Tag Archive | "Daniel Bonnet"

GS4M: Lionel Courtois succède à Daniel Bonnet


Après 35 ans passés au service de la forêt du Vercors Daniel Bonnet a souhaité passé la main . C’est Lionel courtois qui lui succède comme président du Groupement des sylviculteurs des 4 montagnes.bonnet

Daniel Bonnet a, pendant 35 ans été au service de la forêt du Vercors mais aussi et surtout des propriétaires forestiers, étant une formidable courroie de transmission entre ses derniers et l’ensemble de la filière foret/bois dont les ETF, les coopératives forestières comme coforêt, Créabois… Il a été également un partenaire efficace auprès de la chambre d’agriculture de l’Isère, du CRPF, des collectivités  comme la communauté de communes du massif du Vercors, le conseil départemental… Il a été un des  hommes forts de l’Union des groupements forestiers de l’Isère et un homme écouté quand il s’est agi de créer l’union des forestiers privés de l’Isère..

Bien entendu il a oeuvré au niveau de la gestion de la forêt, la commercialisation du bois, étant en permanence sur le terrain auprès des propriétaires..Et l’une de ses fierté étant la création de la zone du Fenat. Il s agit de la construction du hangar de séchage et de stockage de plaquettes situé à 2 kms de Villard de Lans.

C’est donc Lionel courtois qui lui succède comme Président du Groupement des sylviculteurs des 4 montagnes.

B CParisien d’origine, le néo président connait bien la forêt et pour cause, propriétaire forestier sur la commune d’Autrans-Méaudre en Vercors il exerce le métier de consultant forêt/bois. il sait que la tâche qui l’attend est   » grande » mais  » passionnante ». Il a souhaité que l’ensemble des administrateurs du groupement soit concerné  » l’organisation du groupement se fera de façon collégiale et chaque administrateur aura des tâches bien définies.. »

il souhaite également une meilleure interaction avec les propriétaires forestiers  » qu’ils soient adhérents du groupement ou pas ». « On est reparti d’un travail fait par des universitaires grenoblois pour cerner les besoins des propriétaires et nous allons mettre en place des réunions par secteur afin d’en débattre et en tirer les objectifs pour les prochaines années.

Bien entendu Lionel courtois poursuivra le chemin tracé par les équipes précédentes  en particulier au niveau des relations avec les différents partenaires et le Groupement sera très impliqué dans deux élaborations: le renouvellement de la charte du parc Régional du Vercors et au sein de l’UFP 38.

Pour joindre le GS4M

Par téléphone :

Au 06 79 07 12 93 ( Lionel COURTOIS – Président du GS4M )
Au 06 30 99 92 71 ( Maxime CHICOT – Technicien forestier référent )

Par courrier :Groupement des Sylviculteurs Vercors 4 Montagnes
BP 16
38250 LANS EN VERCORS

Par mail :

Catégorie forêt du VercorsCommentaires fermés

AG du Groupement des sylviculteurs Vercors 4 montagnes


L’assemblée générale du Groupement des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes (GS4M) est un moment fort pour l’ensemble des activités de la filière bois du Vercors. Elle a réuni une bonne cinquantaine de participants à Lans en Vercors, autour du président Daniel Bonnet.

Un président qui, après avoir précisée que l’année a  » été riche en actions, réunions.. » regrette  et lance un appel:  » Nous voyons une baisse constante de nos effectifs, 175 adhésions à ce jour. Je sais que ce sont les plus fidèles, les meilleurs que nous retrouvons, comme aujourd’hui, mais cela ne me satisfait pas… Car ce sont les jeunes qui nous font défaut, et comme nous sommes vieillissants… Je n’insisterai pas. Nos recherches pour augmenter cet effectif ne sont pas assez pertinentes, votre collaboration s’impose. Que chacun s’investisse pour nous amener un nouvel adhérent… »

Le message est clair!

Danniel Bonnet président dy GS4M avec a ses côtés Marie Noëlle Battistel.

Daniel Bonnet président dy GS4M avec a ses côtés Marie Noëlle Battistel.

Marie Noëlle Battistel, députée a souligné le rôle essentiel des groupements forestiers et  » la participation des propriétaires forestiers à une gestion humaine et productive de leurs forêts. Il faut améliorer la pratique sylvicole la mobilisation et l’utilisation du bois.. » Elle a noté les actions de sensibilisations faites en direction des scolaires » afin de mieux faire connaître, apprendre à protéger,  à exploiter, a façonner..faire aimer notre forêt.. »

Elle a également abordé la loi montagne qui  » est une opportunité, celle de relayer les spécificités de la forêt de montagne, mais aussi de mettre en place des dispositifs qui puissent améliorer les pratiques sylvicoles, la mobilisation et l’utilisation du bois qu’il soit d’énergie ou de construction.  »

Elle souhaite que les groupements recensent les questions, les idées..et les  » fassent remonter » afin qu’elles soient discutées dans le cadre de la loi..

