveaux statuts de l’Inter région
CUMA Centre Est Méditerranée ont été adoptés en assemblée générale extraordinaire
donnant le coup d’envoi de la FRCUMA AuRA. L’assemblée a élu un Conseil
d’Administration de 24 membres titulaires issus des fédérations de proximité dont un
bureau exécutif de 7 personnes – Présidente : Isabelle COSTA-ROCH (38), Vice-président :
Cyril JAQUIN (07), Secrétaire général : Philippe MAJEUNE (63), Secrétaire général adjoint :
Dominique BERTRAND (43), Trésorier : Bertrand DREVET (42), Membres : Dominique
PONCET (69) et Eric LAFON (15).

Nouvellement élue à la présidence de la FRCUMA AuRA, Isabelle COSTA-ROCH se réjouit
de « la création de cette nouvelle structure. Elle va nous donner un nouvel élan dans
l’accompagnement de nos CUMA, avec pour objectif de professionnaliser ces
coopératives d’agriculteurs et favoriser l’émergence de nouveaux projets collectifs et
innovants ».

Catégorie agriculture, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

AG des Cuma de l’Isère


L’ assemblée générale de la fédération départementale des Cuma  de l’Isère se tiendra ce vendredi 6 décembre à  la salle des fêtes de Roybon.

Début des travaux à 9H30

Outre l’assemblée générale ordinaire, à 14 heures se déroulera un débat ayant pour thème: rapprochement, mutualisation, fusion de Cuma.

Attention, la route entre Viriville et robon est coupée. Passer par Thodure et Montfalcon ou par St Siméon de Bressieux.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

CUMA Isère: cultivons ensemble notre territoire


Plus d’un agriculteur su deux adhère à une coopérative d’utilisation de matériel agricole ( CUMA). En Isère on recense 145 Cuma, 60% ont leur siège social en plaine, 30 % en zone de montagne et  en  zone défavorisée. 126 d’entre elles sont adhérentes à la fédération départementale des Cuma. Celle ci vient de tenir son assemblée générale à Tullins. Pour le président Didier Veyron: » la Cuma est un lieu de partage et d’échanges qui permet à chacun de s’exprimer et d’agir. Il faut donc conforter l’implication des Cuma à l’intérieur des territoires. Elle doivent devenir des partenaires incontournables des initiatives locales… »

Propos repris par le Président de la Chambre d’Agriculture de l’Isère peut avant que soit officialisé un partenariat entre les deux structures.

 » Les Cuma ont un rôle important à jouer au niveau du dynamisme agricole. Surtout en cette période difficile, de crise. L’argent public se fera de plus en plus rare, tant au niveau national qu’européen. Il faudra donc réduire les charges, les coûts de fonctionnement, assurer la viabilité de nos exploitations: la Cuma en est une solution. Adhérer à une Cuma c’est également rompre un certain isolement, participer à la vie sociale. »

Ce partenariat va permettre à la Fédération départementale de bénéficier de l’appui des conseillers territoriaux de la Chambre d’Agriculture: » ceux ci vous apporteront une aide efficace « 

cuma

Bien entendu le succès du salon  mécafourrages qui s’est déroulé en mai à Biol a été mis en avant. Plus de 2000 personnes se sont rendues sur les lieux. Toutes les démonstrations, animations, le forum ont connu un succès et une fréquentation sans précédent. « La réussite de l’organisation de cette manifestation démontre notre dynamisme, notre solidarité « à conclu le président Veyron.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

MécaFourrages: 18 mai…Biol


Après deux journées MécaFourrages en 2010, qui ont réuni plus de 4 000 visiteurs professionnels à St Thégonnec (Finistère) et à Charnizay (Indre et Loire), le prochain rendez-vous fixé aux éleveurs est le 18 mai 2011 à Biol (Isère). Thème de ce MécaFourrages 2011 : « Pour gagner avec l’herbe demain ».
Les ingrédients fondamentaux des journées Cuma au champ demeurent : une organisation conjointe par la région et l’échelon national, un ancrage local, des ateliers techniques, des témoignages de Cuma et d’experts, des démonstrations réalisées par les constructeurs.


mecafourragesAinsi se poursuit d’année en année, dans la continuité des Rallyes de l’herbe, la couverture de l’ensemble des bassins fourragers.
Pour cette édition 2011, le réseau CUMA s’est entouré d’experts : Coopérative, Institut de l’Elevage, Chambre d’agriculture, Syndicat de contrôle laitier, etc… Ils appuieront les conseillers du réseau CUMA dans l’animation des différents ateliers.
En fin de matinée, des démonstrations commentées de matériels de récolte (faucheuses, faneuses, andaineurs, presses, enrubanneuses, autochargeuses, etc…) donneront aux visiteurs l’occasion de voir à l’oeuvre les dernières innovations, et d’en apprécier l’intérêt avec le regard des conseillers.

