Tag Archive | "Lumbin"

4ème ECOFESTIVAL EN GRESIVAUDAN


Sans titre 2

Pour sa quatrième édition, l’Ecofestival en Grésivaudan se déroulera sur le thème
«Construisons nos transitions!». Nous sommes tous des citoyens sensibles à l’état
et à l’avenir de notre planète…nous pouvons tous être acteurs des changements
nécessaires.

Venez découvrir dans une atmosphère unique de partage:
• Une foire bio regroupant une centaine de stands de producteurs, de transformateurs
et d’associations qui sera installée du samedi 11h au dimanche 19h.

• Des conférences, dont «Fin de l’Occident, naissance du monde » avec Hervé Kempf
et sur d’autres thèmes: le Climat, Penser mieux travailler moins, Lyon-Turin, Center
Parcs, la transition démocratique à Saillans (26) et une table-ronde sur l’économie
circulaire.
• Des ateliers: yoga, la méditation, la biodanza.
• Samedi soir dès 19h, une soirée BBQ-concert: le Warm-Up Festival avec apéro
concert, Ambre, Agora et Overcom (Tribute to Téléphone).
• Pour les enfants, spectacle enchanteur « Les Chemins Partagés » dimanche à
15h30, par Les Colporteurs de Rêves, suivi d’un goûter offert. Nombreux jeux et
ateliers, des cabanes en bois à construire, du poney, et cette année une nouveauté:
une garderie, pour que les parents puissent profiter de leur festival.

Restauration et snack bio sur place. Entrée libre.

Toutes les informations et réservations sur www.ecofestival . fr

Catégorie bio, écologieCommentaires fermés

1er Eco-Festival de Lumbin


Les 2 et 3 juin à Lumbin, se déroulera le 1er Eco-Festival de l’écocitoyenneté et de la solidarité dans le Grésivaudan.

L’entrée libre permettra à tout public de découvrir une centaine d’exposants (producteurs, revendeurs et associations).
Des animations importantes seront également proposées.
Ainsi des conférenciers comme Jean-Marie PELT (France Inter – CO2 mon amour) ou Damien MILLET, des chanteurs engagés et militants comme Hervé MAGNIN seront présents au côté de nombreux films-débats ou d’activités pour enfants.

Que trouver à l’Eco-festival de Lumbin ?

La volonté première des bénévoles : Un esprit… un esprit durable !

décliné par :

o Plus de 40 associations oeuvrant en écologie, solidarité et citoyenneté

o Plus de 40 producteurs et marchands

o 2 jours d’animations utiles et agréables :

▪ Conférences (Jean-Marie PELT, Damien MILLET, NEGAWATT, CRIIRAD, …)

▪ Films-débats

▪ Tables-rondes

▪ Espaces enfants

▪ Animations (LE REPAS INSOLENT, …)

▪ Festivité (Hervé MAGNIN, …)

▪ Bal du samedi soir avec LA BANDA NO MAS

o 1 espace restauration et brasserie bio.

Tout le programme ici ! Le plan du site ici !

Horaires d’ouverture

samedi 2 juin, de 14h à 23h

dimanche 3 juin, de 9h à 19h

Tarif

Accès gratuit sur tout le festival ! (y compris tables rondes, projections, débats, …)

Parking

o Personnes à mobilité réduite : espace réservé à l’entrée du site

o Parking général : espace réservé de 800 places (suivez le fléchage)

Accès

o Consultez la rubrique « Accès… » en cliquant ici !

Catégorie environnementCommentaires fermés

Pascal-Pépito: impressionnante complicité


Pascal Filuzeau, provençal d’origine, boucher de métier découvre la truffe par hasard. Un hasard qui fait bien les choses puisque lors d’une halte en Bourgogne, un ami, amateur de truffes lui offre un chiot. Celui ci s’appellera Pépito. C’est un épagneul croisé fauve de Bretagne. Le dressage de Pépito commence, le chiot dressé à la truffe et au fromage. Il possède un flair hors normes et se montre docile à l’apprentissage. Pascal a très vite compris qu’il a comme compagnon un animal extraordinaire. Dès lors une complicité sans failles va naître entre eux.

Notre homme « pose  » ses valises en Isère, dans la vallée du Grésivaudan. Bien entendu il se renseigne sur les possibilités trufficoles de ce territoire. Il apprend que notre département a un fort potentiel et il ne comprend pas pourquoi cette production est en chute libre.  Il décide de s’investir « à fond « dans cette filière.

pepito 3

C’est là qu’il rencontre, à Lumbin, un propriétaire d’une truffière laissée à l’abandon constituée  de 90 chênes  plantés dans les années 1960. Très vite un accord a été trouvé avec le propriétaire, tout heureux de voir, jour après jour sa truffière revivre. En effet Pascal passe des heures et des heures à la nettoyer, la travailler, Pépito toujours à ces côtés.

pepito 2

Une impressionnante complicité entre l’homme et le chien existe: c’est un gage de réussite.

