Tag Archive | "Grenoble"

LA VACCINATION DANS LES CENTRES DEPARTEMENTAUX : POINT D’ETAPE


A ce jour, dans les 4 centres de vaccination départementaux, mobilisés en soutien de l’Agence régionale de santé (ARS) et de l’Etat, environ 2500 personnes prioritaires définies par le Gouvernement ont été vaccinées par le Département.

Le 15 janvier, le Département mobilisait 4 de ses 8 centres de vaccination en Isère (situés à Bourgoin-Jallieu, Grenoble et Vienne – leurs adresses ci-dessous) pour venir en soutien de l’ARS et de l’Etat dans le cadre de la campagne nationale de vaccination.
Cette vaccination, uniquement sur rendez-vous, en passant par le site isere.fr (où apparaissent les liens des 13 centres de vaccination isérois) ou en appelant le 04 76 00 31 34 (8h30-12h30 ; 13h30-16h30) pour les personnes qui ne sont pas familiarisées avec internet, a suscité un fort intérêt.

En une journée, tous les créneaux calés jusqu’au 5 février, toutes les 10 minutes, dans les 4 centres de vaccination départementaux, et mis en ligne sur la plateforme Keldoc, étaient remplis.
Depuis la semaine dernière, l’ARS a attribué aux 4 centres de la collectivité 50 doses de plus par semaine et par centre, soit 200 au lieu de 150 par semaine et par centre jusqu’ici. Cette semaine, les deux centres de Grenoble (centre départemental de santé et centre national et international de la ville de Grenoble) en reçoivent 50 de plus, pour atteindre 250 doses par centre et par semaine. Les deux centres de Grenoble ont ouvert aujourd’hui une deuxième ligne de vaccination.
Les rendez-vous sont ouverts sur la plateforme Keldoc de semaine en semaine afin de permettre de s’adapter au plus près de l’évolution du nombre de doses.


La vaccination des 2èmes doses débutera le 15 février.

Tous les rendez-vous pour cette deuxième injection sont déjà calés et continuent de l’être avec les personnes recevant leur première dose.
Les centres de vaccination du Département ont renforcé leur personnel soignant et administratif pour être opérationnels pour la vaccination anti-covid. Ils continuent ainsi de vacciner contre les autres maladies infectieuses (tétanos, rougeole, coqueluche, hépatite B…) les populations précaires ou n’ayant pas accès au système de santé, selon leurs modalités habituelles.
Le Département est l’un des dix Départements en France à avoir fait le choix de conserver une politique de santé publique, ce qui lui permet aujourd’hui de répondre présent, et d’épauler l’Etat dans cette campagne.

Adresses des centres de vaccination :

Espace Senior
10 place Albert Schweitzer
38300 BOURGOIN JALLIEU


CeGIDD – Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic
10 rue Albert Thomas
38200 VIENNE


Centre départemental de santé
23 avenue Albert 1er de Belgique
38000 GRENOBLE


Centre National et International de la ville de GRENOBLE
33 rue Joseph Chanrion
38000 GRENOBLE


« Seul le vaccin nous permettra de retourner progressivement à une vie normale. C’est pourquoi le Département mobilise tous ses moyens pour épauler au mieux l’Etat, main dans la main avec les autres collectivités, afin de permettre aux Isérois d’être vaccinés le plus rapidement possible, et le plus efficacement possible.

Je comprends le mécontentement de beaucoup qui n’ont pas pu encore se vacciner alors qu’ils font partie des publics prioritaires définis par le Gouvernement. Le Département prend toute sa part dans cette période sanitaire troublée. Il est prêt à accompagner l’augmentation des doses de vaccins fournis par l’Etat et à déployer les moyens humains et logistiques correspondants pour vacciner massivement », souligne Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

Catégorie Département de l'Isère, questions d'actualitéCommentaires fermés

LA MÉTROPOLE RÉCUPÈRE LES SAPINS DE NOËL


Une fois les fêtes passées, un sapin de Noël ne doit pas être déposé sur le trottoir (il ne sera pas ramassé) ni jeté à la poubelle. Mieux vaut lui offrir une seconde vie en l’apportant dans l’un des 48 points de dépôt mis à disposition par la Métropole (ou en déchèterie), afin qu’il soit transformé en compost et en broyat.

