Tag Archive | "lyon"

Quand les jeunes agriculteurs s’invitent à Lyon..


Les Jeunes Agriculteurs de la Région Rhône-Alpes  organisent un événement grand public le dimanche 18 mai, de 10h à 18h, au coeur de Monplaisir, quartier historique de Lyon où les Frères Lumière ont inventé le Cinématographe et tourné, Sortie d’usines, premier film de l’histoire du cinéma.

Un dimanche à la campagne aura lieu au pied du musée des frères Lumière, sur la place Ambroise Courtois dans le 8ème arrondissement de Lyon.

L’objectif de la journée est de faire découvrir aux lyonnais le métier d’agriculteur, la diversité et la richesse des productions agricoles de Rhône-Alpes, de façon ludique et amusante. Mais aussi de leur faire prendre conscience de son rôle majeur pour l’entretien de nos territoires ruraux.

Les objectifs de l’évènement sont :

- Promouvoir et faire découvrir les produits et le savoir faire des producteurs ;
- Echanger avec les consommateurs, les informer sur nos pratiques, la qualité et la
traçabilité des produits, le respect des normes et de l’environnement ;
- Créer un moment convivial, festif, et dynamique à l’image de Lyon, et à l’image des
Jeunes Agriculteurs ;
- Sensibiliser les citoyens au métier et à ses opportunités ;
- Faire prendre conscience aux citoyens du rôle important qu’ils ont à jouer dans le
maintien de l’agriculture rhônalpine, en privilégiant une consommation de produits
locaux ;
- Proposer des produits de qualité et de proximité à la dégustation et à la vente.

Au programme

Animaux, animations, démonstrations et dégustations, ainsi qu’un stand restauration proposant un menu complet de produits régionaux.


Catégorie agricultureCommentaires fermés

Signature des Plans de Protection de l’Atmosphère à Lyon, Grenoble et Saint-Etienne


L’amélioration de la qualité de l’air est un enjeu sanitaire prioritaire du Gouvernement. Pour lutter contre
la pollution atmosphérique, des plans de protection de l’atmosphère (PPA) des zones les plus sensibles
à la pollution par les particules ont été élaborés.

En Rhône-Alpes, les Plans de Protection de l’Atmosphère de l’agglomération stéphanoise, de la
région grenobloise et de l’agglomération lyonnaise ont ainsi été approuvés par arrêtés préfectoraux
ou inter-préfectoraux les 4, 25 et 26 février 2014.

Ces trois PPA répondent aux enjeux environnementaux et sanitaires des trois agglomérations qui
souffrent d’une qualité de l’air dégradée. Ce qui se traduit par de fréquents dépassements des valeurs
limites et ainsi l’activation régulière du dispositif régional de gestion des pointes de pollution
atmosphérique.

Depuis 2011, la révision de ces PPA a fait l’objet d’une très large concertation associant : services de
l’Etat, collectivités, chambres consulaires, organisations professionnelles ou associations.
Pour chacun de ces Plans de Protection de l’Atmosphère, toutes les collectivités locales ont été
consultées et une enquête publique a été organisée en 2013.

Chacun des PPA est décliné selon 4 axes :
• l’industrie : les installations industrielles classées pour la protection de l’environnement doivent
s’équiper des meilleures technologies disponibles. Les chaufferies au bois, les carrières, et les
activités du bâtiment et des travaux publics également.

• le chauffage individuel au bois : les appareils les moins performants et les foyers ouverts
dans les logements neufs seront interdits à partir du 1er juillet 2015.
Le parc existant doit être renouvelé. Les équipements et les différents combustibles seront
labellisés

• la circulation automobile : une politique coordonnée de mobilité sera mise en oeuvre dans
chacune des trois agglomérations. Elle s’accompagnera d’aménagements sur les voies rapides
et les autoroutes afin de fluidifier la circulation. Seront également développés des plans de
déplacement à Lyon, Grenoble et St-Etienne

• l’urbanisme et l’aménagement du territoire : une campagne d’information interviendra en
direction des élus sur la qualité de l’air au sein de leurs territoires. La qualité de l’air sera
systématiquement prise en compte dans les projets d’urbanisme et d’aménagement
Une dernière action vise spécifiquement la gestion des épisodes de pollution.

