Tag Archive | "Jean Robin Brosse"

FDSEA de l’Isère: Pascal Denolly président…


C’est une page qui se tourne au niveau des présidents des organismes agricoles isérois. Après le retrait du président de la Chambre d’Agriculture Gérard Seigle Vatte, c’est au tour du président de la FDSEA de se retirer…

Jean Robin Brosse, producteur de lait à Gillonay, a occupé plusieurs postes tant au sein du CDJA que de la FDSEA.

 » Je pense que nous avons terminé notre action en menant au succès la liste FDSEA/JA aux dernières élections de la Chambre d’Agriculture. Mais il n’y a pas que la Chambre d’Agriculture, il faut aussi un syndicalisme fort. Voilà pourquoi je pense que l’on doit passer la main et rajeunir notre syndicat avec de nouveaux responsables » a indiqué en substance à France bleu Isère Jean robin Brosse, quelques heures avant le congrès de la FDSEA qui se tenait à Bourgoin Jallieu.

Jean Robin Brosse ici à Beaucroissant.

Jean Robin Brosse ici à Beaucroissant.

Pascal Denolly nouveau président de la FDSEA de l'Isère.

Pascal Denolly nouveau président de la FDSEA de l'Isère.

Pascal Denolly qui est vice président de la Chambre d’Agriculture de l’Isère accède à la présidence de la FDSEA.

Jean Michel Bouchard, producteur de lait à Thodure occupant le poste de secrétaire général.

Pour écouter  la totalité de l’intervention de Jean Robin Brosse sur France Bleu Isère dans le cadre de l’émission « l’invité de la rédaction » cliquer ici:

http://www.francebleu.fr/infosinvite-de-la-redaction-

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

JA de l’Isère: assurer le renouvellement des générations en agriculture.


L’assemblée générale des jeunes agriculteurs s’est déroulée à Panissage, commune rurale et agricole, située à quelques encablures de Virieu.

Le président Aurelien Clavel le souhaite: "demain je serais paysan". Jean Robin Brosse, à ses côtés,en tant que président de la FDSEA  adhère à cette volonté.

Le président Aurelien Clavel le souhaite: "demain je serais paysan". Jean Robin Brosse, à ses côtés, en tant que président de la FDSEA adhère à cette volonté.

Jeunes Agriculteurs est le seul syndicat professionnel composé exclusivement de jeunes âgés de moins de 35 ans.

La mission essentielle du syndicat étant de défendre les intérêts des jeunes agriculteurs, et ceux des jeunes en phase d’installation afin d’assurer le renouvellement des générations en agriculture.

Pour ce, les JA ont mis en place 5 fondamentaux:

- DÉFENDRE les Jeunes Agriculteurs et le métier

– PROPOSER des idées novatrices pour l’avenir,

– FORMER des futurs responsables,

- COMMUNIQUER sur le métier d’agriculteur,

– ANIMER le milieu rural à travers l’organisation d’évènements conviviaux et l’implication des adhérents dans les diverses instances locales.

L‘activité 2011 des JA de l’Isère a été très importante et variée. Huit sessions de stage 21h ont eu lieu  à la MFR de Vif, et au CFPPA. de La Côte-St-André. Il y a eu 72 stagiaires. Suite à l’analyse des questionnaires anonymes remis à chaque fin de stage, affirmer que 84% des stagiaires sont satisfaits ou très satisfait du stage proposé.

Depuis de nombreuses années, les différentes organisations professionnelles agricoles de la région Rhône-Alpes animent plusieurs actions de promotion de l’installation en agriculture. Celles-ci sont destinées à un public de jeunes en formation initiale ou à des adultes voulant changer d’orientation professionnelle.

Dans ce cadre, chaque année, Jeunes Agriculteurs Isère organisait un Forum installation à l’attention des porteurs de projet. En 2011, suite à la fusion de l’ADASEA et de la Chambre d‘Agriculture, la décision politique de mutualiser les moyens de communication sur l’installation a été prise. En conséquence, le forum installation a été remplacé par le Salon de la création reprise en activité agricole et rurale organisé conjointement par JA Isère et la Chambre d’agriculture.