L’après midi, ils poursuivront cette découverte de façon plus personnalisée, en direct avec les exposants. Le fromage régional Saint Marcellin et sa démarche IGP seront abordés lors du forum débat. Durant toute la journée, les spécialistes des fédérations de CUMA et autres organismes associés, les constructeurs ainsi que les autres exposants (coopératives, semenciers, etc) seront à l’écoute des visiteurs.

La récolte de l’herbe en CUMA, une activité qui marche

L’herbe constitue avec le maïs les deux piliers des systèmes fourragers français. La récolte de l’herbe par toutes les techniques (foin, ensilage, enrubannage, etc) ainsi que l’entretien des prairies représentent un volet majeur dans l’activité des CUMA. Les éleveurs peuvent ainsi partager des équipements de récolte performants, organiser des chantiers à plusieurs pour plus d’efficacité, ou en déléguer une partie à des salariés pour tenir les délais.

Ils s’assurent de la sorte de réduire leurs charges tout en récoltant leur fourrage au meilleur stade qualitatif.
Il est donc tout naturel que le réseau CUMA investisse dans une opération de communication technique à destination de ses adhérents comme des non adhérents. Tous les éleveurs sont en effet potentiellement intéressés par MécaFourrages.

Le programme de la journée

- 9 h 30 : Accueil du public
- 9 h 30 – 11h00 : Ateliers
- 11 h – 13 h : démonstrations commentées (faucheuses, faneuses, andaineurs, presses, enrubanneuses, autochargeuses, etc)
- 13 h – 14 h : Repas
- 14 h – 15 h : Forum-débat
- 15 h – 17 h : Démonstrations libres

Atelier 1:  Amélioration génétique et production des semences fourragères
Atelier 2: Implantation et exploitation des prairies de fauche
Atelier 3: Coûts des fourrages et mécanisation
Atelier 4: Gestion du pâturage et mélanges multi espèces

Animation permanente Micro-parcelles et essais
Forum-Débat Thème : « L’autonomie alimentaire et la qualité des produits»

En pratique
- Biol est situé au centre du triangle Lyon – Chambéry – Grenoble, à 15 km au Sud-Est de Bourgoin-Jallieu
- entrée : 5 euros
- restauration sur place
- parking gratuit
- horaires : 9 h 30 – 17 h.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Comment baisser ses charges: en adhérant à une CUMA


L’assemblée générale de la fédération départementale des CUMA s’est tenue à Biol sous la présidence de Didier Veyron, agriculteur à Thodure.

On recense 146 CUMA en Isère, 126 sont adhérentes à la fédération départementale. 60% ont leur siège en zone de plaine, 30% en zone de montagne et 10% en zone défavorisée.

On note un ralentissement des demandes de création de CUMA, on peut même parler d’une baisse de leur nombre depuis quelques années. Un facteur essentiel: les adhérents arrivent à la retraite, sans succession.

Cela n’empêche pas le président Veyron de positiver.

 » Du fait de la taille restreinte de nos exploitations, les coûts de production sont élevés. Les charges de mécanisation représentent souvent 50% des charges de structures. »

Une enquête réalisée au niveau national montre qu’une réduction de 50% des charges de mécanisation sur une exploitation laitière permettrait d’économiser entre 40 et 50 euros aux 1000 litres.

Pour Didier Veyron, «  le développement de l’investissement dans du matériel collectif, passant par une nouvelle forme de travail répondrait aux problèmes des exploitations isèroises tant au niveau des difficultés économiques, humaines et permettraient même de faciliter la transmission. »

La FDCUMA a donc décidé de relancer l’esprit cumiste: » nous avons le projet d’accompagner et de former les agriculteurs afin d’essayer de lever certains freins psychologiques au changement de mentalités et d’organisation au seins des exploitations. »

Et le président de conclure: » chacun sait qu’une véritable réduction des charges passe par la traction en commun »

Indispensables règles

Marie-Thérèse Audrain, psychologue du travail, enseignante connaît depuis longtemps le fonctionnement des CUMA. On peut résumer son intervention au cours de l’assemblée générale en une phrase: chaque CUMA est un cas particulier mais des règles de fonctionnement sont indispensables.

