Tag Archive | "EDF"

CONCOURS ENERGIE INTELLIGENTE: PROLONGATION POUR LE DEPOT DES DOSSIERS…


L’appel à candidature pour la nouvelle édition du Concours Energie Intelligente est encore
ouvert ; une prolongation exceptionnelle de 15 jours est accordée pour la remise des
candidatures.

Ainsi, les candidats peuvent encore participer en envoyant leur dossier jusqu’au 14 juillet minuit,
accompagné de tout élément valorisant leur innovation (film, photos, témoignages, etc.) sur
concours-energie-intelligente@edf.com.

Les lauréats désignés en fin d’année par un jury d’experts seront ensuite accompagnés vers la
mise en application de leur projet, pour une utilisation plus intelligente de l’électricité.

Initié en avril 2012, le concours récompense les start-up et les PME européennes qui développent des
projets innovants dans le domaine de la maîtrise de l’énergie, des énergies renouvelables, de l’éclairage
public et de la relation clients. Grâce à l’engagement des partenaires, l’objectif est d’offrir aux lauréats un
soutien concret et personnalisé dans la mise en oeuvre de leur projet (études et tests clients, R&D,
financement, communication).

En 2012, 55 projets français et européens ont été présentés pour la première édition du Concours. 9
lauréats ont été choisis et 5 d’entre eux ont été distingués par le Grand Jury, présidé par Bruno Bonnell,
Président de Syrobo (Syndicat national de la robotique de services).

Qui peut participer à l’édition 2013 ?

Toutes les entreprises françaises et européennes de moins de 2000 salariés peuvent participer.
Le concours est ouvert aux entreprises indépendantes de moins de 2000 salariés ; aux petites et
moyennes entreprises (PME), de moins de 250 salariés et déclarant un chiffre d’affaires annuel inférieur
à 50 millions d’euros ou un bilan n’excédant pas 43 millions d’euros ; aux très petites entreprises (TPE)
créées ou sur le point d’être créées et aux entreprises en cours de création.

Nouveauté 2013 : il est désormais possible de déposer un dossier en langue anglaise.
Pour concourir, les entreprises doivent présenter une innovation n’ayant jamais été
commercialement déployée sur le marché français. Deux catégories sont proposées : il peut donc
s’agir de « concepts », nécessitant d’être développés pour aboutir à une version qui sera testée sous 2
ans ou de projets « prêts à démontrer en réel ».

Les projets doivent également être susceptibles de générer une activité en France dans un ou plusieurs
des domaines d’application du concours :
• Les usages intelligents de l’énergie électrique
• L’action sur les consommations (la gestion active de la charge)

Cette année, les prix spéciaux remis aux projets les plus pertinents seront les suivants :
• Grand Prix du concours « Energie Intelligente »

• Prix Spécial de l’innovation au service de la relation client
• Prix Spécial design & marketing
• Prix Spécial de l’innovation technologique
• Prix Spécial du Jury

Les lauréats seront ensuite accompagnés, tout au long de l’année, vers la mise en application de leur
projet, pour une utilisation plus intelligente de l’électricité.

Un site web dédié

Un site web dédié au concours (http://concours-energie-intelligente.edf.com) retrace notamment les
temps forts de la 1ère édition, donne une visibilité sur l’ampleur de l’événement, présente les interviews
des membres du Grand Jury ainsi que les témoignages des lauréats 2012.

Le dossier est téléchargeable sur le site :
http://concours-energie-intelligente.edf.com

Catégorie énergiesCommentaires fermés

CONCOURS ENERGIE INTELLIGENTE


Après le succès de la 1ère édition du Concours Energie Intelligente en 2012, EDF lance les appels à
candidatures pour la nouvelle édition.

Initié en avril 2012, le concours est organisé en partenariat avec les acteurs régionaux de la recherche et de
l’innovation, issus du monde économique, universitaire et institutionnel : l’ARDI Rhône-Alpes, la Chambre de
Commerce et d’Industrie de Lyon (Novacité), CREALYS, l’Ecam Lyon, le Grand Lyon, l’Insa Lyon, Oséo, le Pôle
Innovations Constructives, Tenerrdis et l’Université Jean Moulin Lyon 3.