17ème Journée installation

« S’installer en agriculture n’est pas une mince affaire. Le parcours à l’installation demande du temps et de l’énergie. Il s’agit de faire les bons choix concernant les productions à mettre en place et les investissements. De ces choix dépendront la viabilité et la viabilité du projet »a  rappelé Aurélien Clavel, Président de JA Isère, en introduction de cette journée.

La journée installation a eu lieu le 28 novembre dernier à Chatte, sur le thème : réussir sa démarche création/reprise : savoir mobiliser les bons réseaux d’appui et d’accompagnement. Plus de 150 élèves de l’enseignement agricole y ont participé en s’impliquant dans différents ateliers.

Le renouvellement des générations en agriculture est le dossier phare du syndicat Jeunes Agriculteurs. JA Isère est donc fortement impliqué dans la politique installation du département. Pour cela, plusieurs de ses responsables professionnels siègent aux différentes commissions concernant l’installation.

Le CDI (Comité Départemental d’Installation) et le CTIT (Comité Thématique Installation Transmission) étant présidés par les JA. L’une des missions du syndicat Jeunes Agriculteurs est de communiquer sur le métier d’agriculteur.

Il s’agit de valoriser le rôle des agriculteurs dans la société, la qualité de vie, et l’épanouissement personnel que cela implique.

Cette communication a lieu auprès du grand public dans des évènements régionaux et départementaux.

On peut citer pêle-mêle: l’agriculture des lumières à Lyon, Nature Capitale, toujours à Lyon, Agrivillage à Beaucroissant, la finale départementale de labour qui s’est déroulée cette année à Royas, la foire agricole de la St Martin à Voiron, avec sillon38 comme partenaire

La St Martin à Voiron, très beau succès de l'espace agricole

La St Martin à Voiron, très beau succès de l'espace agricole

A cela se rajoute le travail des différents groupes: viande bovine, noix, lait… qui ont organisé plusieurs rencontres, visites…

Comme on le voit, l’activité des jeunes agriculteurs de l’Isère en 2012 a été dense. Les JA n’en resteront pas là. Ils ont annoncé qu’en 2012 on parlerait encore plus des JA!


crédit Agricole


Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

La mondée en fête: quel succès!


Ce 5 novembre restera un grand jour pour l’association La Mondée! Elle organisait en effet sa soirée « la mondée en fête« , elle a connu un succès comme jamais. Près de 150 convives ont répondu présents à ce rendez vous festif à accent ibérique puisque le plat de résistance était une paëlla et l’animation principale le Flamenco.

La mondée en fête s’est déroulée à Izeaux, siège de l’association, dans la salle polyvalente gracieusement mise à disposition par la municipalité.

« La mondée est un moment d’échange ou l’on partage son savoir, ou la convivialité et la bonne humeur sont de la partie, c’est ce que nous vous convions à faire à travers les différentes animations que nous vous proposons  » dira le président René Marijon.

Et des animations il y en aura, pour toute la famille… séance de maquillage, divers jeux, dessins humoristiques réalisés par Biassu, caricaturiste en particulier sur sillon38.com, prestation appréciée du groupe local, composé en grande majorité de jeunes: Mondéelyre et comme point d’orgue le spectacle offert par l’association Yema Andaluza.

On ne passera pas sous silence les dizaines de kilos de noix qui ont été mondées, de façon traditionnelle, tout au long de la soirée par qui le voulait bien sans oublier le repas. Une paëlla de très haute tenue complétée en particulier  de St Marcellin et de Bleu du Vercors Sassenage, en provenance de la coopérative Vercors lait et offerts par sillon38.com. Repas poursuivi par une tarte aux pommes maison, cuite au feu de bois, et d’excellentes crêpes…

La mondée est un moment d’échanges mais également de solidarité. Cela s’est vu à travers un stand « artisans du monde », une expositions de dessins….

