Tag Archive | "Echirolles"

A480 et Rondeau : l’enquête publique est ouverte


Vous avez jusqu’au 28 décembre prochain pour vous informer et vous exprimer sur le projet d’aménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau.

L’aménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau – dont le début des travaux est prévu pour 2019 – doit permettre de fluidifier la circulation, fiabiliser et diminuer le temps de transport des usagers tout en assurant plus de sécurité et une meilleure intégration paysagère de ces infrastructures dans leur environnement urbain.

Le projet consultable en mairies et sur Internet

Après la signature du protocole d’intention le 10 novembre 2016 et la présentation officielle du projet le 28 juin dernier, une enquête publique est désormais en cours jusqu’à fin décembre pour informer les habitants sur le projet et recueillir leurs avis. Pendant les 39 jours que durera l’enquête, le projet sera consultable :

  • Sur support papier, en mairies de Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Égrève, Echirolles, Grenoble (siège de l’enquête), Seyssinet-Pariset, Sassenage, Seyssins et Fontaine aux jours et heures habituels d’ouverture de ces mairies. Vous pourrez faire valoir vos observations et propositions directement sur le registre d’enquête ;
  • En vous rendant sur le site internet de la préfecture de l’Isère depuis un poste informatique, en mairies de Saint-Égrève, de Sassenage, Fontaine, Grenoble et Échirolles.

Donnez votre avis par mail ou par voie postale

Le public pourra formuler ses observations par mail en écrivant à la commission d’enquête à l’adresse électronique suivante : enquetepubliquea480rondeau@orange.fr. Bien sûr, ces observations peuvent également être adressées par voie postale en mairie de Grenoble, siège de l’enquête. Toutes seront jointes au registre d’enquête de la mairie de Grenoble et seront consultables par le public dans les meilleurs délais sur le site internet de la préfecture.

Catégorie A la une, La MétroCommentaires fermés

Métropole: collecte de déchets alimentaires


A partir de novembre, plusieurs quartiers de La Métropole vont expérimenter la collecte des déchets alimentaires. Deux opérations  » test » seront menées pendant un an au quartier La Capuche à Grenoble et de la commanderie à Echirolles.

Une troisième expérimentation sera menée pendant trois mois renouvelables auprès des commerçants et restaurateurs de l’hyper centre grenoblois axée sur les quartons.

Cette expérimentation est axée en direction de trois publics bien distincts: les commerçants de l’hyper centre grenoblois ( 130) les habitants d’un quartier urbain ( Grenoble La Capuche: 2200 foyers) et un quartier pavillonnaire ( Echirolles La commanderie : 800 foyers).

Il faut savoir que les déchets alimentaires représentent 30% du poids de nos ordures ménagère. Dans l’agglomération grenobloise cela équivaut à 18 000 tonnes/an soit 60 kilos par habitant..

Cette matière inexploitée est pourtant une manne! Elle pourrait en effet recouvrir les besoins énergétiques de 700 logements..

Il s’agit donc de la récupérer et de la valoriser.

Chaque foyer concerné par la collecte des déchets alimentaires sera donc doté d’un bioseau,  de sacs compostables et d’un nouveau bac de couleur marron.Les bioseaux ajourés sont conçus pour être étanches et ne laisseront passer aucune mauvaise odeurs.. Ils seront stockés dans les bacs marrons qui seront collectés une fois par semaine par la Métropole.

Déchets alimentaires qui seront acheminés vers un centre de compostage, à Muriannette pour être transformés en compost pour cultures maraichères.

A terme, l’ambition de La Métropole, en lien avec les 49 communes est bien de généraliser dès que possible cette opération sur tout son territoire.

1Cette expérimentation a été présentée par Georges Ouadjaoudi vice Président de la Métro délégué à la collecte et la valorisation des déchets, accompagné d’Eric Piolle, maire de Grenoble et Daniel Bessiron adjoint au maire d’Echirolles en charge du développement durable, à l’environnement et à la transition énergétique.

Des réunions publiques vont être programmées afin d’informer et de former les habitants concernés.





Catégorie La Métro, déchetsCommentaires fermés

Eve Palacios a posé son sac à Ezy..


Pas facile de résumer la carrière d’Eve Palacios en quelques lignes.. native de Grenoble, elle a suivi ses parents à Paris mais revenait passer ses vacances en montagne, un montagne qui fait partie intégrante de sa vie.. Elle souhaite vivre et travailler dans la nature.. Pendant 10 ans elle fait du débardage en Auvergne à  1100 mètres d’altitude  » croyez moi l’hiver ce n’était pas facile », achète une petite ferme..

