Tag Archive | "LPO"

La saison des espaces naturels metropolitains est lancée !


Ce jeudi 15 Juin, Christophe Ferrari, président de la métropole et Jérôme Dutroncy, vice-président délégué à l’environnement, l’air, le climat et la biodiversité se sont rendus au parc de l’ïle d’amour de Meylan afin d’officialiser le lancement de la saison des espaces naturels métropolitains.

Le parc compte parmi les 6 espaces naturels présents sur le territoire de la Métropole et accueille de nombreuses classes dans le but de leur amener une éducation et une sensibilisation au naturel.

Christophe Ferrari a exprimé son plaisir d’y être présent et a tenu à affirmer l’appui fort de la Métropole envers ces véritables éléments d’attractivité du territoire, déclarant qu’à ses yeux, la biodiversité faisait partie intégrante de l’ADN métropolitain.

En effet, les jardins du parc sont aujourd’hui gérés par les agents de la métropole avec le soutien de nombreuses associations comme la LPO ou la FRAPNA, mais également du fort engagement des communes du territoire qui travaillent toujours au développement des voies vertes et bleues.

Ce parc qui existe depuis des décennies a toujours été un lieu de privilège de la biodiversité, labellisé refuge LPO en 2013. Il présente quelques lieux particuliers comme un hôtel à abeilles (domestiques donc présentant un risque de piqûre extrêmement faible) ou un jardin où la culture est complètement naturelle.

L’occasion pour Mrs. Ferrari et Dutroncy d’évoquer un besoin toujours croissant et de plus en plus généralisé de pouvoir certifier une origine responsable aux produits que nous trouvons dans nos assiettes.

Ce fut également l’occasion d’évoquer les enjeux majeurs pour l’avenir de nos espaces naturels au sein de la métropole, d’anticiper les dangers nuisibles à leur biodiversité, comme le réchauffement climatique ayant beaucoup plus d’impact en territoire montagnard.

C’est la raison de la création d’un observatoire de la biodiversité intégrant bon nombre de services de la Métropole. Comme l’a affirmé Christophe Ferrari, la santé environnementale est directement liée à la santé publique.

Paul Savary

Catégorie La Métro, La Métro, environnementCommentaires fermés

Fête de la nature à…Grenoble


La Fête de la Nature se déroule de nouveau à la Caserne de Bonne cette année, samedi 25 mai, date de la journée internationale de la biodiversité. Thème de 2013 : cherchons les petites bêtes !

Pour sa 7e édition, la Fête de la Nature propose de porter le regard sur les petites bêtes en tous genres. Elles sautent, elles rampent, elles volent, elles se cachent dans les maisons, dans les herbes, dans le sol, dans les fissures… A vos loupes avec le LPO Isère pour partir à la recherche des plus petits animaux.

Tout au long de la journée, vous pourrez apprendre à accueillir la nature sur votre balcon en participant à l’installation d’un balcon favorable à la faune et à la flore locale. Vous aurez également la possibilité de parcourir une exposition « comment amener la nature chez soi ? » exemple des Refuges LPO du parc Hoche et du jardin des Vallons. Enfin, des stands vous présenteront les activités de LPO Isère et de ses partenaires et proposeront de nombreuses activités pour les enfants.

fête LPO

Catégorie environnement, natureCommentaires fermés

Rencontres des Refuges LPO de l’Isère


afficheA4

Mercredi 17 avril 2013, se déroulera les 2ème rencontres départementales des Refuges LPO. Le lycée horticole de Saint-Ismier accueillera toutes les personnes possédant un Refuges LPO ou simplement intéressées pour accueillir la nature chez soi.

La particularité de l’évènement cette année est l’organisation d’atelier par les élèves du lycée horticole. Cet évènement entre dans leur cursus scolaire.