Le concours récompense les start-up et les PME européennes qui développent des projets innovants dans le
domaine de la maîtrise de l’énergie, des énergies renouvelables, de l’éclairage public et de la relation clients.

Grâce à l’engagement des partenaires, l’objectif est d’offrir aux lauréats un soutien concret et personnalisé dans la mise en oeuvre de leur projet (études et tests clients, R&D, financement, communication).

En 2012, 55 projets français et européens ont été présentés pour la première édition du Concours. 9 lauréats ont été choisis et 5 d’entre eux ont été distingués par le Grand Jury.

Qui peut participer à l’édition 2013 ?

Toutes les entreprises françaises et européennes de moins de 2000 salariés peuvent participer.
Le concours est ouvert aux entreprises indépendantes de moins de 2000 salariés ; aux petites et moyennes
entreprises (PME), de moins de 250 salariés et déclarant un chiffre d’affaires annuel inférieur à 50 millions d’euros ou un bilan n’excédant pas 43 millions d’euros ; aux très petites entreprises (TPE) créées ou sur le point d’être créées et aux entreprises en cours de création.

Nouveauté 2013 : il est désormais possible de déposer un dossier en langue anglaise.

2 catégories et 2 domaines d’application

Pour concourir, les entreprises doivent présenter une innovation n’ayant jamais été commercialement déployée sur le marché français.

Deux catégories sont proposées : il peut donc s’agir de « concepts », nécessitant d’être développés pour aboutir à une version qui sera testée sous 2 ans ou de projets « prêts à démontrer en réel ».
Les projets doivent également être susceptibles de générer une activité en France dans un ou plusieurs des
domaines d’application du concours :
• Les usages intelligents de l’énergie électrique
• L’action sur les consommations (la gestion active de la charge)

Cette année, les prix spéciaux remis aux projets les plus pertinents seront les suivants :
• Grand Prix du concours « Energie Intelligente »
• Prix Spécial de l’innovation au service de la relation client
• Prix Spécial design & marketing
• Prix Spécial de l’innovation technologique
• Prix Spécial du Jury

Les lauréats seront ensuite accompagnés, tout au long de l’année, vers la mise en application de leur projet, pour une utilisation plus intelligente de l’électricité.

Un site web dédié

Les candidats de la nouvelle édition doivent impérativement envoyer leur dossier de candidature avant le 30 juin 2013, accompagné de tout élément valorisant leur innovation (film, photos, témoignages, etc.) : concours-energieintelligente@edf.com

Un site web dédié au concours (http://concours-energie-intelligente.edf.com) retrace notamment les temps forts de la 1ère édition, donne une visibilité sur l’ampleur de l’événement, présente les interviews des membres du Grand Jury ainsi que les témoignages des lauréats 2012.

Rendez-vous au second semestre pour savoir qui succèdera à Freemens (38), Altilum (60), Cogebio (69), Gridpocket (06) et Vesta System (38).

Catégorie énergiesCommentaires fermés

i-ROAD: transport individuel et durable mis en place par la Métro


Présenté au salon de l’automobile de Genève, l’i-ROAD est un concept de véhicule électrique compact et à l’autonomie adaptée à un usage urbain développé spécifiquement par Toyota pour répondre aux besoins du premier/dernier kilomètre.

Basé sur le concept de l’autopartage, ce sont près de 70 véhicules zéro émissions qui seront installés pour une durée de 3 ans, dans le cadre d’un projet d’expérimentation. Il s’agit d’un modèle inédit inspiré du concept Toyota i-ROAD ainsi que des véhicules électriques Coms produits par Toyota Auto Body qui circuleront.

Quels sont les objectifs ?

Afin d’améliorer la qualité de l’air et réduire les encombrements, c’est un nouveau système de transport individuel et durable qui est toyotamis en place en complément des transports en commun et des services d’autopartage proposés par la Métro.

Ce sera l’occasion de mieux comprendre l’interconnexion entre les différents types de transports publics et individuels en milieu urbain. Pour Toyota, les résultats seront utiles à ses équipes de recherche et développement spécialisés dans le domaine de la mobilité électrique.

Qui participe au projet ?