En effet, chaque CUMA a son histoire, son originalité, son mode de fonctionnement mais elle ne peut pas se passer d’un système de fonctionnement clair et accepté par tous les adhérents. Cela passe par un projet commun mais il faut garder en mémoire que rien n’empêche  la diversité de pensée, d’ou la nécessaire écoute. »

Pour Marie-Thérèse Audrain la pérennité d’une CUMA passe invariablement par sa qualité de fonctionnement alliée à la qualité des relations entre adhérents. Le compromis ne peut se faire que dans la discussion, l’échange.

Didier Rambaud, conseiller général a conforté cette idée en rappelant que » les agriculteurs ont été des précurseurs en matière de mutualisme, à travers la mise en place des CUMA. Aujourd’hui de plus en plus de communes reprennent ce mode de fonctionnement. »

Georges Colombier pour sa part, outre le fait qu’il s’est dit ravi pour notre agriculture que Bruno Le Maire soit maintenu au poste de ministre de l’agriculture, a insisté sur l’indispensable rôle économique et social que jouent les CUMA .

Il a enfin été annoncé que la FDCUMA de l’Isère aurait la tâche d’organiser Mécafourrages. Cette manifestation se déroulera le 18 mai 2011 à Biol. Voir notre article par ailleurs.

Fédération Départementale des CUMA de l’Isère
Chambre d’Agriculture de l’Isère
Zone Grenoble Air Parc
38590 SAINT ETIENNE DE SAINT GEOIRS

Tel :    04 76 93 79 55 (animateur)
04 76 93 79 56 (assistante)
Port :  06 83 17 80 89 (animateur)
Fax : 04 76 06 42 23
fdcuma38@isere.chambagri.fr

Le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes est l’un des partenaires de la FDCUMA de l’Isère

CARSA

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Mécafourrages 2011 à Biol (Isère)


Lors de l’assemblée générale de la FDCUMA, il a été annoncé de façon officielle l’organisation de Mécafourrages 2011 à Biol.

Cette manifestation Mécafourrages vise à coordonner sur tout le territoire, des initiatives locales autour d’un
Raid national machines.
La motivation du réseau cuma, pour l’organisation de cette journée, est de donner à tous les agriculteurs, et notamment ceux qui ne peuvent pas se déplacer dans les grands salons nationaux (Sima, Innovagri) une vitrine des nouvelles technologies, en démonstration sur leurs propres terres.
A travers différents ateliers animés par des professionnels du réseau cuma et ses partenaires, des démonstrations de machines et un forum-débat, ce salon professionnel apportera une pléiade d’informations
techniques, réglementaires et économiques sur les nouvelles techniques relatives à la production de l’herbe.

C’est le département de l’Isère qui aura la charge d’organiser Mécafourrages 2011. Cette manifestation se déroulera le 18 mai sur la commune de Biol.

Il est bien entendu trop tôt pour connaître le programme détaillé de cette journée. On sait toutefois que l’IGP Saint Marcellin en sera la trame de fond. Trois ateliers et un raid machines se dérouleront en matinée. Le forum-débat de l’après-midi tournera autour de l’herbe et de l’autonomie alimentaire. Les constructeurs pourront présenter leurs matériels et faire des démonstrations libres pendant toute l’après midi.

On en reparlera.

Catégorie agriculture, foires/salonsCommentaires fermés

AG de la FDCUMA Isère


L’ Assemblée Générale de la Fédération Départementale des CUMA de l’Isère aura lieu le 18 novembre à Biol, salle des fêtes, de 9 heures 30 à 14 heures
Programme
9h30 Accueil, Café, Émargement
9h45 Assemblée Générale Ordinaire
Présentation des rapports, approbation des comptes, élection des administrateurs
11h00 Présentation des activités de la Cuma locale : la Cuma du Soleil Levant
11h30 Les freins à la mécanisation collective : des pistes pour agir ?
Intervention de Marie Thérèse AUDRAIN-HAUTBOIS, formatrice et psychologue du travail
13h00 Apéritif suivi du repas

Fédération Départementale des CUMA de l’Isère
Chambre d’Agriculture de l’Isère
Zone Grenoble Air Parc
38590 SAINT ETIENNE DE SAINT GEOIRS

Tel :    04 76 93 79 55 (animateur)
04 76 93 79 56 (assistante)
Port :  06 83 17 80 89 (animateur)
Fax : 04 76 06 42 23
fdcuma38@isere.chambagri.fr

