Tag Archive | "La Poste"

Rural: une convention de partenariat entre La Poste et la MSA


Sans titre Gérard Pelhâte, Président de la Caisse centrale de la Mutualité Sociale Agricole et  Philippe Wahl, Président Directeur Général du Groupe La Poste ont signé le 26 février 2015 au Salon de l’Agriculture en présence de Madame Marie-Caroline Bonnet-Galzi, Commissaire générale à l’égalité des territoires, une convention de partenariat.

Avec cette convention, la MSA et La Poste souhaitent réunir leurs atouts et forces pour assurer une offre de services de proximité et de qualité dans le prolongement de leurs missions de Service Public, et ainsi, améliorer les conditions de vie des population rurales et des ressortissants de la MSA et plus particulièrement des personnes âgées ou isolées.

La convention cadre signée entre la MSA et La Poste sera déclinée sous forme d’expérimentations locales permettant d’innover pour répondre à des besoins liés notamment à l’éloignement des centres villes, à l’isolement et au vieillissement des populations.

Dès la signature de cette convention, les expérimentations pourront démarrer sur les thèmes suivants :

  • le portage de médicaments
  • le maintien et le développement du lien social
  • la complétude des dossiers
  • la synergie de réseaux de proximité

La MSA et La Poste, par leur histoire et leur organisation proche du terrain, sont des partenaires de longue date:
- La MSA assure la  protection sociale globale des agriculteurs et des salariés agricoles, ainsi que de leurs familles, qu’elle gère au plus près des réalités du terrain et des attentes de ses adhérents, grâce notamment à ses 24 000 délégués locaux bénévoles.
Elle est un acteur reconnu en matière d’offre de services sur les territoires. Coordonner proximité, qualité de services, innovation sociale et offre de services sur les territoires constitue un défi permanent pour ses équipes.
Le Groupe MSA, c’est un réseau de 35 caisses de MSA et de 30 MSA Services sur les territoires et la CCMSA, tête de réseau et interlocuteur des Pouvoirs Publics

- La Poste propose à ses clients de nouveaux services de proximité afin de leur simplifier la vie et de contribuer au lien social. Cette nouvelle gamme de services, disponible sur tout le territoire, 6 jours sur 7, contribue aux valeurs et aux missions fondamentales de La Poste, qui met le service, l’humain et la confiance au cœur de sa relation avec ses clients.
Ainsi, par sa visite quotidienne, le facteur devient un acteur de prévention pour veiller sur les personnes âgées, isolées ou fragilisées, en leur distribuant des médicaments, en collectant ou en leur remettant des documents.

« La MSA a compris très tôt que servir des prestations sociales n’était pas suffisant pour répondre aux besoins de ses adhérents. Ce constat l’a amenée à être à l’initiative de nombreux services pour les personnes âgées et fragilisées, mais aussi pour les jeunes familles qui ont, sur les territoires ruraux, des besoins particuliers. Ces services très concrets permettent le maintien à domicile, l’hébergement sécurisé en résidence – autonomie, aide à domicile, portage de repas, transport accompagné, garde d’enfants … Et le partenariat avec La Poste va nous permettre d’expérimenter de nouvelles pistes au bénéfice de nos populations rurales » a déclaré Gérard Pelhâte, Président de la Caisse centrale de la MSA

« Comme la MSA, La Poste est convaincue que l’isolement géographique, notamment des personnes fragilisées, n’est pas une fatalité et que leur accès à des services de proximité doit être garanti chaque jour partout et pour tous. C’est l’objectif des nouveaux services de proximité rendus par les facteurs, à l’image du portage de médicaments, dont pourront bénéficier les adhérents de la MSA », a souligné Philippe Wahl, Président Directeur Général du Groupe La Poste.

Rendez-vous dans un an pour mesurer les premiers résultats de ce partenariat.

Catégorie monde rural, msaCommentaires fermés

Salon de l’agriculture à Paris: la « villarde » en timbre!


C’est une initiative originale qui mérite qu’on s’y arrête.. La poste a souhaité s’associer au patrimoine régional, local, à travers les animaux, qu’ils soient domestiques ou de ferme. Pour ce elle édite chaque année un carnet à 3 volets comportant 12 timbres autocollants différents.

