Tag Archive | "La Métro"

La Métro: un vrai coup de pouce à vos projets


Sans titre

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

Agriculture iséroise: le plan d’actions pour 2016


Robert Duranton, vice président du conseil Départemental en charge de l’agriculture a défini les actions qui seront à mener pour l’année 2016. Celles ci ont été dévoilées lors de la dernière séance publique du département de l’Isère de l’année 2015.

Robert Duranton a rappelé que  » face à la crise qui frappe durement les agriculteurs et en particulier les éleveurs, le Département, qui s’est montré solidaire et surtout réactif a apporté une aide d’urgence de 1 million d’euros. Celle ci a été en partie débloquée en 2015, le solde le sera en 2016. »

Et d’argumenter: » s’agissant d’une crise structurelle, le Département s’inscrit dans une démarche volontariste afin d’accompagner ce secteur dans la durée et aussi de structurer les filières agricoles. « .

Pour Robert Duranton l’agriculture est face à un défi:  » reconquérir de la valeur ajoutée. »

durA ce titre, »  le département va favoriser  l’organisation de circuits courts de proximité, maitrisés par les agriculteurs afin qu’ils puissent bénéficier de la valeur ajoutée et vivre décemment de leurs productions. »

Voici donc les orientations de la politique agricole 2016..

- structurer le pôle viandes locales, base du futur pôle agroalimentaire départemental, avec la réalisation de travaux complémentaires basés sur l’attractivité de l’abattoir du Fontanil et développer des prestations de transformation.

A noter que sur le dossier de modernisation de l’abattoir du Fontanil, La Métro sera également partie prenante.

- Développer des circuits de commercialisation de proximité, en particulier en  mieux structurant l’approvisionnement des restaurants des collèges.

- Soutenir la compétitivité des exploitations agricoles et des industriels agroalimentaires.

- Soutenir l’installation et l’accompagnent technique des jeunes agriculteurs pour maitriser les charges, la qualité des produits et valoriser leurs productions.

- Préserver les terres agricoles.

- Promouvoir les pratiques écologiquement responsables en mobilisant davantage de crédits environnementaux.

- Garantir la sécurité sanitaire et alimentaire à l’échelle des Alpes du nord, avec le laboratoire vétérinaire départemental.

Jean Pierre Barbier, Président du conseil Départemental appuyant fortement ces orientations:  » la profession agricole est en pleine crise, les filières lait et viande en particulier. Nous devons soutenir nos agriculteurs afin qu’ils vivent de leur métier. Pour cela il faut que les zones de production et les zones de consommation travaillent ensemble.

Oui nous avons la volonté de développer le pôle agroalimentaire départemental. Cela se fera en parfaite synergie avec la Métro.

Au niveau de l’abattoir du Fontanil, nous devons le revisiter de fond en comble. Il est hors de question de faire du replâtrage, du rustinage comme cela c’est fait pendant les dix dernières années et qui n’apporte rien à la profession agricole. « 

Jean Pierre Barbier l’a martelé: le pôle agroalimentaire départementale est , en lien avec la Métro, une des priorités des actions que nous allons mener en 2016. Nous n’avons pas de temps à perdre… »

Catégorie A la une, Département de l'Isère, La Métro, agricultureCommentaires fermés

Une foire locale, conviviale


On nous l’avait dit…on y croyait sans trop y croire tout en y croyant.. La foire internationale de Grenoble 2015 allait marquer un tournant dans son attractivité…

Oui la foire de Grenoble a totalement changé de visage, accueille plus d’exposants, propose aux visiteurs de suivre un fil rouge…fait la part belles aux corps de métiers habituels avec comme guide le cirque.

Oui on a critiqué la foire de Grenoble car elle délaissait les produits locaux, oui on applaudi la foire de Grenoble, ses responsables, qui ont mis en place une attraction avec comme fil rouge les confréries de l’Isère.

Le Bleu du Vercors Sassenage, la noix de Grenoble, le Murçon et charcuterie de Mathéysine, le St Marcellin, la truffe et le safran de l’Isère, les vins des Balmes dauphinoises, les fromages du Vercors ont été mis à l’honneur lors de cette journée inaugurale et inutile de dire que les confréries, en tenue d’apparat ont fait le buzz… et ont offert à des milliers de visiteurs une dégustation des produits de l’Isère. Eh oui en Isère on a des produits AOC, AOP, IGP et surtout des bons produits, tout simplement..

