Tag Archive | "EMB"

Grande manifestation des agriculteurs européens à Strasbourg


Les producteurs de lait européens, regroupés sous la bannière de l’EMB, sont venus en masse à la rencontre de leurs députés à Strasbourg : ils étaient plus de 2 500, avec plus de 300 tracteurs.
Pour la coordination rurale:  » Ces chiffres prouvent que leur mobilisation ne faiblit pas pour s’opposer au libéralisme de la Commission, qui refuse toute idée de régulation de la production. C’est dans l’unité que les manifestants sont venus rappeler aux députés européens qu’ils ont le pouvoir et le devoir de s’opposer à cette dérive qui menace à terme tous les agriculteurs de l’Union, et avec elle la sécurité alimentaire de leurs concitoyens.
Les producteurs de lait européens demandent des conditions de concurrence équitables et une régulation de la production, qui seule peut permettre des prix rémunérateurs pour les producteurs et équitables pour les consommateurs.
Le don de lait organisé en parallèle a permis d’associer ces derniers aux revendications des agriculteurs car, comme l’a rappelé la CR lors de cette manifestation, « sans producteurs, pas de produits ».
La réforme libérale de la Politique Agricole Commune qui se profile sous l’égide de la Commission menace la totalité des agriculteurs européens, c’est pourquoi des collègues de nombreuses autres productions s’étaient joints aux producteurs de lait de l’EMB pour appuyer leurs revendications. »

Catégorie lait/produits laitiers, vie syndicaleCommentaires fermés

Crise du lait: mille tracteurs à Bruxelles


Plus de 5 000 producteurs de lait appartenant au European Milk Board (EMB) sont venus manifester aujourd’hui avec 1 000 tracteurs devant le bâtiment du Conseil des Ministres de l’UE où une délégation de l’EMB a été reçue par le Président du Conseil des Ministres Eskil Erlandsson avant la réunion extraordinaire du Conseil d’aujourd’hui. La délégation représentait environ 80 000 producteurs de lait qui n’ont pas cessé d’organiser des actions impressionnantes ces dernières semaines pour revendiquer une politique laitière équitable.

Romuald Schaber, le Président de l’EMB, a prononcé un message très clair à l’adresse du Président du Conseil des Ministres de l’UE : « La politique communautaire est un échec. Il faut un changement – maintenant. Il faut gérer le volume sur le marché et en particulier à la base, au niveau des producteurs. Nos propositions ne sont pas coûteuses, nos propositions sont dans l’intérêt de la population. Elles assurent que du lait sain de bonne qualité peut être produit. Leur objectif n’est pas qu’un petit nombre de multinationales peut augmenter leurs bénéfices encore plus. » Schaber faisait référence aux revendications de l’EMB visant une gestion souple des volumes qui ont été transmises aux Ministres de l’Agriculture, aux chefs d’état et de gouvernement des états membres de l’UE et à la Commission européenne.

A l’issue de cette entrevue, Sieta van Keimpema s’adressait aux producteurs de lait venus manifester devant le bâtiment : « Nous avons un message pour les Ministres de l’Agriculture. Mais ce message est également valable pour les Ministres de l’Economie et des Finances. Faites une politique raisonnable. » Pascal Massol de l’Association des producteurs indépendants de France (APLI) ajoute :  « C’est une revendication commune des producteurs de lait et des consommateurs. La politique doit être raisonnable afin de nous mettre en mesure de produire du lait sain à un prix équitable. »

En outre, lors de l’entrevue avec le Président du Conseil des Ministres de l’Agriculture, la délégation de l’EMB a exprimé clairement que les producteurs de lait n’ont plus le temps d’attendre. Il faut un changement immédiat.

Les résultats de la réunion extraordinaire de l’UE étaient attendus en fin d’après-midi. Erwin Schoepges de l’association belge MIG : « Je crois qu’on a bien compris notre message. Lors de notre entrevue, nous avons demandé aux ministres de venir devant le bâtiment après leur réunion et de prendre position devant les producteurs de lait. »

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Lait: pour l’EMB, un producteur sur deux est en grève


L’European Milk Board, après son action le 15 septembre à l’occasion de l’inuguration du Space, souligne dans un communiqué que  le démarrage de la grève du lait dans les autres pays européens a fait rebondir la motivation des producteurs français : « C’est  désormais un producteur sur deux qui est en grève ! »

L’EMB poursuit: « Suite à ce coup d’éclat (celui du Space- NDLR), J.-M. Lemétayer avait promis une réunion de concertation pour demain matin, cette réunion vient d’être annulée, preuve une fois de plus de son sens bien particulier du dialogue. Mauvaise foi également du côté des laiteries, qui communiquent sur des chiffres honteusement tronqués : elles se gardent bien de préciser qu’elles font venir en masse des camions de lait depuis l’Espagne ou l’Allemagne.

Un cargo chargé de poudre de lait serait même en train d’accoster en Bretagne. Et elles osent dire qu’elles fonctionnent normalement !!! La dynamique européenne est forte : un producteur sur trois en grève en Allemagne, un sur deux en Belgique, forte participation également en Suisse, des grévistes en Italie, en Autriche, au Luxembourg.

Ce soutien, ainsi que la vigilance des grévistes postés aux frontières, va bientôt rendre ces tours de passe-passe inutiles et ramener les laiteries à la réalité. Peut-être ainsi arrêteront-elles également de faire pression sur les éleveurs grévistes : ceux-ci travaillent pour la survie de toute la filière lait européenne, elles devraient les appuyer au lieu de les menacer de sanctions !