Elle quitte cette région pour revenir sur ses terres d’origine et entre à la DDE  de l’Isère  » ou j’entretenais les voiries et autorouteJ metro paul-1s.. »et de nous révéler une anecdote:  » j’ai trouvé un logement à Echirolles, rue d’Auvergne.. »

Elle achète une ferme avec 6 hectares de terrain à La rivière tout en  » tombant amoureuse de Noyarey » . Sur les hauteurs de la commune l’exploitation de Paul, la ferme du souillet, au hameau d’Ezy,  est en difficulté, il y a 35 hectares de terrains dont 10 hectares de  forêt.  » Paul est d’accord  pour que je reprenne l’exploitation, il restera présent et tout se passera bien .. Il fait partie de la famille, c’est comme mon père  » se ravie Eve.. Paul a aujourd’hui 91 ans…!( Notre photo)

Nous sommes en 2005, il faut tout reprendre,  surtout au niveau de l’habitation et de la bergerie car Eve veut monter un élevage ovin et faire du bois de chauffage. Amis, connaissances vont l’aider et la structure de la bergerie sera faite en bois local.. » On a abattu 100 m3 de bois.. »

Elle élève des brebis avec leurs agneaux qui naissent sur place, vivent un maximum à l’extérieur, sont nourris d’ herbages naturels, grâce à des parc mobiles sont abattus à l’abattoir du Fontanil et vendus  localement via des AMAP et des points de vente proches.  » Difficile de faire plus local » se réjouit l’agricultrice qui fait aussi du bois de chauffage. bisou patou moutons-2

Elle passe environ 150 agneaux par an «   ils  sont d’excellente qualité, tendre et au goût d’agneau donc pas très fort, partent à 6/7 mois.  » Ils sont conditionnés en barquettes d’ 1/2 ou d’1/4 d’agneau.

Jmetro stagiaires-1

Eve Palacios a une troisième activité . Depuis 2011, elle s’est lancée dans l’accueil des jeunes:

– accueil des jeunes tout court qui, séduits par l’aspect pionnier des activités et l’ambiance famille où chacun a sa place, restent le noyau dur et viennent « donner la main »(petits enfants petits neveux, cousins et leurs amis ou même ancien stagiaires)

- accueil des jeunes en formation dans les Maisons Familiales Rurales en particulier celle de Vif, avec spécialité Gestion des Milieux Naturels et de la Faune et en particulier ceux qui ont des difficultés à trouver des stages

- accueil des jeunes à partir de Foyers comme le Village de l’ Amitié. Ils sont  parfois déscolarisés.

- accueil de jeunes en partenariat avec l’éducateur de rue de Noyarey.

 » Croyez moi , ils aiment bien venir ici.. l’ambiance est très bonne, ils travaillent bien et me disent souvent  » qu’ils sont heureux de faire un travail utile, et les midis je leur prépare d’excellents repas.. Ils me font de la pub en disant à leurs copains : allez chez Eve, on y mange bien.. et pourtant au niveau du travail je ne les ménage pas… »

CISI-1

Le plus extraordinaire chez Eve est qu’elle se plait à dire: cette activité n’est pas très rentables au niveau financier mais elle est hyper rentable au niveau humain. Une association a été créée: »pose ton sac à Ezy » dont le fil conducteur est  » ferme de la deuxième chance ».

La Métro apporte bien évidemment son soutien,  » elle m’apporte une aide très précieuse, matériellement pour ouvrir des espaces.. »

Sachez enfin qu’elle a encore des projets,  appartenir au réseau des fermes buissonnières, ouvrir un gîte de groupe..

On en reparlera..

Gilbert PRECZ








Catégorie La Métro, agricultureCommentaires fermés

Elections régionales: comment voter par procuration


Comment voter par procuration

lors des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015 ?


Le vote par procuration permet à un électeur absent, de se faire représenter, le jour d’une élection, par un électeur de son choix. La personne choisie pour voter est désignée librement, mais doit respecter certaines conditions. La démarche s’effectue au commissariat, à la gendarmerie, au tribunal d’instance ou auprès des autorités consulaires.

Choix du mandataire

La personne qui donne procuration (le mandant) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire). Le mandataire doit toutefois répondre à 2 conditions : être inscrit dans la même commune que son mandant et ne pas avoir reçu d’autre procuration en France.

  • Inscription dans la même commune : le mandataire doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que le mandant, mais pas forcément être électeur du même bureau de vote, ni du même arrondissement.

  • Nombre limité de procuration : le jour du scrutin, le mandataire qui vote en France ne peut détenir qu’une seule procuration établie en France. Il peut recevoir 2 procurations maximum si au moins l’une de ces procurations a été établie à l’étranger.

