Tag Archive | "Laurent Wauquiez"

LE CENTER PARCS DE ROYBON PEUT VOIR LE JOUR


La Cour administrative d’Appel de Lyon a  rendu sa décision confirmant l’arrêté relatif aux espèces protégées et annulant l’arrêté relatif à la loi sur l’eau.
Ce verdict est encourageant car prouve le sérieux du projet concernant le respect des espèces protégées, confirmant au passage l’intérêt public majeur de ce projet.
Le Groupe Pierre & Vacances – Center Parcs va se pourvoir devant le Conseil d’Etat sur le contentieux relatif à la loi sur l’eau. Ce sont encore de nouvelles péripéties juridiques à venir, qui ne font que retarder la réalisation du projet.
Nous restons naturellement confiants et mobilisés derrière l’implantation du Center Parcs, qui peut se concrétiser. Nous sommes toujours convaincus de son intérêt à Roybon et de son impact positif pour l’ensemble de l’écosystème local. C’est un projet qui respecte des impératifs environnementaux très élevés et qui s’avère structurant pour la région entière avec un potentiel d’activité fort, et des centaines d’emplois à la clef.
Pour Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère, « Cette décision est encourageante car elle valide une partie de la copie et prouve l’intérêt public majeur du projet. Je regrette seulement tout ce temps perdu pour la création de centaines d’emplois. Les péripéties juridiques vont se poursuivre au Conseil d’Etat pour réussir à valider l’ensemble du projet, qui peut voir le jour !».
« Cette décision est encourageante pour l’avenir de Roybon et pour son développement économique. Je me réjouis en effet que la Cour administrative d’appel de Lyon ait confirmé l’arrêté « espèces protégées » qui autorise la société « Pierre & Vacances-Center Parcs » à exploiter son site et confirmé le jugement du Tribunal de Grenoble, qui avait affirmé à deux reprises « l’intérêt public majeur » du projet.

Je soutiens pleinement le pourvoi en cassation devant le Conseil d’Etat de la Société au titre de la loi sur l’eau et j’espère que les juges de la Haute administration reconnaîtront la légitimité de ce projet de même que son respect de la légalité loin des dogmatismes idéologiques», explique Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne Rhône Alpes.
« La réalisation du Center Parcs de Roybon est une nouvelle fois suspendue. Pourtant, notre territoire a besoin de ce projet structurant, qui va redonner de l’emploi et créer de la richesse, tout en préservant le cadre de vie auquel nous sommes tous attachés, et le milieu environnemental des Chambaran. Notre engagement pour voir le Center Parcs sortir de terre est intact ! » affirme Yannick Neuder, Président de Bièvre Isère Communauté et Vice-Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Catégorie Département de l'Isère, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Un nouveau CPER avec plus d’argent pour les Auvergnats et les Rhônalpins


123

Catégorie région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Laurent Wauquiez se félicite de l’élection de Jacques Adenot à la présidence du PNR du Vercors


Une nouvelle page s’ouvre pour le Parc Naturel Régional du Vercors : Jacques Adenot a été élu samedi 15 octobre Président du PNRP1220511 du Vercors avec près des deux tiers des voix.

« Cette élection s’inscrit dans une démarche de renouveau et va permettre de redonner de l’oxygène au développement du parc » s’est félicité Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’exécutif régional souhaite travailler avec la nouvelle direction pour multiplier les projets au service du territoire et limiter les dépenses de fonctionnement. Le PNR peut gagner en souplesse et augmenter sa légitimité aux yeux des habitants en mettant l’accent sur les investissements. La Région est prête à financer les projets portés par le parc utiles au territoire du Vercors, en particulier en matière d’agriculture, de tourisme, de valorisation des paysages, de lutte contre la désertification médicale…

Lors de la Commission permanente du 22 septembre, l’Assemblée régionale a déjà voté une somme de 85 428 € en direction des agriculteurs du territoire dont 36 000 € pour l’AOP Bleu du Vercors Sassenage.

Auvergne-Rhône-Alpes est fière d’être la première région de France en nombre d’AOP. Près de 760 000 euros de cotisations de la Région ont par ailleurs été versés au PNR du Vercors.

