Tag Archive | "Franck Girard"

Vercors Lait prend une nouvelle dimension


C’est un grand moment qu’a vécue la coopérative Vercors lait ce vendredi 14 juin avec l’inauguration officielle de l’extension et la modernisation de ses locaux.

Pour ce de nombreux élus, personnalités, responsables de la filière lait et producteurs de lait ont tenu à assister à l’évènement.

Accueillis par Paul Faure président de la coopérative  qui a tenu à remercier l’ensemble des financeurs, des structures qui ont soutenu le projet,  » une extension et une modernisation indispensable pour notre coopérative qui ne cesse de progresser en volumes: cette année 2019 on devrait tutoyer les 400 tonnes de bleu du Vercors Sassenage fabriquées ce qui fait que l’on est plus une petite AOP mais on entre de plain pied dans une grande AOP. »

Il a souligné les difficultés de travailler pendant les travaux .. » Il a fallu s’adapter.. »

Chantal Carlioz maire de Villard de Lans, conseillère départementale en charge du tourisme a dit toute sa fierté d’inaugurer cette extension et modernisation de Vercors Lait,  » la coopérative fabrique plus de 90% du bleu du Vercors Sassenage… Le bleu et la coopérative sont donc très liés.. A travers cette liaison on peut parler d’histoire du patrimoine, du terroir.. » et de rajouter  » Vercors Lait c’est une  » saga » avec le rachat en 2003 de l’entreprise à Lactalis, la création de la coopérative avec l’adhésion des producteurs de lait du plateau… Quand on voit le résultat aujourd’hui on ne peut que féliciter et encourager les acteurs de cette formidable aventure humaine.. »

Franck Girard, Président de la communauté de communes du massif du Vercors a dit  » toute l’émotion qui le gagne à inaugurer cette extension.. » Pour rappel La CCMV est propriétaire des murs .. Il a rappelé que le coût des travaux s’élève à 3,8 millions d’euros. Il a tenu à remercier chaleureusement Pierre buisson alors Président de la CCMV pour avoir cru et lancé le projet en 2015..Et de rappeler la formidable aventure qu’est le bleu du Vercors sassenage:  » obtention de l’AOC en 1998, de l’AOC en 1999, une appellation moribonde jusqu ‘au rachat en 2003 de l’entreprise par les agriculteurs eux mêmes pour créer Vercors Lait..Grace à cette extension et modernisation on a aucun doute sur la poursuite de la réussite de Vercors Lait pour les 30 prochaines années..

Jean Pierre Taîte vice président d u conseil Régional en charge de l’agriculture s’est félicité que  » la région a participé financièrement aux travaux..  » Et de préciser:  » notre région est celle qui a le budget le plus élevé de l’ensemble des régions pour l’agriculture ». Et de féliciter chaleureusement » les confréries dont les membres, bénévoles oeuvrent pour mettre en avant nos bons produits. Celles ci seront remerciées lors d’une grande réception à Lyon le 18 octobre. »

Jean Pierre Barbier, président du département a bien entendu apprécié la qualité des travaux mais a tenu à pousser un coup de gueule en direction de celles et ceux qui, en Drôme, créent des zones d’ensauvagement. « On est  entrain de créer des réserves  à loup non contrôlées . Ce sont bien sûr les éleveurs qui en pâtiront.  » Et de rappeler la mise en place d’un pôle agro alimentaire, de la marque Alp ishere qui a pour but d’aider les agriculteurs qui produisent sur notre département des produits de qualité de dégager un revenu. »

Précisons enfin que les entreprises locales ont été sollicitées, en particulier la scierie de John Sauvajon qui a fourni 200 m3 de bois du Vercors.

Suite à cette inauguration, la confrérie du bleu est entrée dans la danse en intronisant le directeur de Vercors Lait: Philippe Guilloud qui a reçu un hommage appuyé pour le travail accompli..

Voici le déroulé de la cérémonie en images..


Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'Isère, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

CCMV: bilan et perspectives…


Nous avons rencontré Franck Girard président de la Communauté de communes du massif du Vercors pour faire le point  sur les réalisations faites en 2018 et sur les projets 2019.

