Tag Archive | "familles rurales"

La vérité sur les prix des fruits et légumes d’été


Interfel, l’Interprofession des fruits et légumes frais, réagit à la publication de « l’Observatoire des prix des fruits et légumes » de la fédération Familles Rurales.Voir l’article mis en ligne sur sillon38.com.

Voici les teneurs du communiqué.

Les relevés de prix issus de cette étude ont été effectués sur une très courte période (deux semaines isolées : celles du 14 juin 2010 et du 12 juillet 2010) et sur seulement 38 départements. Cette méthodologie n’est pas
représentative de la réalité du marché des fruits et légumes frais et ne reflète ni le niveau de l’offre ni celui de la demande.

Pour une étude objective, il est nécessaire d’observer la moyenne des prix des fruits et légumes frais sur une période significative (juin-juillet 2010) et sur l’ensemble du territoire français, tout en analysant les éléments conjoncturels (saisonnalité, aléas climatiques, actualité de campagnes, import, export…). Un prix n’a de sens que s’il est rattaché à un niveau d’offre.

Selon les données du très sérieux Kantar Worldpanel (1) :
- Suivre les recommandations minimales de l’OMS (soit au minimum 400 grammes de fruits et légumes par jour) représente un coût moyen de 0,66 €/jour et par personne et non 1,04 €. A titre comparatif, 400 g de café moulu représente un coût moyen de 2,38 €. (2)
- Le prix moyen des fruits bio est de 2,31 €/kg, contre 1,99 €/kg pour le non bio, soit 16% plus élevé que les fruits standards.

- Le prix moyen des légumes bio est de 2,35 €/kg, contre 1,91 €/kg pour le non bio3, soit 23% plus élevé que les légumes standards.
Cette différence sur le bio s’expliquent par la difficulté de produire en bio (notamment la baisse de rendement). Ces données sont très éloignées des 68% et 69% annoncés dans l’étude de Familles Rurales.
- Le prix moyen des fruits non bio est de 1,99 €/kg, soit une hausse de 8% par rapport à 2009.
Quant au prix moyen des légumes non bio, il est de 1,91 €/kg, soit une hausse de 16% par rapport à 2009.
Rappelons que l’été 2009 a été marqué par des prix exceptionnellement bas jusqu’à devenir parfois inférieurs aux coûts de production. Toute comparaison entre les prix de cette année et ceux de 2009 est donc à prendre avec précaution.
- Enfin, pour cette même période, le prix moyen de la fraise est de 5,82 € /kg, soit une hausse de 3% par rapport à 2009 et non de 11,6%. Et celui de la poire est de 2,21 € /kg, soit une baisse de 3% par rapport à 2009 et non une hausse de 15,5%. Les relevés concernant ces deux produits ne tiennent pas compte d’éléments conjoncturels et du calendrier de saison.

En effet, la fraise et la poire étaient respectivement en fin de saison et en début de saison en juin / juillet 2010.

Ces différentes données issues de Kantar Worldpanel révèlent que  les prix  moyens des fruits et légumes d’été sont bien en-deçà des résultats communiqués par l’Observatoire de Familles Rurales, car ce dernier s’appuie sur un simple relevé de prix inadapté à ce type de calculs, basé sur :
- une période très courte (semaine du 14 juin 2010 et semaine du 12 juillet 2010) non représentative de l’ensemble de l’année.
- un relevé d’étiquettes sans prise en compte des quantités mises en marché pour chaque produit (prix moyen pondéré), et par conséquent non représentatif du panier moyen de la ménagère.
- un échantillon géographiquement limité (38 départements).
- un relevé de prix, ne prenant pas en compte la saisonnalité des fruits et légumes frais ni la conjoncture de l’été 2010.

En effet, rappelons que cette année les campagnes des fruits et légumes d’été  ont été « décalées » de deux semaines par rapport aux années passées en raison des conditions climatiques. Ce décalage est à prendre en compte dans tout relevé de prix effectué entre juin et début juillet sur certaines productions telles que le melon, la pêche-nectarine, l’abricot ou même la poire, qui n’étaient alors pas en grande quantité sur les étals.

1
Source : données issues de Kantar Worldpanel. Prix moyen pondéré par les quantités consommées par produit.
Le panel de Kantar Worldpanel est formé d’un échantillon représentatif des ménages français soit 12 000
ménages, sur l’ensemble du territoire français. Ce panel suit la consommation à domicile (hors snacking et RHD)
pour tous les circuits de distribution.
2
Source INSEE.
3
Source : données issues de Kantar Worldpanel. Panel de 15 fruits et légumes frais bio (kiwi, poire, pomme,
banane, pêche, nectarine, carotte, chou-fleur, concombre, courgette, melon, oignon, poireau, salade, tomate).

