Tag Archive | "Espace Multi-Activité et Groupe scolaire des Entremonts"

Espace Multi-Activité et Groupe scolaire des Entremonts:




Construire un bâtiment exemplaire, l’ Espace Multi-Activité et Groupe scolaire des Entremonts , basé sur la valorisation du bois de Chartreuse et l’approche durable, est l’objectif qui a permis de fédérer volonté, compétences et passions, autour de trois axes structurants :

· Une offre plurielle pour répondre aux différents besoins d’une population de moyenne montagne

Dans un contexte de moyenne montagne, avec un habitat très dispersé, le renforcement des services à la personne est au coeur de la problématique d’attractivité et de cohésion des territoires.

La construction de l’équipement de proximité à vocation intercommunale composé de l’Espace Multi-Activité (EMA) et du Groupe scolaire est née d’une volonté politique de répondre aux besoins des habitants, en recherchant l’optimisation et la mutualisation des espaces et des services.

Ainsi ce projet vient conforter une zone d’activités à vocation scolaire, touristique, sportive et culturelle.

L’Espace Multi-Activité propose aux associations locales et aux structures sportives des 17 communes environnantes, des équipements dédiés au basket, hand, volley, foot en salle, badminton, tennis, et un magnifique mur d’escalade.

L’objectif étant de donner à cette salle multi-activité la capacité d’accueillir, dans de bonnes conditions, le public scolaire, les associations sportives pour la mise en oeuvre de leurs activités, ainsi que des manifestations sportives reflet du grand dynamisme du territoire. L’espace multi-activité pourra également être support de produits touristiques tels que stages sportifs.

Le nouveau Groupe scolaire y est adossé. Ouvert depuis mi-décembre 2013 il accueille plus de 120 enfants de Saint-Pierre-d’Entremont Isère et Savoie.

Si les maîtres d’ouvrage sont différents (communes de Saint-Pierre-d’Entremont Isère et Savoie pour le groupe scolaire et Communauté de Communes des Entremonts pour l’EMA), les projets trouvent une complémentarité forte à travers une même volonté de mise en œuvre du bois de Chartreuse, et une même unité de lieux (Le Replat).

Cette complémentarité se traduit tant par des espaces mutualisés conçus et gérés en commun que par des usages réciproques des lieux. Ainsi par exemple, la salle de motricité du groupe scolaire sert de dojo pour la pratique de judo ou taekwondo.


· Un projet architectural performant construit en associant l’ensemble des ressources locales


La composition de l’ensemble de la construction – deux bâtiments organisés sur une trame orthogonale, reliés entre eux par le préau de l’école – est directement liée aux contraintes de risques, de climat ; à la volonté de magnifier le paysage, de capter les émotions. L’écriture architecturale suit les grandes lignes du site.

L’EMA, bâtiment au volume sobre, est conçu pour que le bois de Chartreuse utilisé soit vitrine, lorsqu’on arrive depuis le village. Le bois massif, matériau et essence de l’ensemble de la construction, prélevé dans la forêt voisine, organise l’ensemble de la structure et des parements ; la charpente s’y exprime clairement.

Le groupe scolaire porte les mêmes intentions de travailler le bois de Chartreuse.

Le bois confère aux bâtiments des ambiances accueillantes et chaleureuses.

Ce projet a fait l’objet de synergies inhabituelles mettant au premier plan les compétences et les savoir-faire locaux, une opportunité unique pour les différents corps de métiers de la filière bois de Chartreuse. De l’exploitation de la ressource en bois jusqu’à sa mise en oeuvre, l’ensemble des professionnels des Entremonts a été représenté ; l’équipe de maitrise d’oeuvre s’est constituée d’un groupement d’architectes de Chartreuse passionnés par leur territoire.

La gouvernance est aussi un des points forts de l’EMA. Porté par la Communauté de Communes des Entremonts, ce projet émane de la demande des habitants et des associations.

La démarche de concertation pilotée par l’AADEC (association du territoire pour la mise en place d’une démarche participative) s’est appuyée sur 23 partenaires (locaux associations, centres de vacances, écoles et utilisateurs potentiels de la salle).

Une autre composante du projet, en complément de la gouvernance, de la valorisation de l’économie locale et du renforcement du tissu social, est la recherche de performances énergétiques.

La démarche HQE a été suivie en établissant des cibles prioritaires. L’accent a été porté sur les économies d’énergies : les deux couvertures des bâtiments supportent des panneaux photovoltaïques qui, en plus du traitement BBC, permettent d’obtenir un ensemble de bâtiments à bilan énergétique positif ! Le circuit de grande proximité emprunté par le bois, scié localement, renforce l’énergie grise du projet.


chr 2

· La haute valeur ajoutée des bois de Chartreuse

Structure poteaux-poutres, charpente, ossature bois, ont été conçus avec la mise en oeuvre de bois de haute résistance mécanique (C40), de grandes sections et de grandes portées, spécifiques au bois de Chartreuse.

La mesure de la résistance mécanique des bois, coordonnée par le Parc, a été réalisée par un bureau d’études spécialisé (mesures indicatives en forêt, sur grumes, billons, sciages verts et sciages secs). Sur les 40 grumes retenues au départ, une seule a été rejetée, preuve s’il en est de la qualité des bois.

En parallèle, une étude sur les sciages issus de Chartreuse a été menée et a démontré leur haute résistance mécanique. La conclusion de cette étude est plus que positive ! Les bois de Chartreuse testés font partie des meilleurs bois de Rhône-Alpes, qui elle-même fait partie des meilleures régions de France sur le sapin/épicéa.

Cette construction ambitieuse valorisant au mieux les bois locaux est une vitrine et a pour vocation d’être reproductible. Elle a pris toute sa dimension grâce à l’articulation de deux démarches complémentaires, la certification Bois des Alpes et la démarche de reconnaissance en AOC des Bois de Chartreuse qui ont su se coordonner tant du point de vue technique que politique.

Ce fût une occasion de tester la mise en place de la traçabilité des Bois de Chartreuse (étape incontournable pour l’obtention de la future AOC Bois de Chartreuse) et sa totale adéquation avec le système de traçabilité proposé par Bois des Alpes. L’alliance de la charpente en bois de Chartreuse avec le bardage intérieur en bois certifié Bois des Alpes le confirme aussi du point de vue esthétique.

Afin de souligner l’exemplarité de ces démarches, ces deux bâtiments font partie du programme 100 constructions publiques en bois local et du réseau de 20 bâtiments-pilotes en bois des Alpes répartis sur l’ensemble du territoire alpin et mis en œuvre dans le cadre de la stratégie forestière alpine.

Partenaires financiers du projet :

- Communauté de communes Coeur de Chartreuse.

- Etat.

- Europe.

- Région Rhône-Alpes.

- Départements de l’Isère et de la Savoie.

- Attention de je crois que l’ADEME a financé le groupe scolaire (Defi Bât)

- Parc naturel régional de Chartreuse : partenaire dans la recherche de financement et l’animation de la démarche d’utilisation du Bois de Chartreuse, notamment la qualification de la résistance mécanique des bois.

Catégorie - filière bois, A la une, Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2020
L Ma Me J V S D
« fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+