Tag Archive | "Jean Jacques Queyranne"

Réforme territoriale : initiative du Département et des intercommunalité de l’Isère


La signature d’un protocole d’accord entre le Département et les intercommunalités de 4 territoires de l’Isère préfigure la manière dont se met en œuvre la Réforme territoriale.

La Réforme engagée par le gouvernement passe par deux projets de lois: le premier définitivement adopté par l’assemblée nationale le 17 décembre dernier fixe désormais le nouveau découpage de la France en 13 régions contre 22 jusqu’alors; le second dit « loi NOTRe » (nouvelle organisation territoriale de la république) est en cours d’examen en première lecture au Sénat, et précisera la répartition des compétences entre les différents échelons institutionnels : Régions, Départements, communes et intercommunalités.

La Réforme vise en particulier à renforcer la compétitivité des territoires – objectif poursuivi au travers de la nouvelle carte des Régions – et à améliorer l’efficacité des services publics en rationnalisant leur gestion, notamment par la mutualisation de leurs moyens d’action.  Cela passe notamment par la montée en puissance de l’intercommunalité pour agir au plus près du territoire et répondre  aux besoins de la population.

Dans cette perspective, le Département et les intercommunalités de 4 territoires de l’Isère ont choisi, d’abord à titre expérimental, de faire converger leurs actions en partageant avec la Région un projet commun de territoire, socle des futurs contrats territoriaux, et en rapprochant leur moyens pour mettre en oeuvre tout ou partie de blocs cohérents de compétence dans le domaine de l’environnement, de la gestion durable de l’espace, de la culture, de la voirie, du tourisme, et de la restauration scolaire.

La signature du protocole Département – intercommunalités, annoncée le 18 novembre dernier par André Vallini, Secrétaire d’Etat à la Réforme territoriale, accompagne logiquement la signature à cette même date d’un premier protocole Département – Région, entre Alain Cottalorda Président du Conseil général de l’Isère et Jean Jacques Queyranne, Président du Conseil régional de Rhône Alpes.

Ces deux protocoles confortent l’organisation de l’Isère en 13 territoires définis en cohérence avec l’intercommunalité, et s’appuieront dans leurs réalisations concrètes sur les 13 Maisons de territoire mises en place par le Conseil général de l’Isère.

Catégorie territoiresCommentaires fermés

Le label Montagne 2040 récompense l’innovation en Chartreuse


Le 13 décembre, à l’occasion de la deuxième réunion du Conseil Montagne 2040, Jean-Jacques Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, présentait aux Arcs les 30 actions labellisées dans le cadre de ces travaux.

Parmi ces projets, trois d’entre eux émanent du massif de la Chartreuse et ont été aidés directement ou indirectement par le Parc naturel régional.

Le Conseil Montagne 2040 a été créé en juillet 2014 par la Région Rhône-Alpes pour imaginer et anticiper l’avenir de la montagne au terme des trente prochaines années. Cet espace de concertation et de dialogue entre les acteurs de la montagne valorise par l’intermédiaire de ce label les actions structurantes qui font vivre au quotidien les massifs.

Les actions de Chartreuse récompensées :

Destination Parcs, des séjours touristiques originaux .

Issu des Parcs naturels régionaux de Chartreuse, des Bauges, du Vercors et des Baronnies provençales, Destination Parcs est un projet qui vise à créer de nouveaux séjours touristiques proposés par les opérateurs de voyage. Ils sont axés sur une dimension expérientielle, rendant le client acteur de son séjour et des spécificités du territoire visité, et sur la valorisation d’un tourisme durable, respectueux de l’environnement, et économiquement vertueux.

Plus d’informations : destination-parcs.fr

Ludovic Biais, artiste et forgeron.

Installé à Saint Pierre d’Entremont et issu d’une formation de serrurier métallier, Ludovic Biais est labellisé dans la catégorie « Promouvoir des conditions d’emploi durable ». Situation assez exceptionnelle pour un artisan, il s’est en effet installé en 2003 en tant que salarié au sein de la SCOP Oxalis, lui permettant d’accéder à des ressources favorisant ses conditions de travail et sa créativité.

Plus d’informations : oxalis-scop.fr/

Benoit Laval, fondateur et dirigeant de Raidlight.

Passionné de trail, Benoit Laval a créé en 2011 en partenariat avec le Parc naturel régional de Chartreuse en 2011, la Communauté de commune et la commune de Saint Pierre de Chartreuse la première station dédiée à cette discipline, proposant une base opérationnelle et des parcours dédiés. Aboutissement d’une activité tournée entièrement vers le sport et la montagne, ce projet séduit aujourd’hui de nombreux territoires en France et à l’étranger.