Franck Girard nous précise d’emblée:  » il y en a eu beaucoup, je vais donc vous présenter les principales.. » Parmi celles ci la finalisation de l’extension de Vercors Lait.   » Cette extension était indispensable pour la bonne marche de la coopérative et le développement de son activité.. »

Autre grand dossier finalisé  » et c’est une fierté » le PLUI au 21 décembre.  » Il faut savoir que ce plan local d’urbanisme intercommunal a démarré en 2014..C’était le premier entamé en Isère . Il s’est déroulé dans de très bonnes conditions, en parfaite harmonie avec les communes et les objectifs fixés.cLa finalisation de ce PLUI  novateur, dynamique va insuffler notre politique de développement de notre territoire pour les dix ans à venir ».

Et Franck Girard de rajouter:  » le document a été arrêté à l’unanimité..c’est une grande fierté. Il a été mené avec sérieux, et il a été étudié pour permettre à notre population de passer de 12 000 à 15 000 habitants sur les dix années à venir. »

Une augmentation de population maitrisée qui permettra de maintenir une activité économique conséquente mais aussi de maintenir les classes d’école, les structures administratives, les commerces..etc.. A noter également que les zones d’activités économiques sont toutes pleines.

Franck Girard tient à insister sur le fit que l’activité agricole a été  protégée et même renforcée avec plusieurs parcelles classées en zone agricoles.  » Notre territoire ne peut vivre avec une activité agricole amoindrie au même titre que nos activités économiques ou touristiques.

Pour cette année 2019, qui sera une année pré-électorale puisque les élections municipales sont programmées pour le printemps 2020, l’activité de la CCMV sera dense avec les réalisations les plus importantes le transfert du quai des déchets sur la  zone du Fenat.

Les deux tranches de la voie verte  » la via Vercors » seront aussi achevées. Elles concernent les Jarrands /méaudre et St Nizier /Engins. De fait toutes les communes intégrées à la Communauté de communes du massif du Vercors seront reliées par une voie douce..

A retenir également ma mise en place d’une étude sur le projet de recyclage des déchets et sur l’assainissement. Il faut savoir qu au 1er janvier 2020 l’assainissement sera intercommunal.

Le PLUI entrera également dans une phase de concertation avec en particulier la consultation des personnes physiques associées.

« Vous voyez on ne va pas s’endormir » rajoute le président de la Communauté de commune du massif du Vercors.

2019 sera marqué par les élections européennes et Franck Girard est clair:  » on ne peut pas quitter l’ Europe… voyez ce qui se passe en Angleterre… il y a bien sûr des choses à revoir.

Quant à l’actualité du moment: les gilets jaunes:  » ce mouvement de colère marque un ras le bol, mais aussi la frustration vis à vis des élus  » envers qui  il y a de la défiance » . Franck Girard comprend ce manque de confiance mais estime que celle ci ne doit pas exister sur les élus locaux » des hommes et des femmes de terrain qui font le maximum dans une loyauté sans faille ». ..

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Le Critérium sur le Vercors.. Arrivée d’étape à Lans..


Le 70ème critérium du Dauphiné fait étape ce jeudià Lans en Vercors.  Les coureurs seront partis le matin de  Chazay sur Ain et entreront en Isère après 47 kilomètres de course à  Chimilin. Après avoir franchi le col des toutes Aures, les grimpeurs en découdront lors de la terrible montée du col du Mont noir, escalade inédite..Col classé en hors catégorie..17,5 km de montée avec une pente moyenne de 6,9%. Il ne restera plus qu’a rejoindre les hauteurs de Lans en Vercors ou sera jugée l’arrivée après 181 kilomètres de course.

« C’est bien entendu un très bel évènement pour le Vercors que cette arrivée à Lans » nous a précisé Franck Girard président de la communauté de communes du massif du Vercors… Cette arrivée d’étape  du critérium augure t-elle la possible venue du tour de France sur le Vercors:  » nous l’espérons tous  » rajoute Franck Girard..

L’occasion de faire le point avec le Président de la CCMV..