Plus d’information: télécharger le programme

Catégorie natureCommentaires fermés

2èmes rencontres départementales des Refuges LPO de l’Isère


Mercredi 17 avril 2013, se déroulera les 2ème rencontres départementales des
Refuges LPO. Le lycée horticole de Saint-Ismier accueillera toutes les personnes
possédant un Refuges LPO ou simplement intéressées pour accueillir la nature
chez soi.

Au programme : de nombreux ateliers organisés par les élèves du lycée,
mais aussi des visites de Refuges LPO, des projections naturalistes, des
expositions…

Le programme des Refuges LPO est proposé par la Ligue pour la Protection des
Oiseaux dans le but de sauvegarder la biodiversité de proximité et préserver notre
environnement.

Mercredi 17 avril 2013, a partir de 9h30, le lycée horticole de Saint-Ismier accueillera
toutes les personnes souhaitant échanger autour des Refuges LPO mais aussi découvrir
la nature et les petites astuces pour la préserver.

Le projet correspond parfaitement aux intérêts pédagogiques recherchés par les
enseignants. Ainsi, pour toutes les étapes de la mise en oeuvre du Refuge, les élèves
sont associés au projet :
- Diagnostiques écologiques : inventaires faune et flore, suivi et analyse…
- Proposition d’action et rédaction d’un plan de gestion et d’interprétation
- Mise en oeuvre des préconisations d’aménagement et de gestion écologique
- Développement d’un volet pédagogique de valorisation du site

Tout au long de la journée, vous pourrez assister à des expositions ou acheter des
végétaux de l’exploitation du lycée de 15h à 19h.

La matinée, un ensemble d’ateliers nature sera animé par les élèves du lycée horticole
et l’après-midi vous aurez la possibilité de visiter des Refuges LPO.

Retrouvez tout le programme sur le site de la LPO Isère :
www.isere.lpo.fr

INFOS PRATIQUES
Lycée horticole de Saint-Ismier : 1 chemin de Charvinière, 38332 Saint-Ismier cedex
L’Isère est le département comptant le plus de Refuges LPO en France :
5 « Refuges Balcons », 12 « Refuges collectivités », 590 « Refuges particuliers » et 40
« Refuges établissements », soit plus de 600 ha protégés.

Catégorie environnement, natureCommentaires fermés

Fêtons les vrais rois de la nuit!


La LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et la Fédération des Parcs
naturels régionaux de France invitent petits et grands curieux de nature
le 23 mars 2013, pour la 10eNuit de la chouette, à la découverte des
rapaces nocturnes et de toutes les richesses de la nature la nuit avec
plus de 600 animations gratuites partout en France.

Le 23 mars prochain, rejoignez la LPO, la Fédération des Parcs naturels régionaux
deFrance et plus de 400 organisateurs locaux pour profiter de l’expérience et des
anecdotes des nombreux guides naturalistes qui lèveront le voile sur la chouette
hulotte, la chevêche d’Athéna, le hibou moyen, le grand-duc ou encore l’effraie des
clochers…
Vous pourrez découvrir la vie de ces fascinants nocturnes — comme celles de
leurs compagnons à poils — et les menaces qui les guettent, lors de sorties
nocturnes, de conférences, de projections de films et diaporamas, de lectures,
d’expositions et, pour les plus jeunes, d’animations dans les écoles.

Des ateliers permettront de s’initier à des gestes simples pour sauvegarder ces
rapaces et de soutenir ainsi les actions mises en œuvre au quotidien, sur le
terrain, par les associations comme la LPO et les Parcs naturels régionaux.
La « Nuit de la chouette » c’est une plongée au cœur de l’obscurité à la découverte
de rapaces, aussi attachants que fragiles !

Renseignements pratiques

Quand?
Le 23 mars 2013.

Pour qui?
Ouvert gratuitement à tous.

Où?
En France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg


Comment trouver une sortie près de chez vous?

Sur le mini-site dédié à l’événement :

http://nuitdelachouette.lpo.fr

Catégorie parcsCommentaires fermés

Conférences:réconcilier l’homme et la nature


Le premier trimestre 2013 sera rythmé par un cycle de conférences animé par la LPO
Isère à la bibliothèque Kateb Yacine située dans le centre commercial Grand’Place.