La Communauté de communes du Massif du Vercors était représentée par son Président Pierre Buisson et le vice président, maire de Corrençon, Thomas Guillet.  »

Ce dernier a rappelé les dernières orientations concernant le gibier avec la mise en place d’un observatoire de dégâts de cervidés.,  avec la détermination de placettes qui seront visitées chaque année, et qui pourront influencer les quotas de chasse. Au niveau du bois,  » nous devons tout mettre en oeuvre pour répondre aux marchés ».

Estelle RAPP animatrice à la CCMV poursuivi en présentant  l’opération « Equilibre Forêt – Gibier sur le Vercors » : installation de placettes répertoriées par GPS, en présence de forestiers, chasseurs, techniciens forestiers. Est établi un inventaire concernant la présence du gibier, abroutissements, disparition des semis ou même de la végétation. Ces placettes revisitées, pendant plusieurs années, permettront de compléter les inventaires faunistiques et d’influencer les quotas de chasse.  L’importance pour les forestiers est de recenser les dégâts, enrichis de photos et de lesles communiquer en remplissant une fiche appropriée.

Henri Gras, président de l’Union des Groupements de développement forestier de l’Isère a pour sa part rappelé que  » nous sommes en période d’attente avec le regroupement des CRPF de Rhône-alpes et de l’Auvergne. Quelle sera la nouvelle politique du nouveau CRPF?.. Et de lancer lui aussi un appel:  » pour que nous soyons entendus nous devons être forts, regroupés et parler d’une seule voix.. » Il a une nouvelle fois martelé: faites certifier vos bois en PEFC et n’attendez pas, assurez la succession de vos forêts en les transmettant au plus vite.. »




Catégorie forêt du VercorsCommentaires fermés

Assemblée générale du Groupement des sylviculteurs du Vercors 4 montagnes


L’ assemblée générale du groupement des sylviculteurs du Vercors 4 montagnes, s’est déroulée à Villard de Lans, sous la présidence de Daniel Bonnet.

Chantal Carlioz, conseillère générale, maire de Villard de Lans a indiqué combien la forêt était importante sur la commune mais également sur le territoire de la communauté de communes du massif du Vercors. Une forêt qui joue plusieurs rôles: économique, social, touristique. elle a indiqué que la filière bois énergie se développait très bien sur le plateau, surtout à Villard de Lans. Des projets de grande envergure sont en cours de réalisation. Il serait fort regrettable que la matière première provienne ailleurs que du Vercors!

Chantal Carlioz, soutenue par son premier adjoint, Claude Ferradou, ainsi que par le maire de Lans en Vercors Michael Kraemer, a évoqué la fréquentation désordonnée des vététistes et les conséquences qui s’ensuivent, notamment dans les forêts. Un arrêté municipal est à l’étude mettant les pratiquants de ce sport en face de leurs responsabilités…

Daniel Bonnet a rappelé que le groupement a  » beaucoup travaillé au cours de ces douze derniers mois.  » Plusieurs rencontres avec la communauté de communes du massif de Vercors, le Parc régional naturel du Vercors, l’Union des groupements de développement forestier de l’Isère…réunions concernant la charte forestière, les dégâts de gibier.. » Daniel Bonnet a aussi informé la salle:  » Nous confortons notre relationnel avec le massif de Chartreuse et nous continuerons à collaborer car ces 2 massifs ont beaucoup de points communs. Invitations pour les rencontres sur le terrain, évocations des problématiques rencontrées et des solutions trouvées…. »

Une journée commune est programmée le 11 septembre prochain avec visite dur le terrain concernant les récoltes de bois énergie. Le broyage, le stockage à Fennat sont prévus ainsi que la visite de la chaufferie bois de la coopérative Vercors Lait qui utilise des plaquettes tout au long de l’année.

Bien entendu le GS4M a participé à de nombreuses manifestations, animations afin de mettre en avant la forêt, la filière bois..: fête du bleu, salon européen du bois, mais aussi:

- visite de propriétaires landais à la découverte du Vercors et de sa gestion en futaie irrégulière.

-  21 mars 2014, journée internationale de la forêt, animation visite avec 2 classes de l’école primaire de St Nizier encadrés par une dizaine de personnes dont des administrateurs du GS4M.

-  22 avril, découverte et présentation de la forêt par Gérard Claudet dans les locaux du CRDP à Grenoble ont rassemblé une soixantaine de personnes.

gal3

A cela se rajoute un « gros chantier » qui sera très apprécié car très utile: la sortie d’un classeur guide du sylviculteur.

