Tag Archive | "festival du film"

Festival d’Autrans: on tourne!


autransLa 26e édition du festival international du film d’Autrans (2-6 décembre) a débuté avec la neige, comme c’est la tradition. Pendant cinq jours, Autrans, haut lieu du ski nordique, est le rendez-vous international des meilleurs films de la planète montagne. Autrans, qui a vu passer des personnalités éminentes de la montagne et du cinéma comme René Desmaison, Patrick Berhault, José Giovanni et plein d’autres, c’est une ambiance montagnarde assurée, un camp de base de quelques jours où l’on s’enferme dans des salles sombres pour en prendre plein les yeux. Autrans, c’est aussi une organisation chaleureuse qui repose en grande partie sur les bénévoles autranais, à l’instar de Jean-Pierre Jodon, mobilisés comme jamais pour que l’événement se passe au mieux.

Créé il y a plus de 25 ans par une poignée de passionnés « neige et glace » (le festival s’appelait ainsi à l’origine), ce festival est le seul qui propose des films de montagne. Il fait d’ailleurs partie de l’Alliance internationale pour le film de montagne qui réunit une quinzaine des plus importants festivals ayant choisi ce thème.

A ce titre, il présente chaque année une sélection des meilleurs documentaires et des oeuvres de fiction réalisés pendant l’année sur tous les massifs de la planète.

Le cru 2009 est présenté comme de grande qualité avec de nombreuses avant-premières, des rencontres autour de la première réalisation, des images qui décoiffent avec « Les bobines de l’extrême », sans oublier le film d’animation qui se fait une place à Autrans cette année.

Côté invités, on note la présence de José Pinheiro, réalisateur, de Karine Pinoteau, comédienne, Michel Vaujour, écrivain et scénariste, Marianne Chaud, ethnologue, réalisatrice de documentaires, Mustafa Yesidal, alpiniste turc, Dawa Sherpa, coureur des cimes et fondeur, Frédéric Lopez, journaliste et animateur de l’émission « Rendez-vous en terre inconnue », Edouard Molinaro, réalisateur et scénariste, Claude Lorius, glaciologue, Caroline Tresca, comédienne.

Au programme: des animations et débats
Jeudi 3 décembre
17h15 – Cinémas le Clos – Spécial rétrospective (entrée payante)
Projection du Film : Yol
18h30 – Village Olympique-EPIDE (sur invitation)
Inauguration officielle du Festival et présentation des Jurys
20h30 – Village Olympique-EPIDE – Salle de Projection
Présentation des Lauréats 2009 des Bourses Expé
20h30 – Salle des Fêtes
Soirée Turquie – Projection des Films (Voir Programme)

Vendredi 4 décembre
16h – Village Olympique-EPIDE – Niveau Bar
Rencontre des professionnels
17h – Cinéma Le Clos (Entrée libre)
Rétrospective : Derman de Serif Goren (1984) – Prix Spécial du Jury du 1er Festival
18h – Village Olympique-EPIDE Hall d’Accueil
Edouard MOLINARO et Frédéric LOPEZ dédicaceront leurs ouvrages
18h à 20h30 – Village Olympique-EPIDE (Entrée libre)
« Regards sur la montagne turque » Débat de la Fédération des Clubs Alpins et de Montagne animé par Luc Jourjon, Directeur Technique de la FFCAM et Pierre Ostian.

Samedi 5 décembre
9h – Village Olympique-EPIDE
Activités de plein air ; ski, raquettes, traineau à chien, etc… (encadré par le Club Alpin Français)
Inscription préalable auprès du service Animation la veille.
10h – Place du Village
Départ du 2ème Festitrail
Inscription préalable auprès des organisateurs ou sur www.festitrail-autrans.com
10h30 – Village Olympique-EPIDE – Salle Caméléon (Niveau bas)
Rencontre d’écrivains – Spécial 40ème anniversaire des Editions Glénat.
12h – Place du Village – Avec le concours du Musée National de la Montagne
Le « Chœur Edelweiss » du CAI de Turin interprètera des chants de montagne
14h Village Olympique-EPIDE – Salle Caméléon (Niveau bas)
Débat «  Espaces nordiques et biodiversité » organisé par le Conseil Général de l’Isère en présence de nombreux intervenants.
17h – Village Olympique-EPIDE – Hall d’Accueil
« Signatures d’auteurs » plusieurs écrivains dont Edouard MOLINARO et Frédéric LOPEZ dédicaceront leurs ouvrages
18h45 – Village Olympique-EPIDE – Salle de Projection (sur invitation)
Avec le concours du Musée National de la Montagne : le « Chœur Edelweiss » du CAI de Turin interprètera quelques chants de montagne qui seront suivis du palmarès du 26ème Festival.

Catégorie montagneCommentaires fermés

Lama: la campagne sur grand écran


La 16e édition du festival du film de Lama, en Haute Corse, se déroule du 1er au 7 août, en plein air, sous les étoiles. Son thème, depuis toujours, est la ruralité.

Fondée en 1994, par quelques habitants du village passionnés de cinéma, l’Association du Festival du Film de Lama, à but non lucratif, avait pour principal objectif l’organisation du Festival du film de Lama.
Ce festival n’est pas tout à fait comme les autres, c’est le cinéma de la campagne, c’est le cinéma à la campagne. Il a pour thème la ruralité, pour cadre le plein air. Les films proviennent en majorité des pays de l’Union Européenne : une vingtaine de longs métrages, inédits, en avant-première ou rarement diffusés, une compétition de courts, des documentaires, un regard sur la production corse, un focus sur une personnalité du cinéma (Claude Chabrol en 2004)…
Le festival, c’est aussi des programmes pour les enfants, des tables rondes, des conférences, des rencontres  professionnelles, des animations musicales… et la convivialité.
Il y a trois sites de projections en plein air : « La piscine » 700 places en pleine nature entre ciel et terre, « L’Ombria » 150 places, une placette entourée de maisons, « Le Mercatu » 100 places, en plein cœur du village, et une petite salle en intérieur, la salle des fêtes. Pour les colloques et conférences, le Festival s’installe dans « Le Stallo », superbes anciennes écuries remarquablement restaurées.
Une semaine de cinéma sous les étoiles…

Catégorie évasionCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2020
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+