Tag Archive | "Lactalis"

L’actu vue par Biassu: Lactalis est de retour!


Le rachat des fromageries de l’Etoile par Lactalis a surpris beaucoup de monde, c’est le moins que l’on puisse dire. Les producteurs de lait de notre région, même s’ils veulent se rassurer se posent de nombreuses questions, en particulier quand au prix du lait…

Et comment occulter le fait que la société implantée en Mayenne a été propriétaire de Vercors lait, principale entreprise de fabrication de l’AOC Bleu du Vercors Sassenage, durant de nombreuses années, avant de se retirer, en 2003. Par chance, 68 producteurs ont décidé de s’associer et de reprendre la direction de cet outil de production, qui aujourd’hui, fonctionne bien et permet de pérenniser la seule AOC fromagère de notre département.

Le dessinateur de sillon38, Biassu a très vite compris l’importance de cette transaction et en a fait son actu!

biassu

Catégorie Biassu, bleu du Vercors Sassenage, lait/produits laitiersCommentaires fermés

Les fromageries de l’Etoile rachetées par Lactalis


En pleine Seconde Guerre Mondiale. Marius BERRUYER, crée la laiterie BERRUYER qui traite quelques centaines de litres de lait par jour au pied du massif du Vercors, bastion de la résistance. C’est le début d’une longue histoire pour cette entreprise dont le siège est à St Just de Claix et qui ne cessera de progresser. En La SA Berruyer devient la SA ÉTOILE DU VERCORS. Le nombre d’employés atteint 70 personnes ! En 1987 l’entreprise changera de nom pour devenir les fromageries de l’Etoile.

Le Groupe Fromageries de l’Étoile a pour objectif de réunir au sein d’une même entité plusieurs fromageries traditionnelles, répondant aux mêmes volontés de respect du savoir-faire de la fabrication des fromages de nos régions et d’extrême exigence en terme de qualité produit.

Les Fromageries de l’Étoile regroupent 4 sites de fabrication majeurs :

  • Étoile du Vercors
  • Etoile du Quercy
  • Le Chartrousin
  • Étoila

La gamme des fromages fabriqués est vaste. On peut retenir les fameux St Marcellin et St Félicien mais également Banon, Picodon, Rocamadour… Mozarella.

Les Fromageries de l’Étoile en chiffres

  • 160 producteurs de lait dont 4 Bio,
  • plus de 32 millions de litres de lait récoltés par an,
  • production:  4200 Tonnes de fromages par an soit environ 180 000 fromages par jour,
  • Chiffre d’affaires: 51 000 000 €, 250 salariés.

Le groupe Lactalis, entreprise familiale basée en Mayenne et  numéro un mondial des produits laitiers souhaitait étendre son influence dans le secteur des fromages d’appellation d’origine. D’ou le rachat de « l’Etoile. » En effet grâce à cette opération, le groupe lavallois, déjà présent sur 36 des 46 AOC françaises, devient leader sur les marchés du Rocamadour, du Banon et du Saint-Marcellin. Ce dernier devrait prochainement obtenir le label «Indication géographique protégée» (IGP)…

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

L’Autorité de la concurrence autorise le rachat par Sodiaal du groupe Entremont


SODIAAL - Accès à sodiaal.fr

L’Autorité de la concurrence vient de rendre une décision par laquelle elle autorise le rachat par la coopérative agricole Sodiaal (marques Yoplait, Candia, RichesMonts) du groupe Entremont, actif dans le secteur de la collecte de lait et de la fabrication de fromages.

La puissance de marché de la nouvelle entité restera limitée sur le marché de la collecte de lait

Avec l’acquisition du groupe Entremont, Sodiaal deviendra le numéro 2 sur le marché de la collecte de lait en France, derrière le groupe Lactalis. Les fournisseurs auxquels cette coopérative fera face sur ce marché seront cependant ses propres adhérents et l’Autorité a rappelé que ce contexte assurait un équilibre des relations entre vendeurs et acheteur, les éleveurs bénéficiant de leur position de sociétaires et de la sécurisation de leurs débouchés.

L’opération n’affectera pas la concurrence sur les marchés de la vente de fromages

L’analyse de l’opération a montré que les chevauchements d’activité entre Sodiaal et Entremont sur les marchés des fromages demeureront limités. Le seul segment sur lequel la nouvelle entité détiendra des parts de marché significatives est celui du fromage à raclette vendu sous marque de distributeur. L’Autorité a considéré que du fait de la puissance d’achat de la grande distribution face aux fabricants de marques de distributeurs, cette position n’était pas susceptible d’affecter la concurrence.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Prix du lait: jour J!


Depuis plusieurs semaines les producteurs de lait contrôlent la grande distribution afin de voir si le retrait de certains produits est bien effectif. Il s’agit de ceux fabriqués par BONGRAIN, BEL, LACTALIS, SODIAAL.

En Isère de nombreuses opérations ont été organisées et en grande majorité les magasins ont joué le jeu. Il faut rappeler que les producteurs réclament une augmentation de 2cts par litre au minimum.  » Nous gagnons 10000 euros par an en travaillant entre 50 et 60 heures par semaine » argumente un producteur.  » Augmenter le prix du lait serait irresponsable, nous sommes l’un des pays d’Europe ou nous payons le lait le plus cher rétorque un industriel. Allez voir à combien il est en Allemagne » rétorque un représentant des industriels.