 » Au niveau activité touristique, nous avons eu un hiver avec beaucoup de neige, mais contrairement à ce que certains pourraient penser, la saison n’ a pas été exceptionnelle.. Il y a eu de nombreuses journées de mauvais temps, en particulier les week-end.. d’ou une fréquentation de nos stations moyenne. On ne peut pas parler d’année exceptionnelle.  »

Il est certain que se pose la question de la vitalité du tourisme de moyenne montagne, avec des conditions climatiques très aléatoires..  » ET pourtant le blanc est notre plus grosse économie, la neige fait vivre notre plateau.. mais nous sommes dans l’obligation de nous adapter, de prévoir. Cela signifie qu’un euro investi dans la neige doit être un euro qui serve au tourisme vert. » Et Franck Girard de prendre un exemple précis: » pour les canons à neige nous sommes dans l’obligation de créer des lacs collinaires. Il faut que ces derniers servent au printemps, l’été de bases de loisirs.. »

Le Vercors a aussi une agriculture dynamique..qui a cette année, son produit fleuron, le bleu du Vercors Sassenage qui fête ses 20 ans de l’AOP. C’est en effet en 1998 que le bleu du Vercors Sassenage a obtenu le label AOC transformé en label européen AOP.

De multiples animations sont programmées avec comme point d’orgue la fête du bleu qui se déroulera les 28 et 29 juillet à Lans en Vercors.

Franck Girard interrogé sur l’avenir de l’APAP qui est en pleine réflexion aura ces mots:  » L’association pour la promotion de l’agriculture du Parc doit exister. Il est en effet primordial que les filières agricoles du Parc soient représentées à travers une structure légitime. Il faut donc se donner les moyens pour qu’elle existe..

en attendant rendez vous sur les hauteurs de Lans pour assister au dénouement de la 4ème étape du Critérium du Dauphiné.. diverses animations sont prévues à partir du début de l’après midi. Le vainqueur d’étape étant attendu vers 16H30.

A noter que le lendemain les rescapés partiront de Grenoble, direction Valmorel..

cri


Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Vercors: une année 2018 bien chargée!


Rencontre avec Jacques Adenot, président du Parc Naturel Régional du Vercors et Franck Girard président de la Communauté de communes du massif du Vercors.. Nous avons abordé l’actualité et les projets pour 2018..

On ne pouvait pas aborder avec le président de la CCMV la question des éventuelles fusions entre les communautés de communes attenantes.

 » Oui ce sujet a été d’actualité mais je ne tenais pas travailler dans la précipitation. Voilà pourquoi il y a un an j’ai engagé une étude spécifique sur les possibilités de rapprochement avec les communautés attenantes à la notre. Elles sont au nombre de trois et celles ci ne sont plus dans cette optique de fusion. Je comprends tout à fait cette décision et de fait l’étude est stoppée.  On en reste donc là pour le moment » a tenu à nous préciser Franck Girard.

Cela n’empêche pas la CCMV d’être très active et d’avoir des projets pour cette année 2018.  » Nous continuons à soutenir Vercors =lait dans ces travaux de modernisation. Ceux ci seront achevés fin 2018, début 2019.. Nous tenons beaucoup à la réussite de Vercors Lait, qui est une entreprise fleuron du massif.

Nous vivons une aberration: Notre plateau est couvert de forêts que nous exploitons. Est-il normal que les grumes aillent se faire travailler à des dizaines, voire des centaines de kilomètres de chez nous et reviennent ensuite sur le plateau. Notre réflexion porte sur l’opportunité d’installer une scierie sur notre territoire.

Autre chantier: la finalisation du PLUI qui a eu comme objectif de protéger les espaces forestiers, agricoles et aussi de limiter, contenir de façon raisonnable le taux d’accroissement de la population sur notre espace  » a précisé Franck Girard.

Ce dernier a tenu à rajouter que le Vercors, terre de champions va vivre une grande année en 2018 avec les Jeux Olympiques d’hiver.. » Plusieurs athlètes, une bonne dizaine,  issus du plateau sont tout à fait capables de ramener une médaille de Corée. Nous voulons honorer leur talent, audace en organisant  une grande fête au printemps avec tous nos sportifs, partenaires.. »

La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI) est, depuis le 1er janvier une compétence confiée aux intercommunalités (métropoles, communautés urbaines, communautés d’agglomération, communautés de communes. La Communauté de communes du massif du Vercors a donc cette nouvelle compétence.

Franck Girard trouve que cette compétence cadrée au niveau du territoire de la CCMV est trop restrictive.  » Il faut voir cette compétence sur une échelle plus globale. Il me semble que ces missions doivent être partagées entre la Parc du Vercors et le département. Le Parc gérant la compétence aquatique et le département la prévention des inondations à travers le Symbhi.. »

Jacques Adenot, président du Parc est tout à fait en phase avec cette proposition  » qui va dans le bon sens « ..