Cette soirée, nous vous proposons de la revivre ou la découvrir à travers ces quelques illustrations prises sur le vif.

mondée 1

mondée 4

mondée 17

Marie claire Tirard Gattel, ex présidente n'hésite pas à mettre la main à la mondée!

Marie Claire Tirard Gattel, ex présidente n'hésite pas à mettre la main à la mondée!

c'est le président Marijon qui nous en a fait la confidence: certaines personnes sont venues monder "incognito"!

C'est le président Marijon qui nous en a fait la confidence: "certaines personnes sont venues monder "incognito"!

mondée 3

mondée 16

mondée 2

mondée 5

mondée 6

mondée 10

mondée 7

mondée 19

Le clan des barbus... avec à son centre Jo Mousseau animateur d'Ecout Agri. Le monde agricole était également représenté par le président de la FDSEA, Jean robin Brosse.

Le clan des barbus...! Avec en son centre Jo Mousseau animateur d'Ecout Agri. Le monde agricole était également représenté par le président de la FDSEA, Jean robin Brosse.

Odile, grande coordinatrice de la soirée présente le déroulement des festivités en compagne du groupe Mondéelyre.

Odile, grande coordinatrice de la soirée présente le déroulement des festivités en compagnie du groupe Mondéelyre.

mondée 13

mondée 21

mondée 14

Biassu et ses fans!

Biassu et ses fans!

mondée 20

De futurs Biassu?

De futurs Biassu?

mondée 8

mondée 18

mondée 22

mondée 25

mondée 26

mondée 27


La Mondée (Izeaux)


95 avenue de la Gare
38140 Izeaux
Téléphone : 04 76 93 82 97
Contacter

Site internet

Voir la page

Rattaché à Mission rurale  32
Horaires, lieux de permanence
Ouverture au public : lundi, mardi, jeudi et vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 16h30


Catégorie Biassu, La Mondée, monde ruralCommentaires fermés

Foncier agricole: la FDSEA de l’Isère ne comprend pas…


LA FDSEA interpelle les élus sur la cohérence des investissements publics en matière de foncier agricole. En voici les raisons:

« Le Conseil Régional, le Conseil Général et le Pays Voironnais organisent ce lundi 17 octobre 2011 une visite à Voreppe sur leur politique foncière régionale.
Le choix du site de Voreppe par les élus de ces collectivités n’est sans doute pas anodin au moment où se jouent des enjeux décisifs pour l’agriculture de ce territoire dans le cadre du futur SCOT de Grenoble.
Depuis plusieurs mois les agriculteurs de la FDSEA et du syndicat agricole de Voreppe dénoncent les dangers liés aux déclassements permanents de terres agricoles (au profit de zones dites « économiques ») notamment dans la plaine de Voreppe, de Moirans et jusqu’à Rives.

Alors même que les collectivités, dont le Pays Voironnais, détiennent aujourd’hui des stocks de plusieurs centaines d’hectares destinés à la création de zones économiques, la FDSEA ne comprend plus l’attitude de certains élus qui cherchent à déclasser toujours plus de terrains agricoles. Où est la logique ? D’autant plus que certaines zones économiques ne voient jamais le jour et que leur efficacité en termes de création d’emplois est très contestée ! Et que dire du rôle économique de l’agriculture totalement occulté ? Certes, c’est l’argent du contribuable qui paye pour ces décisions.

A l’occasion de cette visite à Voreppe, la FDSEA interpelle à nouveau les élus régionaux et locaux sur les risques du double discours : On ne peut pas d’un côté affirmer que l’enjeu alimentaire (9 milliards d’habitants sur la planète à nourrir d’ici 2050) oblige à la préservation des terres agricoles les plus productives, et de l’autre organiser le déclassement de plusieurs centaines d’hectares de terrains agricoles qui viendront s’ajouter aux stocks déjà très importants et non exploités à ce jour.