Daniel Bonnet a enfin insisté sur une ligne de conduite à tenir:

 » les règles de base sont: produire plus, en préservant mieux, pour exploiter rappelons l’importance des dessertes, pistes, routes et du fait de se regrouper pour optimiser l’aspect commercial, notre seule source de revenus. Nous sommes propriétaires forestiers bien sûrs mais je vous demande de bien insister sur le fait que nous sommes surtout « producteurs de bois »

Les marchés de la construction bois sont en expansion, le Bois Energie a toujours la côte, surtout pour des chaufferies industrielles, et l’on peut même s’interroger sur la pérennité de la ressource car les prix ne sont pas à la hausse ?

Se regrouper également pour mieux gérer son patrimoine, par l’intermédiaire des documents de gestion, individuels ou regroupés – PSG – RTG – CBPS – et  pouvoir accéder à une certification PEFC, sachant que demain, seuls les bois certifiés se vendront… alors réagissons. »

Rappel :

  • les obligations, lors d’une vente, du droit de préférence pour les parcelles inférieures à 4 ha.
  • l’obligation de s’assurer contre la tempête, l’incendie car après 2017, l’Etat se désengagera totalement des dédommagements que l’on a pu connaître en cas de sinistre… Nous pourrons vous renseigner.

Et de conclure: « Le Conseil de gérance et moi-même,  vous assurent de toujours prendre causes et faits pour la défense de la FORET « .

Parmi les interventions nous retiendrons celle d’Henri Gras, président de l’UGDFI.

Il a tout d’abord annoncé que la prochaine fête de la forêt de montagne se déroulerait sur le Vercors, à Lans les 5-6 et 7 juin 2015.  » Une manifestation très importante pour notre filière mais qui demande beaucoup d’investissements, financer et humain… »

Il a également souhaité mobilisé les propriétaires afin qu’ils adhèrent « au groupement mais aussi au syndicat des propriétaires forestiers: deux structures totalement complémentaires. La forêt souffre aussi de son morcellement: faites des donations afin d’éviter l’indivision.. qui nuit à la bonne exploitation de nos forêts.. N’hésitez pas à utiliser les bourses d’échange afin de regrouper vos parcelles…  » Il a enfin sensibilisé une fois de plus les propriétaires afin qu’ils adhèrent à la démarche PEFC… »sinon aucune possibilité pour vendre vos bois! »

Henri Gras a tenu à remercier le vice président du conseil général, Charles Galvin, pour le soutient qu’il apporte à la filière bois, son écoute et sa disponibilité…

gal 1

Charles Galvin qui a indiqué que le Conseil général a élu un nouveau président: Alain Cottalorda succédant à André Vallini.  » Le nouveau président est au fait de se que représentent la forêt et la filière bois dans notre département. Il n’y a aucune remise en cause, les actions menées se poursuivront.. les financements seront identiques. … »

Le vice président du conseil général de l’Isère a appelé à la mobilisation tous azimuts.  » la forêt gagne du terrain suite à la déprise agricole et pourtant les plantations régressent. Cela dit nous ne pouvons pas mettre en place une aide à la plantation et constater de nombreux dégâts causés par le grand gibier.. Une mobilisation doit aussi se faire autour du projet Center Parc avec deux gros chantiers: le défrichage et la construction de 1000 cottages en bois: les entreprises locales doivent être parties prenantes dans cette affaire…C’est sans doute unique en France mais le conseil général a favoriser le bois dans de nombreuses restaurations, constructions de bâtiments publics. … Il faut à tout pris que les scieries, entreprises de transformation se modernisent, pour être compétitives, répondre à la demande. Le conseil général s’est mobilisé. 6 entreprises ont été aidée en 2013, nous en sommes déjà à 8 en 2014…J’ai réuni l’interprofession du bois afin de voir comment mieux travailler ensemble et comment mieux utiliser les fonds, aides départementaux, régionaux, de l’Etat et de l’Europe.. Les budgets sont resserrés, certes mais ils existent et nous imposent de mieux les utiliser..  »

Charles Galvin a enfin demandé  » une filière unie, une interprofession forte, le salut passe par là! »

Daniel Bonnet remet à Charles Galvin le tout nouveau guide  du sylviculteur édité par le GS4M

Daniel Bonnet remet à Charles Galvin le tout nouveau guide du sylviculteur édité par le GS4M

Gilbert PRECZ




Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, forêt du VercorsCommentaires fermés

AG du Groupement des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes


L’assemblée générale du Groupement des Sylviculteurs du massif du Vercors 4 Montagnes 2013 avait une saveur particulière… elle coïncidait aux trente ans du Groupement.Ambiance de fête mais aussi et surtout de travail….