Un travail qui va porter ses fruits, plutôt ses truffes car Pépito en trouvera très vite. Son procédé est simple, il renifle le sol, tout en marchant et dès qu’il sent une truffe, il s’arrête et la marque de deux ou trois coups de patte.

L’originalité de cette truffière vient du fait qu’elle en possède plusieurs espèces. » On en compte jusqu’à 6. Cela nous permet d’avoir une récolte étalée tout au long de l’année . »

Pour Pascal Filuzeau, le chien est le meilleur compagnon pour trouver des truffes. Pour preuve, alors que Pépito va sur ses 15 ans, notre homme a déjà prévu la relève avec Eclair, un jeune chien qu’il est en train de former au cavage.

pépito 1

Eclair est en pleine période de dressage.

Il a deux ans et il sera au top à l’âge de 4-5 ans.  » Il est hors de question que je rejette mon Pépito, quand je suis sur le terrain, ils viennent avec moi à tour de rôle… »

Bien entendu lors de notre visite Pépito a montré tout son savoir faire, il a trouvé avec une aisance incroyable plusieurs truffes…  » Et pourtant cet été il y en a peu. » Les conditions météo:  printemps sec et chaud, suivi d’un mois de juillet trop arrosé n’ont pas été favorables pour la truffe, mais ce n’est pas grave. » Pascal n’est pas en effet découragé: » c’est plus une passion qu’une recherche de revenus et nous sommes nombreux dans ce cas là. »

Brouillade de truffes

Grâce à Pépito et à la gentillesse de Pascal notre repas du soir était prévu: brouillade aux truffes.

Quelques heures avant le diner, casser les oeufs dans un récipient, y rajouter les truffes  découpées en lamelles, recouvrir d’un film plastique. Faire cuire le moment voulu. C’était tout simplement excellent!

Contact :

Syndicat des Trufficulteurs de l’Isère
Président : Paul CHAMARD-BOIS
MFR – 50 rue de Rivalta
38450 VIF
Tél : 06-03-47-43-68
e-mail : sti-truffes@wanadoo.fr

- truffes en Rhône-Alpes
- truffes du Grésivaudan

Nos partenaires

Maison Familiale Rurale – MFR Vif - 50, avenue de Rivalta – 38 450 Vif
Tel : 04 76 72 51 48Fax : 04 76 72 43 53 – e-mail : mfr.vif@mfr.asso.fr

Catégorie A la une, trufficultureCommentaires fermés

Des foyers de chrysomèles détectés en Isère


La chrysomèle du maïs est un petit coléoptère qui s’attaque aux racines de maïs. Cet insecte sans danger pour l’homme provoque de tels dégâts sur les cultures que l’Union Européenne impose des mesures réglementaires pour éviter son introduction et sa dissémination.

Cette réglementation est reprise dans l’arrêté ministériel du 28 juillet 2008.

Début août 2009, des foyers ont été détectés en Isère (Lumbin et Voreppe). Une réunion de concertation s’est tenue à la chambre d’agriculture le 13 août avec les parties concernées, permettant la prise d’un arrêté préfectoral en date du 18 août 2009 et précisant le dispositif de lutte mis en place :

  • Dans les zones focus, d’une distance de 1 kilomètre autour de chacun des champs de capture, les parcelles sur lesquelles était cultivé du maïs en 2009 ne devront plus porter de maïs, ni en 2010, ni en 2011. En même temps, ces parcelles feront l’objet d’un traitement à l’aide d’insecticides contre les adultes en août 2009 et contre les larves et les adultes en 2010.

Les traitements, qui pourraient avoir lieu à partir du 20 août, ne seront pas effectués à l’aide d’hélicoptères, mais à l’aide d’enjambeurs. Les maires concernés ont été avertis de ces dispositions et les apiculteurs le seront également par tous les moyens possibles.

  • Dans les zones de sécurité, d’une distance de 5 kilomètres autour des zones focus définies, les agriculteurs auront le choix entre la pratique de l’assolement, consistant à ne pas implanter de maïs en 2010 sur les parcelles portant du maïs en 2009, et la lutte à l’aide d’insecticides contre les larves et les adultes en 2010.

Un dispositif d’indemnisation visant essentiellement à encourager la rotation, solution plus efficace, est mis en place en 2009. Il s’appuie sur une caisse de péréquation, financée en partie par les producteurs de maïs et en partie par l’Etat.

Catégorie A la une, céréalesCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2018
L Ma Me J V S D
« nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+