Tag Archive | "festival du film pastoralisme et grands espaces"

Festival du film pastoralisme et grands espaces: c’est parti!


C’est en 1994 qu’est né le festival du films pastoralisme et grands espaces, nous voulions  organiser un évènement sur la station de Prapoutel et en cours de discussion  » autour de la table » nous en avons convenu d’organiser un festival dont le thème essentiel serait le pastoralisme. Ces mots sont de Jean Pichionni fondateur du festival prononcés au cours de l’inauguration du festival décentralisé puisque pour la première fois il est organisé en plein centre ville de Grenoble, au cinéma le club.

Une cérémonie d’inauguration un peu spéciale puisque c’est la première fois que les délégations étrangères sont si peu nombreuses, restrictions budgétaires obligent..

Le festival du films pastoralisme et grands espaces se déroule donc en plein centre de Grenoble. C’est une excellente idée, ont souligné les représentants de la ville de Grenoble et de la Métro. Grenoble et l’agglo sont entièrement entourées de montagne et que serait la montagne sans pastoralisme.

Denis Rebreyend président de la Fédération des alpages de l’Isère, organisatrice du festival a rappelé que  » le festival innove cette année mais garde son âme, celle de faire découvrir, partager la vie des bergers, de leurs troupeaux..Ceci à travers les films présentés et les rencontres débats qui les entourent.

Le thème des rencontres:

- être berger(e), être éleveur(se) dans les alpes aujourd’hui, des métiers au pluriel

- être éleveur(se), être berger(e) dans des zones en conflits : les activités agro-pastorales entre crises et adaptations

- Partager et gérer la montagne aujourd’hui… Quel alpage pour demain ?

Thèmes d’actualité..

Le jury présidé par Gilles chappa journaliste, réalisateur de documentaires et auteur d’ouvrages sur le ski et la montagne aura fort à faire pour attribuer les sonnailles car d’après nos informations, les films sélectionnés sont d’une extrême qualité..

Yves Raffin, co fondateur du festival a rendu un vibrant hommage à Pierre Ostian, qui a durant animé le festival durant de nombreuses éditions..

Le festival se terminera en apothéose ce dimanche soir à 17H30 avec la remise de sonnailles.. Rendez vous au cinéma le Club à Grenoble.



Catégorie festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

Festival international du film pastoralisme et grands espaces…


Voici le moment tant attendu mais aussi tant redouté par l’ensemble des festivaliers… C’est par ses mots qu’a débuté la cérémonie de clôture du Xème festival international du film pastoralisme et grands espaces.

Moment tant attendu car chacun languissait de connaître le palmarès des films consacrés et tant redouté car dès la fin de la cérémonie chacun allait rentrer chez soi… parfois très loin…et nul n’avait envie de se séparer!

Ce Xème festival a battu tous les records de fréquentation, tant au niveau des spectateurs que des visiteurs. La délégation malienne n’a pu se déplacer malgré que le pays soit l’invité d’honneur du festival 2012 et toutes les pensées sont allées vers elle.

Par contre et ce pour la première fois le Tchad a participé au festival avec une présence remarquée et un film en compétition.  » Il n’a pas obtenu de prix mais on va persévérer » dira un de ses membres.

Autre délégation nouvelle et très active, celle en provenance de la province du Zanskar, située dans l’état du Cachemire à l’extrême nord de l’Inde. Son surnom est le petit Tibet.

Située sur les pentes de l’Himalaya, nous sommes à des altitudes de 3500 à 4000 mètres, la principale activité est l’agriculture. à travers l’élevage  et la culture de l’orge.

La délégation indienne a surpris par sa facilité d’intégration, sa gentillesse…Elle a été une des attractions majeures de ce festival.

Si cette dixième édition a été un moment de retrouvailles, d’échanges, de grands moments de convivialité elle est également marquée du sceau de la solidarité, de l’humanisme, de la jeunesse et du travail. Ceci à travers des forums, l’assemblée générale de l’association pastoralisme du monde et les nombreux élus et personnalités présents à cette cérémonie de clôture y ont été sensibles…

Ils ont également été sensibles aux propos du directeur du festival Yves Raffin.