Avec lui nous avons bien entendu aborder le problème de l’APAP que l’on dit en grande difficulté.  » Une structure comme l’APAP a toute sa raison d’être, et j’espère que des solutions seront trouvées afin de repartir sur des bonnes bases.

L’agriculture sur le Parc est indispensable à plusieurs niveaux. De plus on ne peut que féliciter son dynamisme, la qualité du travail fourni et aussi la jeunesse de ses agriculteurs. Oui il faut une structure qui réunisse en son sein toutes les filières qui composent notre agriculture. Une des particularité du Parc et c’est aussi une force, une richesse, est d’avoir de multiples filières qui vont de l’élevage  jusqu’à l’apiculture, les plantes aromatiques.. Cette structure doit en particulier faire le lien avec l’ensemble des acteurs, décideurs du territoire.. Travailler avec eux sur la communication, la promotion.. »

A propos de promotion 2018 est une grande année pour le produit fleuron du Vercors: le bleu du Vercors Sassenage.

En effet le Bleu a obtenu l’AOC en 1998. On fêtera donc les 20 ans de l’appellation.Pour ce de nombreuses animations se mettent en place. Le rendez vous le plus important étant la fête du bleu qui se déroulera les 28 et 29 juillet à Lans en Vercors.  » Cette fête sera orchestrée par le Parc avec le Siver et l’APAP comme partenaires essentiels. Le programme qui sera présenté sera dense avec en particulier une présentation historique du bleu, une rencontre avec d’autres  » petites » appellations bleu telles que la fourme de Montbrison, le bleu de Gex.. Ce sera l’occasion aussi de réunir plusieurs générations d’agriculteurs.. »

Bien entendu le Vercors sera une nouvelle fois présent au salon de l’agriculture à Paris ( 24 février/ 4 mars) ou  » nous sommes très attendus par les milliers de visiteurs »..

On en reparlera…

Gilbert PRECZ


Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Le Parc du Vercors, la CCMV, leur avenir vu par leur Président!


Qu’on le veuille ou non nous vivons une très forte mutation politique.. L’élection d’ Emmanuel Macron à la présidence de la République le prouve et dans quelques jours les élections législatives ne feront qu’accentuer cette mutation.

Nous avons échangé avec Jacques Adenot, président du Parc Naturel Régional du Vercors et Franck Girard, Président de la Communauté de Communes du Massif du Vercors, sur leurs souhaits, attentes, craintes, et surtout leurs objectifs…concernant l’avenir du Parc et de la CCMV.

Jacques Adenot est très clair: « Les nouveaux élus, notre député  en particulier devront écouter le terrain, nous comprendre et faire remonter nos problématiques. Il faut agir vite, éviter les intermédiaires, les discussions sans fin, je ne veux que du concret.. »

Omniprésence de l’agriculture

Sans titre

Il aborde également un dossier sensible, d’actualité: le loup.  » il faut modifier la législation européenne. Les attaques sont de plus en plus nombreuses et je suis favorable aux tirs de prélèvement mais aussi d’ effarouchement. Il faut absolument trouver une solution, un équilibre entre la présence du loup et la vie pastorale sinon on part à la catastrophe. »

L’agriculture est omniprésente sur le Parc: » je veux que les agriculteurs vivent de leur métier.. Il ne peut en être autrement.  sur le Vercors l’agriculture a un rôle essentiel au niveau environnemental, aménagement du territoire, conservation du patrimoine, et bien entendu économique, social..touristique.. »

Le Vercors est pleinement impliqué dans la transition énergétique l’avenir du Vercors passe par la poursuite des actions engagées à travers la démarche Territoire à énergie positive à travers par exemple le développement des centrales villageoises.. »

Pour Jacques Adenot  » notre nouveau député devra comprendre le monde rural et soutenir les actions engagées pour le protéger. il devra être à l’écoute de notre territoire et soutenir les petites structures nourricières. Elles ont toute leur place même vis à vis de la mondialisation. »

Franck Girard, Président de la Communauté de Communes du Massif du Vercors a adhéré totalement aux propos du Président du Parc, les deux précisant de concert que le Parc doit rester un territoire vivant, animé, habité par la durabilité économique et qu’il faut surtout agir en fonction du dérèglement climatique.  » Et de rajouter  » le Parc doit être protégé!