Nous avons aussi apprécier l’espace sports avec la présence les clubs des bruleurs de loups, du FCG et du GF38.

La Métro profite de la foire pour communiquer sur le chauffage bois, ses avantages et surtout ses dangers..En un mot  » changez de poêle, pour changer d’air: la Métro vous aide grâce à la prime air bois..


Gilbert PRECZ

Catégorie A la une, foireCommentaires fermés

Stade des Alpes: trouver une solution…


C’est une particularité grenobloise: le stade des Alpes accueille les rencontres du FCG ( rugby) et du GF38 (foot-ball).

Ce partage se passait plutôt bien.. oui on dit « se passait » puisque des problèmes d’utilisation du stade ont vu le jour pour les semaines, voire les mois à venir.

En effet le GF38 se voit contraint de jouer à l’extérieur, au minimum, ses 5 prochains matches à domicile, le stade des Alpes étant occupé prioritairement par le FCG.

Le président du GF38, Stéphane Rosnoblet déplore cette situation:

 » les joueurs et l’encadrement réalisent un début de saison remarquable récompensé par une première place au classement de son championnat. L’objectif de monter en national peut être atteint. « 

Le président déplore que plusieurs rencontres de son équipe soient délocalisées hors du département:  » cet état de fait compromet clairement le projet sportif du club partagé avec la municipalité et la Métro. Le GF38 doit pouvoir compter sur un accord équitable et durable pour jouer à domicile de façon à envisager sereinement l’avenir.. »

Stéphane Rosnoblet ne remet pas en cause  » la primeur acquise sur le terrain par le FCG, qui joue en top 14, mais une solution doit être trouvée afin de respecter les besoins du GF38. »

Invitation

Le Président Rosnoblet propose une rencontre  » constructive » entre toutes les parties concernées, à savoir les représentants des deux clubs, la ville de Grenoble, la Métro, et Sogestal qui est la gestionnaire du stade afin de sortir de l’impasse et  » de mettre en place une organisation raisonnée et pérenne de façon à ce que chaque club puisse mener à bien le projet qui est le sien ».

Le GF38  à travers ses dirigeants, entraineurs, joueurs, a créé une dynamique, tant sur le terrain qu’auprès des partenaires. Nul doute que s’il devait s’expatrier hors département pour jouer ses matches à domicile, le préjudice serait énorme.. Rappelons nous le Racing Club de Lens la saison passée…

La raison l’emportera nous en sommes persuadés..surtout si toutes les parties concernées n’occultent pas les supporters qui seront les premiers lésés si aucune solution est trouvée..


Gilbert PRECZ



Catégorie sportCommentaires fermés

Intercommunalité : le président de la Métro à Domène


Christophe Ferrari, président de la Métropole,s’est rendu  à Domène afin de  découvrir les projets en cours sur la commune.

Fabrice Hugelé, vice-président de la Métro délégué à l’économie, à l’industrie et à l’attractivité du territoire, Christophe Ferrari, président de la Métropole, Michel Savin, sénateur et maire de Domène, et ses adjoints, ont visité les sites d’aménagements majeurs de la commune. © Marc Mingat

Michel Savin, sénateur et maire de Domène, entouré de plusieurs élus, a notamment sensibilisé le président de Grenoble-Alpes Métropole aux difficultés d’aménagement rencontrées sur différents sites d’activités économiques contraints par les risques inondation (Pré-Charron) ou technologiques (société Performat Toleries).

La visite s’est poursuivie dans le quartier des Chenevières, au pied de la commune, qui, après avoir été durement touché en 2005 par la crue du Domeynon, fait l’objet  d’un projet de rénovation des immeubles conduit par l’OPAC 38.

La commune va également rénover la place du quartier et porte un projet de nouveaux logements.

Enfin, dernier chantier, mais non le moindre, celui de l’ancien site des papèteries des Alpes, près de la gare de Domène. Là, après démolition et dépollution en cours, près de 5 ha accueilleront 170 logements ainsi qu’un village d’entreprises. Un projet stratégique pour la commune.

la Métro LO

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

Christophe Ferrari en visite à Quaix-en-Chartreuse


Sans titreLe président de la Métro, Christophe Ferrari, s’est dernièrement rendu à Quaix-en-Chartreuse, reçu par le maire Pierre Faure et son équipe communale.