Outre la Métro, la ville de Grenoble et Toyota, EDF sera responsable de la mise en place de l’infrastructure de recharge (répartie sur toute l’agglomération). Citélib (acteur de l’autopartage sur l’agglomération) sera responsable des opérations au quotidien, de la maintenance des véhicules, des stations de recharge, du traitement des demandes des usagers.

Quel est son fonctionnement ?

Le système repose sur le principe de la location de véhicule en libre-service sans retour au point de départ.

Les véhicules pourront être retirés ou garés indifféremment sur l’une des stations de recharge. Le logiciel de la circulation urbaine « One-mile Mobilty Management system » développé par Toyota permettra de recueillir toutes les informations sur les conditions de circulation pour aider les utilisateurs à choisir le meilleur système de transport grâce à leur smartphone.

Dérivé du logiciel « Ha : mo RIDE (1) » utilisé au Japon, le système reliera les usagers, les véhicules, les stations de recharge et le calculateur de trajet StationMobile, PC unique de tous les transports en commun de l’agglomération.

(1) Depuis décembre 2012, Toyota a débuté au Japon un programme d’expérimentation d’un système de gestion de la circulation urbaine (appelé « Ha : mo « pour « Harmonious Mobility Network ») avec Toyota-City et les opérateurs de transport public.

Les utilisateurs de « Ha : mo » ont accès à un système d’autopartage de voitures électriques en libre-service appelé « Ha : mo RIDE ».

la métro

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

Romanche Gavet: baptême du tunnelier ROSALI!


Sur le chantier de l’aménagement hydroélectrique Romanche Gavet à Livet-et-Gavet (38), le premier tunnelier, ROSALI, a été baptisé par sa marraine, Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère, en présence de Gilbert Dupont, maire de Livet et Gavet, Fabienne Prapant et Gilles Strappazzon, Alain Mistral conseillers généraux et Michel Vogien, directeur d’EDF Unité de Production Alpes.

BAPR BATT

Selon la tradition des travaux en souterrain, le tunnelier doit être baptisé, en présence de sa marraine, avant de commencer à creuser la galerie. Il doit porter un prénom féminin en référence à la tradition de Sainte Barbe, “patronne” et protectrice des mineurs.

ROSALI doit son prénom aux enfants des écoles de Livet-et-Gavet auxquelles EDF avait confié, au printemps 2012, la mission de rechercher un prénom féminin en lien avec la vallée de la Romanche. A l’issue de leur travail, 5 noms ont été proposés et les habitants de la commune ont voté pour baptiser définitivement les 2 tunneliers, lors de la Fête de la Science en octobre 2012.

Le premier tunnelier se prénomme ROSALI (1ères syllabes de Romanche, SArenne et LIgnarre (des affluents de la Romanche en amont)), le second tunnelier est baptisé LILOROSA (1ères syllabes de LIgnarre, EAU Dolle, ROmanche, SArenne).

Creuser la galerie d’amenée d’eau de l’aménagement

Les deux tunneliers permettront la construction de la galerie d’amenée (9,3 km) qui acheminera l’eau de la prise d’eau du barrage au sommet du puits blindé. A partir de la zone de chantier de la fenêtre des Ponants, le tunnelier ROSALI rejoindra l’aval sur 3,3 km (en direction de la centrale à Gavet) tandis que le deuxième, LILOROSA, partira à l’amont sur 6 km (en direction du barrage à Livet).

10 mois environ seront nécessaires à ROSALI pour forer la roche du massif de Belledonne, le creusement débutera en avril. LILOROSA démarrera en juin et pour 16 mois. Le tunnelier progresse de 15 mètres par jour en moyenne et à l’issue du percement de la galerie, chaque tunnelier sera démonté, ressorti et retourné en colis chez le constructeur.

Baptàme 1 EDF C.HURET 2

Construit en Allemagne à Schwanau, par l’entreprise Herrenknecht, chaque tunnelier mesure 200 m de long et 4,74m de diamètre, pèse 630 tonnes et est doté d’une puissance de 2910 kW.

Le marché des ouvrages souterrains a été confié par EDF au groupement SPIE Batignolles TPCI, Dodin-Campenon Bernard, Sotrabas.