Lever le pied

Face aux différentes réformes que « l’on nous a imposé » Franck Girard demande de façon très ferme  » de lever le pied! Les collectivités sont à bout de souffle. Les transferts de compétences successifs, rapides et qui n’ont pas eu les effets escomptés ont complètement désorganisé nos structures. La baisse récurrente des subventions  des subventions ajoutée au fait que l’on souhaite maîtriser la fiscalité locale fait poser question:  » jusqu’à quand pourra t-on maintenir les services auxquels nos concitoyens ont droit? »

Franck Girard martèle:  » il faut calmer le jeu, donner le temps aux collectivités de se structurer à leur rythme..Ne pas imposer mais nous donner des marges de manoeuvre en fonction des spécificités de chacun.  Mon souhait est que le gouvernement ne traite pas global mais par zones. La problématique en zone rurale est totalement différente qu’en zone urbaine.A cela se rajoute la géographie . En zone de moyenne montagne on a des orientations à suivre qui sont différentes qu’en plaine ou haute montagne.. « 

Il rappelle lui aussi le rôle essentiel que joue l’agriculture  » qui est dynamique et qui est un enjeu économique important. C’est pourquoi nous avons investi plusieurs millions d’euros ( 3, 8 millions ) pour la modernisation de la coopérative Vercors Lait en partenariat avec le Conseil Départemental. »

La CCMV a également mis en place le pôle SADA basé sur l’aménagement, le développement et l’attractivité du territoire avec trois pistes essentielles: économie, tourisme, aménagement du territoire.

Franck Girard souhaite que les élus ne prennent pas seuls les décisions mais que les socio-professionnels soient également partie prenante.  » C’est de la concertation, de la discussion que jaillissent les meilleures idées ».

Il a enfin précisé que le Vercors ne doit pas se détourner de l’agglomération grenobloise:  » nous sommes deux territoires différents mais complémentaires. On doit travailler ensemble.

Une convention tripartite avait été signé en 2008. « une nouvelle cmouture réactivée est en cours avec la Métro grenobloise. Elle démarre sous de bons hospices, nous devons maintenant la mener de concert, et en toute clarté. C’est un véritable contrat de réciprocité et d’avenir. »

Gilbert PRECZ



Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, parcsCommentaires fermés

Le Vercors sur tous les fronts..


Le Vercors est sous les feux de l’actualité! Le secrétaire d’Etat au commerce extérieur et à la promotion du tourisme s’est rendu sur le plateau tandis que le Vercors présent au salon de l’agriculture assure la promotion de son agriculture et de ses atouts touristiques.

Matthias Fekl a entendu les doléances du Vercors mais pourra t-il agir? Nous sommes à quelques semaines des élections!

Chantal Carlioz, maire de Villard de Lans a indiqué que le Vercors ne peut devenir une cité dortoir ou une banlieue. Il a des atouts qui doivent lui permettre de garder son entité: tourisme, agriculture, stations de ski, domaines de ski de fond..

Des atouts qui sont mis à mal par le manque de neige, par le zones blanches en téléphonie mobile et l’absence de la fibre optique.

A cela se rajoute un problème qui s’amplifie: celui de la présence du loup. Problème soulevé par Mélanie Barras, présidente du syndicat agricole de Villard de Lans.  Elle plombe le moral des éleveurs. Le Préfet de l’Isère le reconnait, on est passé de deux à 4 meutes sur le Vercors, il y a donc plus d’attaques. Il demande au collectivités d’être plus réactives afin de pouvoir prendre le plus rapidement les arrêtés nécessaires.

Autre point soulevé et non des moindres: celui du Bleu du Vercors Sassenage AOP. Il perdrait sa protection. En voici l’explication: le traité ratifié par le parlement européen le 15 février 2015 suite aux accords avec le Canada baptisés CETA ne protège que 28 appellations fromagères sur les 45 que compte la France. Hélas le Bleu du Vercors Sassenage est dans la charrette des non protégés, cela signifie que l’on pourrait avoir du Bleu du Vercors sassenage canadien!

Cette abberation  qui peut être lourde de conséquences pour notre AOP inquiète toute une filière dont  les agriculteurs, les élus avec à leur tête Franck Girard, Président de la communauté de communes du Massif du Vercors. Il a donc interpellé le secrétaire d’état qui a eu une réponse laconique:  » personne n’a essayé d’imiter le Bleu et même s’ils tentaient de le faire ils n’y arriveraient pas. » Réponse qui n’a convaincu personne!