Ces PPA, par des mesures pérennes au niveau des différents émetteurs de polluants, permettront de
limiter durablement l’exposition de la population aux particules fines et aux oxydes d’azote, et
donc de réduire l’impact sanitaire de la pollution de l’air.

Les bénéfices de cette réduction de pollution se traduiront aussi par des pics de pollution moins
sévères et moins fréquents.

Ces plans feront l’objet d’un suivi régulier par l’Etat afin d’examiner les progrès accomplis sur chacun
de ces axes et la part prise par chacun des acteurs identifiés dans la mise en oeuvre des mesures.
Les plans sont disponibles dans leur intégralité :
Pour l’agglomération lyonnaise :
• sur : http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/ppa-de-lyon-a3274.html
• en préfectures du Rhône, de l’Ain et de l’Isère
• dans les mairies des 15 communes de l’Ain, des 99 communes du Rhône et d’une commune
de l’Isère concernées par le PPA
Pour l’agglomération grenobloise :
• sur : http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/ppa-de-grenoble-a3181.html
• en préfecture de l’Isère
• dans les mairies des 273 communes du SCoT de la région grenobloise
Pour l’agglomération stéphanoise :
• sur : http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/ppa-de-st-etienne-a3217.html;
• en préfectures de la Loire et de la Haute-Loire
• dans les mairies des 52 communes de la Loire et des 3 communes de la Haute-Loire incluses
dans le PPA.

Catégorie environnementCommentaires fermés

Non à une TVA à 20%


Le centre ville de Grenoble ressemblait à un manège équestre ce mercredi après midi…

Environ 700 manifestants, en provenance de notre région, en très grande majorité des professionnels, soutenus par la jeunesse, accompagnés de 70 équidés, poneys principalement, ont défilé, à pied, à cheval, en calèche, dans les rues du centre ville de Grenoble afin de rappeler leur mécontentement fasse à une forte hausse de la TVA.

En effet, les activités équestres ont une TVA à 7%. Afin de se mettre en conformité avec les règlements européens cette TVA passera à 20% au 1er janvier 2014.. Ce qui est insupportable et la conséquence première sera la suppression de nombreuses entreprises, de 20 000 emplois pouvait-on lire sur la banderole « tête » de cortège.

CHE 2CHE 3che 5

Des manifestations se sont également déroulées à Lyon, Saint-Etienne, Chambéry, Annecy ou encore Bourg-en-Bresse…

Catégorie A la une, filière équineCommentaires fermés

Le sommet franco-italien doit engager la dernière ligne droite pour le projet Lyon-Turin


Après l’Assemblée nationale le 31 octobre, le Sénat a voté le projet de loi autorisant
l’approbation de l’accord entre le Gouvernement de la République française et le
Gouvernement de la République italienne pour la réalisation et l’exploitation d’une
nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin. Signé le 30 janvier 2012, celui-ci arrête le tracé
définitif ainsi que la répartition des coûts de la réalisation de la section internationale et du
tunnel de base de 57 kilomètres.

Pour Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes :
« Le projet ferroviaire Lyon-Turin peut dès demain s’engager dans sa dernière ligne droite. Je
m’associe aujourd’hui à tous ceux qui veulent agir pour la croissance, le développement
des échanges entre la France et l’Italie et le report modal pour demander aux autorités
françaises et italiennes de mettre la liaison ferroviaire Lyon – Turin sur les bons rails, lors
du sommet franco-italien du 20 novembre. Les enjeux économiques, environnementaux et
européens le rendent incontournable pour l’avenir de nos territoires. »

Ce vote s’ajoute à de nombreuses manifestations de soutien au projet.