La FDSEA insiste enfin pour que les enseignements de la sécheresse du printemps 2011 soient retenus par les décideurs lors de l’élaboration finale du SCOT : La plaine de Voreppe est porteuse des meilleurs terrains du département pour la production de maïs. Malgré la sécheresse du printemps, les maïs de la plaine donneront une très bonne production cette année. En Isère et dans tout Rhône Alpes, le maïs aura sauvé l’élevage pour compenser les pertes en foin dans l’alimentation du bétail. La plaine agricole de Voreppe doit être impérativement préservée en tant que telle.

La raison et le bon sens doivent l’emporter sur la démagogie. »

« Soyons sérieux le gouvernement ne pousse pas à la pollution »

Jean Robin Brosse, président de la FDSEA de l’Isère réagit au communiqué de la confédération paysanne mis en ligne sur sillon38:

Le gouvernement pousse à la pollution de l’eau!


Voici sa réaction:

 » les écolos assassinent le monde agricole..Présents en trop grand nombre sur les questions agricoles, ils poussent à des conditions anti économiques, antisociales en dépassant les bornes du bon sens. Ils vont critiquer l’agriculture française à Bruxelles alors que l’Europe reconnait le sérieux et les progrès réalisés en France.  Ce lobbying bourgeois anti developpement arrive à obtenir que la France doit revoir sa copie du programme directive nitrate.

L’Isère est très concernée mais pas polluée. Les nitrites sont dangereux mais pas les nitrates. Les quantites d’Azote produites par vache sont revues à la hausse. Plus elles consomment d’herbe plus elles en font. C’est dans ce contexte que nous avons demandé d’avoir le même traitement que les éleveurs des pays voisins.
Je suis sidéré de lire les commentaires faits sur cette application. »

Catégorie agriculture, environnement, vie syndicaleCommentaires fermés

Favoriser les circuits courts


Chacun le sait, la foire de Beaucroissant est un excellent vecteur de communication pour le monde agricole. Celui ci à travers ses structures, syndicales ou autres peut rencontrer discuter avec les élus, décideurs. Parfois les débats sont « musclés ».

Cette année, la coordination rurale et la FDSEA, le syndicat charolais Sud Est, le syndicat ovin de l’Isère ont arrêté le cortège inaugural afin de faire le point sur les différents thèmes conjoncturels qui « secouent » l’agriculture: crise des fruits et légumes, importations, sécheresse, prix, foncier….

A cela se rajoute la mise en avant des circuits courts. En effet, la foire a servi de lieu pour la signature d’une charte qui va favoriser l’approvisionnement local en restauration collective en Isère. Charte signée conjointement par les présidents Vallini, conseil général de l’Isère, Seigle Vatte, chambre d’agriculture, Burba, chambre des métiers et de l’artisanat et Neuber représentant l’association des maires de l’Isère.

Le but premier de cette action est de favoriser les produits locaux dans es repas servis dans les cantines des écoles, collèges et restaurants administratifs. Initiative appréciée…

Voici en illustration les différents temps fors de la visite inaugurale de la 792ème foire de Beaucroissant.

beauc manif

Arrêt au stand de la coordination rurale…

manif 2

…sur le ring de l’espace charolais…manif 3

… au niveau du stand de la FDSEA…

manif 4

… sous le tunnel de l’espace ovin…manif 6

…et pour finir signature d’une charte qui officialise la volonté de « mettre l’Isère des les assiettes de diverses cantines et restaurants administratifs.

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Transgénèse, mutagénèse….


Transgenèse, mutagénèse, OGM… pour la majorité d’entre nous, c’est le flou le plus complet. Jean Robin Brosse, président de la FDSEA de l’Isère nous éclaire..

 » C’est vrai qu’il serait utile que les gens ouvrent leur dictionnaire.
J’ai vérifié sur un Larousse. La peur des OGM vient de la transgénèse. La transgénèse ce n’est pas une mutagénèse particulière.
Si on veut du progrès en se passant des OGM, la mutagénèse qui a déjà permis d’obtenir des variétés nouvelles reconnues en certification AB fait partie de ces alternatives. »

Pour un complément d’information lire l’article mis en ligne sur sillon38.com:

Mieux comprendre la transgénèse, la mutagénèse

Catégorie OGMCommentaires fermés

Fête du Bleu: Papagalli super parrain!