Catégorie parcs, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Viande née, élevée abattue, consommée en Isère


Beaucoup d’effervescence le jour d’ouverture de la foire … Il faut dire que comme l’a précisé Pierre Fouque ancien maire: j’en ai connu des contraintes, des soucis mais autant de mesures de sécurité jamais.. «   Ces dernières liées à la chaleur, la crise ont sans doute nui à la fréquentation car très vite on a compris que le nombre de visiteurs serait à la baisse.. Par contre les élus et personnalités étaient bien au rendez vous avec en particulier André Vallini, ministre, Laurent Wauquiez , président de région, Jean Pierre Barbier, président du département….

il a beaucoup été question d’agriculture et des problèmes qui lui sont liés actuellement.. Jean Pierre Barbier passant la matinée auprès des éleveurs..

Effervescence également au stand commun sillon38/Provencia. Bien entendu l’excellence était au rendez vous avec la présence de produits nobles comme la truffe, le bleu du Vercors Sassenage, le safran, les veaux Drevon,…les vins de Savoie.

Il a surtout été question de l’accord conclu entre les éleveurs de viande, le département, l’abattoir de Grenoble et le groupe Provencia.

Accord unique, difficile ce mettre en place mais qui permettra aux éleveurs de valoriser au mieux leurs bêtes.

En effet l’accord est simple: les bêtes nées et élevées en Isère seront abattues à l’abattoir de Grenoble. Les quartiers avant serviront aux cantines des collèges de l’Isère et les quartiers avant seront vendus dans les magasins Provencia de l’Isère..

On en reparlera..

Par contre nous n’avons pas du tout  » aimé de ne voir en ce jour de bétail que quelques bovins présent sur le foirail.. Remplacés par des chevaux.. Une tradition perdue!

La journée inaugurale en photos..

Catégorie A la uneCommentaires fermés

Auvergne-Rhône-Alpes signe son acte de naissance


C’est officiel, la nouvelle région qui résulte de la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes a pris pour nom: Région Auvergne-Rhône-Alpes.. Cela s’est passé lors de la session plénière du 23 juin.

Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région, se félicite de l’adoption, à l’unanimité des élus, du
nom d’« Auvergne-Rhône-Alpes ». Cet acte de naissance symbolique de la nouvelle grande Région
a été salué par des applaudissements nourris de la part de l’ensemble des conseillers régionaux
debout.
Ce nom « incarne la géographie et la tradition. Il affiche les trois territoires principaux de la nouvelle
grande Région – avec toute la force du sillon alpin, la locomotive du fleuve Rhône et l’Auvergne », a
expliqué Laurent WAUQUIEZ.
Le Président de la Région a rappelé la méthode de choix, élaborée grâce aux suggestions des lycéens
et des habitants d’Auvergne et de Rhône-Alpes. Il a rappelé son opposition à l’utilisation
« d’acronymes désincarnés » pour désigner une région. « Nous avons fait sobre sans gaspiller d’argent»
a conclu Laurent WAUQUIEZ.

Catégorie Auvergne-Rhône-AlpesCommentaires fermés

Auvergne-Rhône-Alpes: le choix du bon sens


Laurent WAUQUIEZ proposera à l’assemblée régionale du 23 juin prochain d’adopter le
nom d’Auvergne-Rhône-Alpes pour la nouvelle Région.

Nom provisoire depuis maintenant six mois à la suite de la réunion des deux entités, le nom
Auvergne-Rhône-Alpes permettra de défendre fièrement les couleurs et l’identité de notre
belle région.

Laurent Wauquiez : « C’est le choix du bon sens et de l’évidence : lorsque l’on a la chance
d’avoir des territoires avec une si belle identité que sont Rhône, Alpes et Auvergne, on ne les
échange pas contre une invention marketing hors-sol ou un acronyme désincarné ».
Une proposition qui répond pour Auvergne-Rhône-Alpes à une ambition forte pour son
territoire, première Région industrielle française, première Région de montagne d’Europe,
une Région forte de son tissu économique dense et de sa dynamique de population.

Après avoir consulté en février les lycéens auvergnats et rhônalpins, et sans faire appel à
des agences de communication conformément aux engagements de Laurent Wauquiez
pendant la campagne, la Région avait également donné la parole aux habitants de la
grande Région en mars. Près de 30 000 contributions ont été ainsi recueillies et l’inventivité
a été au rendez-vous dans les dénominations proposées. Outre bien sûr « Auvergne-Rhône-
Alpes » et « Rhône-Alpes-Auvergne » qui arrivent largement en tête des votes, et autour
desquels se sont retrouvés les trois quarts des participants, des contributions plus originales
ont également été apportées, comme « Centrealpes », « Rhovergne » « Auvralpes » ou
encore « Monts de France ».