Ce cycle de deux conférences permettra de profiter des vacances scolaires pour
faire découvrir au public le lien fort mais méconnu qui existe entre l’homme et la
nature.

Les mal aimés : ces animaux en quête de reconnaissance
Le samedi 2 mars 2013 – 16h :

La LPO Isère vous invite à côtoyer, durant ces vacances scolaires d’hiver, ce
monde inconnu des animaux mal aimés, toujours en quête de reconnaissance. La
Bibliothèque Kateb Yacine accueille deux conférenciers pour aborder ce thème.
Ainsi, à l’aide de différents exemples animaliers : reptiles et amphibiens mais
aussi espèces classées « nuisibles », Jean-Luc Grossi et Jacques Prévost tenteront
d’illustrer la vision parfois radicale, sinon contradictoire, des représentations
sociologiques attachées à ces animaux souvent mystifiés voire diabolisés.
Des présentations concrètes concernant la biologie et l’écologie des espèces
abordées, apporteront un peu de raison dans ces diverses figurations.

Nature et architecture
Le samedi 27 avril 2013 – 16h :
Toujours sur dans l’idée de réconcilier l’homme et la nature, la bibliothèque Kateb
Yacine et la LPO Isère s’associent pour vous diffuser « La cité durable, quand
architectes et urbanistes construisent écologique », de Jean Vercoutière. Suite
à la diffusion de ce film, vous pourrez poser toutes vos questions et discuter des
aménagements et travaux à faire chez vous avec Steve le Briquir, spécialisé dans
ce domaine. Ainsi, vous saurez comment rendre votre maison la plus accueillante
possible pour la faune, tout en conciliant vos activités.
Le premier trimestre 2013 sera rythmé par un cycle de conférences animé par la LPO
Isère à la bibliothèque Kateb Yacine située dans le centre commercial Grand’Place.
Ce cycle de deux conférences permettra de profiter des vacances scolaires pour
faire découvrir au public le lien fort mais méconnu qui existe entre l’homme et la
nature.


Infos pratiques

>> Bibliothèque Kateb Yacine • Centre commercial Grand’Place • Entrée sud

04 38 12 46 20 • www.bm-grenoble.fr <<

Catégorie natureCommentaires fermés

17ème édition de «tête en l’air» en Isère


Il s’agit de la plus importante opération en France sur le thème de la migration
des oiseaux. Elle se déroule tout au long de l’année 2012 sur la région Rhône-
Alpes. En Isère, la LPO Isère organise les 6 et 7 octobre, des conférences et des
animations sur ce thème.

Samedi 6 octobre 2012 :

8h à 17 h : Observation de la migration au col du Fau avec les ornithologues de la
LPO Isère.
Exposition en extérieur sur la migration des oiseaux.
Stand de la LPO Isère
17h30 : Conférence au centre socio-culturel « Le Granjou » : Bilan, perspectives
et conférence sur la migration du Col du Fau.

Dimanche 7 octobre 2012 :
8h à 16h : Observation de la migration au col du Fau avec les ornithologues de la
LPO Isère.
Stand de la LPO Isère
10h à 12h : Promenade naturaliste près du col du Fau.

Venez observer la migration lors de ces 2 journées sur le site du col du Fau (Monestierde-
Clermont, un fléchage sera mis en place) en présence d’ornithologues . C’est un
large passage ouvert entre les balcons est du Vercors et la vallée de la Gresse et le
Trièves. C’est un site d’intérêt départemental pour la migration d’automne, où la
LPO Isère effectue un suivi bénévole depuis 2000. Particulièrement intéressant pour
l’observation des rapaces (notamment le Balbuzard pêcheur), il est également possible
d’y voir des cigognes, des hirondelles et de nombreux autres passereaux. Pour plus
d’informations, rendez-vous sur le site : www.migraction.net, un réseau ouvert à
tous, permettant de mutualiser les savoirs, de partager les passions, de diffuser les
connaissances sur la migration et de mobiliser l’énergie de chacun afin de garantir
l’avenir des oiseaux migrateurs et des espaces dont ils dépendent.