Des représentants de l’EMB, dont Daniel Condat pour l’OPL et Jacques Fouillet pour l’APLI, étaient reçus hier par la Commission agricole européenne pour défendre les propositions de l’EMB : les idées des producteurs en grève gagnent du terrain, même Mariann Fischer Boel (qui va par ailleurs quitter bientôt son poste) s’est dite timidement prête à étudier certains aménagements.

Le libéralisme forcené se fissure devant le bon sens des arguments de producteurs en grève, il faut poursuivre la pression, unis les producteurs vaincront ! Sur le terrain donc la mobilisation ne faiblit pas, les actions de dons de lait se poursuivent, ainsi que les réunions de mobilisation ».

Catégorie Union européenne, lait/produits laitiers, vie syndicaleCommentaires fermés

Lait: la colère des éleveurs


Hier à Paris, lors d’une conférence de presse de l’European Milk Board (EMB) , les producteurs laitiers français ont avec détermination annoncé une révolte qui sera de grande ampleur. Il faut s’attendre à ce que de nombreux producteurs laitiers aillent jusqu’au bout et interrompent leurs livraisons de lait : voilà la situation telle que la juge Pascal Massol, producteur laitier français et président de l’APLI, l’Association des Producteurs de Lait Indépendants.

Ce dernier explique que la France compte à elle seule des dizaines de milliers d’éleveurs furieux de la négligence et de l’inefficacité dont fait preuve la politique européenne pour venir à bout de la situation catastrophique du marché laitier. Et dans le reste de l’Europe, il n’en est pas autrement.

Daniel Condat, président de OPL, l´Organisation des producteurs de lait, décrit la situation: « Ça ne va vraiment plus. La politique laisse les producteurs laitiers courir à leur perte. Il y a tant de familles dans tout le monde agricole qui se battent depuis des mois pour la survie des exploitations et la seule chose que le Conseil européen et la Commission européenne aient jusqu’ici su faire, c’est de dépenser beaucoup d’argent dans des mesures inappropriées et de s’entêter aveuglément dans sa politique de libéralisation. Ceci est en particulier vrai pour le lait mais aussi pour les fruits et céréales. »

Les représentants de l’EMB qui s’étaient réunis ce jour-là à Paris ont appelé les politiques européens à changer de cap dans leur politique agricole. Les producteurs laitiers européens ont d’une seule voix réitéré les revendications que l’EMB a déjà remises le 1er septembre 2009 aux instances politiques européennes. Elle demande au Conseil européen et à la Commission européenne d’engager des mesures à moyen terme qui permettent une régulation  de l’offre qui soit souple et s’adapte à la demande. Au vu d’un excédent qui ne cesse de s’accroître, l’EMB demande par ailleurs d’aider à pallier immédiatement cette situation des prix catastrophique en réduisant rapidement les volumes de lait.

Romuald Schaber, président de l’EMB, la fédération laitière européenne, et président de la BDM, l’union des producteurs laitiers allemands, a critiqué sans détours la politique superficielle du Conseil européen et de la Commission européenne. « Quand il est évident que la voie engagée n’est pas la bonne, il faut avoir le courage de changer de direction. Il faut suivre une approche qui assure des solutions durables et non pas essayer de manière irresponsable de boucher les trous d’une politique depuis longtemps vouée à l’échec. »

La situation des producteurs laitiers est absolument dramatique dans toute l’Europe. « Dans de nombreux autres pays européens, les gens ne peuvent plus supporter non plus de voir une exploitation laitière péricliter l’une après l’autre, tout en attendant leur tour. » ajoute Ernst Halbmayr, membre du comité directeur de l’EMB et porte-parole de la fédération autrichienne IG-Milch. « La colère et la peur pour la survie de leur exploitation tout comme la volonté de se battre pour les sauver ne reflètent pas une situation d’urgence seulement chez les producteurs laitiers français. Les gouvernements de l’UE et les responsables de la Commission européenne sont dans l’obligation d’agir et d’engager les mesures correctives. »

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Vers une grève du lait?


vache sakataLes producteurs laitiers européens ont exprimé leur opposition à  une régulation de l’offre souple et s’adaptant à la demande. Pour l’EMB (European Milk Board), la situation des producteurs laitiers européens ne cesse d’empirer. La Commission européenne s’obstine dans sa libéralisation du marché laitier. La tension monte. Le président de l’EMB, Romuald Schraber, explique la situation:

« L’European Milk Board (EMB) ainsi que ses différentes fédérations membres n’ont eu de cesse, au cours d’entretiens et de manifestations, d’expliquer les mesures qui pourront garantir une production laitière européenne durable et porteuse d’avenir. Mais les arguments sont restés lettre morte, les politiques n’agissent pas.

« De la conférence des ministres européens de l’agriculture (qui s’est tenue hier à Bruxelles- NDLR), nous n’attendons pas non plus le changement de cap en politique laitière européenne qui est indispensable pour la survie des exploitations laitières » explique Romuald Schaber. Partout en Europe, les campagnes s’agitent, les producteurs laitiers ne sont plus prêts à regarder impuissants leurs exploitations péricliter à cause d’une situation du marché dont les politiques sont coresponsables.

C’est pourquoi l’EMB organise le 10 septembre une assemblée générale des membres à Paris. Elle se tiendra quelques jours à peine après la réunion des ministres européens de l’agriculture et statuera sur les mesures à engager. L’objectif est de décider comment faire aboutir les revendications de l’EMB qui ont été déjà présentées à la presse le 1er septembre  à Bruxelles ».

À la fin de l’assemblée générale des membres, les représentants de 14 pays européens se rendront directement au cœur de Paris, sur l’Esplanade des Invalides. Ils y rejoindront des producteurs laitiers de toute la France ainsi que les Justines de différents pays attendant le début de la manifestation et de la conférence de presse.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2020
L Ma Me J V S D
« août    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+