Daniel Bonnet, président du GS4M mène les débats qui de l'AG qui s'est déroulée à St Nizier

Daniel Bonnet, président du GS4M mène les débats qui de l'AG qui s'est déroulée à St Nizier

Daniel bonnet, président du GS4M a tenu à remercier et à honorer Philippe Pione, technicien du CRPF qui est à l’origine de cette création qui avait pour idée première de  » rassembler les propriétaires producteurs de bois afin d’améliorer la pratique sylvicole et promouvoir l’utilisation du bois. »

Le GS4M est impliqué au sein de la Communauté de communes du Massif du Vercors en ce qui concerne le renouvellement de la charte forestière du Vercors et au sein de la commission forêt du Parc Régional Naturel du Vercors.

Le président du Groupement déplore une baisse significative du nombre d’adhérents:  » 180 aujourd’hui alors qu’on est monté à 270. Cela vient du fait d’un manque d’implication des jeunes… » Le Groupement du Vercors a tissé des liens avec le massif de Chartreuse:  » nous avons les mêmes problématiques, comme les dégâts de gibier par exemple »…

Le Vercors 4 montagnes, c’est 34 000 hectares que se partagent équitablement le public et le privé ( 4600 propriétaires). La hêtraie sapinère est dominante et la gestion forestière est dite irrégulière.   » Aux directives de produire plus il faut rajouter oui mais en préservant mieux…Il faudra aussi aller chercher le bois plus loin, du bois inexploité à ce jour afin de répondre à la demande. Nous sommes conscients de l’importance des dessertes, pistes, routes et du fait de se regrouper pour optimiser l’aspect commercial, notre source de revenus.. »

Si la demande est à la hausse, « ce n’est pas le cas des prix » a relevé Daniel Bonnet qui a une nouvelle fois martelé: demain seuls les bois certifiés PEFC se vendront, alors réagissons… »

Le problème lié à un turn over des techniciens du CRPF a été soulevé. Xavier Martin directeur de cette structure a réagit:  » oui il y a eu une valse des techniciens… Cela vient du fait de la raréfaction financière, nous devons faire attention… Il espère que la nouvelle loi forestière traitera des sujets qui plombent l’activité en forêt: morcellement, dessertes…

Gérard Sauvajon, chargé de la forêt au sein de la Communauté de Communes du Massif du Vercors s’est demandé comment gérer les demandes de plus en plus importantes de bois énergie avant de préciser « qu’il n’y a pas de scierie sur le plateau. C’est un manque évident mais il faut reconnaître que sa rentabilité ne serait pas assurée. »

Bertrand de Germiny, spécialiste « chasse » au sein du syndicat des propriétaires forestiers de l’Isère a noté que le Vercors est le secteur le plus touché par les dégâts de gibier, cerf en particulier.  » Vous avez des dégâts, faites  le faire savoir…via les groupements, syndicat, ACCA locales.. »

Bruno de Quinsonnas, comme président régional de PEFC a rappelé l’importance de certifier,  » par une démarche individuelle vos bois en PEFC, sinon vous ne les vendrez pas  » et comme Président du Syndicat forestier de l’Isère  » le 15 juin, lors d’une AG extraordinaire, nous allons changé d’appellation et devenir  » Union des Forestiers de l’Isère ».

Le but de cette union étant de rassembler les propriétaires pour mieux les représenter, les défendre et les assurer, ceci en complète complémentarité avec les groupements existants réunis au sein de l’Union des Groupements de développement des forestiers de l’Isère. »

Marie Noëlle Battistel, députée a tenu à saluer le travail et la qualité  du groupement « pendant 30 ans, en matière d’information, de conseils et de sensibilisation des propriétaires aux meilleures techniques pour assurer une gestion durable de la forêt. Grâce à vos actions vous avez redynamisé la filière, amélioré la productivité, favorisé l’usage du bois local. »

Et de citer  en exemple les construction récentes de la maison de l’intercommunalité du massif du Vercors et celle de la maison du territoire du conseil général, toutes deux sur Villard de Lans.

Elle a dit avoir visité, en compagnie de Charles Galvin, la scierie de Tréminis:  » on a eu la conviction, au cours de cette visite que l’usage du bois local se développe et on ne peut que s’en réjouir… »

Voir l’intervention de Charles Galvin en cliquant sur le titre: Le département soutient sa filière bois

ag Vercors 2

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, forêt du VercorsCommentaires fermés

Voeux du Groupement des sylviculteurs du Vercors 4 montagnes


Voeux Verc4M

En ce début d’année, qui ne s’annonce pas des plus réjouissantes aux dire de certains,  je voudrais que chaque forestier reprenne espoir et se remémore que notre patrimoine forestier est plein d’atouts et qu’il ne tient qu’à nous de les valoriser.

