Tag Archive | "forêt privée"

La forêt privée en Rhône-Alpes


162 000 propriétaires de plus d’un hectare possèdent 900 000 hectares de forêt privée en Rhône-Alpes.
En moyenne, leur propriété s’étend sur 5,6 hectares, morcelés en quatre tenants. L’attachement affectif est le premier moteur des propriétaires. Leur seconde attente est la production de bois: malgré le handicap d’une forêt morcelée et souvent difficile à exploiter, cet objectif est cité par 45 % des propriétaires.
Un propriétaire sur deux est retraité, plus d’un sur quatre est ou a été agriculteur.

Voici cette enquête sur la structure de la forêt privée en 2012
(source Agreste Rhône-Alpes)
AGRESTE 1AGRES 2AGREST 3AGRESTE 4

Catégorie A la une, forêtCommentaires fermés

Demain, journée internationale de la forêt


Tous les 21 mars, la planète célèbre la Journée internationale de la forêt afin d’attirer l’attention sur l’importance des différentes fonctions des écosystèmes forestiers dans le monde. L’occasion de faire le point sur l’état de nos forêts.

La surface des forêts françaises a doublé depuis 1850 et couvre aujourd’hui environ 15 millions d’hectares, soit plus du quart de notre territoire. De nos jours, la forêt s’accroît d’environ 40 000 ha par an.

La forêt française est la première forêt feuillue d’Europe. Elle est essentiellement privée (74 %), avec 3,8 millions de propriétaires, dont 200 000 possédant plus de 10 ha (représentant 68 % des surfaces). Les forêts publiques, de l’Etat (10 %) ou des collectivités territoriales (16 %), sont gérées par l’Office national des forêts, établissement public à caractère industriel et commercial, conformément au régime forestier. Toutes les forêts publiques et les forêts privées au-dessus de 10 à 25 ha selon les régions doivent présenter un document de gestion approuvé par l’Etat.

La plus grande partie de la forêt française a pour vocation de produire du bois d’oeuvre de qualité, dans le cadre d’une gestion durable, c’est-à-dire soucieuse de la conservation de la diversité biologique et du maintien des potentialités des sols, en évitant toute évolution irréversible. La filière forêt-bois regroupe plus de 450 000 personnes, aux métiers très différents, mais complémentaires.

Pour une gestion durable des forêts
Gérer la forêt durablement c’est permettre que la forêt nous apporte, sans s’appauvrir, ce que nous attendons d’elle. Notre gestion durable de la forêt s’attache à lui conserver le maximum de possibilités d’évolution. Une attention particulière est accordée aux sols, à la diversité biologique des écosystèmes et aux paysages.

Pour mettre en oeuvre cette gestion durable, les forestiers établissent pour chaque forêt un document d’aménagement, qui fixe les objectifs à atteindre (production de bois, protection des sols, des plantes et des animaux, respect des paysages, accueil du public) et les travaux à effectuer pour une période de 10 à 20 ans.

Un écosystème naturel complexe
Notre forêt tempérée associe des organismes vivants : arbres, autres végétaux, animaux de toutes tailles, à des milieux très diversifiés (sols, climats, eau, matières minérales). Elle présente une grande diversité biologique. Comme tout être vivant, elle est soumise à de nombreuses influences susceptibles de perturber un équilibre toujours fragile. Alors, on la respecte !

Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juillet 2020
L Ma Me J V S D
« juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+