La CCIR, le MEDEF Rhône-Alpes et la CGPME Rhône-Alpes ont appelé les entrepreneurs à se
mobiliser via une pétition, qui a, à ce jour, réuni plus de 1 000 signataires. Le FODERE, Forum
pour le Développement des Entreprises des Régions Européennes, a également manifesté
son soutien à un projet capital pour la croissance économique et l’emploi à l’échelle de toute
l’Union Européenne.
Celle-ci a par ailleurs fait savoir, via sa commission Transports, qu’elle était prête à financer
40 % du projet international, ce qui était une condition sine qua non pour le gouvernement
français. L’enjeu sera pour 2014 de répondre dans les meilleures conditions à l’appel à projet
européen du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe.

Enfin le 12 novembre à Chiomonte, en Italie, Eliane GIRAUD, Vice-présidente déléguée aux
Transports, déplacements et infrastructures, représentait la Région Rhône-Alpes pour
assister à la mise en route des travaux du tunnelier, qui a engagé le percement de la galerie
de la Maddalena, dernière galerie de reconnaissance de 7,5 km, qui constituera par ailleurs
un tronçon du tunnel, puisqu’il est sur son tracé et au diamètre du tunnel de base.

Catégorie aménagement, transportCommentaires fermés

8ème Marché des saveurs de Rhône-Alpes


Jeudi 7 novembre, de 8h30 à 20h00, la Région organise la 8ème édition du Marché des saveurs de Rhône-
Alpes sur la place Bellecour avec le soutien de la Ville de Lyon, au pied de la statue équestre de Louis XIV.

40 000 visiteurs sont attendus pour rencontrer, toute la journée, 200 agriculteurs, éleveurs, artisans ou
cuisiniers qui présenteront leurs produits et leurs savoir-faire. Fromages, charcuterie, confiseries,
volailles, vins, miels… Une fois encore l’étonnante diversité des produits de notre région est mise à
l’honneur !

Tout au long de cette journée, plusieurs animations seront proposées :

 FAIRE SON MARCHÉ EN AUTOMNE : MAÎTRISER LE GOÛT ET LE COÛT. Comment faire son
marché pour un repas de 10 convives avec 50 euros de budget ? Par groupe de 12, les participants
arpenteront les allées en présence d’un chef qui leur donnera des astuces de préparation, de cuisson et
de présentation. Idéal pour faire son marché en automne et mettre des mots savoureux dans les légumes
et recettes de l’hiver.

 VIANDES : QUELLE PRÉPARATION, QUELLES RECETTES ? Un véritable bar à viande sera dressé
pour tout savoir sur la viande : quels morceaux ? quelle préparation ? quelle recette ? quelle cuisson ? Des
bouchers seront là pour répondre à toutes les questions et proposer des dégustations.

 NUTRITION ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE. Des diététiciennes interviendront pour expliquer
comment conjuguer nutrition, santé et plaisirs, selon une approche ludique.

 ALLIER VIANDES ET VINS. Des dégustations à l’aveugle de vins de Rhône-Alpes seront organisées
par un sommelier. Il partagera ses meilleurs conseils d’associations vins et viandes.

« Le Marché des saveurs de Rhône-Alpes a été lancé en 2006 afin de rapprocher le producteur et le consommateur et de recréer le lien qui s’était perdu entre la production agricole et l’alimentation » rappelle Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes. « Venir au Marché des saveurs est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les produits issus ou fabriqués en Rhône-Alpes. Consommer des produits régionaux, c’est bien entendu s’assurer de la traçabilité de son alimentation et veiller à l’empreinte écologique de ses choix de consommation, mais c’est aussi participer au développement économique de ce secteur ».

Catégorie consommationCommentaires fermés

Lyon – Turin : la déclaration d’utilité publique est une très bonne nouvelle pour Rhône-Alpes


Jean Jacques Queyranne, président de région a réagi l’information comme quoi la ligne TGV Lyon -Turin était déclarée d’utilité publique:

« C’est une très bonne nouvelle pour Rhône-Alpes. La réalisation des accès français
permettra d’améliorer les liaisons entre la partie rhodanienne de la région, le sillon alpin et
la Savoie.