La France est le troisième pays le plus boisé de l’Union Européenne, avec  un chiffre d’affaire annuel de 60 milliards d’euros, 450 000 emplois non délocalisables, un réservoir de biodiversité, une puissante pompe à carbone…

Prenons nous par la main pour redynamiser la filière, accroître la productivité d’une manière durable, favoriser l’usage des bois locaux sous tous leurs aspects… Ne faudrait-il rentabiliser notre patrimoine en exploitant de nouvelles pistes… l’accueil du public, la cueillette  sauvage des fruits, des champignons… Mieux communiquer entre nous…

Courage, et mettons en pratique l’adage « aides-toi et le ciel t’aidera ».

Meilleurs vœux à tous

Le Président Daniel Bonnet

Vercors 4M

Catégorie forêt du VercorsCommentaires fermés

Groupement des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes: journée de formation


A l’invitation du Groupement  des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes, une vingtaine de personnes se sont retrouvées,  vendredi  01 juin dernier, aux portes des Hauts Plateaux, à Corrençon en Vercors, pour une journée de formation sur le terrain.

Daniel Bonnet président du Groupement des sylviculteurs du Vercors 4 montagnes nous en fait le compte rendu.

Le premier élu de la commune, Gérard Sauvajon, nous accueillait, café, croissants à la clé…

Le soleil, facétieux en ce moment, s’était invité également, aussi, sans tarder nous nous sommes mis au travail.

Pour débuter et installer le cadre, une présentation de la forêt privée en Isère et sur le Vercors est précisée :

Pour le territoire  « Isère » qui comporte 788.200 ha, la surface boisée en représente 1/3,  soit 262.400 ha dont les 2/3 sont privées : 177.500 ha pour 92.400 propriétaires. Une diversité d’essences qui en étonne plus d’un… 66% de feuillus et seulement 34% de résineux… il est vrai que le plateau du Vercors à la spécificité « résineux ».

Le sylviculteur est à la fois un gestionnaire, un producteur et un acteur du développement durable.

La forêt est un gisement important d’emploi – 14.000 en Isère – « 100m3 de bois exploité  engendre au minimum un emploi pour la filière » et la ressource est loin d’être toute exploitée…

Pour le Vercors, sur le plateau des 4 Montagnes, la forêt représente 17.000 ha que se partagent presque équitablement  les forêts communales et les 4.600 propriétaires privés, la hêtraie sapinière est dominante, s’y ajoute d’autre résineux, épicéas, pins sylvestres… des feuillus que l’on essaye d’ennoblir, érables, frênes, merisiers…

A cette altitude, se pratique en général une gestion forestière dite « irrégulière » ou aussi « jardinée ».

Les peuplements sont composés de diamètre et d’âges différents : depuis les semis naturels, les petits, moyens et gros bois. Ce qui assure la pérennité, en fonction de l’exploitation périodique qui se pratique.

Cette forme de gestion remonte au XIX° et XX° siècle, donc tout récemment, inventée par deux grands forestiers : Adolphe GURNAUD (1825-1898)dans le Jura et Henri BIOLLEY (1858-1939) en Suisse.

Cette méthode dite du contrôle permet de :

– Stabiliser les peuplements-Eviter les perturbations écologiques et paysagères (ambiance forestière)

– Assurer un revenu régulier au propriétaire

– Produire du bois de haute qualité

Cela nécessite une parfaite connaissance des peuplements, un suivi permanent (inventaires réguliers), une exploitation soignée, une desserte adaptée…

Après ces préambules indispensables, rendez-vous sur le terrain pour visionner une exploitation récente, dans une forêt qui n’avait pas eu d’intervention depuis plus de trente ans… spectaculaire démonstration de ce qu’il ne faudrait pas faire !!!

Les commentaires, nombreux, souvent tournés vers le négatif, ont démontré un mode de gestion à proscrire !!!

Pour compenser, après une grande visite ailleurs dans la forêt, une prairie nous a engagé à ouvrir nos sacs… et en se réconfortant  de penser à notre visite de l’après-midi, à deux pas d’ailleurs, sur la propriété de Gérard CLAUDET.

Gérard CLAUDET, néophyte, propriétaire forestier par hasard, chercheur en retraite, inspiré par les travaux de GURNAUD et BIOLLEY, a mis en place sa propre gestion. Comptage et repérage des tiges d’un diamètre supérieur à 15 cm. Chaque arbre est répertorié en mesurant les diamètres à hauteur d’homme, marqué à l’aide d’une « rainette » dans l’écorce sous forme de chiffres romains.

Un logiciel permet de prendre toutes ces données et de faire apparaître la diversité individuelle  des accroissements et les volumes évalués.