Après une réunion en mairie, préposée à la présentation des enjeux, des spécificités et de la dynamique de ce petit village de 900 habitants, cette rencontre s’est poursuivie par la visite des différents équipements de Quaix-en-Chartreuse : station d’épuration biologique, chaufferie, école, bibliothèque.

Le petit chemin rural, dit « du Mas », qui dessert au coeur du bourg une demie-douzaine d’habitations, et qui a connu un affaissement notable, a également été présenté au président de la Métro. En effet, la Métropole est désormais compétente en matière d’aménagement et d’entretien de la voirie métropolitaine, puisqu’elle a récupéré cette prérogative (entre autres) au 1er janvier 2015.

« Il était important que le président de la Métro soit présent aujourd’hui pour qu’il se rende compte du dynamisme de notre commune », a précisé Pierre Faure. « Nous lui avons montré les problèmes que rencontre le petit chemin du Mas pour qu’il prenne conscience de l’urgence, mais nous lui avons aussi fait visiter nos équipements qui sont en bon état ainsi que la construction de 7 logements locatifs sociaux. Nous souhaitions donc montrer qu’une petite commune comme la nôtre peut aussi participer à la solidarité car on ne peut pas tout attendre des grandes villes ».

« En faisant ces visites, mon objectif est de faire le point sur les projets des communes de notre territoire, sur leurs interactions avec la Métropole », a expliqué de son côté Christophe Ferrari. « Je suis toujours impressionné par les projets des différentes communes que j’ai visitées », a encore souligné le président. « Chaque fois, il y a beaucoup d’énergie, dans les services municipaux comme dans les équipements. Je m’aperçois que ce qui se renforce, c’est bien ce tandem Communes-Métropole, sur le territoire métropolitain. »

GRENO ALP ME




Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

La métropole doit répondre à trois défis majeurs


Christophe Ferrari, président de la Métropole a indiqué, au cours de la cérémonie des voeux de la métropole que celle ci doit répondre à trois défis majeurs.

Premier défi: la lutte contre les précarités.

 » Notre agglomération est marquée par des fractures, que nous devons combattre, et des déséquilibres, qu’il nous faut résorber.

Dotée de nouvelles compétences, la métropole nous donne de nouveaux outils :

- pour lutter contre le mal logement en déployant une stratégie foncière permettant la construction de logements abordables sur toute l’agglomération ;

- pour faire reculer la précarité énergétique, en développant des aides à la réhabilitation thermique, et en mettant en place un grand service public de l’énergie ;

-  pour lutter contre la ségrégation spatiale, en développant le réseau de transports en commun ; dans nos politiques de l’eau par la mise en place de tarifs solidaires et progressifs ;

- pour lutter contre la fracture numérique, en déployant un plan d’accès très-haut débit.

Solidarité et cohésion sociale supposent une volonté permanente d’offrir à tous les habitants des quarante-neuf communes, notamment les plus modestes, un égal accès aux services publics. La poursuite de cet objectif guidera notre action tout au long du mandat.

Sans titre

Crédit:M.MINGAT© DGDCOM© LA MÉTRO©

Deuxième défi: la cohésion territoriale.

Nous serons extrêmement attentifs à ce qu’aucun territoire de la métropole ne soit oublié : le développement de la métropole suppose que toutes les parties qui la composent profitent également de son essor.
Nous ne raisonnons pas en termes de centre et de périphérie, de première deuxième, troisième couronne.
Notre agglomération est polycentrique, les investissements de la métropole se déploieront sur tout son territoire.

Pour ne prendre que l’exemple du développement économique, nous veillerons à favoriser le développement de l’activité économique sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Nous développerons une stratégie d’accueil et d’accompagnement des entreprises qui ne se contente pas de soutenir le développement des secteurs traditionnellement porteurs de croissance, localisés dans notre coeur urbain : il nous faut aussi favoriser la reconversion des secteurs industriels en difficulté, résorber les friches industrielles et y développer de nouvelles activités, aider à la structuration des filières nouvelles et potentiellement créatrices d’emploi.