Toute la journée des « spotteurs » accueillent le public au col du Fau. Ils seront dotés de
longues vues, de jumelles, de guides ornithologiques et de fiches de reconnaissances
des oiseaux à disposition du public.

Catégorie environnementCommentaires fermés

25ème randonnée de la SIPAVAG: au rendez vous de la nature


La commune de Champ-sur-Drac était bien animée à l’occasion de la
randonnée pédestre organisée dimanche dernier par le Sipavag.

sip

Au départ du complexe sportif René Perrouault (à côté du plan d’eau), les
randonneurs ont eu le plaisir de se retrouver entre amis ou en famille sur
les trois parcours proposés sur le massif du Conest.

Les nombreux bénévoles étaient au rendez-vous pour accueillir, diriger et
proposer des collations aux différents points de ravitaillements.

Les randonneurs ont pu également trouver des animations : sur les ruines
du prieuré des Moines Rouges avec M. Dona et au belvédère de Roche
Courbière, point de vue remarquable où la conservatrice et les
techniciennes de la réserve naturelle régionale des Isles-du-Drac ont
donné de l’information.

Cette journée était aussi sous l’égide de la fête nationale de la nature, avec
comme thématique cette année les oiseaux. Les randonneurs ont pu ainsi
bénéficier de renseignements et d’observations par des bénévoles de la
ligue de protection des oiseaux (LPO).

De nombreux élus locaux sont venus saluer le courage des randonneurs au
départ des circuits.

Rendez-vous a été pris pour l’édition d’automne que vous retrouverez sur
le site du Sipavag prochainement.

Le Syndicat mixte pour la Protection et l’Aménagement des franges Vertes de
l’Agglomération Grenobloise existe depuis 33 ans et regroupe 45 communes.

Ses missions sont de créer, baliser, entretenir et animer un réseau de 600 km de
chemins et sentiers ouverts aux piétons, vététistes, cavaliers…


La Métro

Catégorie La MétroCommentaires fermés

Plan de rigueur 2012 : oublie d’une niche de 6 Milliards d’euros !


Le plan de rigueur du Gouvernement pour le budget 2012 et propose un nouveau coup de rabot de 20% sur le crédit d’impôt développement durable. Plusieurs associations environnementales s’inquiètent.

Pour le Réseau Action Climat -France, la Fédération pour la Nature et l’Homme, France Nature Environnement, la Ligue ROC et la Ligue de Protection des Oiseaux, il aurait été beaucoup plus judicieux de supprimer les subventions à la pollution. A la clé, 5,8 milliards d’Euros à récupérer.

Plusieurs rapports récents, dont celui de la sénatrice Nicole Bricq, intitulé « prélèvements obligatoires 2007-201 : un quinquennat d’incohérences et d’injustices » et celui de la mission Sainteny pour le Conseil d’Analyse Stratégique sur « les aides publiques dommageables à la biodiversité » contiennent de nombreuses propositions qui auraient l’avantage de supprimer des subventions à la pollution, tout en dégageant de nouvelles recettes.

SUPPRIMER LES SUBVENTIONS A LA POLLUTION

Le rapport Bricq souligne que les dépenses fiscales liées à la consommation d’énergies fossiles s’élèvent chaque année à 5,8 milliards d’euros. Parmi les secteurs privilégiés, on trouve l’aviation, exonérée de taxe sur la consommation intérieure (3,5 milliards d’euros) alors qu’elle représente de loin le mode de transports le plus émetteur de gaz à effet de serre ou encore les agrocarburants de première génération, largement inefficaces d’un point de vue environnemental et social, qui bénéficient également d’une défiscalisation (196 millions d’euros/an).