Cette année, pour faciliter la vie des habitants, la Métropole met à la disposition des métropolitains pas moins de 48 points de collecte répartis dans 13 communes partenaires.

Une fois collectés, ces sapins sont transformés en broyat ou en compost, utilisés dans les espaces naturels métropolitains. Le broyat, c’est le résultat du passage des déchets verts au broyeur : des copeaux qui peuvent être étalés au pied des plantes pour protéger le sol, maintenir l’humidité, limiter les mauvaises herbes et encourager la vie des milliers de champignons et autres organismes nécessaires à la bonne santé d’un sol.

La Métropole propose cette opération pour la cinquième année consécutive. L’an dernier, près de 13 000 sapins avaient été récupérés dans ces points de collecte éphémères.

L’opération « Collecte de sapins » 2021, en pratique :
• Du lundi 4 au vendredi 29 janvier
• 48 points de collecte, répartis dans 13 communes (une carte en ligne est disponible)
• Tous les sapins naturels (sans neige artificielle ni décoration) sont acceptés
• Les décorations, pots, sacs à sapin ou filets doivent être enlevés avant le dépôt
• Les socles en bois sont acceptés
Infos et carte des points de dépôt sur grenoblealpesmetropole.fr/sapin


Tous les points de dépôt :

EYBENS
• Cimetière d’Eybens – Avenue d’Échirolles
• Avenue de Belledonne
FONTAINE
• George Sand – Boulevard Joliot-Curie
• Square Hermitte
• Square de la Palombière
GIERES
• Rue du Bois Taillis, zone de retournement
GRENOBLE
• Square des Fusillés
• Parking église Saint-Bruno
• Av des Martyrs, au niveau de la Pharmacie Presqu’île
• Place Docteur Girard
• Square Charles Michel
• Place Jacqueline de Marval
• Place de l’Etoile
• Place de Metz
• Place Malraux – CCI
• St-Laurent – Place de la Casemate
• 84 Rue Anatole France
• Déchèterie Jacquard
• Boulevard Clemenceau – Palais des Sports
• Place de l’Abbaye
• Place La Bruyère
• Contre allée Marie Reynoard – au niveau du N°16 bis
LA TRONCHE
• Stade Louis Galliard Côté rue Pascal
• Quai Charpenay
• Parking de la Grande Tronche
MEYLAN
• Meylan le Haut – École élémentaire
• Maupertuis – Place des Chalandes
• Béalières – Parking archives municipales
• Buclos – Grand Pré – terrain faculté de pharmacie
• Aiguinards – parking gymnase de la Revirée
• Plaine Fleurie – rue du Pré d’elle – parking du parc des Aiguinards
POISAT
• Place du 8 mai 1945
• Prémol
PONT-DE-CLAIX
• Place des Alpes
• Rue Barnave
• Rue Firmin Robert
SAINT-MARTIN-LE-VINOUX
• Parc Gontier
• Place Charles de Gaulle
• Cimetière du Village
SASSENAGE
• Rue Pierre Dalloz
• Place de l’Europe
• Rue du Parc de Messkirch
SEYSSINS
• Parking rue du Dauphiné
• Place Jean de la Fontaine
SEYSSINET-PARISET
• Stade Joseph Guetat
• Salle Vauban – rue Georges Maeder
• Square Vercors
VIZILLE
• Parking de la gare routière (à proximité de la place du marché)

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

TOUR DE FRANCE EN ISERE: CONDITIONS DE CIRCULATION, CONSIGNES SANITAIRES


La Métropole grenobloise a le plaisir d’accueillir deux étapes du Tour de France :

. Le 15 septembre, la 16e étape « La Tour-du-Pin > Villard-de-Lans »

. Le 16 septembre, la 17e étape « Grenoble-Méribel »

Le Tour de France est un événement festif et populaire extrêmement attendu, mais c’est aussi une manifestation nécessitant une logistique importante et entraînant de lourdes contraintes de mobilité dans une agglomération comme la nôtre.