Troisième défi:  transition énergétique.

L’année 2015 est une année cruciale : la conférence de Paris en décembre doit voir la communauté internationale concrétiser ses engagements dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ces enjeux mondiaux dépendent en partie de notre action locale. L’urgence d’agir n’est plus à démontrer, et les pics de pollution que nous connaissons régulièrement sont là pour nous le rappeler.
L’engagement de la Métropole de s’inscrire pleinement dans la perspective de la transition énergétique conditionnera l’approche de l’ensemble de nos politiques publiques : transports, logement, politique foncière. La rédaction d’un schéma de transition énergétique, dont nous avons donné le coup d’envoi à la fin de l’année dernière, mobilisera de nombreux acteurs du territoire au cours de l’année 2015.

Ce défi, comme tant d’autres, nous ne le relèverons pas seuls. Mais nous jouerons pleinement notre rôle de catalyseur, d’agrégateur des énergies et des initiatives. »

Et de conclure  » Nous aurons comme guide l’intérêt général, et comme objectif l’amélioration des conditions de vie de nos habitants. »

BON LO LA METRO

Catégorie A la une, La Métro, La MétroCommentaires fermés

Financer des projets du quotidien grâce au fonds de participation intercommunal


Si vous souhaitez déposer une demande d’aide financière au fonds de participation
intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole, les dates limites de dépôt des dossiers
sont : le jeudi 12 février 2015 pour la 1ère session, le jeudi 26 mars 2015 pour la 2e.

Le fonds de participation intercommunal de Grenoble-Alpes Métropole permet à tout
groupe d’habitants et aux associations du territoire métropolitain de bénéficier
d’une aide financière pour réaliser leur projet.

300 à 3 000 € peuvent être alloués à chaque projet contribuant à développer les
solidarités entre les habitants, la démocratie, la défense de l’environnement et la
citoyenneté.

Le montage d’une exposition, les cours de soutien scolaire, l’organisation d’une fête
inter-quartier, l’achat d’un vélo partagé, un atelier de bricolage et tous projets de ce
type peuvent être financés.

De nombreux exemples illustrent l’aide que peut apporter ce fonds afin de
concrétiser des projets du quotidien : ainsi, les jeunes de l’association « Les
Déraillés » ont proposé aux habitants de l’agglomération des ateliers de réparation
et de fabrication de vélos à partir de matériaux de récupération. Les parents de la
crèche « Les Lithops » des communes de Venon, Gières et Murianette ont créé un
jardin potager bio dans leurs espaces.

Pour tout renseignement :

Dossier de candidature, mode d’emploi et règlement à télécharger sur
wwww.lametro.fr, rubrique participation.

Renseignements : fpi@lametro.fr
Tél : 04 76 59 58 89

GRENO ALP ME

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

Réduction des déchets : lancement du défi « moins jeter » avec les familles de l’agglomération grenobloise


Grenoble-Alpes Métropole lance un défi en direction des familles :
réduire d’au moins 7% leurs déchets ménagers. Quarante-deux familles
de onze communes s’engagent à le relever, de février à juin.

Après la participation à la semaine européenne de réduction des déchets, un
site internet « moinsjeter.fr », le livret de recettes à base de pain, une
nouvelle étape commence dans la lutte antigaspi.

Les quarante-deux familles inscrites sont invitées au stade des Alpes pour
un temps convivial destiné à les familiariser aux outils mis à leur disposition
et au déroulement du défi : le livret du participant, l’interface du site où ils
pourront enregistrer leurs données, les ateliers, les visites proposées par
Grenoble-Alpes Métropole, le rôle d’animateur du capitaine d’équipe et de
celui des messagers du tri, etc.

Sept équipes seront constituées. Chaque foyer repartira avec l’outil
indispensable : le peson, une sorte balance servant à peser les déchets.
Pendant quatre mois, les familles vont systématiquement peser tous leurs
déchets et enregistrer leurs résultats.

Sans titreEn février, les familles ne changeront pas leurs habitudes quotidiennes.

Ce mois servira de référence pour mesurer la réduction des ordures ménagères.

De mars à fin mai, elles pratiqueront les éco-gestes qu’elles auront choisis pour atteindre leur objectif, les plus efficaces pouvant être partagés avec les autres membres de leur équipe.