Le chantier Romanche Gavet est le plus important chantier hydroélectrique construit par EDF actuellement en France. Il s’étend sur près de 10 km le long de la vallée de la Romanche (38) sur la commune de Livet et Gavet. Toutes les zones de travaux sont implantées sur la rive droite de la Romanche en trois sites principaux : Gavet où sera implantée la future centrale souterraine, les Ponants où se situera l’entrée de la galerie souterraine (9km) et Livet où sera construit le barrage prise d’eau.

Romanche Gavet en chiffres :
- 250 M€ investis
- un chantier d’une durée de 5 ans : 2012/2017
- une centrale souterraine et un barrage prise d’eau qui remplaceront 6 centrales et 5 barrages sur la Romanche
un gain de 30% de production annuelle soit la consommation d’une ville de 60 000 habitants (2 fois la ville de Vienne)

Catégorie aménagement, hydrauliqueCommentaires fermés

EDF et la station de l’Alpe du Grand Serre renouvellent l’expérience d’une navette électrique


Jusqu’au 3 mars, EDF UPA et la commune de La Morte proposent aux skieurs de l’Alpe du Grand Serre d’utiliser un mode de transport doux et silencieux grâceEDF navette à une navette électrique qui leur permet de rejoindre le centre du village depuis les parkings.

EDF – Unité de Production Alpes, producteur d’énergies renouvelables, accompagne pour la deuxième année consécutive, l’initiative de la commune de La Morte de mettre en place un mini bus électrique sur la station de l’Alpe du Grand Serre. L’entreprise démontre, ainsi, son attachement à une démarche qui vise à inscrire le développement durable comme une composante essentielle de l’activité économique.

Ce mini bus permet aux vacanciers de rejoindre, gratuitement, le coeur du village et le télésiège à partir des zones de stationnement, leur offrant ainsi un mode de déplacement doux et silencieux.
Le choix de ce mode de transport électrique répond à la démarche de préservation de l’environnement dans laquelle s’est engagée l’Alpe du Grand Serre en signant la charte nationale des stations de montagne de l’Association des Maires des Stations de Montagne.

Catégorie environnement, montagne, transportCommentaires fermés

Sécurité: les hydroguides nous informent des dangers…


Nous avons tous lu, appris que se situer sur les berges ou dans le lit de certaines rivières peut-être dangereux.

Le débit de ces dernières pouvant augmenter rapidement suite à des lâchers d’eau dus au fonctionnement des ouvrages hydroélectriques (barrages, centrales, prises d’eau, etc.). Cela n’empêche, nombreux sont ceux qui prennent le risque de se promener, pêcher… dans ces zones interdites par arrêté préfectoral.

hydro 3

Pour mieux comprendre la hauteur des risques pris, il suffit de se rappeler du 4 décembre 1995. Ce jour là, un groupe d’écoliers en sortie éducative sur les berges du Drac a été  surpris par la montée des eaux emporté par le courant.

Avant ce drame, EDF communiquait déjà sur ce thème. Mais depuis, les dispositifs liés à la sécurité des tiers ont été renforcés. Parmi ceux-ci, on citera la signalétique, une communication visuelle renforcée, des animations dans les écoles… et la présence d’hydroguides.

Ceux-ci ont pour mission essentielle de cheminer le long des berges, d’aller au devant des personnes présentes au bord des rivières et de les alerter des risques qu’ elles prennent.

Le temps d’un après midi nous avons suivi Thibault et Maxime, hydroguides sur le secteur de St Georges de Commiers  en pleine réserve naturelle régionale des Isles du Drac. Zone où le lit de la rivière est formellement interdit d’accès au public.

hydro 5

Les deux hydroguides sont étudiants. On leur demande bien entendu une bonne condition physique et un excellent relationnel.  » C’est normal, nous crapahutons toute la journée, parfois sur des chemins difficiles et nous devons user de beaucoup de diplomatie pour expliquer aux gens le sens de notre intervention. »

Une intervention qui se veut préventive, pédagogique. Nous ne faisons pas de répression. Si souci il y a, nous alertons nos supérieurs. »