Les 43 km de voies uniques entre Chambéry et Saint André le Gaz ne sont pas à la hauteur
des lignes ferroviaires du 21ème siècle, en terme de capacité, de sécurité et de fluidité.
Le Lyon–Turin rendra possible un report des camions sur les trains, moins de trafic routier et
de pollution dans nos vallées alpines. Ce chantier participe du développement économique
de Rhône-Alpes et de ses territoires.

La circulation des personnes et les échanges commerciaux entre la France et l’Italie seront
favorisés par cette liaison ferroviaire.

Situé à la croisée de deux corridors de transports européens, Nord-Sud et Est-Ouest le Lyon-
Turin c’est l’Europe, la France, et la région Rhône-Alpes de demain. »

Catégorie transportCommentaires fermés

Le Tour fait étape à Lyon


Samedi 13 juillet – Étape 14 191km: Saint-Pourçain-sur-Sioule / Lyon

Lyon1LYON 2pro Lyon

Catégorie sportCommentaires fermés

Des jeunes et des projets pleins d’énergie !


Sylvie GILLET de THOREY, Vice-présidente de la Région Rhône-Alpes déléguée aux lycées et Benoît
LECLAIR, Vice-président délégué à l’énergie et au climat ont accueilli ce jour à l’Hôtel de Région les
lycéens des 20 classes de Premières Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement
Durable (STI2D) participant à l’initiative Agence de l’énergie des lycées (AEL). Les contributions les plus
remarquables ont été récompensées par un trophée symbolique : une victoire de l’énergie.

Depuis la rentrée 2011, en partenariat avec les académies de Lyon et de Grenoble, la Région Rhône-Alpes
a mis en place des AEL, initiative unique en France qui permet à la fois de sensibiliser les lycéens sur les
enjeux environnementaux et de favoriser leur professionnalisation par des travaux pédagogiques.

Ces agences fonctionnent comme un bureau d’études thermiques professionnel. Les élèves y travaillent
de 2 à 5 heures par semaine pendant lesquelles ils identifient les dysfonctionnements ou les
améliorations possibles, puis mettent en oeuvre leurs idées pour réduire la consommation d’énergie dans
leur lycée.

La Région apporte à chaque AEL un accompagnement humain et matériel de leurs projets. Un budget de
15 000€ maximum par classe peut également être attribué pour l’exécution de travaux préconisés par les
élèves.

Suite au vote des 20 classes participantes, les victoires suivantes ont été décernées :
- meilleure présentation des travaux réalisés par une AEL : lycée Galilée (Vienne, 38)
- meilleure contribution au débat sur la transition énergétique : lycée Paul Héroult (St-Jean de Maurienne, 73)
- meilleure affiche de présentation d’une AEL : école des métiers Paul-Louis Merlin (St-Martin d’Hère, 38)*

« Grâce aux Agences de l’énergie des lycées, la Région mobilise les acteurs de l’intérieur, et donne à de
futurs professionnels un vrai terrain d’expérimentation » souligne Sylvie GILLET de THOREY, Viceprésidente
aux lycées. « C’est également un moyen innovant d’améliorer la performance énergétique des
lycées pour atteindre l’objectif de -40% de gaz à effet de serre du projet de Plan Climat régional » poursuit
Benoît LECLAIR, Vice-président à l’énergie et au climat. « Le bilan très positif de cette initiative justifie
qu’elle soit poursuivie à la rentrée 2013, avec 20 nouvelles classes mobilisées » conclut Sylvie GILLET de
THOREY.