Les organisateurs ne pouvaient pas mieux choisir que Papagalli comme parrain de la 11ème fête du Bleu. Un parrain ravi, voire ému de cet honneur. L’humouriste d’origine italienne mais qui a des racines en Mathéysine n’est-il pas le « pape » des défenseurs de la bonne bouffe dauphinoise. Il met en avant à chacun de ses spectacles, à chacune de ses interventions les produits de notre terroir, nos spécialités, de la noix de Grenoble à la pétafine… en passant par les vins des Balmes Dauphinoises et le célèbre Bleu du Vercors Sassenage.

 » C’est avec beaucoup de plaisir que je participe à cette fête. Elle a à mon sens un rôle primordial, celui de mettre en avant la montagne à travers ses métiers, ses agriculteurs, ses produits. »

Serge Papagalli, en fin de visite a qualifié de  » tip-top à tous les niveaux » cette fête.

Merci Serge et nous savons très bien que tu poursuivras à assurer la promotion, à ta façon, des produits de notre terroir dauphinois dont le Bleu du Vercors Sassenage… On n’est pas des quand même!

Papagalli est bien entendu intronisé au sein de la confrérie du Bleu du Vercors sassenage. C'est avec beaucoup de plaisir qu'il en retrouve ses membres.

Papagalli est bien entendu intronisé au sein de la confrérie du Bleu du Vercors Sassenage. C'est avec beaucoup de plaisir qu'il en retrouve ses membres.

Le parrain de la fêt n'a pas hésité à mettre les mains dans le...fromage!

Le parrain de la fête n'a pas hésité à mettre les mains dans le...fromage!

Jean Faure initie Papagalli à l'élevage...

Jean Faure initie Papagalli à l'élevage...

Papagalli, ici en compagnie de Jean Robin Brosse à droite et alain Gallo, directeur du Carrefour Voiron, Groupe Provencia, échangent sur l'avenir de l'agriculture, la qualité de nos produits locaux...

Papagalli, et Jean Robin Brosse président de la FDSEA de l'Isère, échangent sur l'avenir de l'agriculture.

Le Vercors c'est aussi la forêt. Papagalli s'informe de l'activité de la filière bois auprès de Daniel Bonnet, président du Groupement des sylviculteurs du Vercors 4 montagnes

Le Vercors c'est aussi la forêt. Papagalli s'informe de l'activité de la filière bois auprès de Daniel Bonnet, président du Groupement des sylviculteurs du Vercors 4 montagnes

alain gallo, directeur de Carrefour Voiron, groupe Provencia, explique à Papagalli que Provencia met en avant depuis plus de 40 ans les produits régionaux, locaux...On trouve par exemple du bleu du Vercors Sassenage au rayon fromagerie de Carrefour Voiron.

Alain Galliot, directeur de Carrefour Voiron, groupe Provencia, explique à Papagalli que Provencia met en avant depuis plus de 40 ans les produits régionaux, locaux...On trouve par exemple du bleu du Vercors Sassenage au rayon fromagerie de Carrefour Voiron.


Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Foire d’avril de Beaucroissant…


La foire de Beaucroissant d’avril a connu un succès sans précédent. Avancée d’une semaine à cause des fêtes de Pâques, elle a profité d’un temps estival et nul doute que les records d’ affluence ont été battus ou du moins approchés.

Cette foire restera également un moment historique du fait que ce n’était pas Pierre Fouque qui en assurait sa bonne marche mais Georges Civet. Ce dernier ayant succédé à la tête de la commune à Pierre Fouque il y a quelques semaines.

Ce dernier a été longuement acclamé par les élus et personnalités lors des discours officiels.

