Tag Archive | "Jean-Michel Revol"

Jean Michel Revol:  » puisse nos éleveurs, nos agriculteurs vivre de leur métier »


Jean Michel Revol maire de st Marcellin a fait une intervention de haut vol lors de l’inauguration de la fête du St Marcellin. Il a lancé plusieurs appels, pistes pour remettre à flots notre agriculture..

P1230198

Il s’est tout d’abord dit très heureux que le St Marcellin soit mis à l’honneur  » notre fromage, le St Marcellin mérite bien une fête »..

Il a remarqué que  » bien souvent le fromage a été considéré comme un produit de deuxième ordre avant de devenir un met d’excellence, ceci au début du XXème siècle. un met d’excellence qui représente le meilleur de l’agriculture et de la gastronomie française ».

Un fromage  » qui a obtenu l’IGP fin novembre 2013, une reconnaissance européenne qui récompense un savoir faire et une tradition. Nous sommes fiers que notre petit fromage rejoigne les quelques 200 produits français qui ont cette reconnaissance. « 

L’ obtention de l’IGP  » a été une bonne nouvelle pour la ville de St Marcellin dont la notoriété est fortement liée à celle du fromage. »

Jean Michel Revol a tenu à souligner que  la municipalité, le conseil général puis départemental, la nouvelle intercommunalité accompagne la fête qui  » ne pourrait avoir lieu sans le Comité du St Marcellin, les bénévoles, partenaires, confréries, les services de la ville, le Fisac.. »

Le maire de St Marcellin a surtout insisté sur  » le travail fourni par nos agriculteurs » et  » la nécessité d’avoir une grande agriculture, celle qui à la fois nourrit la planète mais aussi qui apporte des contributions pour le climat, qui donne toujours à notre pays une image d’excellence, avec des paysages entretenus et qui participe à l’aménagement du territoire.. »

Il a eu une pensée toute particulière pour les éleveurs laitiers ;  » le lait c’est la vie, on pourrait penser que les producteurs de lait vivent de leur métier.. Ce n’est pas le cas, puisse nos éleveurs, nos agriculteurs vivre de leur métier! » .

A quelques jours des élections présidentielles, Jean Michel Revol souhaite que  » les candidats aient le courage d’inscrire à leur programme un projet efficace, ambitieux pour le sauvetage de nos paysans, de nos terroirs..mais aussi de notre artisanat.. »

Jean Michel Revol s’est montré opposé à la sortie de l’Euro, de l’Union européenne, une union européenne qui  » doit être réorientée, relancée.. »

Il a lancé un dernier appel envers les consommateurs  » qu’il faut éduquer afin qu’ils se nourrissent en toute connaissance de cause et mobilisons les citoyens dans le sens d’une consommation durable et responsable. On doit tous agir, payer 1,20 euro un litre de lait pour sauver un paysan, protéger un patrimoine et préserver un environnement, ce n’est pas cher » a conclu le maire de St Marcellin..en scandant un  » vive le St Marcellin ».

Catégorie agriculture, foires et fêtes, la vie des communesCommentaires fermés

Le petit palet blanc à l’honneur


La ville de St Marcellin a vécu  deux jours de fête pour honorer son produit phare: le petit palet blanc, le St Marcellin tout simplement. Comme l’ont précisé Jean Michel Revol  maire de St Marcellin et André roux, président de la Communauté de communes du Pays de St Marcellin;,  » quand on dit que l’on est de St Marcellin on nous rétorque inlassablement: la ville du fromage!.. »

Un fromage qui est devenu un produit fleuron depuis l’obtention de l’IGP fin 2013  » mais une production en danger car les producteurs de lait ne vivent pas de leur métier  » ont précisé Jean Claude Darlet, Président de la chambre d’agriculture de l’Isère et  Bruno Neyroud, président du Comité du St Marcellin..

 » Le St Marcellin, est un produit phare . Il doit être mis en valeur et bien entendu c’est un scandale que les producteurs de lait travaillent à perte. » a  confirmé Michèle Bonneton, députée.

Place à la fête tout de même et quelle fête! Durant toute la journée de samedi, de multiples animations se sont succédées  à un rythme trèz soutenu, ceci en présence de plusieurs confréries du département.

A noter que Jean Pierre Barbier, Président du Conseil Départemental, a tenu à visiter la fête..  » le St Marcellin mérite qu’il soit honoré » a t-il dit en parcourant les stands des producteurs fermiers.

Voici le déroulé de la journée de samedi en images.


Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Les produits agricole de l’Isère à l’honneur…


A l’initiative de Michèle Bonneton, Députée de la 9ème circonscription de l’Isère, les produits agricoles de l’Isère ont été mis à l’honneur à l’Assemblée Nationale les 17 et 18 juin.

ST MARC 3

L’agriculture de ce département est riche de produits agricoles variés, de qualité, dont plusieurs bénéficient d’une appellation d’origine protégée qui est une reconnaissance de leur qualité supérieure. Ainsi le Bleu du Vercors-Sassenage, la Noix de Grenoble  et les vins de Savoie ( commune de Chapareillan)bénéficient d’une Appellation d’Origine Protégée. Le fromage Saint-Marcellin a obtenu fin 2013 son I.G.P., Indication Géographique Protégée, après plus de 10 ans de travail mené par le Comité Interprofessionnel du Saint-Marcellin.