Celui ci, en compagnie de Jean Pichioni ont pensé festival il y a 20 ans déjà…  » Nous voulions apporter une animation originale à la station des 7 Laux ». Nous sommes fiers de constater que le festival a évolué et qu’aujourd’hui, même s’il s’adresse aux professionnels du nomadisme il est devenu le rendez vous des jeunes, de la famille, des montagnards comme des citadins…Qu’il est passé de national à international!

Un Yves Raffin qui a annoncé, très ému, qu’il souhaitait prendre du recul par rapport à ses fonctions de directeur du festival…Une sacrée page s’est tournée sous une salve d’applaudissements….!

Voici le déroulé de la cérémonie de clôture en images.

Cliquer sur les illustrations pour les agrandir.


Catégorie A la une, coopération internationale, festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

Le grand prix pour: « Fantang ou les trois frères peuls »


Le président du jury du Xème festival du film pastoralisme et grands espaces, Jacques Barou a été clair:  » les films en compétition cette année sont d’un niveau très élevé. Avec l’ensemble des membres su jury nous avons établi une sélection de critères qui nous paraissaient importants afin de sortir un film du lot. » Et de rajouter: » finalement un consensus a vite été trouvé pour décerner les prix. »

Le grand prix revient au film :

Fantang ou les trois frères Peuls

Réalisateur: Pierre Amiand

Pour les Peuls de l’extrême ouest africain, le Fantang est un air de musique, mais aussi un mythe qui relate l’origine des liens qui unissent toujours trois des groupes socioprofessionnels
de la société Peule.
Après l’évocation des trois frères mythiques, le film parle de la vie de leurs descendants : les boisseliers, les pasteurs et les griots, dans un village de l’ouest du Mali et au cours des transhumances vers le sud, plus humide, et vers le nord, aux confins du désert.

Les membres du jury au travail. Toute décision a été prise dans la concertation.
Les membres du jury au travail. Toute décision a été prise dans la concertation.
  • Le palmarès 2012
  • - grand prix du jury: Fantang ou les trois frères peuls

    - Prix spécial jury: les transhumants de Gadalaviar

    - Prix coup de coeur du jury: The well voix d’eau de l’Ethiopie

    - Prix Louis Guimet: ils ont choisi d’être berger

    - prix du public: un dernier été dans le Caucase

    - mention avenir-jeunesse: les zébus sur la lune

    - mention film militant: réponses paysannes au changement climatique

    Le réalisateur reçoit la cloche du grand prix du jury des mains d'Yves Raffin, directeur du festival

    Le producteur et  réalisateur  Pierre Amiand reçoit la cloche du grand prix du jury des mains d’Yves Raffin, directeur du festival.
    Pour prendre connaissance de l’ensemble des films en compétition, télécharger le catalogue du festival en cliquant ici: le catalogue des films

    Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

    Le festival de la solidarité


    Il l’était déjà mais l’accent le festival du film pastoralisme et grands espaces, dixième du nom a vraiment été celui de la solidarité…

    L’invité d’honneur de ce festival était le Mali. Hélas, vus les évènements qui secouent ce pays et malgré tous les efforts faits depuis la France pour obtenir les visas, la délégation malienne a été bloquée… durant tout le festival, l’ensemble des participants n’ont eu de cesse à penser à elle.

    Une matinée entière a té consacrée à une table ronde concernant la solidarité internationale. Chacun a pu échanger à travers le collectif « solidarité internationale du Grésivaudan ». On peut dire en résumé que diverses associations font de la solidarité mais qu’elles travaillent souvent isolées, sans liens… Mieux se connaître et éventuellement collaborer sur certains dossiers ne peut être que bénéfique pour tout le monde…

    Cliquer sur les photos pour les agrandir.

    Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

    Plaidoyer pour un code pastoral


    Le deuxième jour du festival est un jour dense… Il commence « très fort » avec les rencontres internationales du pastoralisme.

    Bien entendu, ces rencontres programmées à chaque édition a fait salle pleine. Il faut dire qu’une large place est faite aux participants à ces rencontres. Ils peuvent s’exprimer sans problème.

    Le thème choisi cette année :  » plaidoyer pour un code pastoral ». Il s’agit de voir comment faire entrer les gestions pastorales en gouvernance. Durant le débat, animé, il a été question de rechercher de nouvelles solidarités pour mieux concilier sédentarité, nomadismes et saisonnalités.

    Il a été rappelé que dans l’ensemble des pays concernés, les acteurs pastoraux de par leurs capacités à valoriser les ressources naturelles renouvelables contribuent fortement aux économies locales et participent activement à la construction de l’identité des territoires. Pourtant ils se trouvent de plus en plus éloignés de centres de décisions, subissent divers aléas, conjoncturels, économiques, climatiques…sont sujets à la précarité voire à l’exclusion.

    La réflexion a donc portée sur les outils, nouveau systèmes à mettre en place, dans chaque pays, région… afin que le pastoralisme garde sa raison d’être.

    Cette année les étudiants de plusieurs lycées de la région ont participé au festival. Nous avons rencontré ceux du lycée agricole de Roanne. Ils devaient décrire le festival à travers un dessin…

    bien entendu les indiens ont toujours attiré la sympathie des festivaliers. Il faut dire qu’ils ont fait le maximum pour… Musique, travail sur place… ont rythmé leur journée.

    C’est une tradition. en fin d’après midi, les fermes de Belledonne présentent leurs produits, excellents bien sûr.

    Pendant ce temps festivaliers et jury ont continuer à découvrir les films en compétition. Un jury qui nous a apparu bien embarrassé pour commencer à faire ses choix….Mais on peut leur faire confiance!

    Une journée ou les échanges, la convivialité ont été omniprésentes…

    Cette année, le repas du soir a eu une saveur toute particulière, Xème anniversaire oblige…!

    Voici le déroulé de la journée de vendredi en images…

    Cliquer sur les photos pour les agrandir.


    Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 Laux, pastoralismeCommentaires fermés

    AG de l’Association pastoralisme du monde


    L’une des fiertés de l’association pastoralisme du monde est, outre celle d’organiser le festival international du film pastoralisme et grands espace, de regrouper des adhérents en provenance du…. monde! Des adhérents qui ne cessent d’augmenter et cette année ce sont des indiens, perchés sur les pentes de l’Himalaya qui ont rejoint l’association.

    Jean Pichioni président a rappelé que celle ci a pour mission première de promouvoir et d’aider le pastoralisme. Ceci se voit à travers le festival qui connait édition après édition un succès grandissant.
    Pour ce dixième anniversaire les organisateurs ont reçu pas moins de 51 films. 17 ont été sélectionnés. Cela représente 13 heures de diffusion.

    Chacun a apprécié la qualité des films en compétition, leurs diversités et les difficultés qu’aura le jury pour les départager.

    Ce sera une première, la solidarité, déjà très présente lors du festival sera mise au grand jour. Ceci à travers une table ronde qui aura lieu le samedi matin. Cette présence forte de la solidarité internationale sera une façon de partager avec le territoire du Grésivaudan à travers le collectif « solidarité internationale » et de mobiliser les habitants de ce territoire du Grésivaudan.

    Le festival a 20 ans d’âge. On en est à sa dixième édition. Les membres de l’association pastoralisme du monde ont longuement échangé sur la façon dont cette manifestation « indispensable » peut évoluer… Une multitude d’idées ont vu le jour. « Reste maintenant au conseil d’administration à les étudier…  » a conclu le président Pichioni.

    Il ne restait plus qu’à rejoindre la salle prévue pour le fameux et attendu apéritif des bergers ou la convivialité était une fois de plus de mise.