Grenoble-Alpes Métropole souhaite attirer une nouvelle fois l’attention du public sur les conditions de circulation et de stationnement sur le territoire durant ces deux jours.

Mardi 15 septembre, la course arrivera sur notre territoire à partir de 13h30 environ au niveau du col de Porte (passage de la caravane à 13h30 / passage de la course à 15h) et la quittera aux environs de 17h du côté de St-Nizier-du-Moucherotte (passage de la caravane à 15h30 / passage de la course à 17h), après avoir traversé 17 communes de la métropole.

Ce jour-là, le col de Porte sera fermé de 9h à 17h. Le col de Saint-Nizier sera fermé de 10h à 18h. De nombreuses voies de circulation seront par ailleurs fermées dans l’est et le sud de la Métropole entre 12h et 18h.

Mercredi 16 septembre, le centre-ville de Grenoble sera fortement impacté de 9h à 14h environ. La course s’élancera depuis le boulevard Clémenceau à partir de 10h30 (départ de la caravane à 10h30, des coureurs à 12h15).

La Métropole invite ainsi les habitants et professionnels du territoire, dans la mesure du possible, à limiter ou à reporter leurs déplacements durant ces deux jours, à privilégier le télétravail et à faire le choix de réunions en visioconférence

Nous connaissons par ailleurs en Isère un contexte sanitaire tendu avec une recrudescence marquée de cas de Covid-19. Dans ce cadre, Grenoble-Alpes Métropole invite le public à prendre connaissance des dernières consignes concernant le suivi de la manifestation, ces consignes pouvant encore faire l’objet de précisions d’ici mardi 15 septembre, en fonction de la situation :

  • Le port du masque est obligatoire (à partir de 11 ans) sur l’ensemble du parcours du Tour de France, de 8h à 20h.
  • Mercredi 16/09, le départ de l’étape depuis Grenoble se déroulera à huis-clos (pas de public à côté et aux alentours de la ligne de départ).

Téléchargement sur notre site, à l’adresse :

www.grenoblealpesmetropole.fr/letour

Nous invitons par ailleurs le public à s’orienter vers le site de référence sur les mobilités dans notre agglomération, qui tient à jour toutes ces informations :

www.mobilites-m.fr/letour#

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

Enfin des perspectives d’avenir pour la liaison ferroviaire entre Grenoble et Gap !


Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes Métropole et Yann MONGABURU, Vice-Président délégué aux déplacements, participaient ce jour au Comité de Pilotage interrégional de l’étoile ferroviaire de Veynes :

« La Métropole est mobilisée depuis le début de la mandature en cours pour la pérennisation de la liaison ferroviaire entre Grenoble et Gap, une mobilisation qui s’est notamment traduite par une participation inscrite dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020.

Elle poursuivait depuis l’origine un objectif simple : pas de fermeture et pas de suspension des circulations sauf pour la réalisation de travaux.

Si beaucoup de temps a de toute évidence été perdu, un temps qui ne peut malheureusement pas totalement être rattrapé, l’essentiel est que cette mobilisation, partagée avec de nombreux usagers et citoyens comme avec de nombreux Maires et Présidents d’intercommunalité, porte aujourd’hui ses fruits. Enfin !


Ainsi, la réunion du Comité de Pilotage interrégional de l’étoile ferroviaire de Veynes ce jour a permis de conclure le tour de table financier d’une première phase de régénération de la ligne qui permet d’écarter toute menace de fermeture.