Motif de l’absence

Le mandant indique les raisons de son absence par une simple déclaration sur l’honneur prévue sur le formulaire. Il n’a pas à apporter de justificatif supplémentaire. Il peut s’agir de l’un des motifs suivants :

  • vacances,

  • obligations professionnelles ou formation l’empêchant de se rendre dans son bureau de vote le jour du scrutin,

  • état de santé, handicap, ou assistance à une personne malade ou infirme,

  • inscription sur les listes électorales d’une autre commune que celle de la résidence.



Établissement de la procuration

  1. Où faire la démarche en Isère ?

  • Aux commissariats de police pour les communes de Grenoble, Échirolles, St Martin d’Hères, Fontaine, St Martin le Vinoux, La Tronche, Gières, Vienne, Voiron, Bourgoin-Jallieu et Pont-Evèque ;

  • Dans les brigades de gendarmerie territorialement compétentes pour toutes les autres communes,

  • Aux tribunaux d’instance.

Dans le ressort des lieux de résidence ou de travail des mandants.

  1. Comment faire la démarche ?

Le mandant se présente en personne auprès des autorités compétentes.

  • Il présente un justificatif d’identité admis pour pouvoir voter (carte nationale d’identité, passeport ou permis de conduire par exemple etc…).

  • Il remplit un formulaire où sont précisées plusieurs informations sur le mandataire (nom de famille, nom d’usage, prénom(s), adresse et date de naissance). Ce formulaire inclut une attestation sur l’honneur mentionnant le motif de l’empêchement.

Le mandant peut remplir en ligne et imprimer le formulaire cerfa n°14952*01 (www.service-public.fr) qu’il présentera au guichet. Il peut aussi utiliser le formulaire cartonné disponible sur place auprès des autorités visées ci-dessus.

  1. Dans quels délais ?

Les démarches doivent être effectuées le plus tôt possible pour tenir compte des délais d’acheminement et de traitement de la procuration en mairie. Une procuration peut être établie à tout moment et jusqu’à la veille du scrutin, mais, en pratique, le mandataire risque de ne pas pouvoir voter si la commune ne l’a pas reçue à temps.

Durée de validité

La procuration peut être établie pour une seule élection ou plusieurs scrutins. Toutefois, le mandant peut aussi l’établir pour une durée limitée.

Pour un scrutin : Le mandant indique le scrutin concerné et précise si la procuration concerne le 1er tour, le second tour ou les 2 tours. Il est également possible de choisir le même mandataire pour les deux tours d’une élection ou bien un mandataire différent pour chaque tour.

Pour une durée limitée : La procuration peut aussi être établie pour une durée déterminée d’un an maximum (trois ans pour les français résidant à l’étranger). Le mandant doit attester sur l’honneur qu’il est de façon durable dans l’impossibilité de se rendre à son bureau de vote.

Catégorie territoiresCommentaires fermés

Projet d’aménagement de l’A480 dans la traversée de l’agglométation grenobloise


Déroulant son tracé entre la ville et le Drac, l’A480 entretient des relations nombreuses avec le territoire qu’elle dessert.

Corridor de déplacement au sein d’un environnement riche mais contraignant (trois massifs montagneux et deux rivières), elle fait face aujourd’hui à des défis de taille en matière de trafic, d’échanges, d’intégration et d’environnement.

L’A480, un axe régulièrement saturé

80 000 à 100 000 véhicules/jour empruntent l’A480 dans les 2 sens de circulation.
Au sein de la région urbaine grenobloise, les emplois restent souvent localisés dans la zone centrale de l’agglomération alors que l’habitat poursuit son développement en périphérie. Il en résulte une forte dépendance des territoires à l’égard de la ville centre et donc de nombreux déplacements domicile-travail ce qui explique en partie les problèmes de saturation rencontrés aujourd’hui.
C’est aux heures de pointe, entre 7h et 8h le matin et entre 17h et 18h le soir, que la saturation atteint son niveau maximum.

Un aménagement nécessaire pour l’agglomération

L’Etat (DREAL Rhône-Alpes), maître d’ouvrage de cette opération, propose l’aménagement d’une portion de 12 km de l’A480 depuis l’échangeur A48/A480/RN481 au Nord de l’agglomération jusqu’au raccord de l’A480 avec la RN 85 au Sud.

UN PROJET ENCORE EN COURS D’ELABORATION: DONNEZ VOTRE AVIS DU 7 NOVEMBRE AU 7 DECEMBRE 2011

Du 7 novembre au 7 décembre 2011, l’Etat invite la population locale à donner son avis sur le projet d’aménagement de l’A480 en participant à la concertation préalable organisée dans le cadre des dispositions de l’article L 300-2 du Code de l’Urbanisme.

Le périmètre de la concertation s’étend sur dix communes : Saint-Egrève, Saint-Martin-le-Vinoux, Sassenage, Fontaine, Grenoble, Seyssinet-Pariset, Seyssins, Echirolles, le Pont-de-Claix et Claix.

