Tag Archive | "Jean-Marie Davoine"

Dialogue avec un troupeau


La Fédération des alpages de l’Isère a pris l’excellente initiative d’organiser des journées techniques réservées aux randonneurs et aux différents utilisateurs des alpages.

Il est fréquent que ceux ci se retrouvent  » nez à nez  » avec une vache, une brebis et ont un comportement qui peut être mal perçu par l’animal  » précise Jean Marie Davoine,  ancien berger et formateur en contention animale.

A travers une série de travaux pratiques, de jeux, Jean Marie Davoine apprend à entrer en contact avec les animaux.. les mener et même échanger les énergies.

 » On découvre que l’homme et l’animal peuvent cohabiter et le fait de mieux connaître l’animal permet de mieux l’aborder. »

 » On démontre aussi que la période ou l’on menait les vaches à coups de bâtons et révolue. »

Une démonstration a été faite sur l’alpage du Crêt du Poulet sur le massif de Belledonne.. Petits et grands ont beaucoup appris en s’amusant et en étant très proches des vaches.. même allongés dessus!

Cliquer sur les photos pour les agrandir


Catégorie alpagesCommentaires fermés

« Dialogue avec un troupeau »


Participez à un atelier en alpage « Dialogue avec un troupeau » : une expérience renouvelée du lien homme-animal!

Après une petite marche d’approche, vous arrivez sur l’alpage à la rencontre du troupeau : Jean-Marie Davoine, ancien berger et formateur en contention animale vous amène, petit à petit, à entrer en contact avec les animaux. Au travers d’exercices simples, inspirés des techniques de bergers et d’éleveurs, tout un chacun peut apprendre à approcher, puis nouer des relations étonnantes avec les animaux.

Les rendez vous :

Le 10 août, sur l’alpage du Crêt du Boeuf (au départ de La Ferrière) – RDV à 10h sur l’alpage – Atelier suivi d’un pic-nic tiré du sac – 10EUR adultes / 7EUR enfants
Le 13 août, sur l’alpage du Crêt du Poulet (au départ de Saint Pierre d’Allevard) – RDV à 10h sur l’alpage – Atelier suivi d’un repas partagé au refuge – 25EUR adultes / 22EUR enfants (repas compris)

Renseignement et réservations :
Fédération des alpages de l’Isère – 04 76 71 10 20 / federation@alpages38.org

Cet atelier est organisé par la Fédération des Alpages de l’Isère dans le cadre de la Saison des Alpages en Belledonne : retrouvez la programmation complète sur lessentiersdesbergersenbelledonne.fr Rubrique « actualités »

Catégorie alpagesCommentaires fermés

« Domestiquer autrement, homme-animal en élevage extensif… »


Dans la relation entre l’être humain et l’animal domestique, l’exigence du bien-être (animal et humain)
est une revendication sociétale importante.

L’intensification de l’élevage – dictée par les impératifs économiques, l’efficacité technique… –
et son extensification – poussée par la réoccupation des espaces ruraux désertés, la recherche d’une
alimentation et d’une vie plus saines… – constituent deux vecteurs en sens contraire de l’évolution
actuelle de l’élevage.

Elles ont pourtant la même conséquence : le déclin de la relation homme-animal.

Militer pour l’amélioration du bien-être animal et humain, c’est choisir cette voie intermédiaire
entre l’intensification inhumaine qui abêtit les animaux (et les hommes et l’extensification
sans hommes où les animaux redeviennent sauvages ; c’est réinventer l’élevage :
élever des animaux au sens de les « porter plus haut ».
C’est le choix d’un type de domestication qui implique entre autres de repenser les relations de
travail entre l’homme et l’animal, en particulier en termes d’organisation.