D’entrée on rencontre un cycliste venu se reposer dans un coin calme, sur les bords de la rivière. Il connaît la dangerosité du site.  » J’en suis conscient, je sais qu’il y a des lâchers. Je me positionne sur une hauteur afin de limiter les risques et pouvoir me retirer au cas ou… »

Seul bémol, nous sommes en début d’après midi… une sieste bienfaitrice peut se montrer dangereuse si le lit du Drac s’élève…et que notre homme dort.

hydro 2

Quelques mètres plus loin on trouve un groupe de baigneurs-pêcheurs. Chacun écoute attentivement les conseils des hydroguides, comprend et appréhende les dangers encourus. Les baigneurs sortent de l’eau… un pêcheur précise qu’il habite « dans le coin » mais ne savait pas que l’accès aux berges était interdit.

hydro 6

Nous sommes près d’un pont qui enjambe le Drac. Des jeunes inconscients du danger plongent de la hauteur de ce pont. Environ 15 mètres.

Au delà de leur réaction face à cette démarche de prévention, on craint le pire : un accident sous cette masse d’eau dont on ne voit pas le fond.

hydro 4

Les hydroguides les abordent avec beaucoup de diplomatie accompagnée d’une certaine fermeté.  » Le coin est idéal: sous le pont il y a beaucoup de profondeur. Sauter hydro 8d’ici c’est génial comme sensations! » dira l’un d’eux. La discussion est engagée et  très vite les jeunes se rendent compte des risques pris. Ils s’habillent et quittent les lieux.

Les hydroguides nous expliquent que parfois le contact est difficile.  » Certaines personnes font parfois semblant de ne pas nous voir, de ne pas nous entendre… » Ils pensent qu’EDF organise des lâchers d’eau pour les embêter. On leur explique une chose essentielle.

Il faut savoir que les lâchers d’eau se font de manière automatique et aléatoire, dans le cadre du fonctionnement des centrales hydroélectriques, afin de fournir l’électricité pour répondre aux besoins du réseau électrique.

A chaque intervention les hydroguides posent des questions aux personnes interpellées, chaque soir ils font le bilan de leur journée.  » Tous ces renseignements servent ensuite à EDF afin de mieux optimiser cette campagne de prévention. »

Jours après jours  et durant tout l’été les hydroguides  poursuivent inlassablement cette mission de prévention pour la sécurité de tous…

Une nouveauté en 2012 :

l’ensemble des supports de communication a été renouvelé, afin d’interpeller riverains et touristes, parfois déjà trop habitués à la campagne de prévention précédente, en place depuis 5 ans.
Retrouvez ici :
- le dépliant
- le livret Tom et Lucie découvrent l’énergie hydraulique »


La sécurité en trois clips

Trois clips ont été réalisés pour vous aider à être vigilant aux abords des cours d’eau.


Pour aller plus loin

Pour vous aider à être vigilant aux abords des cours d’eau, l’Unité de Production Alpes a conçu des dépliants « Prudence » par zone géographique.

Pour en savoir plus

  • Télécharger la carte des implantations hydroélectriques en France
  • Catégorie A la une, hydrauliqueCommentaires fermés

    LES TRIATHLETES VISITENT LA CENTRALE HYDROELECTRIQUE EDF DE GRAND’MAISON


    Mardi 24 juillet, une délégation de tri-athlètes a visité la centrale hydroélectrique EDF la
    plus puissante de France, qui sera maintenue à l’arrêt mercredi et jeudi pour accueillir les
    épreuves de natation du triathlon EDF-Alpe d’Huez dans la retenue du Lac du Verney.

    EDF

    Afin de joindre l’utile à l’agréable, EDF, partenaire historique du triathlon depuis 2006, a proposé à une délégation d’une vingtaine de tri athlètes, venus en Oisans pour participer au triathlon EDF-Alpe d’huez, de visiter la centrale hydroélectrique de Grand’Maison.

    Les visiteurs, accompagné par Jean-Marc Moschetti, Responsable de la centrale, et par Jean-Yves Van Lemmens, salarié EDF et porteur de la flamme olympique, venu partagé sa passion et son engagement sportif, ont pu découvrir les coulisses de la centrale la plus puissante de France : salle des machines, salle de commande, etc. et faire le lien avec la préparation du triathlon EDF-Alpe d’Huez.