Il a tout de même indiqué que l’accord prévoit que l’on peut ajouter une appellation, en retirer et même porter plainte pour concurrence déloyale..

Matthias Fekl n’est sans doute pas au courant qu’au Québec, on appelle noix de Grenoble toutes les variétés de noix produites par les noyers… Ceci en toute impunité!

Le Vercors est également à la fête au salon de l’agriculture à Paris. Le stand qui assure la promotion du Vercors à travers son agriculture, ses produits et son tourisme ne désemplit pas.. Présence remarquée, appréciée,  celle des Villardes et de leurs veaux..

CARL

Jacques Adenot, président du Parc accueille les vice-présidents du conseil départemental: Robert Duranton, Fabien Mulyk, Christian Coigné, Chantal Carlioz, ainsi que le président de la CCMV, Franck Girard et le maire de la commune d'Autrans-Méaudre en Vercors, Hubert Arnaud..

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

2017: année dense sur le Vercors!


Le Vercors a vécu une année 2016 forte en mouvements.. Le Parc régional naturel c’est doté d’un nouveau président en la personne de Jacques Adenot, Pierre Buisson démissionnaire de son poste de président de la Communauté de communes du massif du Vercors, Franck Girard, maire de St Nizier lui a succédé et les communes d’Autrans et de Méaudre ont fusionné, Hubert Arnaud étant élu maire de la commune nouvelle d’Autrans-Méaudre en Vercors.

Nous avons abordé avec ce dernier plusieurs sujets dont celui d’actualité, à savoir le manque de neige, un souci qui ne frappe pas que le Vercors et qui perdure. « .

Hubert Arnaud:  » La commune d’Autrans-Méaudre en Vercors est l’une des seule pour ne pas dire la seule commune de France qui offre actuellement à la clientèle la possibilité de pratiquer le ski de pistes et le ski de fond..C’est très important pour les touristes et aussi pour les habitants de la région. Cela a également une influence économique mais aussi sur l’emploi.  » Pour le maire de la commune nouvelle,  » il faut bien appréhender le fait que les stations de moyenne montagne vont souffrir du manque de neige, surtout en début d’hiver.. il faut donc que l’on propose des activités annexes. C’est le cas sur notre commune avec de la luge, la via Vercors, le ski roulettes etc.. »

Il revient sur l’emploi à travers la nouvelle loi montagne: « elle va permettre aux saisonniers d’avoir accès au chômage partiel en cas de baisse d’activité. Ceci est très important car comment occuper et payer des saisonniers quand il n’y a plus, ou pas assez d’activité en cas de manque de neige? De nombreuses stations sont en difficulté et cette mesure va tout à fait dans le bon sens, leur survie en dépend! »

Hubert Arnaud est  » très satisfait que Jacques Adenot ai pris la présidence du Parc:  » un homme issu de notre territoire qui sera à l’écoute du territoire, qui le défendra  et qui mènera à bien les compétences dont le Parc à la charge. On sent vraiment une émulation, un nouvel élan.. On ne peut que s’en réjouir..

La Communauté de communes du massif du Vercors a changé de président.. » Pierre Buisson a fait un travail remarquable. Il a souhaité passé la main.. Mon souhait est que la nouvelle organisation, présidée par Franck Girard fasse avancer les dossiers bloqués depuis deux ans. Il n’y avait pas de consensus sur des dossiers importants, dorénavant c’est la majorité qui primera, suite à un vote…Sur certains dossiers comme celui de la grande intercommunalité il faut agir vite mais dans la sérénité. Voilà pourquoi je propose que les différentes solutions soient étudiées et présentées à nos concitoyens et que ceux ci s’expriment.. »

La commune nouvelles d’Autrans-Méaudre en Vercors  » se met en place, l’organigramme,  la répartition des tâches au niveau du personnel se met en place, ceci afin de faire des économies de fonctionnement qui sont indispensables »…

A retenir enfin, c’est officiel, la prochaine fête du bleu se déroulera à Sainte Eulalie en Royans.

L’année 2017 sera très dense sur le Vercors… Sillon38 s’en fera l’écho..

Gilbert PRECZ


Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+