Plus d’infos : raidlight.com/fr/

Catégorie parcsCommentaires fermés

JJ Queyrane: » très bonne initiative… »


Le président de la région Rhône-Alpes, Jean Jacques Queyranne a passé son dimanche en Isère…

Blandin 3

Jean-Claude COLLOMB et sont fils Morgan, Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région RA et Alexandre MERLE, Président de la Section Veau d’INTERBEV Rhône-Alpes.

Après avoir visité l’exploitation agricole de Morgan COLLOMB à Blandin dans le cadre de la 5ème édition des « Balades élevages et paysages ». Elevage de 60 hectares compte 185 bovins de race charolaise.

Blandin 1

A l’invitation des professionnels rhônalpins du secteur, cette visite a été l’occasion de mieux connaître la filière « veaux de boucherie » et les actions menées en faveur de son essor (amélioration de la qualité des cuirs, modernisation des bâtiments d’élevage dans le cadre d’un projet d’engraissement, spécificité régionale des veaux élevés sur paille)…

blandin 2

Il était temps de se rendre à la 794ème foire de Beaucroissant…

Il a fait deux arrêts remarqués. Au stand des AOP de l’Isère, ou il a été accueilli par Alain Galliot, directeur de Carrefour Voiron, groupe Provencia et Pierre Gallin Martel, président de Coopenoix.

Il a passé un long moment, très convivial, dégustant la noix de Grenoble et un excellent vin de noix, du Bleu du Vercors Sassenage mais aussi des fromages de Chartreuse, de Savoie labellisés Marque Savoie…

Le président de Queyranne a apprécié la tenue de ce stand mis en place par le groupe Provencia:  » c’est une excellente initiative que celle de regrouper dans un même espace les AOP de l’Isère. L’Isère est un département qui fourni des produits de qualité. C’est aussi un département qui offre une grande diversité de produits. On parle de l’Isère mais c’est aussi le cas de notre région.. On le voit ici avec les produits de Savoie. « 

Et Jean Jacques Queyranne de poursuive:  » il faut continuer dans cette démarche de qualité car les consommateurs sont de plus en plus demandeurs et connaisseurs..  Il faut garder en mémoire que dès leur plus jeune âge, à l’école, les enfants sont à présent sensibilisés au bien manger.. »

Il s’est montré convaincu que la grande distribution et les agriculteurs peuvent  » travailler ensemble. Ce stand en est la preuve vivante.. La grande distribution et les producteurs doivent s’entendre, en bonne intelligence, pour le bonheur des consommateurs ».

Il était temps de rejoindre l’espace charolais.

Il a découvert une filière dynamique, avec de nombreux jeunes éleveurs… Claude Rey, président de Charolais Sud-Est en a profité pour lancer un message fort:  » il faut aider notre filière, favoriser l’installation des jeunes et faire le maximum afin que les éleveurs en place poursuivent leur activité dans les meilleurs conditions possibles. Il faut savoir qu’un éleveur qui passe à autre chose, n’embrassera plus jamais le métier d’éleveur… » Le message semble avoir été entendu..

Voici quelques clichés de la visite du président de région à Beaucroissant..

On découvre en particulier qu’Alain Galliot lui a offert, outre un sac de produits régionaux, le livre qui retrace les 50 ans du groupe Provencia..

Cliquer sur les photos pour les agrandir..


Catégorie A la une, Marque Savoie, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Signature de l’agrément des Conservatoires d’espaces naturels de Rhône-Alpes


Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes et Eric JALON, Préfet de Savoie
représentant le Préfet de région, ont co-signé  sur le site du marais du Pontet (Val Gelon –
Savoie), l’agrément des 4 Conservatoires d’espaces naturels (CEN) de Rhône-Alpes : le CEN
Rhône-Alpes, le CEN Isère – AVENIR, le CEN Savoie et le CEN Haute-Savoie – ASTERS.

Depuis près de 30 ans, les 4 Conservatoires de la région oeuvrent pour la préservation, la mise en
valeur et le partage du patrimoine naturel dans un partenariat étroit avec l’Etat et la Région. La
Région soutient les CEN à hauteur de 880 000 euros par an.