C’est ainsi pas moins de 22,5 millions d’euros qui seront mobilisés par les partenaires sur son versant situé en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La Métropole y prend naturellement toute sa part, convaincue de l’importance de la préservation d’une liaison ferroviaire à travers les Alpes du sud, qui sera pour partie le support du futur « RER » métropolitain, et solidaire de l’ensemble des territoires desservis. »


Catégorie La Métro, région Auvergne Rhône-Alpes, transportCommentaires fermés

Tour de France: l’Isère à l’honneur


Ce mardi 14 octobre, A.S.O, la société organisatrice du Tour de France, présentait le parcours du Tour pour l’édition qui se déroulera à l’été 2020.

Le Département était présent pour cette grand-messe du cyclisme, où il a été annonce que le Tour de France allait passer 3 jours en Isère dont une étape 100% iséroise.

Le Département de l’Isère, partenaire du Tour

Ce mardi 14 octobre, le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, et Martine Kohly, Vice-présidente chargée du sport, étaient présents à Paris pour l’annonce officielle du Tour de France. En effet, après l’absence d’étape iséroise lors de l’édition 2018 du Tour, le Département a travaillé de concert avec la société organisatrice du Tour, A.S.O, afin de garantir la présence de l’Isère dans le parcours 2019.

Le Département se félicite du travail de longue haleine qu’il a opéré afin de montrer les atouts que possède l’Isère. Ce travail a été concluant puisque ce sont 2 étapes qui se dérouleront en Isère cette année dont une étape 100% iséroise !

Le 13 juillet, le Tour prendra une journée de repos dans le Département. Puis Le 14 juillet, étape symbolique en raison de la fête nationale et toujours l’une des plus suivie, se déroulera l’étape 100% iséroise. L’étape partira en effet de La Tour du Pin pour rejoindre Villard de Lans. Enfin le 15 juillet, le Tour partira de Grenoble pour rejoindre Méribel.


Le Département, dont le territoire représente un terrain de jeu incomparable et une terre de cyclisme incontournable, se réjouit d’accueillir cet évènement populaire fédérateur et qui fait partie du patrimoine Français.
Le Tour de France, une formidable vitrine
Ces 3 jours seront l’occasion pour le Département de mettre en avant tout ses attraits. Grâce à la diversité de ses paysages, au cyclisme qui fait partie de son ADN, et à la richesse de son patrimoine, le Tour de France permettra une valorisation de tout le territoire isérois.
Le passage du Tour de France sera également accompagné de retombées économiques directes. Des dizaines de milliers de personnes accompagnent la venue du Tour de France, représentant une manne très conséquente pour le secteur touristique du territoire.

« Depuis 2015, notre volonté est de faire briller l’Isère, de mettre en avant ses atouts tels que les paysages, le tourisme ou encore la gastronomie avec la marque Is(H)ere. L’Isère est un Département à fort potentiel et nous y menons des politiques ambitieuses. Que le 3e évènement sportif mondial passe 3 jours en Isère est, pour le Département, une reconnaissance et une chance. C’est une magnifique vitrine, l’Isère est en fête ! » explique Jean-Pierre, Barbier, Président du Département.

Pour découvrir le parcours:Sans titre 3

Catégorie A la une, Département de l'Isère, sportCommentaires fermés

Fête de la Montagne sauvage


Associations de protection de la nature, clubs de montagne et commune de Chamrousse organisent une journée d’activités et de rencontres, le dimanche 1er juillet prochain, au Lac Achard et ses environs.
Une occasion de découvrir ou redécouvrir ce bel espace de liberté et de respiration, en famille, entre amis ou en solo !


Situé tout près de Grenoble, au sud de la chaine de Belledonne, sur la commune de Chamrousse, le Lac Achard offre un cadre de choix pour célébrer la beauté d’une montagne préservée et accessible. Cet écrin d’eau et de verdure est le lieu idéal pour apprendre à connaitre la montagne sauvage, des alpages jusqu’aux hautes altitudes, avec sa force et sa fragilité, ses règles et sa diversité.

> Téléchargez le programme au format pdf

Catégorie montagneCommentaires fermés

Evènements climatiques: comment la Métro est intervenue..