    C’est en effet dans les eaux claires et fraîches (16°C à 17°C) de la retenue EDF du lac du Verney, à 770m d’altitude, que les tri athlètes s’élanceront mercredi et jeudi pour le « long » et le « court ».

    Cette retenue de plus d’un million de m3 d’eau fait partie du complexe hydroélectrique EDF de Grand’Maison, maintenu à l’arrêt pour permettre le déroulement des épreuves de natation.

    Catégorie loisirs/détente, sportCommentaires fermés

    Rencontres Historiques: le barrage de Monteynard‐Avignonet


    Dans le cadre des 50 ans du barrage de Monteynard‐Avignonet, EDF Unité de Production
    Alpes organise, en présence d’anciens, deux soirées d’échanges pour faire connaître et
    partager sur l’histoire de la construction et l’exploitation du barrage. La première soirée se
    déroulera à la salle polyvalente de Treffort (38) le 17 juillet à 18h30.
    La seconde aura lieu en
    septembre dans la salle communale de Monteynard (38). Cette transmission intergénérationnelle
    permettra au public de découvrir l’histoire du barrage à travers les yeux de
    ceux qui ont vécu cette incroyable aventure…

    Les aménagements hydroélectriques de la vallée du Drac
    témoignent de toute l’aventure industrielle du XXème
    siècle autour du développement de cette énergie dans
    les vallées alpines. Le barrage de Monteynard‐Avignonet
    qui fête ses 50 ans en 2012, est devenu le symbole de la
    chaîne du Drac en s’inscrivant progressivement dans le
    paysage de la vallée. EDF Unité de Production Alpes a
    choisi de valoriser ce patrimoine inestimable à travers la
    mémoire et le témoignage d’anciens qui ont participé à
    la construction et l’exploitation du barrage.

    Au fil de la soirée, plusieurs thématiques seront
    abordées : la vallée avant le barrage, les différentes
    phases de construction, l’évolution des métiers ou encore le développement du tourisme
    autour du lac. Le public pourra également découvrir pourquoi ce barrage a une architecture si
    particulière. Les témoignages rythmeront la soirée, ponctués d’anecdotes qui apporteront un
    éclairage sensible sur cette grande aventure humaine autour de la construction d’un des
    fleurons du parc hydroélectrique d’EDF.

    Retrouvez de nombreuses d’informations et documents sur l’histoire du barrage de
    Monteynard‐Avignonet sur le site dédié : www.50ans‐monteynard.fr
    Et à l’Espace d’information EDF du Môle, à la base touristique de Treffort : http://hydroalpes.
    edf.com, rubrique « Rencontrez‐nous ».

    Catégorie environnement, énergiesCommentaires fermés

    Le barrage EDF de Monteynard‐Avignonet fête ses 50 ans !


    Pour célébrer le cinquantenaire du barrage EDF de Monteynard‐Avignonet, l’été 2012
    sera ponctué de festivités avec en point d’orgue, une grande Fête du Lac le 28 juillet.

    Le programme détaillé des festivités est disponible sur le site Internet dédié :
    www.50ans‐monteynard.fr

    50 ans d’énergie 100 % renouvelable

    Depuis un demi‐siècle, le barrage de Monteynard‐Avignonet produit chaque année l’équivalent
    de la moitié de la consommation résidentielle de la ville de Lyon (200 000 habitants). Cette
    énergie hydraulique, 100 % renouvelable, permet d’économiser près de 400 000 tonnes de CO2
    par an.

    1 anniversaire, 3 dates

    Le barrage de Monteynard‐Avignonet et son lac de retenue occupent une place très
    importante dans la vie et dans l’offre touristique des territoires du Trièves et de la Matheysine.
    EDF, le SIVOM du lac de Monteynard‐Avignonet, la Communauté de communes du Trièves et la
    Communauté de Communes de la Matheysine se sont donc associés pour fêter ce
    cinquantenaire autour de trois dates phares :

    Le dimanche 22 juillet, le « Trail des Passerelles du Monteynard », manifestation sportive et
    festive créée spécialement pour l’occasion, proposera 3 trails de différents niveaux et 1
    randonnée. Toute la journée sur la plage de Treffort, seront également proposées des
    démonstrations et initiations de voile et d’aviron.