Le cortège inaugural a donc arpenté les allées de la foire avec à sa tête son nouveau maire, mais enfant du pays Georges Civet. Il avait à ses côtés le secrétaire général de la préfecture Frédéric Périssat et André Vallini président du conseil général de l’Isère.

bien entendu tout au long du parcours les discussions sont allées bon train avec en particulier une halte au stand de la FDSEA de l’Isère. Avec un certain humour, son président Jean Robin Brosse a expliqué comment on pouvait faire des économies.  » supprimez les postes des salariés qui sont payés uniquement à critiquer notre métier, ne dépensez plus des millions d’euros à faire des chicanes, des ronds-points qui nous empêchent de bien circuler… » Jean Robin Brosse a rappelé les atouts de notre agriculture départementale, du succès de la vente directe, des circuits courts, de la performance de nos industries agroalimentaires… « 

Pour en revenir à Beaucroissant il a soutenu l’idée de créer une aire couverte, en dur qui accueillerait sous son toit l ‘espace charolais et l’ensemble des structures départementales placées sous la coupe de l’association Agrivillage.

A noter que la construction de ce bâtiment en dur est d’actualité depuis bon nombre d’années et que les discussions entre les différents partenaires n’ont jamais fait avancer ce projet.

Max Josserand, négociant en bestiaux a reconnu que les éleveurs sont mieux lotis depuis quelques mois: « les demandes à l’exportation sont fortes et cela nous aide bien…. » Un arrêt au milieu des animaux ou il a été question de l’avenir de nos abattoirs locaux. S’ils ferment leurs portes qu’allons nous devenir s’exclame Guy Durand, éleveur sur le Vercors, président de l’Association des producteurs agricoles du plateau du Vercors. »

Gérard Seigle Vatte, président de la chambre d’agriculture de l’Isère a rajouté au cours des discours officiels le besoin de mener une politique offensive en direction de l’installation des jeunes agriculteurs.  » Celle ci ne peut être que liée au maintien du foncier agricole. »

En réponse Christian Nucci, vice président du conseil général en charge de l’agriculture a tenu a rappeler que les instances départementales soutenaient sans équivoque l’activité agricole qui joue un rôle important au niveau économique et environnemental.

Comment ne pas être fiers de savoir que l’Isère est citée en exemple au niveau des circuits courts. Il a mis en garde ceux qui définissent la politique agricole commune: » si vous laissez tomber l’agriculture de montagne c’est toute l’activité liée à cette montagne qui va disparaître, tourisme y compris. » Il est bien entendu revenu sur l’avenir de l’abattoir du Fontanil et son fonctionnement. « Au niveau du conseil général, on fait le maximum pour soutenir sa pérennité mais il n’est nullement question que ce dernier en assume son organisation….Il a été rejoint par Frédéric Périssat quant dynamisme que représente l’activité des circuits courts dans notre département. Ce dernier ajoutant une nouvelle piste: celle du bois.  » Notre département a un atout inestimable avec sa forêt. Sachons nous en servir. »

Une nouveauté pour cette foire d'avril, le Crédit agricole Sud Rhône-alpes a mis à disposition du public un distributeur automatique de billets. Initiative très appréciée.

Une nouveauté pour cette foire d'avril, le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes a mis à disposition du public un distributeur automatique de billets. Initiative très appréciée.

La foire de Beaucroissant est un rendez vous incontournable pour les entreprises locales. Parmi celles ci on a remarqué le stand commun regroupant AMB Rousset, Acelya, Cacquevel et EquipAgri.

La foire de Beaucroissant est un rendez vous incontournable pour les entreprises locales. Parmi celles ci on a remarqué le stand commun regroupant AMB Rousset, Acelya, Cacquevel et EquipAgri.

Le cortège officiel avec comme guide, Georges Civet nouveau maire de la commune. Frédéric Périssard, Christian Nucci, André Vallini et Robert Veyret lui emboitent le pas...

Le cortège officiel avec comme guide, Georges Civet nouveau maire de la commune. Frédéric Périssard, Christian Nucci, André Vallini et Robert Veyret lui emboitent le pas...

Arrêt obligatoire au stand de la FDSEA. son président Jean Robin Brosse explique aux élus comment faire des économies....