Le processus du choix du nom de la nouvelle Région se terminera avant le 1er octobre 2016,
par la validation du nom des nouvelles Régions par le Conseil d’Etat.

Catégorie région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Le Bleu aura bien sa fête!


 » La fête du bleu aura bien lieu les 30 et 31 juillet . C’est la commune d’Autrans Méaudre en Vercors qui l’accueillera. Les principales animations se déroulant à Méaudre.  » C’est le Président de la communauté de communes du massif du Vercors et maire de Méaudre, Pierre Buisson qui le confirme.

 » Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes nous a confirmé qu’il nous soutiendrait financièrement dans cette initiative, le Département également. Cette fête est très importante pour le Vercors. Elle ne pouvait pas ne pas avoir lieu. Le point le plus critique étant bien entendu le financement de cette manifestation. La position du Parc en ce moment n’étant pas très nette ». Il faut rappeler que le Parc Régional du Vercors est mis sous tutelle..

Pierre Buisson se dit très confiant:  » nous avons pris 5 mois de retard dans son organisation mais les bénévoles, associations, agriculteurs, commerçants, élus..sont tous mobilisés pour que tout soit prêt le 30 juillet. Pour preuve il y a des réunions tous les jours! »

Et de marteler:  » il était impensable que cette fête ne soit plus organisée, ou proposée une année sur deux..C’est le rendez vous que tout le monde attend, tant du côté des acteurs du Vercors, de ses habitants, que des milliers de touristes qui sont présents sur notre territoire l’été ».

A noter que si le plus gros des animations se fera les 30 et 31 juillet, la semaine qui précède, diverses spectacles se dérouleront tous les soirs dans les communes de la communauté de communes du massif du Vercors.

Justement à propos de la communauté de communes, ou en est – on de la possibilité de regroupement?

 » Pour l’instant on reste comme on est avec une envie de travailler sur un regroupement. Nous avons jusqu’au 1er janvier 2018 pour étudier un rapprochement avec les communautés de communes du Vercors et du pays de Royans. » Et le Président de la CCMV de montrer une certaine inquiétude:  » si notre rapprochement ne se finalise pas, je crains que le préfet nous impose une autre issue.. »

Nous avons enfin abordé avec Pierre Buisson l’annonce faite par Laurent Wauquiez, à Lans en Vercors, concernant le plan montagne élaboré par la Région.  » C’est un plan que la montagne attendait. Les mandatures précédentes ont totalement délaissé la moyenne montagne et son activité neige.

Ce plan va donner un coup de fouet à nos stations qui pourront, grâce à l’aide de la région et du département renouveler leurs équipements et profiter des nouvelles technologies. L’activité de nos stations sera pérennisée et ce sera un plus au niveau économique, hôtels et hébergements divers, restaurants, commerces mais aussi les écoles de ski bénéficieront bénéficieront du fait que l’enneigement sera assuré jusqu’en bas des pistes. A cela il faut rajouter les saisonniers qui auront leur emploi assuré. « 

Pierre Buisson voit tout de même un bémol:  » il faudra que l’on se penche sérieusement sur l’accès aux stations, à travers en particulier la traversée de l’agglomération grenobloise. J’espère que des solutions seront trouvées rapidement. »

Gilbert PRECZ

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Renconcre avec Dominique Escaron, Président du Parc Régional de Chartreuse


Dominique Escaron, maire du Sappey en Chartreuse a été élu président du Parc Régional de Chartreuse. Il succède donc à Eliane Giraud.

 » Le Parc est un outil essentiel pour assurer la cohérence de notre territoire. C’est un espace de vie, d’accueil, un espace économique, un espace de forêt, agricole.. qu’il faut respecter, préserver, entretenir… » dit-il sans détours.. » Le Parc a une forte activité touristique qu’il faut développer, adapter à la demande..La chartreuse a vocation d’attirer les touristes tout au long de l’année. Cependant c’est l’hiver, avec les activités liées à la neige qui financent l’été.. »

esLe Président du Parc de Chartreuse est très enthousiaste quant au  plan neige annoncé quelques jours plus tôt par le Président de Région Laurent Wauquiez.  » Enfin on pense aux stations de moyenne montagne, aux petites stations. Ce plan neige est une formidable bouffée d’oxygène pour nos stations.  »

