Tag Archive | "FDSEA de l’Isère"

L’ Isère honore son agriculture sur le Tour..


Pour la Treizième étape du Tour, le département de l’Isère a largement été à l’honneur.

En effet la caravane du tour a quitté Le bourg D’Oisans pour faire étape à Valence en passant par Grenoble.

Grenoble qui a de très fortes chances d’être ville étape du Tour en 2019. Ceci pour fêter les 100 ans du maillot jaune.

C’est en effet en 1919, lors du 13ème Tour de France qu’il a été décidé de distinguer le leader de la course avec un maillot jaune.

Maillot qui a été pis pour la première fois à Grenoble, au café de l’ascenseur, ou se tenait le départ de la onzième étape que le directeur du Tour Henri Desgranges remet le premier maillot jaune à Eugene Christophe.

Cela dit dans le cadre de l’opération les agriculteurs aiment le Tour, organisée conjointement par ASO et la FNSEA, la FDSEA de l’Isère s’est mobilisée à St Romans en proposant une fresque  représentant une main ( thème de l’opération) qui a mis en avant le Bleu du Vercors Sassenage  qui fête ses 20 ans d’AOP et la noix  de Grenoble ses 80 ans d’AOP.

fd

Les agriculteurs profitant de l’occasion pour mettre en avant le nouveau label départemental: Alpes is Here mais en le transformant en agri is here..

A noter qu’au départ de l’étape Bernard Thévenet s’est vu remettre un bleu du Vercors Sassenage.

Catégorie A la uneCommentaires fermés

Décès de Marcel Lalanne


Nous venons d’apprendre à l’instant, avec stupéfaction, le décès  brutal de Marcel Lalanne, un bienfaiteur de l’agriculture iséroise..

Chacun se rappellera qu’il a été durant plusieurs années directeur de la FDSEA de l’Isère et rédacteur en chef de Terre Dauphinoise..

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Danone à St Just Chaleyssin sous pression..


La FDSEA de l’Isère a mené une action, cette nuit, aux portes de l’entreprise Danone à St Just chaleyssin. La pression ne retombe pas.. Les éleveurs sont exaspérés.

Ils étaient près de 70 éleveurs, dont de nombreux jeunes à se rendre à St Just-Chaleyssin afin de manifester leur colère face à la crise qui les frappe.

Eleveurs qui sont dans une situation économique difficile, voire critique. Inutile de dire que l’ambiance était tendue…

Sans titre

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Lutter contre l’Ambroisie sans dogmatisme, c’est un impératif économique!


Comme tous les ans à la même période, l’Ambroisie refait l’actualité, le pic pollinique étant attendu pour le 12 août.

Si cette plante importée des Etats Unis pose des problèmes de santé publique, elle porte également atteinte à l’économie agricole de toute la région, et plus particulièrement aux producteurs de Tournesols.

En effet, l’ambroisie génère des pertes de rendements et des surcoûts liés à la lutte. Selon une étude du CETIOM et d’ARVALIS, le surcoût pour la seule région Rhône Alpes est évalué à 10 millions d’euros.

Cette situation repose à nouveaux la question des semences obtenues par mutagénèse.

Face aux enjeux, la section Grandes Cultures de la FDSEA de l’Isère rappelle que les variétés obtenues par Mutagénèse, et qui permettent de lutter contre l’Ambroisie, ne sont pas des OGM. Ces techniques ne sont pas obtenues par l’introduction dans la plante d’un gène extérieur.

D’autre part, la FDSEA considère que les huiles oléiques sont bonnes pour la santé et qu’en période de crise économique, elles présentent l’avantage d’être entièrement fabriquées en France, contrairement à certains produits à base d’huile de palme importés de l’autre bout du monde.

Au-delà, la FDSEA rappelle que :

  • La France est le premier producteur européen de blé, de maïs, de viande bovine, de volailles et d’oléagineux
  • La France est le premier exportateur mondial de semences
  • Les céréales représentent en 2011 un excédent commercial de 7,3 milliards d’euros

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+