L’agglomération grenobloise a connu des événements climatiques extrêmes entre fin 2017 et début 2018 : coulées de boue, inondations sur la chaussée, éboulements, glissements de terrain, accumulation de débris (embâcles) aux piles de ponts… Plus d’une quinzaine de communes de la Métropole grenobloise ont connu des incidents de divers ordres, entraînant notamment le décès d’une habitante, à Claix.

Les services de la Métropole, toujours en lien étroit avec les communes
et les services de l’Etat, ont opéré de très nombreuses interventions
sur les cours d’eau et voiries de l’agglomération, pour restaurer ou
protéger des voies de circulation et ouvrages d’art notamment, afin
d’assurer la sécurité des habitants, à leur domicile ou lors de leurs
déplacements.

LE CONTEXTE METEO

• Les précipitations du mois de décembre 2017 ont été très abondantes (176
mm à Saint-Martin-d’Hères, la station locale de référence de Météo France),
soit plus de deux fois la normale. Elles se sont accompagnées de fortes
chutes de neige en altitude.
• La période du 26 décembre 2017 au 5 janvier a été une période encore plus
humide : il a été enregistré 120 mm de pluie en 10 jours, soit l’équivalent de 2
mois de précipitations dans notre agglomération !
• Deux épisodes de pluies particulièrement fortes ont touché la métropole
grenobloise : le 30 décembre (40 mm en 24 h), puis du 3 au 4 (à nouveau 40
mm en 24 h). Ces épisodes se sont à chaque fois accompagnés d’importants
redoux, avec un isotherme 0° à plus de 2000 m d’altitude.
• Ces fortes pluies, couplées à une fonte importante du manteau neigeux
ont provoqué un engorgement rapide des sols, saturés d’eau, et un
gonflement des cours d’eau. Vigicrue a placé l’Isère (Isère amont) en
vigilance jaune pour inondations pendant cet épisode tandis que le
département a été mis en vigilance orange pluies/inondations, avalanches
et vents violents.

LES COMMUNES TOUCHEES

• Sept ont été particulièrement touchées (Claix, Le Gua, Vif, Miribel-
Lanchâtre, Grenoble, Quaix-en-Chartreuse, Le Sappey-en-Chartreuse), avec
des débordements de cours d’eau, glissements de terrain, embâcles…).
• Sept autres ont connu des incidents de même type, mais à des degrés
moindres : Saint-Paul-de-Varces, Meylan, Vizille, Saint-Barthélémy-de-
Séchilienne, Eybens, La Tronche, Murianette).
• A noter que la « voie sur berges » (voie Corato) du centre de Grenoble
a dû être fermée à la circulation. Inondée rapidement, elle est actuellement
en cours de déblaiement et de nettoyage par les services de la métropole et
de la Ville de Grenoble, suite aux nombreux dépôts de boues et débris de
bois laissés lors de la décrue. Elle pourrait être rouverte à la circulation
mardi 16 janvier.

L’INTERVENTION DES SERVICES METROPOLITAINS

Les services de Grenoble-Alpes Métropole sont intervenus dans toute
l’agglomération, au titre des diverses compétences concernées : voirie,
ouvrage d’art, eau potable et assainissement. Plusieurs dizaines d’agents,
de la métropole ou de ses prestataires disposant de matériels et de savoirfaire
particulier, se sont relayés 24h/24h tout au long de ces épisodes
climatiques pour intervenir à divers titres sur et aux abords des voiries et
ouvrages d’art.
Ces interventions ont systématiquement eu lieu en lien étroit avec les
services communaux concernés et les services préfectoraux. La Métropole
remercie particulièrement ses agents de terrain et les employés de ces
sociétés, qui ont fait montre d’une énergie remarquable pour venir en aide à
leurs concitoyens. Tous se sont fait remarqués par leur implication et leur
volontarisme
• Types d’interventions assurées :
- Protection de ponts par enrochements
- Confortement de berges
- Nettoyage des embâcles sur les ponts et de débris sur les chaussées
- Mises en place de déviations
- Evacuation de roches suite à éboulement
- Aspiration de trop plein d’eau ou de boues
- Nettoyages de buses et fossés encombrés
Des opérations sont encore en cours sur des voies coupées ou soumises à
risque de glissement de terrain.

