Tag Archive | "Danielle Pic"

Il se passe toujours quelque chose à l’espace Vercors!


Au salon de l’agriculture le Vercors a élu domicile au pavillon des bovins. Inutile de dire qu’il connaît une forte affluence.

Ce mercredi celle ci a été décuplée avec la présence d’élus du plateau mais aussi de l’Isère. C’était en effet le jour inaugural du stand. Danielle Pic, présidente du Parc a accueilli diverses personnalités.

Danièle Pic, Présidente du Parc du Vercors, Jean-Claude Potié, Vice-Président en charge de l'agriculture, André Aubanel, Vice Président en charge de la forêt, Pierre Buisson, Conseiller Général de l'Isère ont inauguré le stand Vercors le 27 février dernier en présence de Didier Guillaume, Président du département de la Drôme, Michel Gregoire, vice-Président en charge de l'agriculture à la Région Rhône-Alpes, Michel Savin, Sénateur de l'Isère, les Présidents et Directeurs des Chambres d'agriculture de l'Isère et de la Drôme, Guy Durand Président de l'APAP, Daniel Vignon, Président du SIVER, des éleveurs et des fromagers, Pierre Weick, Directeur de la fédération des Parcs.

Danièle Pic, Présidente du Parc du Vercors, Jean-Claude Potié, Vice-Président en charge de l'agriculture, André Aubanel, Vice Président en charge de la forêt, Pierre Buisson, Conseiller Général de l'Isère ont inauguré le stand Vercors le 27 février dernier en présence de Didier Guillaume, Président du département de la Drôme, Michel Gregoire, vice-Président en charge de l'agriculture à la Région Rhône-Alpes, Michel Savin, Sénateur de l'Isère, le Présidents et Directeurs des Chambres d'agriculture de l'Isère et de la Drôme, Guy Durand Président de l'APAP, Daniel Vignon, Président du SIVER...

Danielle Pic, entourée de Jean Claude Potié et Daniel Vignon.
Danielle Pic, entourée de Jean Claude Potié et Daniel Vignon.

Jean Claude Potié, vice président jouant à merveille le rôle de relations publiques…Etaient également présents, parmi d’autres… Daniel Vignon, président du Syndicat interprofessionnel du Bleu du Vercors sassenage, Guy Durand, président de l’Association des producteurs du parc… Oui vraiment une forte mobilisation…

Chacun a apprécié l’initiative du Parc de s’investir sur le salon afin de valoriser le Vercors à travers son territoire, son terroir et ses produits… Aux côtés du Bleu du Vercors Sassenage, d’autres fromages, la charcuterie, la truite du Vercors ont ravi les papilles…

On n’oubliera pas de mentionner que les Villardes ont également défilé… menées par des jeunes éleveurs: la relève est assurée…

Voici quelques clichés pris sur le vif…

P1130970

P1130973

P1130974

P1130976

P1130978

P1130985

P1130987

P1130988

P1130990

P1130992

P1140112

P1140138

P1140141

VERCORS INAU3

VERCORS INAU2



Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors Sassenage, foires/salonsCommentaires fermés

St Jean en Royans vous attend…


Danielle Pic, maire de St Jean en Royans mais aussi présidente du Parc Régional du Vercors attend la fête du bleu avec beaucoup de sérénité.  » La mobilisation au sein de la commune est à son maximum, les bénévoles sont sur le qui vive depuis des mois. Ils se sont bien réparti les tâches et franchement on ne peut que leur dire bravo! »

Au niveau de l’implantation de la manifestation, qui en sera à sa dixième édition, rappelons le, » les commerçants nous ont demandé de la centrer sur le village. Après de nombreux repérages, surtout au niveau de l’implantation des chapiteaux, on a pu prendre leur demande en compte. Avec l’aide précieuse du Parc et du Siver on a réussi à installer les différents centres d’intérêt de telle manière que le cheminement des visiteurs se fera sans « bouchons ». En fait un circuit nous permettra de cheminer à travers  la fête sans souci. Il n’y aura pas de goulots d’étranglement.

vache bleueLa fête du bleu qui va se dérouler au pied du Vercors sera une première.  » En effet c’est la première fois que la fête descend de sa montagne. Cela nous permettra de mettre en valeur d’autres productions comme les fruits. Ce ne sera pas une première et une dernière puisque le Siver a accepté que la fête puisse se dérouler sur des territoires qui ne fabriquent pas le Bleu du Vercors Sassenage. Cela ne nous empêchera pas de garder l’alternance qui consiste à ce que celle ci ait lieu une fois en Isère et une fois en Drôme. « 

Cela signifie qu’en 2011, la x1 ème fête se déroulera en Isère. On a une petite idée du lieu mais….