Donnez votre avis sur le projet :

- dans les registres de concertation mis à disposition dans chacune des 10 mairies et à la Métro
- lors des réunions publiques organisées à Echirolles, Fontaine et Grenoble
- directement sur le site internet www.a480.fr
- par mail : a480@developpement-durable.gouv.fr

Un bilan de la concertation sera rédigé et mis à disposition en début d’année 2012.

3 dates pour échanger autour du projet d’aménagement de l’A480 :

ECHIROLLES, Mardi 15 novembre à 20h00
Salle IFTS – 3, avenue V. Hugo

FONTAINE, Mardi 22 novembre à 18h30
Salle Edmond Vigne – rue des Alpes

GRENOBLE, Mardi 29 novembre à 20h00
salle DDT 38 – 17, boulevard J. Vallier

Pour prendre connaissance de la totalité du dossier, le télécharger en cliquant ici: Dossier


Catégorie A la une, La Métro, environnement, transportCommentaires fermés

Toujours à la recherche de Pablo


pabloNous avons lancé un avis de recherche concernant un homme de 45 ans… Hélas une semaine plus tard, il n’a pas été retrouvé. Il s’agit d’un homme d’origine togolaise. Il aurait été aperçu dans la vallée du Grésivaudan mais les recherches restent vaines!

Voici à nouveau son signalement:

Nous sommes à la recherche de Pablo Gagnon, homme originaire du Togo de 45 ans, 1m85, 95kg, portant une barbe.

Il est parti de l’hôpital Sud d’Échirolles Vendredi 14 Octobre vers 18h30. Suite à un accident, il ne parle pas, ne s’oriente pas et nous ne sommes pas sûrs qu’il comprenne quand on lui parle.

Il a une petite déformation du crâne suite à une opération. Il est vêtu d’un tee-shirt à manches courtes (probablement de couleur sombre), d’un pantalon sombre et de tennis blanches et porte un bracelet de l’hôpital ainsi qu’un petit bracelet africain. La police est avertie.
Merci d’appeler le 17 ou le commissariat de Grenoble: 04 76 60 42 85

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Avis de recherche


rechercheNous sommes à la recherche de Pablo Gagnon, homme originaire du Togo de 45ans, 1m85, 95kg, portant une barbe.

Il est parti de l’hôpital Sud d’Échirolles Vendredi 14 Octobre vers 18h30 et depuis nous n’avons aucune nouvelle. Suite à un accident, il ne parle pas, ne s’oriente pas et nous ne sommes pas sûrs qu’il comprenne quand on lui parle.

Il a une petite déformation du crâne suite à une opération. Il est vêtu d’un tee-shirt à manches courtes (probablement de couleur sombre), d’un pantalon sombre et de tennis blanches et porte un bracelet de l’hôpital ainsi qu’un petit bracelet africain. La police est avertie.
Merci d’appeler le 17 ou le commissariat de Grenoble: 04 76 60 42 85

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Formez vous au compostage à Echirolles


Le tri des éléments organiques à domicile est une des actions utilisée pour diminuer la production des déchets. Le compost s’avère un bon moyen de trier et recycler les déchets verts et ménagers biodégradables. L’intérêt de cette gestion domestique est de diminuer le volume à collecter et de fertiliser son jardin de manières naturelles. Le citoyen peut ainsi agir à la source sur les produits qu’il consomme et les déchets qu’il génère.

En septembre, La Métro et la Ville d’Echirolles vous proposent une conférence et deux ateliers pour permettre aux citoyens qui le souhaitent de s’initier ou de se perfectionner à l’art du compostage.

Deux ateliers pratiques qui présenteront les règles et techniques de base : l’équipement, l’aménagement d’espaces, l’entretien et l’utilisation de ce fertilisant…
La Métro proposera la vente de composteurs durant ces rencontres ; l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) financera une partie du coût pour le particulier.

Conférence « La chaîne globale de la gestion des déchets et le projet de compostage domestique mis en place par la Ville et La Métro », jeudi 10 septembre à 20h , Centre de la Vie Associative de la Viscose, rue Marc Fève à Echirolles.

Atelier compostage : samedi 19 sept. • 14h-16h • Espace Estiennes d’Orves, 2 Square du champ de la Rousse • Echirolles
Atelier compostage : samedi 26 sept. • 10h-12h • Centre de la Vie Associative de la Viscose, rue Marc Fève • Echirolles

__________________________________

Toutes les animations sont gratuites
Organisé par la ville d’Echirolles et la Métro.
Renseignements au 04 76 20 56 00

Catégorie déchetsCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juin 2019
L Ma Me J V S D
« mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+