LA METROPOLE ET LA MISSION DE PROTECTION CONTRE LES INONDATIONS

Si la Métropole exerce désormais une mission obligatoire en matière de
Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI),
celle-ci n’est que toute récente : cette prise de compétence date en effet…
du 1er janvier 2018.
Ne disposant pas jusqu’alors de responsabilité sur ce champ d’action, elle a
cependant fortement contribué au financement des chantiers de
renforcement de digues menés ces dernières années en amont et en aval de
l’agglomération par le Symbhi (Syndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de
l’Isère).
Le territoire métropolitain possède en effet de nombreuses digues et
ouvrages de protection. Sont ainsi recensés pas moins de 134 kilomètres de
digues protégeant 149 000 personnes et 120 000 emplois.
Ces protections, qui datent pour certaines de plusieurs siècles (les premiers
travaux d’endiguement ont été menés par Lesdiguières) nécessitent
aujourd’hui d’être renforcées, a fortiori dans un contexte de dérèglement
climatique allant de pair avec une recrudescence d’évènements
météorologiques extrêmes.
L’enjeu prioritaire s’attachant à la prise de compétence GEMAPI sera de
renforcer la protection des personnes et des biens contre le risque
inondation. Dans ce cadre, la Métropole aura la responsabilité de l’entretien
et de la surveillance des ouvrages de protection contre les inondations,
ainsi que de la mise en oeuvre des programmes de réhabilitation et de
renforcement jugés nécessaires.
Dès à présent, des travaux sont en cours pour traiter les accumulations
d’embâcles au droit des ouvrages (ponts, peignes, …) et curer les plages de
dépôts de matériaux.

1234

Catégorie A la une, La MétroCommentaires fermés

Le Salon Bois Energie 2018, c’est à Grenoble du 15 au 18 mars


Le Salon Bois Energie est le seul salon en France entièrement dédié à la filière complète du bois-énergie.

Salon Bois Energie

15-18 MARS 2018

GRENOBLE, AlpExpo

Cet évènement précurseur qui accueille d’ores et déjà 20 pays pour le chauffage au bois se déroule en 2018 à Grenoble :
15 –16 mars : Industrie et Collectivités 15 –18 mars : Chauffage Domestique, Exploitation Forestière, Combustibles bois.
Ce rendez-vous incontournable de la filière entière bois-énergie en France est connu pour rendre le bois-énergie vivant.
Seront donc au rendez-vous de ces journées notamment,
- des poêles et cheminées en fonctionnement à l’intérieur,
- des démonstrations de machines de production de combustibles en extérieur,
- des exposants venant de toute l’Europe,
- des conférences, et le prix de l’innovation…
Un grand nombre d’innovations sont dévoilées à l’occasion du Salon Bois Energie, offrant un aperçu des tendances futures du bois-énergie… et le Concours de l’Innovation qui se tient au cours de ces journées identifie et récompense les plus prometteurs de ces produits et services.
L’édition 2018, c’est :
- plus de 400 exposants et sociétés représentées, provenant de 20 pays,
- une grande variété d’acteurs de la filière : équipement forestier, production et distribution de combustibles bois, industrie et collectivités locales, chauffage domestique…
- plus de 15 000 visiteurs attendus (professionnels et particuliers).
Inscription visiteur : à l’approche de l’événement, les visiteurs auront la possibilité de s’inscrire en ligne pour obtenir un badge électronique permettant l’entrée gratuite pour les 4 jours du salon.

Pour en savoir plus: www.boisenergie.com
Lieu: Alpexpo, Grenoble

Sans titre

Catégorie - filière boisCommentaires fermés

A480 et Rondeau : l’enquête publique est ouverte


Vous avez jusqu’au 28 décembre prochain pour vous informer et vous exprimer sur le projet d’aménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau.