En 2013 ce sont les chevaux qui ont été mis à l’honneur… En 2014 place aux vaches..

13 races bovines préservées depuis plus de 30 ans par les associations d’éleveurs ont été sélectionnées en partenariat avec l’Institut de l’Élevage. Ces races sont: la Bretonne pie noir, l’Armoricaine, la Béarnaise, la Casta, la Bordelaise, la Ferrandaise, la Lourdaise, la Maraîchine, la Mirandaise, la Nantaise, la Saosnoise, La race de Villard-de-Lans, communément appelée La Villarde, et la Froment du Léon.

La « villarde » qui étant en voie de disparition et qui a du son salut que par l’initiative de passionnés se retrouve donc mise en valeur.. Cela ne fera que compléter la promotion faite par le Parc Régional du Vercors qui est présent au salon de l’agriculture de Paris avec… des villardes..

Ce carnet présente  donc les races de vaches ayant un très faible effectif, souvent moins productives que les races les plus couramment rencontrées.

Il existe 13 races bovines préservées depuis plus de 30 ans par les associations d’éleveurs, en partenariat avec l’Institut de l’Élevage, institut de recherche-développement au service de l’élevage herbivore.

Un intérêt tout particulier est porté à ces races puisqu’elles sont très identitaires de nos régions françaises auxquelles elles sont parfaitement adaptées, et très caractéristiques dans leur morphologie : couleur de robe, forme de cornes…

Les 13 races ont été représentées sous différentes postures et dans un environnement simple et naturel pour une meilleure identification :

LA POSTE 1LA POSTE 2La poste 3

Le timbre sera vendu en avant-première à :
· Paris :
- Le samedi 22 février 2014, de 9h à 19h au Salon de l’Agriculture,
Stand Phil@poste Hall 4
Paris Expo Porte de Versailles, 1, place de la Porte de Versailles, 75015 Paris
- Le samedi 22 février 2014 de 10h à 18h au Carré d’Encre,
13 Bis, rue des Mathurins, 75009 Paris
Il sera vendu dans certains bureaux de poste à partir du 3 mars 2014,
par correspondance à Phil@poste service clients et sur le site Internet
www.laposte.fr/timbres

Valeur du timbre : 0,61 €

Catégorie agriculture, foires/salonsCommentaires fermés

La présence postale en zone rurale en question


orateurDans sa question écrite publiée dans le JO Sénat du 03/09/2009, M. Thierry Repentin (Savoie-SOC) attire l’attention de Mme la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi sur l’évolution de la présence postale en zone rurale ou de montagne.

Si la loi n° 2005-516 du 20 mai 2005 relative à la régulation des activités postales a bien fixé les obligations de La Poste pour lui permettre de répondre à ses missions en matière d’aménagement du territoire et de services postaux de proximité, en l’occurrence pas plus de 10 % de la population d’un département ne doit se trouver éloignée de plus de cinq kilomètres et à plus de vingt minutes de trajet automobile dans les conditions de circulation du territoire concerné des plus proches points de contact de La Poste sauf circonstances exceptionnelles, encore faut-il que les bureaux soient ouverts pour répondre aux attentes des usagers.

En effet, ces dernières années, une politique drastique de réduction des horaires des bureaux de Poste existants a considérablement réduit l’accessibilité aux services proposés. Il peut lui citer, s’agissant du département de la Savoie, les exemples, entre autres des bureaux de La Biolle, d’Epierre, de Ste Héléne-sur-Isère ou de Cruet. La diminution de l’amplitude horaire a souvent pour effet une baisse de la fréquentation.

En conséquence, il lui demande comment le Gouvernement appréhende cette stratégie de réduction des horaires d’ouverture des services postaux sur les territoires, peu conforme à la volonté exprimée par le législateur lors de la loi n° 2005-516 du 20 mai 2005.

Réponse du ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi publiée dans le JO Sénat du 06/05/2010

La loi de régulation des activités postales du 20 mai 2005 fixe une règle précise pour permettre à La Poste de répondre à sa mission en matière d’aménagement du territoire et d’assurer la couverture du territoire en services postaux de proximité.