Cet agrément, délivré conjointement par la Région et l’Etat pour une durée de 10 ans, permet
une reconnaissance officielle de leurs principales missions et compétences développées aux fils
des ans : entretien et restauration du patrimoine naturel, inventaire des espaces naturels,
maîtrise foncière, animation territoriale et sensibilisation à l’environnement, accompagnement
des politiques territoriales, etc…

Il permet aussi de poser un cadre pour l’avenir en renforçant la légitimité des conservatoires, en
organisant leur action selon un plan d’actions quinquennal approuvé par un conseil scientifique
et en développant les synergies entre les 4 conservatoires. Dans leurs nouvelles missions, une
place plus importante est faite à la formation et à l’innovation.

Les CEN fondent leur action dans un dialogue permanent entre les différents acteurs :
collectivités, exploitants et représentants agricoles, entreprises, associations…

Ils comptent plus de 120 salariés qui oeuvrent concrètement au quotidien à la préservation de
plus de 38 000 hectares d’espaces naturels exceptionnels, autant de milieux rares et fragiles
(marais, tourbières, alpages, pelouses sèches) qui façonnent nos paysages, et abritent une faune
et une flore d’une grande diversité et dont certaines espèces sont menacées (gypaète barbu,
apron du Rhône, cistude d’Europe, orchidées sauvages).

Localisé entre 860 et 890 m d’altitude, le marais du Pontet se compose de tourbières, de roselières, de mégaphorbiaies, de boisements humides et de prairies fraîches. Il abrite faune et une flore d’une grande richesse (papillons, poissons, libellules, oiseaux, amphibiens, reptiles, orchis des marais, liparis de Loesel…). Autrefois drainé, ce marais en cours de réhabilitation est emblématique de la mobilisation de l’ensemble des acteurs et des collectivités pour la préservation du patrimoine naturel

Catégorie environnementCommentaires fermés

La région soutient la filière bois


Jean Jacques Queyranne président de la région Rhône-Alpes s’est déplacé sur le Vercors afin de signer le  second Contrat de Rivière Vercors Eau Pure, voir notre article:  22 M€ pour le 2ème contrat de rivière Vercors eau pure.

Il s’est également rendu à Vassieux en Vercors afin d’inaugurer la chaufferie bois de la commune.

chauffereie

Cet équipement de chauffage collectif alimenté par du bois déchiqueté dessert 40 bâtiments à Vassieux-en-vercors. Il permet d’économiser 220 000 litres de fioul par an et d’éviter l’émission de 715 tonnes de CO2 d’origine fossile.
La Région Rhône-Alpes à financé à hauteur de 400 000 € ce projet qui a nécessité 1,8 M€ d’investissements.

La forêt rhônalpine couvre 1,6 million d’hectares, soit 37% du territoire, ce qui fait de Rhône-Alpes la deuxième région forestière française.Elle est composée à 25% de forêts publiques (Etat et communes forestières) et à 75% de forêts privées, avec plus de 450 000 propriétaires. La filière bois compte plus de 10 000 entreprises, qui emploient 42 000 salariés, plaçant ainsi la région en première place au niveau national.

Depuis 2005, Rhône-Alpes a soutenu la réalisation de 5000 chaufferies bois (collectives et individuelles)

- elle soutient à présent la mise en place d’une centaine de chaufferies collectives par an, soit 10 000 foyers… 25 000 rhônalpins…

- Un  budget de 5,2 millions d’euros a été consacré à cette politique en 2012.

En décembre 2012, la Région a adopté une nouvelle mesure en faveur de l’agriculture et du développement rural pour soutenir  la filière forêt – bois. Pour répondre à ces enjeux elle a décidé d’actualiser sa politique en faveur de cette filière et prévoit ainsi :

- d’accompagner la gestion durable des forêts, en impliquant pleinement les territoires dans la valorisation de leur patrimoine forestier ;

- d’aider les entreprises en amont de la filière (exploitations, scieries…) à se moderniser, pour mieux valoriser les ressources forestières locales et répondre aux besoins des entreprises en aval (transformation du bois, fabricants de meubles, maisons à ossature bois…) réduisant ainsi les importations ;

- d’accompagner un développement équilibré de la filière bois énergie et de valoriser le rôle de la forêt et de la construction bois en matière de stockage de carbone ;

- de favoriser la structuration d’une interprofession dynamique, en mesure d’accompagner efficacement les entreprises et de répondre aux besoins de la filière bois ;

- de valoriser les actions en faveur de l’innovation, de la recherche-développement et de la formation, pour créer des emplois et de nouvelles richesses.

Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2020
L Ma Me J V S D
« mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+