Danielle Pic a tenu également à rajouter  » les communes seules ne peuvent plus gérer un tel évènement. Les communautés ce communes ont pris le relais. »

La fête se déroulera donc au centre de St Jean en Royans. Des parkings sont prévus tout autour et des navettes vont acheminer les visiteurs d’un endroit à l’autre dont le désormais et sympathique grand vélo!.

st Jean en royans

Autre nouveauté: un camion frigo consigne sera mis à la disposition des visiteurs. Ceux ci pourront faire leurs achats et les déposer, gratuitement, en consigne. Libre à eux de les reprendre quand ils le souhaiteront.  » Cette initiative leur permettra de faire leurs achats et de ne pas s’encombrer avec.

Ce camion consigne sera bien entendu installé près du chapiteau « espace producteurs ».

On notera également et comment pouvait-il en être autrement, que tous les gobelets mis en service sur le site seront réutilisables.  » On participe activement au développement durable ».

On attend environ 15000 personnes à St Jean en Royans pour honorer le Bleu les 31 juillet et 1er août.

 » On a choisi la date en fonction des autres manifestations qui se déroulent tout l’été sur le secteur. Nous souhaitions éviter au maximum une certaine concurrence.

Nous ne voulons pas non plus faire la course au nombre de visiteurs. Notre souci étant de préserver une certaine ambiance, être proche de nos hôtes. Il faut que cette fête reste à dimension humaine, que les producteurs aient le temps de parler de leurs produits. On espère tout de même que les touristes seront nombreux à venir fêter le dixième anniversaire de cette manifestation. »

Catégorie A la une, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

L’APAP fête ses quarante ans


L ‘Association pour la Promotion des Agriculteurs du Parc régional du Vercors a vu le jour en 1970, il y a 40 ans. Que de chemin parcouru depuis!

Une journée conviviale vient d’ être organisée pour fêter dignement cet anniversaire. Journée, organisée à l’Escandille d’Autrans, orchestrée par le président de l’APAP en personne: Guy Durand.

Celui-ci a tenu à remercier l’ensemble des acteurs qui ont contribué à constituer cette association et à la faire évoluer pendant ces dernières quarante années.

« L’APAP a réussi à faire rencontrer les gens entre eux. Certains agriculteurs se côtoient grâce à notre association, nous avons pu également ouvrir le dialogue avec les élus. Le bilan de notre action est bien rempli car nous avons su aller de l’avant et aujourd’hui si notre montagne a une agriculture dynamique elle le doit en grande partie grâce à l’APAP. » Guy Durand a conclu:  « Cette journée doit être la fête de l’agriculture et rendez vous pour les 80 ans de l’ APAP. »

apap 1

Guy Durand, président de l’APAP avec à sa droite Eliane Giraud, conseillère régionale, Danielle Pic, présidente du Parc régional du Vercors et à sa gauche, Jean Faure, Christian Nucci et Pierre Buisson: « l’APAP veut être un acteur dynamique et innovant. »

Jean Faure ancien sénateur et maire d’Autrans se souvient très bien dans quelle circonstances est née l’APAP: « On a commencé à parler de la création d’une association regroupant tous les acteurs de l’agriculture en 1967 quand il a été décidé de créer les parcs naturels régionaux. Le Vercors se positionnant très vite comme candidat. Inutile de vous dire que les opposants étaient nombreux. Ils craignaient un afflux de touristes, que l’on dénature le plateau.

Positive attitude!

Au niveau de l’agriculture il y avait plus d’une cinquantaine de structures agricoles: syndicats, groupements de vulgarisation, coopératives….Les réunir a demandé beaucoup de travail, de tact car bon nombre d’agriculteurs y étaient opposés.. N’oublions pas que nous sortions du traumatisme JO de Grenoble avec le « boom » sur le foncier. Mais le résultat est là: en 1970 l’APAP a été constituée. Celle-ci ne s’est pas positionnée comme un syndicat de défense mais a été très vite une plateforme de discussions, d’idées… Elle a intégré les réalités environnementales, écologiques économiques, elle s’est associée aux usagers du Vercors, a réuni des personnes qui avaient des conceptions différentes concernant le développement du Vercors, a su créer une osmose avec l’activité touristique. Aujourd’hui l’APAP est un acteur incontournable de la vie du Vercors ».