Ce fromage a donc été particulièrement valorisé dans les restaurants de l’Assemblée Nationale où le chef-cuisinier a proposé des préparations culinaires à base de Saint- Marcellin : mousse de Saint-Marcellin aux herbes fraîches et rôti au miel, mignon de porc caramélisé au Saint-Marcellin.

Elles ont répondu présents afin de savourer le Saint-Marcellin au naturel et cuisiné ainsi que les belles productions issues de l’agriculture de la 9ème circonscription :
la Noix de Grenoble, le Bleu du Vercors-Sassenage, les ravioles au Saint-Marcellin, les pâtisseries, le jus de cerises ratafia, la Chartreuse Verte (qui fête ses 250 ans cette année) et les vins du département.

Si plusieurs personnes invitées n’ont pu faire le déplacement, grève à la SNCF, le président de l’assemblée permanente des chambres d’agriculture,  Guy Vasseur, le président de la Fédération nationale laitière, Thierry Roquefeuil, ont tenu à être présent à cette manifestation en l’honneur des produits isérois.

Bruno neyroud, président du Comité du St Marcellin, a présenté les différentes facettes de ce fromage  » tant apprécié « . Il a rappelé que celui ci avait, à une certaine époque des tailles différentes suivant qu’il était fabriqué en montagne, plus gros ou en plaine, plus petit. Bien entendu il a tenu a appuyer sur  » le rôle essentiel que joue ce fromage, sur le plan environnemental, social, économique.. » Propos appuyés par le maire de St Marcellin, Jean Michel Revol, qui avait tenu lui aussi à faire le déplacement.

ST MAR 1

Jean Michel Revol qui a eu la surprise d’être intronisé au sein de la confrérie du St Marcellin…

Les habitudes changent, évoluent, la consommation de fromage aussi.  » Au restaurant on est passé du fromage  et dessert, à fromages ou dessert. Cela demande une adaptation culinaire, à savoir celles de présenter le St Marcellin préparé de différentes façons..

Cela a été le cas pendant la dégustation offertes aux  élus locaux et nationaux, acteurs de la vie agricole et économique, journalistes et chroniqueurs gastronomiques,  mais aussi aux représentants de fromageries-crémeries, d’épiceries fines parisiennes…



Catégorie agro-alimentaire, bleu du Vercors Sassenage, lait/produits laitiersCommentaires fermés

Saint-Marcellin: dernière séance du tribunal d’instance


Le Président du Conseil général André Vallini, député de la 9ème circonscription de  l’Isère était ce matin au côté de son suppléant Jean-Michel Revol, maire de Saint-Marcellin, pour assister à la dernière séance du Tribunal d’Instance, victime de la réforme de la carte judiciaire.

André Vallini, dans un communiqué, souligne que ces suppressions pénalisent « la justice des plus modestes, celle qui marche le mieux, qui est rapide, simple et peu coûteuse et qui est la juridiction par execellence du consommateur ». Il ajoute: »Dans une région rurale, fermer un tribunal d’instance, c’est comme fermer une école ou un bureau de poste ».

Ci-joint l’analyse d’André Vallini, contestant le bien-fondé de la réforme de la carte judiciaire:

I) Le tribunal d’instance de Saint-Marcellin
Une accessibilité au plus grand nombre : le tribunal est compétent pour les cantons de Pont-en-Royans, Rives, Roybon, Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, Saint-Marcellin, Tullins et Vinay (100 000 habitants et 90 communes) ;

Des jugements rapides et de qualité : le tribunal traite chaque année 1 200 mises sous tutelle, 600 dossiers civils, 750 dossiers d’injonction de payer, 900 dossiers de saisies-rémunérations, plus de 100 dossiers administratifs, 1 800 dossiers pour les seuls notaires, une centaine de dossiers pour des infractions pénales de 4ème et 5ème classe ;

Des coûts de fonctionnement maîtrisés : son budget annuel de fonctionnement est estimé à 65 000 euros.

II) La réforme de la carte judiciaire

Les fermetures portent essentiellement sur la justice d’instance, celle de la France des cantons et des banlieues, la justice des plus modestes, celle qui marche le mieux, qui est rapide, simple et peu coûteuse et qui est la juridiction par excellence du consommateur : crédits à la consommation, ventes à distance, litiges avec des fournisseurs d’accès à Internet portant sur des sommes inférieures ou égales à 10.000 euros.

Ce sont les besoins de justice des Français qu’il aurait fallu examiner. Et de ce point de vue la nécessité d’une justice de proximité est de plus en plus importante. Les tribunaux d’instance traitent des problèmes de tutelles, de logement, de consommation, de surendettement, de voisinage et dans lesquels les justiciables peuvent aller sans avoir à être représentés par un avocat. Dans une région rurale, fermer un tribunal d’instance, c’est comme fermer une école ou un bureau de poste.

Une réforme utile de la carte judiciaire aurait été en effet celle de la distribution des contentieux entre les juridictions puis ensuite, et ensuite seulement, celle de l’implantation territoriale de ces juridictions.

Catégorie la vie des communesCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+