    Le samedi 28 juillet, la Grande Fête du Lac offrira aux visiteurs, de 12h à 20h, des animations
    sportives, artistiques et musicales autour des thèmes de l’eau, du vent, et de l’énergie. Dans un
    chapiteau de 800 places, des artistes circadiens offriront un spectacle magique sur la naissance
    de la Fée Électricité (9 représentations). Le soir, un grand spectacle sons et lumières embrasera
    le lac.

    En parallèle à ces festivités, le barrage sera exceptionnellement ouvert de 8h30 à 17h
    UNIQUEMENT SUR RESERVATION. Une seconde ouverture exceptionnelle sera proposée, aux
    mêmes horaires, le 15 septembre dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine.

    Un site Internet dédié : www.50ans‐monteynard.fr

    Un site Internet consacré aux 50 ans du barrage EDF de Monteynard‐Avignonet a été mis en
    ligne. Il présente le programme complet des manifestations, de nombreux éléments sur
    l’aménagement EDF, son histoire, son fonctionnement, et toutes les informations pratiques
    pour se rendre sur les différents événements ou pour organiser son séjour près du lac.
    Alors, tous à vos agendas et à bientôt au lac de Monteynard‐Avignonet !

    Catégorie A la uneCommentaires fermés

    Campagne EDF: « Calme apparent, risque présent « 


    Chaque été, EDF déploie sa campagne d’information « Calme apparent, risque présent ». qui s’adresse à de nombreux publics (riverains, touristes, promeneurs, sportifs en eaux vives, pêcheurs, scolaires, etc.) fréquentant les cours d’eau ou les lacs aux abords des installations hydroélectriques.

    Pendant cette période, EDF recrute des hydroguides, ambassadeurs de cette opération qui sillonnent les cours d’eau à la rencontre du public pour dispenser ces règles de prudence. Cette démarche est illustrée et complétée par une communication visuelle qu’EDF a totalement repensée cette année.

    Découvrons-là sous son nouveau jour…

    Sous les traits de Bandes Dessinées à dominante orange, couleur phare de la marque EDF mais aussi
    symbole de l’alerte dans l’imaginaire collectif, il s’agit d’interpeller les différents publics, parfois déjà trop
    « habitués » à la campagne précédente. Ces nouveaux supports déclinés en affiches et dépliants
    expliquent la présence de risques selon les activités. Ils vont être distribués aux abords des rivières par les
    hydroguides et également diffusés dans les centres d’accueil du public (offices de tourisme, hôtels,
    campings, gîtes, etc.) jusqu’à la fin de l’été.

    Les enfants sont eux aussi concernés par cette campagne : le livret pédagogique « Tom et
    Lucie » a été entièrement « relooké » et propose de nouveaux jeux pour expliquer et
    prévenir les risques. Il est également distribué lors des 250 animations scolaires mises en
    place par EDF Unité de Production Alpes en Rhône-Alpes.

    Parce que la sûreté est une préoccupation constante pour EDF, l’entreprise renforce chaque été,
    ce dispositif d’information (affichage, annonces presse, conférences dans les écoles, panneautique…)
    et de prévention des risques en rivière aux abords des ouvrages hydroélectriques. L’affluence des touristes,
    pêcheurs, baigneurs, randonneurs et amateurs de sports d’eau, en été, motive davantage l’importance
    d’expliquer le fonctionnement des installations et de rappeler régulièrement les règles de prudence.

    Pour votre sécurité et celle de vos proches, il convient de toujours rester sur les berges des rivières et de respecter les panneaux de signalisation indiquant les dangers.

    De même, sur le plan d’eau d’un barrage, il faut également respecter les limites de la zone interdite à la navigation et à la baignade.

    Pour plus d’informations sur la sécurité à proximité des ouvrages hydroélectriques, consultez la page Internet EDF (http://energie.edf.com/hydraulique/hydraulique/securite-47696.html).

    EDF

    Catégorie A la une, hydrauliqueCommentaires fermés

    Catégories

    Archives

    Agenda

    octobre 2020
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  

    A propos

    Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
    Nous contacter
    PHVsPjwvdWw+