apap 3

Jean Faure en ouverture de son propos: « Nous sommes à l’Escandille, qui lie son activité au tourisme, nous avons une vue sur l’agriculture, la forêt et le sport avec les tremplins de ski: la vie du Vercors résumé en une vue! »

Pierre Buisson, conseiller général du plateau du Vercors: « L’APAP est un exemple que beaucoup devraient suivre. Elle est un acteur fort au niveau de notre territoire. »

Danielle Pic, présidente du Parc naturel régional du Vercors:  « Avec l’APAP nous sommes conscrits et nous avons pendant quarante ans fait route commune. Ce ne fut pas un long fleuve tranquille mais les deux structures ont toujours voulu aller de l’avant, ont toujours eu une attitude positive, une ouverture d’esprit. Ceci aboutissant à des réalisations indispensables aujourd’hui: la marque Parc, l’accueil à la ferme en sont des exemples concrets. »

Eliane Giraud conseillère régionale: « A travers l’APAP, on remarque que les agriculteurs ont su s’organiser et mettre en valeur leurs atouts. Ils ont réussi à conserver une agriculture de montagne dynamique. On doit se servir de cette expérience, dans la perspective de la PAC 2013, concernant la défense de l’agriculture de montagne. »

Christian Nucci, vice président du Conseil général de l’Isère en charge de l’agriculture a rappelé que « la diversification est née en zone de montagne, la traçabilité, un élément indispensable pour fidéliser le consommateur a tout son sens pour les produits de montagne. Une agriculture de montagne qui a toute sa place en Isère, sur le plateau du Vercors et qu’il faut préserver, soutenir. »

Christian Nucci a enfin indiqué que le rôle de l’APAP n’est pas qu’agricole:  « Vous participez à l’aménagement du territoire, à la vie en milieu rural, vous êtes un exemple! »

Suite à cette partie officielle, un repas à base de produits locaux a ravi les dizaines de convives qui ont pu ensuite assister à une série de spectacles pour petits et grands.

Catégorie A la une, agriculture, parcsCommentaires fermés

Congrès national des parcs naturels régionaux


Le congrès national des parcs naturels régionaux  est lancé, bien lancé! On est très vite entré dans le vif du sujet avec le forum d’ouverture ayant pour thème: les Parcs, terres d’innovations: quel avenir? quelle éthique? quelle utopie?

parc 1

Eliane Giraud, présidente du parc naturel de Chartreuse accueille ses hôtes.

Nous reviendrons plus longuement sur le déroulé de ce forum dont l’idée à retenir est comment développer sans détruire, mais d’ores et déjà on peut dire qu’il a conquis la salle pleine de plus de 1000 congressistes venus des 46 parcs naturels recensés en France. 46 parcs qui représentent 39 00 communes, qui sont présents sur 21 régions, 69 départements. 3 millions d’habitants vivent à l’intérieur des parcs qui s’étalent sur 7 millions d’hectares, soit 13% du territoire.

Pour Eliane Giraud, présidente du parc de Chartreuse, le forum a été de haute tenue et a posé les vraies questions concernant l’avenir de nos territoires. »Il est intérressant d’entendre des gens qui n’ont pas l’habitude de  débattre d’un tel sujet ». Nul doute que ce forum aura des suites….

Jean-Louis Monin, maire de St Laurent-du-Pont, commune hôte de l’ouverture de ce congrès s’est dit très satisfait « d’accueillir un évènement de portée nationale. Le congrès est un moment d’échange entre les différents acteurs des différents Parcs naturels régionaux. Même au niveau d’une commune comme la nôtre on peut tirer profit des débats d’un rassemblement tel que celui-ci. »

parc 3

Rencontre au sommet entre Jean-Louis Monin, maire de St Laurent du Pont, Chartreuse et Danielle Pic, présidente du Parc du Vercors.  » Des passerelles entre nos deux entitées existent », diront ils de concert.

Rencontrée sur « son » stand du Vercors, la présidente Danielle Pic s’est dite ravie de participer activement à ce congrès. »C’est un moment d’échanges extraordinaire. On donne des idées et on en prend. On profite également des expériences des autres et parfois on se rend compte que l’on a réalisé le même projet mais avec des voies totalement différentes… En ce qui concerne le Parc du Vercors nous sommes complètement mobilisés sur l’aménagement du territoire. En un mot, il est hors de question que nous devenions à terme le dortoir de Grenoble ».