Dans ce grand espace d’investigation, il faut aller chercher les savoirs des éleveurs et des bergers, parfois
enfouis dans les couches de la longue histoire de la domestication (11 000 ans), mais aussi sous celles de
la modernité et de la rationalisation des tâches dans les exploitations agricoles.
L’ouvrage, à la fois espace de questionnement sur la relation homme-animal et guide technique,
s’appuie sur un important travail bibliographique détaillant la perception que l’animal (ovin et bovin)
possède de son environnement, et les mécanismes relationnel interindividuels au sein du troupeau.

À la lumière de ces données bio-éthologiques, les causes de la peur perdent de leur opacité,
les conséquences d’un stress sur les paramètres de production deviennent plus palpables.
La connaissance de la structuration sociale du troupeau est essentielle pour construire une relation
homme-animal « intelligente », au sein de laquelle la place des chiens(de conduite, de protection)
est discutée.

Au regard de la description des différents types de systèmes d’élevage agropastoraux alpins,
l’analyse de la relation homme-animal permet d’identifier des points faibles en matière,
par exemple, de manipulation, de contention, de transport des animaux:
le livre se ferme sur une douzaine de « fiches techniques » (situation, risques et solutions).
Initiateur et coauteur de cet ouvrage, Jean-Marie Davoine se forge une solide expérience de gardien de
troupeau dans des conditions et milieux très divers(plaines et montagnes, transhumances,
milieux alpins et méditerranéens).
Son sens aigu de l’observation et sa capacité de remise en question permanente lui permettent de
développer des réflexions et pratiques innovantes en matière de méthodes de domestication des animaux d’élevage
… une expérience et des connaissances qu’il n’a de cesse de partager avec les éleveurs et les bergers.
domestiquerContact :
Fédération des Alpages de l’Isère
La Grange
38190 LES ADRETS
Tel : 04 76 71 10 20
Fax : 04 76 71 10 29

federation@alpages38.org

Catégorie bibliothèqueCommentaires fermés

L’art de contenir et de conduire un troupeau


Dans le cadre du 48e comice Grésivaudan-Belledonne qui se déroulait aujourd’hui à Theys (voir notre article), la MSA en partenarait avec la fédération des alpages de l’Isère, organisait une démonstration de contention et de conduite d’un troupeau de brebis. L’objectif étant de garantir au mieux la santé et la sécurité des exploitants agricoles.

Jean-Marie Davoine, animateur de la commission technique de la FAI,  maître en la matière, a expliqué les différents moyens pour un berger de travailler efficacement sans prendre de risques inutiles,  en évitant notamment les risques de zoonoses. Les zoonoses sont des maladies infectieuses ou parasitaires des animaux transmissibles à l’homme dans le cadre professionnel ou domestique. Il a présenté une machine achetée par le Groupement pastoral de Sainte-Marie-du-Mont qui sert à désinfecter les brebis. C’est une sorte de cabine de douche transportable qui permet  de mener à bien rapidement cette opération sans avoir à y mettre les mains.

chien-berger.jpg

Parallèlement à ce petit cours de contention, avait lieu une démonstration de conduite du troupeau. C’est M.Renaud, avec son border collie, qui avec une maitrise parfaite, et devant un public nombreux, a donné un aperçu des capacités et de l’utilité d’un chien de berger. L’animal obéit dans l’instant à l’ordre du maître: à droite, à gauche, stop. Impressionnant. Il faut préciser que le chien de M.Renaud, qui garde habituellement des vaches, travaillait pour la première fois avec des brebis.

Le chien, assistant précieux du berger et du vacher, est recommandé par la MSA. S’occuper des vaches ou des brebis, c’est du sport. Et comme dans toute pratique sportive, il faut compter avec  un certain nombre de traumatismes et de blessures : chutes, tendinites, entorses, foulures, coups de pieds, de corne (coups en vache) et malaises. La MSA chiffre à plus de 6 000 par an les accidents  liés aux bovins pour les exploitants agricoles et leurs familles et à plus de 600 pour les salariés agricoles.

chien-berger2.jpg

Catégorie Y grenobloisCommentaire (1)


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2018
L Ma Me J V S D
« nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+