La station de St Pierre de Chartreuse est en grande difficulté financière.  » Elle a souffert d’absence d’aides tant du département que de la région, lors des mandatures précédentes. Oui la situation de St Pierre est préoccupante mais ça va bouger. Un portage nouveau va être mis en place. Le département, la région, le Parc, la communauté de communes  sont mobilisés. Tout devrait s’arranger. »

La Chartreuse n’est pas que ski..  » La Chartreuse est connue mondialement..Elle attire grâce à une multi-offre: sportive mais aussi familiale, historique, nature, sans oublier le patrimoine, le terroir.. « 

Un gros problème à soulever: les voies de communication.. » Oui c’est un problème très grave.. Il est plus possible de traverser Grenoble..et donc de monter en Chartreuse.. C’est un véritable handicap.. Je rajouterai le volet économique. A Grenoble on fait tout pour rejeter la circulation automobile, celle des camions.. Les camions de grumes ne peuvent plus traverser Grenoble.. « 

Puisque l’on parle de bois, évoquons l’AOC bois de Chartreuse:  » ça avance! son obtention donnera un super coup de fouet économique à toute une filière, celle du bois, mais bien au delà.  »

boisLe Comité interprofessionnel du bois de Chartreuse porte la démarche. Parmi les objectifs, outre celui de valoriser le bois de Chartreuse il s’agira de structurer la filière et de maintenir les scieries en place. Il en reste 9 sur l’espace Parc de Chartreuse. On en dénombrait une quinzaine il y a encore quelques années..

Un pan important de la vie du Parc, l’agriculture.  » La difficulté est bien entendu de conserver des terres agricoles et même d’en avoir plus.. » précisera le Président du Parc. Et de prendre l’exemple de sa commune du Sappey ou  » on a mis en place un Groupement foncier agricole. on a pu racheter des terres à vocation agricole et créer une activité agricole, en maraichage.. »

Le Parc de chartreuse a donc de multiples atouts.. Pour en revenir au tourisme, l’accueil est de qualité  » avec des gîtes attractifs mais le souci vient du fait qu’il y a 8000 lits sur le territoire du Parc, Chamrousse en a autant!  » il faut donc augmenter notre capacité d’accueil.. Nous allons nous mobiliser et aider les initiative qui iront dans ce sens.. »

Comme chacun sait le Parc de chartreuse court sur deux départements: Isère et Savoie  » Ce n’est pas gênant, il ne s’agit que d’une frontière administrative. Il existe une cohérence du territoire, donc une cohérence dans les actions menées.. »

Des actions qui sont nombreuses…

Gilbert PRECZ


Catégorie A la une, parcsCommentaires fermés

Région: renforcer l’aide à l’investissement dans les exploitations


Trois semaines après l’adoption d’un budget 2016 réorienté vers l’investissement avec +20%
en budget par rapport à 2015 et des économies de fonctionnement historiques, place à la
mise en pratique !
Emilie BONNIVARD, Vice Présidente à l’agriculture, à la forêt, à la ruralité, à la
viticulture et aux produits du terroir, a présidé le Comité de sélection des projets de
modernisation des bâtiments d’élevages, mesure majeure du Programme de
développement rural Rhône-Alpes.
Le nouvel exécutif régional traduit clairement dans ce Comité de sélection, sa volonté de
renforcer l’aide à l’investissement dans les exploitations en faveur de leur modernisation,
de leur compétitivité et pour de bonnes conditions de travail pour les éleveurs. Le Conseil
régional apporte, sur ce premier appel à candidatures, 3,1 M€ et consacrera en tout cette
année 4,6 M€ à cette mesure.
Près de 340 projets seront ainsi aidés par la Région, l’Europe, l’Etat et les Départements pour
un montant global de 13,9 M€. Ces projets consistent en des travaux dans les étables, des
stabulations adaptées, salles de traite modernisées. Elles touchent les filières d’élevage en
production laitière, de viande bovine, de volailles ou de porcs.
Comme le souhaitait Laurent WAUQUIEZ, Président du Conseil régional Auvergne Rhône-
Alpes, le soutien de la Région est en forte hausse puisqu’il s’élèvera à plus de 4,6 M€ sur ces
projets soit, 1,5 M€ de plus que l’an dernier. Mieux : un 2ème appel à candidatures sera lancé
à l’automne !
« Il est grand temps que la Région soit à la hauteur et soutienne enfin nos agriculteurs à
hauteur de leurs besoins» affirme ainsi Emilie BONNIVARD, rappelant la volonté de l’exécutif
de « faire de l’agriculture une véritable priorité ».
Les éleveurs investissent et la Région respecte son engagement à leurs côtés pour améliorer
à la fois la compétitivité des exploitations et les conditions de travail des agriculteurs.