Elle prévoit que, sauf circonstances exceptionnelles, au moins 90 % de la population du département doit être située à moins de 5 km et à moins de vingt minutes de trajet automobile, dans les conditions de circulation du territoire concerné, des plus proches points de contact de La Poste.

Avec un niveau d’accessibilité de 95,6 %, la Savoie répond largement à cette règle. La loi n° 2010-123 du 9 février 2010 relative à l’entreprise publique La Poste et aux activités postales vise à permettre à l’entreprise de se préparer à l’ouverture totale des marchés de La Poste à la concurrence au 1er janvier 2011.

À cette fin, la loi du 9 février 2010 a modifié le statut de l’entreprise, qui, depuis le 1er mars 2010, est devenue une société anonyme, dont le capital (hormis la part susceptible d’être détenue par ses agents au titre de l’actionnariat salarié) sera détenu en totalité par des personnes publiques, l’État étant actionnaire majoritaire.

Ce changement de statut permet ainsi à l’État et à la Caisse des dépôts et consignations de souscrire à une augmentation de capital, à hauteur de 2,7 milliards d’euros, pour soutenir les projets de développement de La Poste. La loi du 9 février 2010 rappelle également l’ensemble des missions de service public de l’entreprise, à savoir la mission de service universel, la mission d’aménagement du territoire, l’accessibilité bancaire ainsi que la distribution de la presse, telles que définies par les textes et conventions en vigueur.

En ce qui concerne la mission d’aménagement du territoire, la loi du 9 février 2010, qui maintient la règle d’accessibilité précitée, conforte le dimensionnement actuel du réseau postal, en prévoyant qu’il doit comporter au moins 17 000 points de contact au plan national. Le financement de la présence postale territoriale, via un abattement des bases de la fiscalité locale de l’entreprise, est maintenu ; cet abattement étant affecté au fonds postal national de péréquation territoriale. S’agissant plus particulièrement des horaires d’ouverture des points de contact, la loi prévoit des dispositions renforcées sur ce point.

C’est ainsi que les conditions de gestion des heures d’ouverture des points de contact seront désormais établies dans le contrat de présence postale territoriale. Dans ce cadre, une attention particulière sera portée aux horaires des points de contact situés en zones prioritaires comme les zones de montagne dont les populations peuvent connaître des difficultés particulières de circulation et d’accès aux services.

Le Conseil national de la montagne, installé par le Premier ministre le 3 novembre 2009, fera également des propositions sur les services à la population de ces zones.

Concernant le département de la Savoie, pour 325 communes, le nombre de points de contact est passé de 154 à la fin 2004 à 164 en décembre 2009, qui se décomposent en 95 bureaux de poste, 46 agences postales communales et 23 relais-poste commerçants. La Poste a signé en Savoie en janvier 2004 la première convention de dialogue territorial et, en janvier 2006, une convention sur la territorialisation de la présence postale.

Ainsi, s’agissant du territoire postal d’Albens, dont fait partie le bureau de La Biolle, il recouvre 8 communes du canton d’Albens et 2 communes du canton voisin de Grésy, et le service y est proposé dans 6 points de contact : 3 bureaux de poste et 3 relais-poste, soit 1 point de contact pour 1 900 habitants. À La Biolle, l’adaptation des horaires mis en place en juillet dernier n’est pas figée, le bureau est ouvert 15 heures par semaine sur cinq jours, dont le samedi matin. Un bilan sur cette nouvelle organisation est en cours.

En outre, afin de tenir compte du projet d’animation communale le vendredi soir, les responsables locaux de l’enseigne La Poste Rhône-Alpes-Nord sont prêts à ouvrir à nouveau une plage horaire, bien que les deux plages hebdomadaires d’ouverture tardives n’aient pas développé l’activité de ce bureau.

Dans le respect du cadre législatif et réglementaire qui s’impose à elle et avec le souci permanent de la concertation et du dialogue, La Poste s’attache à proposer des solutions équilibrées aux élus locaux afin de pérenniser la présence postale sur l’ensemble du territoire.

Catégorie aménagement, territoiresCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2019
L Ma Me J V S D
« déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+