Pour mesurer leurs progrès, les foyers enregistreront chaque semaine leurs données sur le site « moinsjeter.fr » Ils y trouveront diverses bonnes idées pour les aider dans leur mission, suivront leur progression ainsi que celle des autres équipes sur un espace dédié. Une page Facebook leur permettra de
recevoir les encouragements des habitants de l’agglomération et d’échanger, avec le public et les autres équipes, trucs et astuces antigaspi.

(www.facebook.fr/moins.jeter).

Les résultats seront révélés au mois de juin. L’équipe gagnante passera une journée à l’éco-centre « Terre vivante » à Mens et un prix « coup de coeur » récompensera les foyers qui auront développé les idées les plus originales et efficaces au cours du défi..

Catégorie La Métro, La Métro, déchetsCommentaires fermés

Une station CitéLib by Ha:mo bientôt disponible sur Inovallée à Meylan


Ce vendredi 9 janvier s’est tenue une réunion de concertation sur
l’implantation d’une nouvelle station CitéLib by Ha:mo sur la commune de
Meylan. À Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, qui
animait cette rencontre, se sont joints Luc Puissat, vice-président de la
Métro délégué à la voirie et à l’accessibilité du territoire, Christophe
Mathevet et Annie Soufi, respectivement président et directrice d’Inovallée,
Francis Pillot, directeur EDF Collectivités Rhône-Alpes Auvergne, Martin
Lesage, directeur général de CitéLib ainsi que les services des partenaires
dont la Ville de Meylan.

Au cours de cette rencontre, différents sites potentiels d’implantation de
cette nouvelle station ont été soumis aux représentants d’entreprises
d’Inovallée, venus nombreux pour l’occasion. Les entreprises CLAPPAZ SARL,
COTRANET, ORANGE LABS, OROS, REALISS, ROLLS-ROYCE, SAMES
TECHNOLOGIES et TEAM CO DEVELOPMENT, qui assistaient à la réunion, ont
fait part de leur intérêt pour le projet. Le fonctionnement du service ainsi
que les véhicules disponibles, à savoir les TOYOTA i-ROAD et COMS, ont été
présentés. A l’issue de la rencontre, un consensus s’est dégagé autour d’une
étude approfondie de deux sites d’implantation comme de l’organisation
d’animations de promotion du service.

Cette réunion a également été l’occasion de présenter la genèse du projet
aux entreprises, notamment celles engagées dans des démarches de Plan de
Déplacement d’Entreprise. Les questions de mobilité au sein d’Inovallée, mais
également d’Inovallée vers d’autres secteurs de l’agglomération, ont fait
l’objet de nombreuses discussions. L’objectif étant de proposer aux
personnes travaillant sur ce secteur une alternative à la voiture en termes
de transports en commun, de modes doux (MétroVélo) ou encore
d’autopartage (CitéLib et CitéLib by Ha:mo).

Pour conclure cette rencontre, Christophe Mathevet, président d’Inovallée, a
témoigné du soutien des entreprises à cette initiative :  » Soyez assurés que
notre mettrons toute notre énergie pour que ce projet soit un succès  » a t-il
garanti. Christophe Ferrari, président de La Métro, a quant à lui exprimé sa
satisfaction et donné rendez-vous aux entreprises rapidement pour
 » poursuivre le travail entamé sur ce projet et bien d’autres encore « .
___
CitéLib by Ha:mo est, rappelons-le, un service innovant unique en Europe qui
a pour but de proposer sur l’agglomération des véhicules électriques en
autopartage et en connexion avec le réseau des transports en commun. Il
s’agit d’une expérimentation de trois ans qui réunit les compétences et
services de partenaires que sont Grenoble-Alpes Métropole, EDF et sa filiale
Sodetrel, Toyota et CitéLib et les villes accueillant les stations sur leur
territoire, à commencer par la ville de Grenoble. Le service CitéLib by Ha:mo
est disponible sur le territoire de la métropole grenobloise depuis le 1er
octobre dernier.

Sans titre 2

De gauche à droite:

Christophe Mathevet, président d’Inovallée - Francis Pillot, directeur EDF Collectivités Rhône-Alpes Auvergne - Annie Soufi, directrice d’Inovallée - Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

avril 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+