Tag Archive | "Didier Migaud"

Didier Migaud succède à Philippe Seguin


photo Métro

(photo Métro)

Sur  proposition du Premier ministre, Didier Migaud, député PS de la IVe circonscription de l’Isère, président de la Métro,  a été nommé président de la Cour des comptes  par Nicolas Sarkozy, à l’issue du conseil des ministres qui se tenait ce matin à l’Élysée. Le président de la Métro succède ainsi à Philippe Seguin, décédé le 7 janvier dernier.

Didier Migaud, élu récemment « député de l’année » par un jury de journalistes était déjà couronné de lauriers. Il revêtira bientôt la toge rouge au col d’hermine qui sied au président de la Cour des Comptes.

Jean-Jack Queyranne a été l’un des premiers à réagir à cette nouvelle : « Je me réjouis de la nomination de Didier Migaud comme Premier Président de la Cour des Comptes.  Sa compétence incontestée à la tête de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale le désignait tout particulièrement pour exercer cette haute fonction.

Président de la Métro de Grenoble, il connaît aussi, en praticien avisé, les enjeux des finances locales. C’est un homme de Rhône-Alpes, scrupuleux dans son travail, mesuré dans ses appréciations et toujours juste quand il s’agit de défendre l’intérêt général.

Alors que notre pays connaît une flambée de ses déficits et une dégradation de ses comptes publics, il saura, par ses conseils et ses jugements, proposer les voies d’un redressement national. »

Catégorie La Métro, zoomCommentaires fermés

Le stade des Alpes a son ouvrage


Où que vous alliez autour de Grenoble, sur le massif de Belledonne, sur le Vercors ou sur le massif de Chartreuse, vous découvrirez un anneau de verre se reflétant au milieu de la ville.
Le stade des Alpes prend toute sa dimension dans la cité grenobloise, la communauté d’agglomération.

stade

Le Président de la Métro, Didier Migaud, se satisfait de cette réussite et a présenté  le livre photos concocté par Bernard Ciancia et ouvert à quelques témoignages écrits par de fines plumes…
27 mois de travaux, autant de labeur pour les ouvriers mis à l’honneur dans cet ouvrage, le contexte sensible repris par l’une des architectes de ce chantier, une présentation sympathique de l’approche d’un stade par un journaliste bien connu dans le domaine du sport, Yves Perret, mais aussi la visite guidée d’une romancière qui nous laisse nous prendre pour des écureuils de « Central Park » à la manière d’un Claude Nougaro en d’autres temps.
Vous trouverez dans cette lecture autant d’approches différentes et parfois ludiques, la poésie faisant la liaison entre le texte et les images pour le moins surprenantes d’un photographe atypique, relatant l’humanité dans l’honneur qui lui revient.

stade 3

stade 2

Bernard Ciancia est le peintre de la photo, non pas par l’utilisation de logiciels voués à cette pratique, mais par l’émotion qui transpire au delà de l’image, par le tourment qui emporte le ciel nuageux; il se plait à dire d’ailleurs que « le ciel bleu l’emmerde!!! »…

Il nous fait part de la proximité qu’il partageait avec les ouvriers, devenant sans même le vouloir, le confident de certains, celui à qui l’on expose sa vision des choses mais aussi ses propres difficultés personnelles, celui que l’on côtoie au quotidien durant plus de deux ans. Les regards que vous croiserez dans ce livre vous diront bien plus que des pages, la sincérité se mêle à la fatigue, la précision des gestes à la satisfaction et aux sourires limpides.
Ce livre reste le recueil d’une formidable aventure humaine, immersion garantie dans les entrailles du géant des Alpes, idée cadeau pour les fous du sport ainsi que pour les Grenoblois qui regardent l’avenir avec la volonté de sortir de terribles souffrances…

Thierry Devaux

Catégorie La Métro, bibliothèque, sportCommentaires fermés

Crise du lait: « Il faut réviser la LME »


A la suite de la réunion de crise autour des prix du lait qui a eu lieu vendredi à la préfecture de l’Isère (lire notre article) et avant celle du CG38 , demain, sur le même sujet, deux députés de l’Isère, François Brottes et Didier Migaud, demandent la révision urgente de la LME (loi de modernisation de l’économie) qui « confère à la grande distribution la mainmise sur la fixation des prix ».

Dans un communiqué, les deux députés de l’Isère demandent « la révision urgente de la loi de modernisation de l’économie (LME) d’août 2008 qui a mis les producteurs à la merci de la grande distribution en instaurant la négociabilité totale des prix entre fournisseurs et distributeurs, et de fait aggravé la situation des producteurs de lait en France.

Rappelant que la crise des prix du lait est essentiellement due à la décision européenne, acceptée par le gouvernement français, de supprimer les quotas laitiers mis en place par les socialistes, les députés font valoir que les mesures annoncées par le ministre de l’Agriculture ne sauraient suffire à restaurer la régularité des prix et un niveau de vie équitable aux producteurs sans une modification profonde des relations commerciales instaurées par la LME.

La contractualisation, notamment, sera sans effet puisque ce sont les distributeurs qui continueront à imposer leurs prix aux fournisseurs de lait ».

Pour le vice-président du groupe socialiste chargé de l’économie et le président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, il est donc indispensable, en complément d’une vraie régulation sur le marché européen, de revenir sur les dispositions de la LME conférant à la grande distribution la mainmise sur la fixation des prix.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+