L’aménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau – dont le début des travaux est prévu pour 2019 – doit permettre de fluidifier la circulation, fiabiliser et diminuer le temps de transport des usagers tout en assurant plus de sécurité et une meilleure intégration paysagère de ces infrastructures dans leur environnement urbain.

Le projet consultable en mairies et sur Internet

Après la signature du protocole d’intention le 10 novembre 2016 et la présentation officielle du projet le 28 juin dernier, une enquête publique est désormais en cours jusqu’à fin décembre pour informer les habitants sur le projet et recueillir leurs avis. Pendant les 39 jours que durera l’enquête, le projet sera consultable :

  • Sur support papier, en mairies de Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Égrève, Echirolles, Grenoble (siège de l’enquête), Seyssinet-Pariset, Sassenage, Seyssins et Fontaine aux jours et heures habituels d’ouverture de ces mairies. Vous pourrez faire valoir vos observations et propositions directement sur le registre d’enquête ;
  • En vous rendant sur le site internet de la préfecture de l’Isère depuis un poste informatique, en mairies de Saint-Égrève, de Sassenage, Fontaine, Grenoble et Échirolles.

Donnez votre avis par mail ou par voie postale

Le public pourra formuler ses observations par mail en écrivant à la commission d’enquête à l’adresse électronique suivante : enquetepubliquea480rondeau@orange.fr. Bien sûr, ces observations peuvent également être adressées par voie postale en mairie de Grenoble, siège de l’enquête. Toutes seront jointes au registre d’enquête de la mairie de Grenoble et seront consultables par le public dans les meilleurs délais sur le site internet de la préfecture.

Catégorie A la une, La MétroCommentaires fermés

Métropole: collecte de déchets alimentaires


A partir de novembre, plusieurs quartiers de La Métropole vont expérimenter la collecte des déchets alimentaires. Deux opérations  » test » seront menées pendant un an au quartier La Capuche à Grenoble et de la commanderie à Echirolles.

Une troisième expérimentation sera menée pendant trois mois renouvelables auprès des commerçants et restaurateurs de l’hyper centre grenoblois axée sur les quartons.

Cette expérimentation est axée en direction de trois publics bien distincts: les commerçants de l’hyper centre grenoblois ( 130) les habitants d’un quartier urbain ( Grenoble La Capuche: 2200 foyers) et un quartier pavillonnaire ( Echirolles La commanderie : 800 foyers).

Il faut savoir que les déchets alimentaires représentent 30% du poids de nos ordures ménagère. Dans l’agglomération grenobloise cela équivaut à 18 000 tonnes/an soit 60 kilos par habitant..

Cette matière inexploitée est pourtant une manne! Elle pourrait en effet recouvrir les besoins énergétiques de 700 logements..

Il s’agit donc de la récupérer et de la valoriser.

Chaque foyer concerné par la collecte des déchets alimentaires sera donc doté d’un bioseau,  de sacs compostables et d’un nouveau bac de couleur marron.Les bioseaux ajourés sont conçus pour être étanches et ne laisseront passer aucune mauvaise odeurs.. Ils seront stockés dans les bacs marrons qui seront collectés une fois par semaine par la Métropole.

Déchets alimentaires qui seront acheminés vers un centre de compostage, à Muriannette pour être transformés en compost pour cultures maraichères.

A terme, l’ambition de La Métropole, en lien avec les 49 communes est bien de généraliser dès que possible cette opération sur tout son territoire.

1Cette expérimentation a été présentée par Georges Ouadjaoudi vice Président de la Métro délégué à la collecte et la valorisation des déchets, accompagné d’Eric Piolle, maire de Grenoble et Daniel Bessiron adjoint au maire d’Echirolles en charge du développement durable, à l’environnement et à la transition énergétique.

Des réunions publiques vont être programmées afin d’informer et de former les habitants concernés.





Catégorie La Métro, déchetsCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

mars 2021
L Ma Me J V S D
« fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+