Tag Archive | "Du champ à l’assiette"

3e édition du concours Talents Gourmands en région


1

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes renouvelle, aux côtés de 20 autres Caisses régionales du Groupe, le concours Talents Gourmands, organisé en partenariat avec le magazine Bottin Gourmand. Fort du succès des deux premières éditions, cette année le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes renouvelle l’aventure avec pour objectif de mettre à l’honneur l’ensemble de la filière gastronomique de son territoire.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes valorise ses départements et ceux qui font leurs richesses

Ce concours, au concept inédit « du champ à l’assiette », rassemble trois catégories de professionnels qui, par leur savoir-faire et leur amour du bon produit, célèbrent les richesses culinaires de la Drôme, de l’Isère, de l’Ardèche et du Sud-Est lyonnais :

· les agriculteurs ;

· les artisans des métiers de bouche ;

· les restaurateurs.

Partenaire historique des agriculteurs, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a toujours revendiqué des valeurs d’universalité, de proximité, de convivialité, d’exigence et de transmission. À travers ce concours, il réaffirme son ancrage local et révèle les hommes et les femmes qui le mettent en lumière.

Le Concours Talents Gourmands

Les deux premières éditions du concours ont été présidées par Patrick Henriroux et Michel Chabran, chefs étoilés du territoire Sud Rhône Alpes. Cette année, le président du jury du concours Talents Gourmands Sud Rhône Alpes est Christophe Aribert, chef étoilé du restaurant Les Terrasses à Uriage, en Isère.

Le concours 2017 se décompose en trois étapes pour révéler les lauréats Talents Gourmands de Sud Rhône Alpes.

Jusqu’ au 12 février 2017, les candidats s’inscrivent gratuitement sur le site www.talents-gourmands.fr. L’inscription est ouverte aux agriculteurs (viticulture, élevage, grandes cultures, fruits et légumes, produits de la mer, en individuel ou en coopérative agricole), aux artisans des métiers de bouche (bouchers, boulangers, traiteurs, pâtissiers, chocolatiers…) et aux restaurateurs (cuisiniers salariés ou propriétaires, sauf restauration rapide et collective) dont le siège social est situé sur le territoire de la Caisse régionale de Crédit Agricole Sud Rhône Alpes (Drôme, Isère, Ardèche et Sud-Est lyonnais).

Du 13 février au 12 mars 2017, un pré-jury de la Caisse régionale Sud Rhône Alpes sélectionnera neuf finalistes (trois par catégorie). Les candidats seront départagés sur leurs qualités professionnelles et leur capacité à travailler et sublimer les produits régionaux.

Le 12 avril 2017, lors de la finale, un jury, présidé par Christophe Aribert et composé de professionnels gastronomiques et de représentants du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, désignera les trois lauréats régionaux qui deviendront les Talents Gourmands 2017 de la Caisse régionale Sud Rhône Alpes. À cette occasion, la banque remettra aux lauréats 3.000 euros et des dotations offertes par nos différents partenaires. En nouveauté pour cette troisième édition, les autres finalistes recevront une dotation de 1.000 euros. Enfin, tous bénéficieront d’une publicité dans Bottin Gourmand Magazine, une belle occasion de se faire connaître.

Plus d’informations, règlement complet et inscriptions sur :

www.talents-gourmands.fr

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Qualité et prix : faut-il consommer local


Impossible d’y avoir échappé car elles occupent une place de choix dans les rayons des supermarchés. Les marques collectives régionales font de plus en plus recette. A chaque région son label, comme « Saveurs en’Or » pour le Nord, « Gourmandie » pour la Normandie, ou encore « Terroirs de Picardie ».

Du champ à l’assiette : les nouveaux circuits
Acheter des aliments frais c’est l’espoir de manger plus sainement, de savoir d’où vient ce que l’on consomme et de le payer au juste prix. Et c’est exactement la promesse de nouveaux points de vente qui se multiplient partout en France : ils s’appellent « La Ruche qui dit Oui » ou « O’Tera ». Leur principe : supprimer les intermédiaires entre producteur et consommateur. Derrière cette belle affiche, comment fonctionnent ces circuits courts ? Peut-on croire aux arguments de qualité et de juste prix mis en avant ? Comment les grandes surfaces ripostent-elles face à cette nouvelle concurrence ?

