Tag Archive | "Isles du Drac"

La remise en eau du Drac, un projet essentiel au territoire qui se concrétise enfin


Le projet est en test depuis 2014 mais c’est aujourd’hui qu’il est officiellement lancé : Le Drac est enfin remis en eau.

Responsables et élus se sont réunis Lundi 10 Juillet au barrage EDF de Notre Dame de Commiers pour assister à la remise en eau symbolique. Parmi eux se retrouvaient Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère et présidente de la commission locale de l’eau et Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole. En effet, une nouvelle vanne a été construite permettant à 4 mètres cube d’eau supplémentaires d’être turbinés (soit utilisé pour entraîner une turbine générant de l’électricité) par seconde. Le total du débit est désormais quasiment 4 fois plus important qu’avant.

Ces travaux étaient essentiels, le Drac s’avérait être asséché sur 4km de long plus de 300 jours par an depuis la construction du barrage en 1960. Ainsi ça n’est pas seulement une production accrue pour EDF qui est en jeu, mais également un fort impact sur la biodiversité locale, comme l’expliquait Laurent Perotin, directeur de la production hydro-électrique des Alpes pour EDF.

Après qu’ils aient assisté à l’ouverture de la vanne, les élus ont été guidés jusqu’au site de la Rivoire par Jessica Bruggeman, conservatrice de la réserve naturelle régionale des Isles du Drac et Guy Genet, président du SIGREDA. Ceux ci ont alors pu présenter un vaste projet de réaménagement de la réserve, grande de plus de 800 hectares sur 15 Km de long, aux portes de la métropole. En effet, depuis le tragique accident de 1995, le site est interdit d’accès. L’augmentation du débit au niveau du barrage de Notre Dame de Commiers permet aujourd’hui de pouvoir réaménager certains espaces en sécurité. L’objectif est d’en faire des lieux d’éducation ou des observatoires de la biodiversité. La création de sentiers de promenade est également prévu, mais la baignade demeurera interdite pour préserver la sécurité de tous. Dans un même objectif, de nombreux outils de sécurisation du public vont accompagner ces aménagements.

Enfin, tout le monde s’est réuni sur le site de captage de Rochefort pour la cérémonie publique. Christophe Ferrari y a rappelé que Grenoble était avec Mulhouse la seule ville française qui bénéficiait dune eau naturelle non traitée, et la seule métropole avec Nice à posséder une réserve naturelle régionale sur son territoire. Marie-Noëlle Battistel, elle, a salué ce magnifique projet qui ne présentait aucun impact négatif.

Paul Savary

Catégorie A la une, La Métro, La Métro, eau, hydraulique, questions d'actualitéCommentaires fermés

Les Isles du Drac interdites au public


A l’arrivée des beaux jours, il convient de rappeler que pour des raisons de sécurité, l’accès à la Réserve Naturelle Régionale des Isles du Drac reste strictement interdit au public. Cette situation va évoluer dés l’automne 2010 grâce à la mise en place d’un nouveau plan de sécurisation du site. L’accès à certaines zones sera à nouveau autorisé, afin notamment de permettre aux visiteurs de découvrir et d’observer les milieux naturels exceptionnels de la Vallée du Drac aval. Parallèlement, un plan d’eau devrait être créé d’ici l’été 2011 à Saint-Georges-de-Commiers, à immédiate proximité de la Réserve, pour offrir au public la possibilité de s’adonner sans danger aux loisirs aquatiques.
En raison de la présence d’aménagements hydroélectriques en amont et des risques liés à leur fonctionnement, un arrêté préfectoral interdit l’accès au lit du Drac à l’aval du barrage de Notre-Dame de Commiers depuis 1997. Cette réglementation est toujours en vigueur cette année, mais va être modifiée dans le courant du 4ème trimestre.

A l’automne 2010, le débit du Drac va passer de 1,5 m3/s à 5,5 m3/s grâce à la construction d’une nouvelle centrale hydroélectrique par EDF. La remise en eau d’un bras de la rivière asséché depuis 40 ans contribuera notamment à préserver la biodiversité de la basse vallée du Drac.  A cette occasion, les gestionnaires de la Réserve Naturelle vont mettre en place une nouvelle réglementation qui restaurera partiellement l’accès au lit du Drac aval.
Une nouvelle réglementation en gestation
Le site  comportera alors trois types d’espaces strictement délimitées et repérables grâce à une signalétique dédiée. Leurs conditions d’accès seront liées au niveau de risque existant : ainsi, les zones vertes seront autorisées, sous réserve de respecter le règlement de la Réserve veillant à protéger les milieux naturels, les zones orange limiteront l’accès aux seuls chemins balisés et les zones rouges resteront strictement interdites à la fréquentation.

Lors des lâchers d’eau et des périodes de crue, les zones orange pourront ponctuellement devenir rouges. A proximité du principal point d’entrée de la Réserve, face au site de la Rivoire, des espaces seront dédiés à l’observation de la faune et de la flore  et consacrés à la pédagogie des risques liés à la rivière.
Un dispositif d’alerte par SMS sera par ailleurs déployé à destination de certaines catégories d’usagers réguliers de la Réserve, tels les pêcheurs, pour pouvoir les informer en amont des risques de montée des eaux du Drac.

Loisirs aquatiques: attendre l’été prochain

En raison des dangers qu’elle présente, la baignade restera interdite dans l’ensemble de la Réserve. C’est pourquoi la Communauté de Communes du Sud Grenoblois étudie actuellement la faisabilité de création d’un futur plan d’eau à Saint-Georges-de-Commiers en bordure du périmètre de la Réserve qui sera consacré aux loisirs aquatiques..
Ce bassin artificiel, dont la surface pourrait s’étendre jusqu’à 5000 m2, serait facilement accessible en voiture et en transports en commun et situé  à quelques centaine de mètres seulement du site de la Rivoire l’entrée principale de la Réserve Naturelle, au niveau de la gravière de la Rivoire. Ce plan d’eau pourrait être ouvert au public à partir de l’été 2011.

Ces futures évolutions sont significatives, moins d’un an après le classement du site, de l’engagement des collectivités et des équipes gestionnaires de la Réserve Naturelle Régionale des Isles du Drac et de leurs partenaires à aménager cet espace en vue de répondre aux mieux aux objectifs qu’ils se sont fixés pour préserver les milieux naturels, en les conciliant avec les attentes du public et l’exploitation
industrielle de la rivière (hydroélectricité et captage d’eau potable).

Catégorie hydraulique, loisirs/détente, natureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+