Catégorie agriculture, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Lans en Vercors cobaye….


C’est à Lans en Vercors qu’élus, acteurs concernés se sont retrouvés pour découvrir la nouvelle politique montagne mise en place par la Région. Pour cette annonce, le Président de la région Auvergne Rhône-Alpes , Laurent Wauquiez a tenu à faire le déplacement sur le Vercors. Accompagné par Gilles Chabert, son monsieur Montagne, il a dévoilé son plan « neige stations »  Un axe fort:  les canons pour sécuriser l’enneigement et l’emploi..

P1090312

Michael Kraemer, maire de Lans a dit que:  C’est avec une grande fierté et un grand honneur que le Vercors et plus particulièrement Lans en Vercors accueille le Président du conseil régional, pour l’annonce de la nouvelle politique neige-stations de la région.

En plus d’être un honneur, c’est pour l’ensemble des acteur de la neige, un symbole après la saison difficile que nous venons de vivre alors qu’elle a été normale sur les autres massifs.
Lans en Vercors est une station sans enneigeurs tout juste un mini réseau et 3 équipements prêtes ou loués à des snowmaker. L’ingéniosité des saisonniers et le dévouement de tous les acteurs publiques et privés, pour que le stade de neige vive cet hiver ont permis de limiter les dégâts.

Malgré tout, la saison se termine sur un triste -45%. Mais ce qui encore plus triste, c’est qu’une bonne partie du domaine pourtant à basse altitude était exploitable mais la liaison entre le front de neige et la neige naturelle (environ 20m) n’était pas effectuée. 20m c’est aujourd’hui la distance qui nous sépare d’une saison quasi-normale d’une saison catastrophique.
Cela justifie d’autant plus, l’un de nos engagements de campagne lors des municipales 2014: la sécurisation de la neige sur laquelle nous travaillons avec les membres du conseil municipal.
Nous ne nous en cachons pas, la neige de culture c’est onéreux (entre retenue, perche et réseau) mais c’est le prix à payer pour garder nos emplois (250 directs et indirects) et quand on parle des emplois on parle aussi de garder les enfants au pays car nombre d’entre eux ont un travail l’été, mais celui de l’hiver a une coloration plus sentimentale et permet parfois de compenser la précarité de l’activité estivale.
C’est mon rôle de maire que de mettre en place l’environnement propice à cela.

Lans en vercors, est une petite station familiale, peu de gens savent que le prix du forfait permet tout juste d’équilibrer le budget. Nous ne serons jamais un grand domaine, mais nous sommes un domaine de proximité, un domaine d’apprentissage ce qui ne nous empêche pas d’être un domaine qui innove et ce depuis 40 ans: premières pistes engazonnées hier, vertige des cîmes et spot photo aujourd’hui, demain retenue collinaire à vocation multi-saison en intégrant dès sa conception la diversification estivale, mais aussi les problèmes d’alimentation en eau pour maintenir et développer le pastoralisme…

Neige/ agriculture/ saisonnalité c’est l’équilibre qu’il faut réussir dans nos stations de moyenne montagne.

Un projet à l’image de la station: pas de faste, pas de paillette, un équipement pratique et adapté. Un choix de site qui permet de ne pas avoir de transport de matériaux, une proximité avec le stationnement pour l’accès estival, peu d’impact visuel. Un projet qui n’est pas la pour enneiger à tout prix mais pour enneiger utile et permettre à l’ensemble du tissus économique de perdurer et de se renforcer.  »

Le Maire de Lans précise enfin que  la politique mise en place par la région couplée à celle du département est vitale pour la commune et c’est une véritable bouffée d’oxygène pour l’ensemble des acteurs économiques. Sans ce nouveau cap historique, le projet de neige de culture à Lans en Vercors ne serait resté qu’un doux rêve.


Il a conclu: « Si vous cherchez une commune pour expérimenter les portées des aides financières aux projets des stations, nous sommes bien volontaire pour être votre cobaye. »



Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, montagne, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

février 2017
L Ma Me J V S D
« jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+