Catégorie bio, fruits-légumesCommentaires fermés

Fruits et légumes bio: des produits inaccessibles…


fruits et légumes

Depuis 2007, Familles Rurales relève, pendant l’été, les prix de 8 fruits et 8 légumes en distinguant leur origine mais aussi les surfaces de vente. Deux relevés de prix (semaine du 14 juin et semaine du 12 juillet) ont ainsi été effectués par 81 veilleurs consommation dans 38 départements. Cette année, Familles Rurales a décidé de relever également le prix des fruits et légumes bio.
Cet Observatoire des prix des fruits et légumes a mis en évidence pour l’été 2010 :
Une baisse des prix entre les deux mois: -7.6 % pour les fruits, -5.6% pour les légumes.

Les fruits et légumes produits en France sont moins chers que ceux importés.

En comparant les résultats obtenus en 2009, il apparaît :
Une hausse du prix des fruits de 11.1% par rapport à 2009 et de 5.5% pour les légumes. L’année 2009 avait été marquée par une forte baisse des prix des fruits et légumes.

Si une personne suit la préconisation de l’OMS (manger 400 grammes de fruits et légumes par jour), cela lui revient à 1.04 euro par jour contre 0.95 euro l’année dernière.

Sur les fruits et légumes bio :

Ils sont environ 70% plus chers que les fruits et légumes conventionnels.

Familles Rurales demande, une fois encore, davantage de transparence sur les prix et les marges de la filière fruits et légumes. Le Mouvement espère que les dispositions prévues dans la Loi de Modernisation de l’Agriculture permettront d’obtenir une plus grande clarté sur ce point et d’aboutir à un prix juste pour tous.

Pour découvrir l’ensemble de l’enquête, cliquer sur :Télécharger le dossier


La consommation :
Les fruits et légumes bio représentent environ 3% de la quantité achetée de fruits et légumes en 2008 en France.
La production :
Les fruits et légumes bio représentent en 2008 environ 4.6% de la surface totale consacrée en France aux fruits et légumes.


Catégorie bio, consommation, fruits-légumesCommentaires fermés

Taxe carbone: l’avis de Familles rurales


Le gouvernement a annoncé la mise en place prochaine d’une taxe dont l’objectif sera de réduire l’émission de gaz à effet de serre.
L’association Familles Rurales se sent concernée par cette volonté de limiter le réchauffement climatique et estime qu’un changement des comportements est nécessaire. Cela passe selon le Mouvement par l’éducation et l’information de la population.

Concernant la mise en place de cette taxe, Familles Rurales s’inquiète pour les familles vivant en milieu rural. En effet, cette taxe s’appliquera sur les combustibles fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel…). En milieu rural, il n’y a pas toujours d’alternative à la voiture. Pour se déplacer, aller travailler… les familles ont même souvent besoin de deux véhicules. De même, pour se chauffer, elles utilisent les combustibles fossiles.

Familles Rurales demande donc que :

L’affichage du montant de la taxe qui sera répercuté sur les produits, soit prévu explicitement, et que le montant de la collecte et son usage soient transparents.
Les recettes de cette taxe soient utilisées pour favoriser le développement de nouveaux comportements respectueux de l’environnement ( développer les transports en commun, renouveler le parc automobile…) et non pour compenser le manque à gagner lié à la réduction de la taxe professionnelle.

Catégorie écologieCommentaires fermés

Fruits et légumes: prix en baisse


Depuis trois ans, durant l’été, Familles Rurales relève les prix de 7 fruits et 7 légumes en distinguant leur origine mais aussi les surfaces de vente. Deux relevés de prix (semaine du 15 juin et semaine du 13 juillet) ont ainsi été effectués par 67 veilleurs consommation dans 31 départements.

Cet Observatoire des prix des fruits et légumes a mis en évidence pour l’été 2009 :

Une baisse significative des prix entre les deux relevés effectués cet été: – 22% pour la tomate, -15% pour la courgette, -11% pour la pêche, -7% pour l’abricot…

Les fruits et légumes sont plus chers dans les hyper/supermarchés: 23% plus cher que dans les hard-discounts et 8% plus cher que sur les marchés.

En comparant les résultats obtenus les étés précédents, il apparaît :

Une baisse d’environ 20% du prix moyen des fruits et légumes par rapport à l’été 2008. Parmi les plus fortes baisses: le prix du melon a diminué de 33%, l’abricot de 41%, la courgette de 23%. Ces produits ont même des prix inférieurs à ceux de l’été 2007.

Si une personne suit la préconisation de l’OMS (manger 400 grammes de fruits et légumes par jour), cela lui revient à 0.95 euro par jour contre 1.17 euro l’année dernière.

Familles Rurales se réjouit de cette baisse du prix des fruits et légumes, dans une période où les conditions économiques sont difficiles. Les bonnes conditions climatiques ont permis d’obtenir une production abondante. Mais à qui profite cette abondance ?

Catégorie consommation, fruits-légumesCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+