Arrêt obligatoire au stand de la FDSEA. Son président Jean Robin Brosse explique aux élus comment faire des économies....

Frédéric Périssard est accosté par christophe Gabert, président de la fédération des acteurs ruraux. Le dossier loup, d'actualité a été abordé.

Frédéric Périssard est accosté par christophe Gabert, président de la fédération des acteurs ruraux. Le dossier loup, d'actualité, a été abordé.

Le secréraire général de la préfecture, bordelais d'origine tout heureux de discuter avec les éleveurs de Blonde d'Aquitaine.

Le secrétaire général de la préfecture, bordelais d'origine tout heureux de discuter avec les éleveurs de Blonde d'Aquitaine.

Le concours régional blonde d'Aquitaine qui a réuni près de 80 bêtes en provenance de PACA, auvergne et Rhône-Alpes a tenu toutes ses promesses.

Le concours régional blonde d'Aquitaine qui a réuni près de 80 bêtes en provenance de PACA, Auvergne et Rhône-Alpes a tenu toutes ses promesses.

Premier discours officiel pour le nouveau maire de Beaucroissant, Georges Civet. Celui ci a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur....

Premier discours officiel pour le nouveau maire de Beaucroissant, Georges Civet. Celui ci a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur....

... Pierre Fouque, maire de la commune pendant 28 ans. " C'est lui qui a relancé la foire d'avril".

... Pierre Fouque, maire de la commune pendant 28 ans. " C'est lui qui a relancé la foire d'avril".

Près d'un millier d'animaux étaient présents sur le foirail avec comme d'habitude une majorité de bovins et d'équins.

Près d'un millier d'animaux étaient présents sur le foirail avec comme d'habitude une majorité de bovins et d'équins.

Petit clin d'oeil sur cette foire d'avril: voilà la vue qu'avaient les officiels et invités présrnt dans la salle polyvalente!!!!

Petit clin d'oeil sur cette foire d'avril: voilà la vue sur l'extérieur qu'avaient les officiels et invités présents dans la salle polyvalente!!!!

Catégorie A la une, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Affaire Contador:l’Espagne importe de la viande contaminée au clenbutérol


La thèse d’Alberto Contador, qui a justifié son contrôle positif au clenbutérol par une contamination alimentaire, est « plus que possible« , selon Ramon Riestra, représentant de l’ASAJA, la plus importante association des agriculteurs espagnols.

« Je veux dénoncer le fait que l’Espagne importe de la viande contaminée au clenbutérol, et que Contador n’est qu’un bouc émissaire, a déclaré Riestra à AS. L’Union européenne a signé un accord avec le Mercosur, le marché commun sud-américain, pour importer 20 millions de tonnes de viande sur trois ans. L’Espagne, qui est en manque de viande, reçoit au minimum 2 millions de tonnes. Et en Amérique du Sud, l’engraissement des bovins au clenbutérol est autorisé.« 

Selon Riestra, la thèse de Contador est « plus que possible. L’un des ports d’entrée de la viande est Saint-Jean-de-Luz, une ville très proche d’Irun. » Là où la viande mangée par Contador avait été achetée en juillet.

Rappelons que Contador a été contrôlé au cours du dernier Tour de France, à Pau, le 21 juillet.  Selon le triple-vainqueur de la grande boucle, il a ingéré la veille du jour de repos une viande achetée en Espagne. Il l’a « mangée avec certains de ses coéquipiers car la viande du restaurant de l’hôtel n’était pas bonne. Elle a été cuisinée dans l’autobus de l’équipe car notre cuisinier ne pouvait pas accéder aux cuisines de l’hôtel ».

Le tour a des accords avec le monde agricole. Nous sommes certains que les syndicats, associations, fédérations spécialisées en viande bovine seraient heureuses de livrer, lors de prochains tours, de l’excellente viande, garantie tant au niveau de sa qualité que de son suivi sanitaire….