    Voici le compte rendu de ce jeudi après midi en images…

    Cliquer sur les photos pour les agrandir

    Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 Laux, pastoralismeCommentaires fermés

    Festival du film pastoralisme et grands espaces: gros succès!


    Ou sont les 7 spectateurs du premier festival du film pastoralisme et grands espaces…? Dès l’ouverture de la 10me édition, les festivaliers ont envahi la salle de projection.  » Nous devons dépasser les 250 spectateurs » annonce fièrement Bruno Gagaguel directeur de la fédération des alpages de l’Isère, maître d’oeuvre de cette manifestation.

    De plus il règne un ambiance sympa, conviviale. Les nombreuses délégations n’hésitent pas à échanger, boire un thé… Ils sont accompagnés par de nombreux jeunes en provenance des lycées agricole de la région. Des jeunes qui apportent un souffle nouveau dans l’enceinte des Ramayes à Prapoutel les Sept Laux.

    Les premiers films projetés montrent une qualité extrême. On n’aimerait pas être à la place du jury, présidé par Jacques Barou, ethnologue, directeur de recherches CNRS.

    Autour de la salle de projection on a beaucoup apprécié l’espace réservé à la délégation en provenance de l’Himalaya… ses membres, en tenue, ont présenté leur artisanat et happé la curiosité de l’ensemble des festivaliers.

    L’après midi de la première journée est réservé, outre la poursuite de la projection des films à l’assemblée générale de l’association pastoralisme du monde. On en reparlera….

    Voici une série de clichés pris sur le vif…

    Cliquer sur les photos pour les agrandir

    Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

    Xème festival du film pastoralisme et grands espaces: c’est parti!


    C’est une coutume, le lancement du festival international du film pastoralisme et grands espaces se fait depuis Grenoble…Cette année il avait une saveur particulière puisque nous en sommes à sa Xème édition.

    Jean Pichioni et Yves Raffin se rappellent:  » il y a 20 ans, autour d’une table, on se demandait comment apporter une animation originale à la station des Sept Laux… Il y avait le festival du fantastique à Avoriaz, de l’humour à Chamrousse, de la montagne à Autrans…notre choix c’est porté sur le pastoralisme. »

    Et Yves Raffin de rajouter, avec une pointe de fierté: » lors de la première édition, seuls des films français étaient en compétition, nous étions 7 dans la salle de projection…. On n’a pas baissé les bras et aujourd’hui notre festival est une référence.

    Une Xème édition qui va accueillir une vingtaine de films et 17 délégations étrangères dont celle de l’Inde… Par contre au grand regret des organisateurs, les maliens n’ont pu obtenir leurs visas… C’est d’autant plus regrettable que le Mali était l’invité d’honneur de ce festival 2012.

    Un nouveau pays sera également présent: la Turakie. Son « ambarrassadeur  » l’a présenté en indiquant que la Turakie n’avait ni terre, ni mer, ni frontière… Par contre elle a un hymne national. Il comporte 49 couplets et le temps de chaque couplet est multiplié par deux par rapport au précédent. Nous avons eu droit, en cette soirée inaugurale à deux couplets…

     » Ce festival est le festival des premières, avec la présence de l’Inde, des étudiants de plusieurs lycées agricoles de la région et de la solidarité à travers un forum  » solidarité internationale en Grésivaudan » qui se tiendra aux Sept Laux le samedi 13 dans la matinée » a complété Jean Pichioni.

    Durant cette soirée, plusieurs extraits de films primés ont été visionnés. Cela a permis à chacun de mieux appréhender le niveau de ce festival…

    Voici en quelques clichés la soirée inaugurale.

    Cliquer sur la photo pour l’agrandir

    Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

    Le Xème festival du film pastoralisme et grands espaces vu par Biassu


    Biassu a décidé de faire son actu sur le Xème festival du film et grands espaces…Celui ci se déroulera à Grenoble et à Prapoutel les sept Laux du 10 au 13 octobre.