PARC

Après une visite des espaces réservés au marché aux innovations des Parcs et de leurs partenaires et de l’espace des acteurs et partenaires du parc de Chartreuse, l’ensemble des congressiste s’est retrouvé autour du traditionnel apéritif des produits de Parcs. On a pu déguster des produits variés, parfois originaux, surprenants mais de très haute qualité.

Les Parcs locaux offrant du bleu du Vercors Sassenage fermier accompagné de Clairette de Die pour le Vercors, des fromages de vache, terrine de daim, vin de Savoie, Chartreuse, chocolat…pour la Chartreuse

Restait à bien terminer cette première journée par le traditionnel repas de gala…

parc 4

Les groupements forestiers de Chartreuse très présents lors de ce congrès, en tant que bénévoles mais également afin d’assurer la promotion de la filière bois de Chartreuse. Ici à Gauche, Roger Rat-Patron président du groupement des sylviculteurs de Chartreuse pour la Savoie et Pierre Basso son homologue de l’Isère.

Catégorie A la uneCommentaires fermés

Plaidoyer pour le maintien d’une agriculture de montagne


Ceci étant souligné par les personnalités présentes lors de la visite inaugurale où il a également été question de l’avenir de notre agriculture, surtout celle de montagne. Une véritable prise de conscience est en train de prendre forme.

Elus et personnalités ont pu découvrir ou redécouvrir le dynamisme de notre agriculture de montagne mais également le rôle qu »elle tient sur de nombreux domaines dont le plus important est celui de l’environnement.

Ils se sont exprimés lors de l’inauguration de la fête du bleu.

Le maire de la commune de St-Nizier-du-Moucherotte accueille ses invités.

Auparavant, le maire de la commune de St Nizier a tenu à rappeler que l’organisation d’une telle manifestation ne peut se faire sans solidarité. » Une solidarité au niveau des bénévoles de la commune qui n’ont pas hésité à s’engager pour que cette fête soit une réussite. Une solidarité intercommunale, car une commune seule n’a pas les moyens techniques et  matériels divers pour gérer une manifestation d’une telle ampleur ».

Daniel Vignon, président du Syndicat de défense du bleu du Vercors Sassenage a souligné que  » c’est la fête malgré la conjoncture et un prix du lait en berne. On essaie par tous les moyens d’assurer la promotion du bleu mais également de jouer la carte bio qui peut être un débouché pour les petits producteurs de montagne. »

René jacquin, au nom de la Chambre d’agriculture a rappelé  » sans agriculteurs, sans animaux, point de fête! »

Charles Galvin, conseiller général, a tenu à mettre en avant les agriculteurs « précurseurs  » qui se sont lancés dans la vente directe: »Les faits montrent qu’ils avaient raison ». Il s’élève contre l’abandon de l’agriculture de montagne. » Bien au contraire il faut la dynamiser car que seraient nos paysages sans elle. De plus, les produits issus de l’agriculture de montagne sont différents, variés et d’excellente qualité, voila pourquoi on va essayer de mettre en place une campagne de promotion des produits de montagne. »

Propos repris par Eliane Giraud, vice présidente du Conseil régional qui a rappelé que la région, dont 70% de son territoire sont en zones de montagne, croit en son agriculture: »Deux millions d’euros viennent d’être alloués à la filière lait. »

Didier Migaud, député a souligné la dimension extraordinaire de cette fête qui « met en avant l’agriculture du Vercors et à travers elle le dynamisme de ses agriculteurs ».

Danielle Pic, présidente du parc du Vercors, structure qui organise, et bien, cette fête, a informé les élus et personnalités que la fête c’est la présence de 50 producteurs  » Sur le Vercors 25% des producteurs font de la vente directe, ceux-ci font des produits de qualité, sains… »

Les produits du Vercors sont d’excellente qualité et variés: ici la truite du Vercors

Elle a enfin précisé qu’il ne faut pas oublier les nombreux artisans présents et que la fête du bleu est avant tou la fête de la famille.

Rencontre « au sommet » entre Charles Galvin, vice président du Conseil général de l’Isère, en charge de la forêt , de la filière bois et de la montagne, au centre, de Jean Robin-Brosse, président de la FDSEA et René Jacquin, vice président de la Chambre d’agriculture .

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

janvier 2020
L Ma Me J V S D
« déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+