Suggestion: l’année prochaine,le Tour fera un long séjour en Isère, pourquoi ne pas organiser une opération spéciale viande bovine à cette occasion et d’en faire profiter Contador…

Merci à Jean Robin Brosse, président de la FDSEA Isère et grand passionné de cyclisme de nous avoir alerté sur cette information. Il rappelle que  » ce n’est pas la viande espagnole qui est contaminée, mais celle importée d’où nécessité d’en connaitre l’origine. Consommez français ce sera encore mieux!.

Catégorie consommation, sportCommentaires fermés

Les éleveurs bovins se mobilisent…


Comme annoncé, les  éleveurs bovins du département de l’Isère, dont de nombreux jeunes, se sont rendus dans plusieurs grandes surfaces du département afin de faire connaître leur mécontentement par rapport aux prix pratiqués.

Les centres commerciaux de Bourgoin, L’Isle d’Abeau, Sassenage et St Egrève ont été visités.

A St Egrève une délégation d’éleveurs avec à sa tête Paul Dominique Rebreyend, président de la section bovine de la FDSEA, Jean Robin Brosse, président du même syndicat s’est rendue au rayon boucherie de Carrefour. Ils ont très vite été rejoints par Frédéric Maire directeur du magasin.

Yann Dherbey, JA: « nous manifestons pour faire savoir que les prix de vente de nos génisses, départ exploitation sont trop bas. Ils n’ont pas été augmentés depuis des années, à l’inverse des charges. Il n’est pas évident de tirer un revenu sur cette production.

car 8

Pour arriver à survivre, on est obligé d’augmenter le cheptel mais cela signifie plus de travail et obligatoirement à un moment ça coince. »

Quant à encourager les jeunes à s’installer en production bovine: » oui il faut installer des jeunes. Notre métier, même s’il est difficile est passionnant et tous les éleveurs sont des passionnés. De plus il faudra toujours nourrir les hommes. Il suffit juste que l’on soit payé de façon correcte. »

Paul Dominique Rebreyend a découvert le rayon boucherie de la grande surface et les prix pratiqués.  » Ils ne sont pas scandaleux à la vue de la qualité servie. Le seul hic est qu’au prix ou elle est vendue à l’étal il ne serait pas scandaleux non plus que le producteur soit payé 50 à 60 cts d’euros en plus. L’idéal étant que notre viande qui part de chez nous aux alentours de 3 euros partent à 4! »

Et de rajouter » en 1986, les génisses partaient à 26,70 francs, aujourd’hui, si on était en francs elle partiraient à 21 francs. Le problème est qu’on nous les paye moins cher et qu’à l’étal les prix ont augmenté de 70%. Cherchez l’erreur! »

car 4

Frédéric Maire a tenu à préciser que la totalité de la viande bovine vendue dans son magasin est de production française.  » Seule la viande chevaline est importée d’Argentine et l’agneau de Nouvelle Zélande. « 

Au niveau du boeuf le magasin vend en grande majorité du charolais et de la Limousine.

 » Carrefour St Egrève a une clientèle de terriens qui aime la bonne viande. Nous sommes obligés de lui fournir de la qualité car elle la recherche.. Voilà pourquoi nous avons encore un rayon à la coupe et de vrais bouchers. »

A la question: quelle marge appliquez vous? Le directeur semble gêné: » honnêtement je ne le sais pas. » Devant l’insistance des agriculteurs, il se fait plus précis: « entre 22 et 28% ».

Il se dit conscient de ce que vivent les éleveurs « ne comprend pas pourquoi les éleveurs, les centrales d’achats et la grande distribution n’arrivent pas à s’entendre sur une politique de prix. »

On a quitté le magasin en nous disant: « il ne manque pas grand chose pour qu’ils s’entendent…. »

Pendant ce temps une délégation d’une vingtaine d’éleveurs, participait au même type d’opération à Leclerc Bourgoin Jallieu et au Carrefour de L’Isle D’Abeau.

car5

car 3

car 9

car 10

car 7


Catégorie A la une, filière viande, vie syndicaleCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+