    Biassu fest

    A Beaucroissant et ailleurs en Isère

    Nicolas Bornecque a souvent porté sa  biasse entre Allevard et La Ferrière. Rien d’étonnant donc que lorsqu’il a enfilé ses habits de caricaturiste de presse il se transforme en Biassu!

    Son actu fait mouche sur divers organes de presse dont Télé Grenoble et surtout sillon38. L’actu de Biassu mise en ligne au fil de l’année est très attendue par les 250 000 visiteurs du site.

    Biassu a tout naturellement traîné sa besace à Beaucroissant mais également sur l’ensemble du département de l’Isère. Chaque image a été transformée en dessins. Ceux ci viennent d’être regroupés dans un recueil tout simplement  intitulé « A Beaucroissant…. et ailleurs en Isère »

    Le recueil est vendu 5 euros.

    Pour vous le procurer envoyez un mail à :

    biassu@sfr.fr

    ou à :

    gilbertp@sillon38.com

    pre de couv B

    Catégorie Biassu, coopération internationale, festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

    SOLIDARITE INTERNATIONALE : POURQUOI, POUR QUI, AVEC QUELLES VALEURS PARTAGEES ?


    Pour la première fois, le Festival du film « Pastoralisme et Grands espaces » va accueillir une table ronde à
    propos de « Solidarité Internationale ».

    C’est, pour les organisateurs du festival, la marque d’une volonté d’ouverture, tant en direction des festivaliers
    venus de nombreux pays, en particulier du sud de la Méditerranée mais aussi d’Asie et parfois d’Europe de l’Est.
    Mais aussi une volonté d’associer les Associations de Solidarité Internationale du Grésivaudan, aujourd’hui
    regroupées en un collectif reconnu par la Communauté de Communes du Grésivaudan et son Conseil de
    Développement.

    Un moment à passer ensemble, pour se poser des questions, et tenter de trouver des éléments de réponses…

    ‐ Pourquoi la solidarité internationale :Générosité ? Réalisme géopolitique (mondialisation…) ? Amitié entre les peuples ?

    ‐ Pour qui la solidarité internationale : Une histoire de relations humaines ? Le hasard des rencontres ? Qui est gagnant ?

    ‐ Comment la solidarité internationale : Avec quelle philosophie ? Quelles valeurs ? Quelles convictions ? Quelle méthodologie ?

    SAMEDI 13 OCTOBRE 2012:

    PROGRAMME TABLE RONDE

    9H: Accueil des participants à Prapoutel Les 7 Laux – Village de Vacances Les RAMAYES,
    Présentation de la table ronde par Yves RAFFIN,
    9H15: Ouverture de la table ronde par Roger COHARD, maire du Cheylas, Vice‐président de la Communauté de Commune du Grésivaudan à la Solidarité Internationale,
    9H30 :La solidarité internationale, approche thématique avec AVSF, « Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières »,
    9H40: La solidarité internationale, approche territoriale, avec ARCADE, « Une terre pour vivre »,
    9H50: La solidarité internationale, un peu de méthodologie, avec RESAGRI, « Réseau de compétences agricoles à l’international en Rhône‐Alpes »,
    10H: Echanges et débats,
    10H30: Clôture de la table ronde,

    Modérateur : Sylvain Rodinson, Radio‐Grésivaudan.

    Avec la participation de :
    Conseil de développement du Grésivaudan, Collectif des Associations de solidarité internationale du Grésivaudan,
    Imbidjaj‐solidarité, Alpes Himalaya, EDUCOOP « Réseau Rhône‐Alpes de l’Enseignement Agricole pour l’Education
    à la Coopération Internationale », AFDI, Agriculteurs Français pour le Développement International, Kharitoo, ASI
    éducation‐santé Aubenas/Louga‐Sénégal, AGO, Association Grésivaudan/Oriental, AMODD, Association Maroc
    Oriental pour le Développement Durable.

    Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

    Catégories

    Archives

    Agenda

    septembre 2019
    L Ma Me J V S D
    « août    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  

    A propos

    Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
    Nous contacter
    PHVsPjwvdWw+