Tag Archive | "Foire d’avril de Beaucroissant"

Foire de Beaucroissant de printemps: les 15 et 16 avril…


La foire de printemps se déroule toujours le week-end le plus proche de la St Georges..La St Georges étant fixée au dimanche 23 avril, la  Beaucroissant de printemps aurait du avoir lieu les samedi 22 et dimanche 23 avril. C’était d’autant plus simple que le week-end précédent est le week-end pascal et dans ce cas la la foire est repoussée ou avancée d’une semaine.

Mais gros hic… Le dimanche 23 avril correspond au premier tour des élections présidentielles… La préfecture a donc imposé aux organisateurs de la foire de modifier les dates de la foire  pour des problèmes d’organisation du scrutin sur la commune de Beaucroissant et pour des raisons de sécurité.

Du coup la foire de printemps se tiendra les 15 et 16 avril, foire au bétail et jour inaugural le samedi 15.

On en reparlera!

Catégorie A la une, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Foire d’avril de Beaucroissant


Petite sœur de la foire d’automne, elle se tient pendant deux jours, le week end d’avril le plus proche de la Saint Georges. Elle est née en 1836 par une ordonnance royale, tombée en désuétude, elle est relancée en 1970 par le Conseil Municipal de l’époque.

Cette année, la 46ème édition de la foire a donc eu  lieu les samedi 25 et dimanche 26 avril.

Une foire qui a commencé dès la veille et de façon très inattendue.. Des contrôles, dès l’arrivée des camions transportant des chevaux ont permis de relever des anomalies, même des escroqueries. On peut parler sans crainte de trafic d’animaux, drogués, dopés, des pratiques défiant toutes règles sanitaires, pouvant mettre en danger notre santé.. Escroqueries qui ont été déjouées puisque 7 interpellations ont été constatées.

On ne badine pas avec les règles sanitaires à Beaucroissant!

Le cortège officiel a donc vu de nombreux nouveaux élus y prendre place.. Nouveaux élus à l’échelon départemental s’entend. Parmi ceux ci Jean Pierre Barbier nouveau président du conseil départemental de l’Isère et Robert Duranton, vice président en charge de l’agriculture.

Avec Georges Civet, maire de la commune comme guide ils ont arpenté les allées de la foire avec beaucoup de plaisir….

Le maire de Beaucroissant rappelant que la foire d’avril marque le début du printemps.  » Elle connait un succès grandissant. Plus de 500 demandes de places n’ont pu être satisfaites. C’est devenu un immense marché, ou le monde agricole a toute sa place. Nous avons même agrandi l’espace volailles.. »

Jean Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère a rebondi sur les soucis agricoles.  » Beaucroissant c’est la fête, un lieu d’échanges .. de convivialité mais il ne faut pas mettre de côté nos problèmes. Celui de la mise en place de la nouvelle PAC: c’est une catastrophe! Elle est trop contraignante et va nous obliger d’aider les 5000 déclarants de l’Isère.  » Il a lancé un avertissement sévère: s’il y a des contrôles nous réagirons avec force.. » Il souhaite que la France se libère, donne plus de liberté aux porteurs de projets..  » Ne  les découragez pas et sachez qu’en Isère nous avons une dynamique d’installation remarquable: 22 installations en production laitière en 2014.. »

Michèle Bonneton, députée, a pour sa part souligné que  » L’Isère est un département d’excellence au niveau de la diversité de ses productions, de leur qualité.. les circuits courts doivent être encouragés. » Suite à la suppression des quotas laitiers, elle ne souhaite pas des exploitations  » aux mille vaches mais des élevages de taille humaine ».

Jean Pierre Barbier, président du conseil  départemental, connait bien les foires de Beaucroissant.  » Elle est une vitrine de notre monde rural et j’apprécie beaucoup d’aller au contact des gens, des agriculteurs en particulier, qui sont des passionnés. »

Au niveau de l’agriculture, il a indiqué  » quelle fait partie intégrante de notre économie départementale, et comme on va soutenir notre économie, on va donc soutenir notre agriculture. « 

Il a rajouté qu’il était totalement aberrant de rajouter des contraintes franco-françaises aux contraintes décidées au niveau de l’Europe. Cela nous pénalise et c’est insupportable. »

Il demande aussi que le code du travail soit simplifié, que les démarches administratives soient moins lourdes.. » nous allons le faire au niveau de notre département.. » Il craint que la fin des quotas laitiers plonge les éleveurs dans une crise profonde  » pire que celle de 2009..ou 280 familles ont été plongées dans la misère ».

L’abattoir du Fontanil sera également  » un dossier que l’on va suivre de près. J’ai encore de l’amertume par rapport aux décisions qui ont été prises par le passé. Il faut aller de l’avant et voir comment on peut maintenir l’abattoir du Fontanil, assurer les 2,3 millions de travaux nécessaires à sa mise au normes, modernisation.. pourquoi ne pas l’habiller d’un pôle agro-alimentaire.. »

il a enfin rappelé la noblesse de la tâche première des agriculteurs: nourrir la planète.  »

Robert Duranton, vice président du conseil départemental en charge de l’agriculture s’est dit  » heureux d’arpenter à nouveau les allées de la foire.. Je venais quand j’étais gamin, les allées n’étaient pas goudronnées.. je ne vous dit pas quand il pleuvait.. » Il a retrouvé ce qu’il a connu:  » une ambiance conviviale, des agriculteurs motivés, un espace animal bien fourni et très  » vivant »..

On retiendra enfin le moment tout à fait sympathique quand Robert Veyret, ex conseil départemental s’est vu offrir des mains du maire la médaille de la ville de Beaucroissant.;  » Un Robert Veyret qui a beaucoup oeuvré pour la réussite de la foire… »

Gilbert PRECZ



Catégorie A la une, foire de BeaucroissantCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2019
L Ma Me J V S D
« mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+