Ce grand écart n’empêchera pas le dialogue puisque les industriels ont accepté de recevoir les représentants des producteurs de lait. Rencontres qui se dérouleront dans la journée.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Producteurs de lait, la mobilisation s’accentue…


Les dernières négociations sur le prix du lait à la production ont mis en lumière la « voracité » de Lactalis, Bongrain et Bel mais aussi Sodiaal qui refusent toujours de payer les producteurs au juste prix du marché et d’appliquer l’accord interprofessionnel.

Après quelques jours de mobilisation pour exiger un prix juste et décent, avec la compréhension et le soutien des consommateurs, rien ne bouge !

La fédération régionale des producteurs de lait, la FRSEA, les JA appellent donc les consommateurs à ignorer les marques qui refusent d’assurer un revenu décent aux producteurs de lait.

Voici le communiqué qu’ils ont fait passer aux entreprises et magasins concernés.

« Communiqué du 3 août 2010 à destination des enseignes de la grande distribution

Madame, Monsieur,

L’année 2009 a été très difficile pour le secteur laitier francais. Seul une maitrise drastique des volumes a permis aux producteurs français de maintenir un prix, certes insuffisants, mais plus élevés que nos voisins européens. Aujourd’hui que la conjoncture se montre plus favorable et que les producteurs peuvent décemment attendre des hausses de prix, les grands industriels laitiers Lactalis, Bongrain et Bel mais aussi Sodiaal, jouent la provocation.

Demander l’alignement du prix français sur le prix allemand revient à dénoncer les accords interprofessionnels signés en juin 2009.

Ces entreprises vantent en permanence la réactivité du marché… pour ne pas se l’appliquer dans un contexte favorable aux producteurs. Pour employer une image, les producteurs ont eu « la tête sous l’eau » en 2009 et alors qu’ils reviennent en surface pour respirer un peu avec un espoir de remontée des prix, les industriels les « maintiennent sous l’eau ».

Les producteurs ont décidé de réagir par un mouvement ciblé d’ampleur nationale, mais après quelques jours de mobilisation et l’appui des médias rien ne bouge et ces industriels continuent la provocation!

Si Lactalis, Bongrain, Bel et Sodiaal s’obstinent à refuser d’acter une hausse des prix conforme aux tendances des marchés (+11.1%) dans les jours qui viennent, les producteurs sauront intensifier l’action.

Ces 3 industriels  et cette coopérative visent le profit à tout prix,  même si cet objectif passe par l’affaiblissement et la disparition des producteurs français.

L’action engagée le 30 juillet 2010 est élargie aux Lait CANDIA de la coopérative Sodiaal.

Les producteurs rendront de nouveau visite dès mercredi 4 août 2010 à tous les magasins de la région Rhône Alpes pour appeler les consommateurs et les distributeurs au boycott des produits Camembert Président (Lactalis), Caprice des Dieux (Bongrain) Vache qui rit (Bel) et Lait CANDIA (Sodiaal).

Gageons que ce délai permette à ces entreprises  d’accepter l’application des tendances dès  le troisième trimestre 2010. »


Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Les producteurs de lait vont visiter les magasins….


L’année 2009 a été très difficile pour le secteur laitier francais. Seul une maitrise drastique des volumes a permis aux producteurs français de maintenir un prix, certes insuffisants, mais plus élevés que nos voisins européens. Aujourd’hui que la conjoncture se montre plus favorable et que les producteurs peuvent décemment attendre des hausses de prix, les grands industriels laitiers Lactalis, Bongrain et Bel,, avec en tête de file Lactalis, jouent la provocation.

Demander l’alignement du prix français sur le prix allemand revient à dénoncer les accords interprofessionnels signés en juin 2009. Ce changement de cap sonne comme le refus de prendre en compte les efforts des producteurs pour maitriser la production au niveau français.

Les entreprises ont une attitude impossible. Elles vantent en permanence la réactivité du marché… pour ne pas se l’appliquer dans un contexte favorable aux producteurs.

Mais la provocation ne restera pas sans réponse !  Si Lactalis, Bongrain et Bel s’obstinent à refuser d’acter une hausse des prix conforme aux tendances des marchés (+11.1%) dans les jours qui viennent, les producteurs sauront agir pour expliquer aux consommateurs sa stratégie. Ces 3 industriels  visent le profit à tout prix,  même si le cet objectif passe par l’affaiblissement et la disparition des producteurs français.

A compter de ce jour, à l’initiative de la FRSEA, de la FRL et des Jeunes Agriculteurs les producteurs demandent aux grandes surfaces le retrait immédiat des produits Camembert Président (Lactalis), Caprice des Dieux (Bongrain) et Vache qui rit (Bel).

A compter du 30 juillet 2010, les producteurs rendront visite à tous les magasins de la région Rhône Alpes pour appeler les consommateurs et les distributeurs au boycott des produits Camembert Président (Lactalis), Caprice des Dieux (Bongrain) et Vache qui rit (Bel).

Gageons que ce délai permette à ces 3 industriels  de revenir sur leur proposition et d’accepter l’application des tendances dès  le troisième trimestre 2010.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2020
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+