Ce contrôle périodique, tous les 7 ans, permet de choisir les tiges à exploiter : les arbres de faible accroissement sont éliminés préférentiellement, pour ne conserver que les plus sains et les plus productifs…

Les principes de la méthode du contrôle peuvent se résumer ainsi:

- Travailler par parcelles indépendantes les unes des autres sans tenir compte de l’unité de la forêt.

- Adopter une rotation courte (entre 5 et 10 ans).

- Comparer les inventaires pour mesurer la production.

- Etablir le martelage de la récolte en sélectionnant le « matériel » pied à  pied pour conserver une gestion durable.

- Constater une bonne régénération naturelle.

Sur ce dernier point, malheureusement sur cette forêt la présence du gibier est omniprésente : régénération peu constatée, broutis, frottis… un problème chasse sans doute, mais là ce sera l’objet d’un autre compte rendu !!!

Gérer sa forêt peut se décliner sous des formes plus ou moins sophistiquées mais il est indispensable d’établir un document :

- Plan Simple de Gestion au-delà de 25 ha, Plan obligatoire.

- Plan Simple de Gestion Volontaire entre 10 et 25 ha.

- Code de Bonnes Pratiques Sylvicole en dessous.

Document établi par le propriétaire avec l’aide « d’un homme de l’art » ou conçu par des professionnels reconnus, experts, coopérative…  Sachant que ce document devra être validé par l’Administration et le CRPF

Cette journée sur le terrain a conforté les contacts entre forestiers, a fait prendre conscience des dégâts de gibier et réclame la constitution d’un plus grand nombre de déclaration de dégâts, même de se regrouper pour être mieux entendu.

Cette gestion a enthousiasmé plusieurs propriétaires désireux de mettre cette méthode en application dans leur forêt pour permettre en commun, d’avoir plusieurs champs d’expérience et d’y ajouter des rencontres conviviales.

corrençon 0

GS4M 01 06 12 Corrençon 02

GS4M 01 06 12 Corrençon 06

corrençon 4

corrençon 6

correncon 6

corrençon 7

GS4M 01 06 12 Corrençon 03

corrençon 10

GS4M 01 06 12 Corrençon 01


Catégorie forêt du VercorsCommentaires fermés

Forêt du Vercors:  » c’est ensemble que nous progresserons »


« En cette année Internationale de la Forêt, la Forêt du Vercors a été présente dans de nombreuses manifestations importantes: Salon Européen du Bois, Fête de la Forêt de Montagne, Fête du Bleu à Méaudre et a participé à de nombreuses réunions pour vous représenter, vous propriétaires forestiers. Parmi les axes de travail abordés, on peut citer :la chasse et nos problèmes avec le gibier, la promotion du bois dans la construction et un essor local avec l’entreprise Sauvajon, entre autres, l’invasion bien médiatisée des ramasseurs de champignons… une fois de plus rassemblons nous pour défendre nos droits.

La forêt souffre d’un manque d’eau et l’on nous prévoit dans les années futures un changement climatique plus conséquent !!! La forêt saura toujours s’adapter… Soyons vigilants pour la gestion de nos exploitations. Cela passe par moins de prélèvement mais effectués plus souvent…

Bonnes nouvelles pour 2012 et les suivantes : la labellisation Bois des Alpes devrait nous permettre de mieux valoriser… les instances forestières du département réfléchissent à une réorganisation, pour une représentativité plus directe auprès de vous, propriétaires, et de ce fait  plus d’efficacité. Mon souhait pour cette nouvelle année sera de communiquer encore et toujours plus car c’est ensemble que nous progresserons »

Daniel Bonnet

Président du Groupement des sylviculteurs Vercors 4 montagnes.

Catégorie forêt du VercorsCommentaires fermés

Fête du bleu: présence remarquée de la forêt


La filière bois a participé activement à la fête du bleu. Il faut dire que la forêt joue un rôle important sur le plateau du Vercors.

Daniel bonnet président du Groupement des sylviculteurs Vercors 4 montagnes: « la forêt fait partie intégrante du paysage du Vercors, à tous niveaux. La filière bois du plateau est très dynamique même si elle peut faire mieux. On peut également remarquer qu’il y a une similitude entre les problèmes liés à l’agriculture et à la forêt. A retenir également que la forêt, le bois vont prendre de plus en plus de place dans notre vie quotidienne. voilà les messages que nous faisons passer au grand public pendant la fête du bleu. »

Papagalli, parrain de la fête du bleu, s'informe auprès de daniel bonnet du rôle que joue la forêt sur le plateau.

Papagalli, parrain de la fête du bleu, s'informe auprès de Daniel Bonnet du rôle que joue la forêt sur le plateau.