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Banc de diagnostic des moteurs de tracteurs agricoles


L’association Top Moteur Sud-Est (TMSE) a inauguré, lors de la foire de Beaucroissant, son nouveau Banc de diagnostic des moteurs de tracteurs agricoles.

essai 1

BANC TRACTEUR :
La maîtrise des consommations d’énergie et la réduction des gaz à effet de serre est un enjeu fort en agriculture.
50% des consommations directes d’énergie en agriculture sont liés à l’usage des tracteurs et autres automoteurs non routiers.
Le banc diagnostic tracteur itinérant permet aux agriculteurs, CUMA (coopératives), entrepreneurs… de vérifier le bon réglage de leurs moteurs et de recevoir des conseils adaptés pour la conduite économe, le choix des tracteurs,  l’organisation des chantiers…

Grâce à un financement du Plan de Performance Energétique (Plan de Relance de l’Economie), l’association Top Moteur Sud-Est a pu acquérir un nouveau banc diagnostic mobile itinérant, l’un des cinq mis en oeuvre en France
par des organisations Professionnelles Agricoles, dans le cadre d’une démarche labellisée.

essai 2

Jean-Paul JULLIEN (CDA et FDCuma 38) – Didier VEYRON (Président FDCuma 38) – Yves CRISTIN (Président Top Moteur Sud-Est),- Michel TRIPOZ et  Florent BOUVARD (TMSE) lors de la présentation du matériel à la foire de Beaucroissant.

PRESSE A HUILE :

Sont également présentés à proximité deux matériels uniques en France (projet européen « 2ndVegOil ») :
- Un tracteur prototype fonctionnant intégralement aux Huiles Végétales Pures (HVP) tout en anticipant sur les futures normes d’émission.
- Une presse mobile, agréée pour produire les Huile Végétale Pure carburant de la qualité requise : une HVP dite de 2nde Génération (déminéralisée) qui peut être utilisée sous garantie dans les tracteurs
précédemment mentionnés.

Ces deux matériels sont actuellement en démonstration  en Rhône-Alpes dans le cadre du projet européen projet européen « 2ndVegOil » (www.2ndvegOil.eu).

Pour en savoir plus:

Plaquette BET FNCuma 2007

Topo BET sept 2010

Diapo série Posters 2ndVegOil Beaucroissant v100910

Catégorie foire de Beaucroissant, énergiesCommentaires fermés

Plan de soutien à l’agriculture: un dispositif assoupli


Un mois après la signature des conventions entre l’État et les établissements financiers distribuant des prêts aidés aux exploitants en difficulté dans le cadre du plan de soutien à l’agriculture décidé par le Président de la République, Bruno Le Maire, Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, et Nicolas Forissier, député de l’Indre, nommé médiateur par le Premier ministre, constatent que le dispositif est désormais pleinement opérationnel.

Les premiers prêts de trésorerie sont ainsi en cours de réalisation dans les cinq grands réseaux concernés : Crédit Agricole, Banque Populaire, BNP-Paribas, Crédit Mutuel et CIC. D’ici la fin de l’année, au regard des premières estimations, ce sont environ 150 millions d’euros de prêts de trésorerie qui devraient être accordés à près de 8000 exploitants pour un montant moyen de 18750 €.

Bruno Le Maire et Nicolas Forissier ont, par ailleurs, appelé les banques à intensifier leur appui dans le cadre du plan de soutien.

Attentif aux besoins identifiés sur le terrain par le médiateur, Bruno Le Maire a annoncé trois assouplissements importants du dispositif mis en place :

- la possibilité d’adapter les critères d’octroi des aides au niveau local afin de tenir compte des spécificités des exploitants récemment installés et des secteurs fragilisés comme la viticulture ou l’élevage.
- la possibilité de recevoir une aide permettant de prendre en charge une partie du coût d’une restructuration des encours ou d’un report en fin de tableau de l’annuité 2010 pour les exploitants ne pouvant bénéficier des mesures bancaires du plan de soutien.
- l’extension du plan de soutien aux Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole (CUMA).

En outre, le ministre a annoncé de nouvelles dispositions sur la gestion des prairies. Afin de permettre aux exploitations de tenir compte de la réalité des pratiques agricoles, les prairies naturelles vont bénéficier des mêmes dispositions que les prairies temporaires de plus de 5 ans. Elles pourront être retournées à condition d’être réimplantées à l’identique dans l’exploitation. Ainsi, la surface en prairies restera constante au sein des exploitations agricoles françaises.

Catégorie agricultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+