Des marques collectives qui prônent toutes les mêmes valeurs : la défense de l’emploi dans leur région et un gage d’authenticité et de qualité des produits. Mais ces labels régionaux sont-ils tous aussi exigeants sur le caractère « local » de leurs produits et leur fabrication ? Comment les labels sont-ils attribués ? Qui se cache derrière ces logos ? Est-ce un vrai gage de qualité ?

Concevoir des menus équilibrés et savoureux avec un budget très serré, c’est le défi que se lancent chaque jour les cantines scolaires de France pour tenter de satisfaire les 6 millions d’écoliers qui y déjeunent.

Pour faire baisser les coûts sans rogner sur la qualité, l’approvisionnement local semble être la solution. Mais entre les contraintes sanitaires et logistiques, est-ce vraiment possible ? D’où viennent les aliments servis à vos enfants ? Comment sont-ils préparés ?

Capital a repris le chemin de la cantine pour y répondre. Un reportage d’Hélène Mangiardi à voir ce dimanche 4 octobre 2015 en première partie de soirée sur M6.

Catégorie consommationCommentaires fermés

1er accord collectif du Programme national pour l’alimentation avec l’association « Bleu-Blanc-Cœur »


Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et Guillaume Garot, ministre délégué à l’Agroalimentaire, ont signé avec l’association Bleu-Blanc-Cœur le premier accord collectif dans le cadre du Programme national pour l’alimentation (PNA).

Reconnaissance officielle d’une démarche agricole vertueuse sur le plan environnemental comme sur le plan nutritionnel pour l’homme, la signature de ce premier accord collectif répond aux objectifs du projet d’agro-écologie « Agricultures, produisons autrement » porté par Stéphane Le Foll et visant à promouvoir, sur toute la chaîne de production agricole, « du champ à l’assiette », des pratiques et savoir-faire qui concilient performance écologique et performance économique.

Prendre soin de la terre et des hommes, c’est le but de la démarche des agriculteurs et des éleveurs de l’association Bleu-Blanc-Cœur qui travaillent depuis 2000 à améliorer la qualité nutritionnelle de leurs produits (œufs, viandes, produits laitiers, farines, pain…) en augmentant la quantité d’oméga 3 qu’ils contiennent grâce à une alimentation des animaux à base d’herbe, de lin et de luzerne – des plantes reconnues pour leurs vertus agronomiques et environnementales, et qui réduisent les émissions de méthane des élevages de ruminants.

Cette approche permet ainsi d’avoir un impact bénéfique pour l’environnement tout en améliorant la qualité nutritionnelle et gustative des produits destinés aux consommateurs.

Le dispositif des accords collectifs est partie intégrante de la politique de l’alimentation et de sa déclinaison opérationnelle, le Programme national pour l’alimentation (PNA). Leur objectif est de faire évoluer favorablement la composition nutritionnelle des produits et la durabilité des modes de production, de transformation et de distribution.

Cette approche collective doit permettre de créer un effet d’entraînement le plus large possible sur une famille de produits, une partie de secteur ou tout un secteur.

Le PNA concourt notamment à la lutte contre le gaspillage alimentaire et l’amélioration de la qualité nutritionnelle des produits alimentaires, défendus par Guillaume Garot. Les engagements en matière de nutrition suivent les recommandations du Programme national nutrition santé (PNNS).

C’est parce que Bleu-Blanc-Cœur travaille sur la filière globale que l’association peut s’engager volontairement sur 4 objectifs :

- Promouvoir des modes de production, de transformation et de distribution durables
- Préserver ou améliorer la qualité gustative des produits
- Améliorer la qualité lipidique des aliments
- Rendre accessible au plus grand nombre les produits Bleu-Blanc-Cœur

Min.Agri.Fr

Pour en savoir plus cliquer sur: Annexe


Catégorie agriculture, agro-alimentaireCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+