Yvonne coing Belley, nouvellement élue représentante du département au sein du CRPF Rhône Alpes en grande discussion avec le maire de St nizier du Moucherotte, Franck Girard.

Yvonne Coing Belley, nouvellement élue représentante du département au sein du CRPF Rhône Alpes en grande discussion avec le maire de St Nizier du Moucherotte, Franck Girard.

Les visiteurs ont pu découvrir des jouets en bois construits par les membres d'une association. On en reparlera...

Les visiteurs ont pu découvrir des jouets en bois construits par les membres d'une association. On en reparlera...

Daniel Bonnet présente la forêt du Vercors à un chartrousin: Alain Galliot directeur de Carrefour Voiron.

Daniel Bonnet présente la forêt du Vercors à un chartrousin: Alain Galliot directeur de Carrefour Voiron.

Catégorie forêt du VercorsCommentaires fermés

GSV4M: PEFC, démarche indispensable


En fin d’assemblée générale, le président du Groupement des sylviculteurs Vercors 4 montagne s’est montré très satisfait de son déroulement.  » Une assemblée très dense ou de nombreux points ont été abordés dont certains sans concessions, on peut citer par exemple le dossier PEFC ainsi que celui concernant les relations entre sylviculteurs et chasseurs, la fiscalité forestière….

Cette rencontre importante pour l’ensemble de la filière bois du Vercors s’est déroulée à Lans en Vercors. Son maire Jean Paul Gouttenoire assistant à l’ensemble des travaux.

C’est donc à une assemblée générale très dense à laquelle ont assisté  adhérents et invités du du GS4M. Le président Bonnet rappelant en préambule que 2011 est l’année internationale de la forêt.  » Cela permet de mettre en avant la forêt et à travers elle ses différentes composantes dont sa gestion, son exploitation. ». Il a bien entendu souligné avec insistance l’obligation d’adhérer à la démarche PEFC:  » demain, seuls les bois certifiés se vendront… »

Propos repris pas Bruno de Quinsonas, président de PEFC Rhône-Alpes: » si aujourd’hui, 75% des communes forestières ont déjà adhéré à cette démarche, il est regrettable que seulement 10% des propriétaires forestiers l’ont fait. Et pourtant adhérer à cette démarche c’est remplir une mission citoyenne, c’est protéger nos forêts durablement.

GS4M
Il faut également que très vite nous n’aurons plus le choix: seuls les bois certifiés PEFC trouveront preneurs. PEFC est un gage de qualité, nous nous battons, le mot n’est pas trop faible pour que cette qualité soit reconnue à travers son prix. Pour ce il faut que l’ensemble de la filière joue le jeu…  » Il a également rappelé que le conseil général a mis en place la règle de l’écoconditionnalité.  » Cela signifie que les aides seront soumises à cette règle. »

Henri Gras, président de l’Union des groupements de développement des forestiers de l’Isère a appuyé cette thèse: »  pour nous permettre de vendre nos bois qui sont de bonne qualité et dont la plus grande partie est classée, il est impératif que nous adhérions massivement à la démarche PEFC. Cela nous permettra en plus de faire des devis, de les comparer et de vendre au plus offrant… » Henri Gras allant même plus loin: » on parle même de traçabilité… ».

Autre dossier abordé, la chasse avec Michel Arribert de l’ACCA de Méaudre comme intervenant. Celui ci a souligné que bon nombre de chasseurs sont également sylviculteurs et /ou agriculteurs. Des chasseurs qui sont conscients des dégâts causé par le grand gibier dans les forêts.  » Depuis 1979 il existe des plans de chasse afin de réguler la population d’animaux. Ceux ci sont élaborés suite à une large concertation faite au niveau départemental.  » Il a tout de même noté la difficulté d’effectuer ces comptages de façon précise.

Des dégâts sont donc constatés mais ceux ci sont trop rarement répertoriés. Il a donc été demandé aux propriétaires forestiers de prendre le temps de remplir la fiche de dégâts de gibier. C’est grâce à ce genre de démarche que les choses pourront évoluer. Chacun en a convenu que le dialogue était primordial…

En conclusion, Daniel Bonnet fera une constatation: « on se rend compte aujourd’hui que les propriétaires forestiers ne peuvent plus rester passifs, ils deviennent des sylviculteurs acteurs… »

Bilan des actions, engagées par la Communauté de communes du massif du Vercors et animées à ce jour par Sandra BONNIAU, concernant la Charte Forestière du Massif du Vercors.

« Actions Stratégie Locale de Développement de la filière forêt-bois 2008 – 2012 »

Valoriser les potentialités du massif du Vercors pour la production du bois de qualité au travers :

1) du Schémas directeur multifonctionnel de la desserte, action réalisée.