Ces subventions à la pollution pèsent lourdement sur le budget de l’Etat et vont à l’encontre des objectifs que la France s’est fixés lors du Grenelle de l’Environnement, en matière de lutte contre le changement climatique et de protection de la biodiversité. Elles sont aussi contraires à l’engagement du G20 de réduire et de réorienter les subventions aux énergies fossiles, au profit de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

LA FISCALITE ENVIRONNEMENTALE : GRANDE ABSENTE DU QUINQUENNAT DE NICOLAS SARKOZY

Le Premier Ministre serait bien inspiré de supprimer ces niches fiscales, au lieu de porter un coup de canif supplémentaire à l’accompagnement de modes de vie respectueux de l’environnement (rabot sur le crédit développement durable, augmentation de la TVA pour les travaux de rénovation des logements). De même, afin de réaliser des économies sur le PTZ+, il devrait non pas le centrer sur le neuf (et favoriser ainsi l’étalement urbain), mais le conserver à la fois pour le neuf et l’ancien en le conditionnant à un niveau élevé de performance énergétique.
Le RAC-F, la FNH, FNE, la Ligue ROC et la LPO regrettent donc que la fiscalité écologique soit systématiquement oubliée dans notre pays. La France qui a abandonné en 2009 le projet de Contribution Climat Energie reste l’un des plus mauvais élèves de l’UE en matière de fiscalité écologique.

Catégorie environnementCommentaires fermés

Mort d’un loup en Isère : La LPO et la FRAPNA demandent l’ouverture d’une information judiciaire


Suite à la découverte d’un loup abattu et retrouvé sur un étang de Ste Blandine, près de La Tour du Pin, la LPO Isère et la FRAPNA Isère communiquent:

« La dépouille d’un loup a été découverte dans un étang sur la commune de Ste Blandine en Isère. La thèse du braconnage est avancée, et dans l’attente du résultat de l’autopsie qui devrait confirmer cette hypothèse, la LPO Isère (Ligue pour la protection des oiseaux en Isère) et la FRAPNA Isère (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature Isère) sollicitent du Procureur de la République que soit ouverte une information judiciaire ; elles porteront plainte si l’hypothèse du braconnage se confirme.Rappelons que le loup gris (Canis lupus) est une espèce protégée par la loi qui bénéficie d’une disposition de la Convention de Berne (1979), assortie d’une directive européenne de mai 1992. En Isère, le Loup est réapparu naturellement en 1998. Sa population dans le département de l’Isère reste très faible et se cantonne aux zones de montagne. Cette espèce a un rôle très important dans les écosystèmes naturels et notamment en ce qui concerne la régulation et l’état sanitaire des troupeaux d’ongulés sauvages. Le loup est une espèce extrêmement discrète qui craint l’Homme, c’est pourquoi il est très rare de la voir.

Sur la présence du loup dans les Alpes françaises, et particulièrement en Isère, les usagers des espaces naturels et agricoles font de réels efforts : les éleveurs protègent leurs troupeaux par des moyens de protection, l’administration apporte un soutien technique et financier (indemnisation du bétail). Les associations de protection de la nature ont clairement admis que dans certaines conditions, les éleveurs puissent se défendre contre les loups et mettent à disposition des éleveurs des éco-volontaires pour l’estive des troupeaux. Rien ne justifie donc de tels agissements.

S’il s’agit d’un acte de braconnage, la LPO Isère et la FRAPNA Isère attendent des pouvoirs publics et de la justice que tout soit fait pour retrouver les coupables et les punir. Ces actes sont intolérables et relèvent de pratiques de temps révolus ou la Nature était vue comme une ennemie alors qu’il est reconnu que c’est un patrimoine commun fortement menacé. La LPO et la FRAPNA attendent également des dirigeants du monde cynégétique qu’ils prononcent une condamnation sans équivoque sur cet acte de vandalisme sur la nature. »

Catégorie loupCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+