2) Constitution d’une offre de bois à hautes performances mécaniques, action inachevée, les bois du Vercors sont reconnu à 56% pour être d’une résistance supérieure à du C 24, devra s’en suivre les effets sur la commercialisation ?

- Développer les filières locales de valorisation de la ressource forestière :

1) Structurer localement les filières d’approvisionnement en Bois Energie, action en cours, comment s’organiser pour faire face à une demande croissante alors que les ventes dites « sur pied » nous prive de la ressource.

2) Répondre par une offre locale aux besoins des entreprises des 2de et 3éme transformation, action en cours, étude également en cours de réalisation.

CCMV3) Sensibiliser à l’utilisation du bois dans la construction, action inachevée.

- Gérer la compatibilité des fonctions de production et d’accueil en forêt.

1) Aménagement de site pour l’accueil du public, action inachevée.

2) Aménagement en forêt d’un site d’accueil pour un public handicapé et déficient visuel, action à l’étude.

3) Elaboration d’un plan de circulation des véhicules motorisés, action à l’étude.

4) Développer une meilleure gestion sylvo-cygénétique, action en cours, action qui passe obligatoirement par un dialogue permanent entre les sylviculteurs et les chasseurs. Concertation sur les dégâts de gibier ? opportunité d’aménagements en forêts ?…

Cette Charte Forestière de Territoire trouve sa crédibilité par le soutien permanent de la FORET (privée et communale), les divers partenaires privés ou institutionnels  et surtout des élus locaux.

Groupement des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes (GS4M)

Tél. /Fax 04.76.75.68.31 et 06.85.76.28.36

Nos partenaires

Maison familiale rurale de Vif:

MFR vif


Hotel-Restaurant La Buffe

la buffe


La Scie – 38880 Autrans

Tel : 04 76 94 70 70
Fax : 04 76 95 72 48

contact@la-buffe.fr

Hôtel- restaurant les tilleuls

les tilleuils

La côte
38880 AUTRANS

Tél. 04 76 95 32 34
Fax 04 76 95 31 38

Contact

Hôtel le Vernay

le vernayAUTRANS

Tél. : +33 (0) 4.76.95.31.24
Fax : +33 (0) 4.76.95.73.8

Hôtel*** du Golf

Voir le site de l’Hôtel

correncon

Hôtel*** du Golf – Restaurant Le Bois Fleuri -38250 Corrençon-en-Vercors – France

Tél. +33 (0)4 76 95 84 84 – Fax +33 (0)4 76 95 82 85

hotel-du-golf@wanadoo.fr




Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, forêt du VercorsCommentaires fermés

ASSEMBLEE GENERALE DU GS4M


La prochaine Assemblée Générale du Groupement des Sylviculteurs se se déroulera le :

SAMEDI   09  JUILLET   2011

A partir de 09 h 30

Mairie de Lans en Vercors – salle de projection au r/ch

ORDRE DU JOUR

09 heures 15:  accueil des participants

- Mot du président – Rapport moral

- Comptes de trésorerie pour 2010

- Les activités des Techniciens – dessertes – commercialisation

- Renouvellement des administrateurs

- Bilan à ce jour des actions de la Charte forestière du Massif du Vercors. Projets envisagés.

- La fiscalité forestière

- La certification, PEFC

- La chasse, exposée par Monsieur Michel Allibert responsable de l’ACCA de Méaudre

- Questions diverses

Pot de l’amitié pris sur place

ASSEMBLEE  GENERALE  DU GS4M

Le SAMEDI   09  juillet   2011 à 09 h 30

(à retourner par avant le 06 juillet 2011 à : Daniel Bonnet – 6, grande rue – 38120 Fontanil Cornillon)

Je soussigné(e) …………………………………………………………………………………………………………………………

Demeurant à …………………………………………………………………………………………………………………………….

Adhérent du GROUPEMENT DES SYLVICULTEURS du VERCORS 4 MONTAGNES

Vous informe :

o Que je serais présent à l’Assemblée Générale du GS4M

o Que je ne pourrais pas assister à l’Assemblée Générale du GS4M

Dans ce cas, DECLARE, PAR LA PRESENTE, DONNER POUVOIR A :

Madame, Monsieur, ………………………………………………………………………………………….

Pour me représenter et pour prendre part aux votes lors de l’Assemblée Générale

du 09 juillet 2011 à Lans en Vercors.

Fait à …………………………………., le ………………………………….…

écrire en toutes lettres : « bon pour pouvoir »

SIGNATURE


Pour ceux qui le désirent, téléphonez 48 h avant pour réserver votre repas aux restaurants :

- Brasserie du Marais, Jaume – 04 76 95 42 02

- Au col de l’Arc – 04 76 95 40 08

Catégorie forêt du VercorsCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+