Lycées participant aux AEL en 2012 – 2013

AIN : Lycée Carriat (Bourg en Bresse)
DROME : Lycée les Catalins (Montélimar)
ISERE : Lycée Galilée (Vienne), LGT Pablo Neruda (Saint-Martin-
D’hères), Ecole des Métiers de l’énergie Paul Louis Merlin (Saint-
Martin-D’hères)
SAVOIE : Lycée Paul Héroult (Saint-Jean-de-Maurienne), Lycée
René Perrin (Ugine)
HAUTE-SAVOIE : Lycée Louis Lachenal (Argonay), Lycée de
l’Albanais (Rumilly), lycée Jean Monnet (Annemasse)
ARDECHE : Lycée polyvalent Astier (Aubenas)
LOIRE : Lycée de Beauregard (Montbrison), Lycée Carnot
(Roanne), Lycée Jacob Holtzer (Firminy)
RHONE : Lycée Chaplin Becquerel (Decines), Lycée Louis Armand
(Villefranche-sur-Saône), Lycée René Descartes (Saint- Genis-Laval),
Lycée Marcel Sembat (Vénissieux), Lycée Aragon (Givors), Lycée
Blaise Pascal (Charbonnières-les-bains), Lycée Condorcet (Saint-
Priest)

Catégorie enseignement-formation, énergiesCommentaires fermés

Les métiers du monde rural au 17ème mondial des métiers


Le 17ème Mondial des métiers se tiendra du 7 au 10 février 2013 à Lyon-Eurexpo.

L’enseignement agricole sera présent sur un vaste espace « monde rural » aux côtés des partenaires professionnels.
Cet espace est organisé autour de démonstrations et d’animations réalisées par des jeunes en formation.
L’idée est de montrer le lien entre les différentes activités de production agricole et horticole, la fabrication de produits alimentaires et le paysage.

Des démonstrations et des animations

Les visiteurs pourront assister ou même participer à des démonstrations animées par les élèves :

  • Travail de la vigne et du vin : taille de ceps et micro-vinification
  • Simulateur de conduite d’engins agricoles
  • Parcours paysager alliant le végétal et le minéral : jardin à la française
  • Ateliers de rempotage de plants horticoles
  • Fabrication de sorbets à base de jus de raisin pour découvrir les métiers de l’agroalimentaire.

Présentation de ces ateliers et pré-inscriptions en ligne sur le site du mondial des métiers.

Des témoignages de professionnels

Des professionnels ou des jeunes en formation viendront témoigner et échanger avec les visiteurs lors de mini-conférences, pendant les 4 jours du salon.
Ainsi, vous pourrez rencontrer un œnologue, un vétérinaire, des jeunes agriculteurs, un paysagiste, des professionnels de l’agro-alimentaire, des métiers du cheval, etc…

Programme et pré-inscriptions sur le site du mondial des métiers

Des renseignements sur les formations

L’espace accueille les visiteurs en quête d’informations sur les métiers de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de l’horticulture, de l’environnement, des services en milieu rural,…

Les acteurs de l’enseignement agricole régional renseignent les familles et les jeunes sur les différents parcours de l’enseignement agricole. Les adultes en recherche d’informations pour une reconversion professionnelle ou en vue d’une installation en agriculture sont également accueillis au sein du pôle par les responsables des point-accueil-installation, des chambres d’agriculture, de l’AREFA [1], de l’UNEP [2]

[1] Association régionale emploi-formation en agriculture

[2] Union nationale des entrepreneurs paysagistes.

Catégorie agriculture, economie/emploiCommentaires fermés

Vers un réseau des cités de la gastronomie


©Xavier.Remongin/Min.­Agri.Fr

La ministre de la culture et de la communication, le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt et le ministre délégué chargé de l’agroalimentaire ont reçu vendredi 11 janvier la mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA).

Le Président de celle-ci a présenté et remis aux ministres son rapport d’évaluation des projets déposés en réponse à l’appel à candidature « Cité de la Gastronomie » lancé en avril 2012.

La mission préconise « l’instauration d’un dispositif original et fédérateur, un réseau de Cités de la Gastronomie, dont le socle serait constitué par les projets de Tours, Paris-Rungis et Dijon ».

Elle souligne également que « Lyon ne doit pas être exclu du schéma proposé ». En revanche, le projet de Beaune jugé « très difficilement réalisable » par la mission a été écarté.

Les ministres ont salué le travail réalisé au cours des derniers mois et souligné la qualité des projets préparés par les villes candidates. Les Ministres ont souhaité que des éléments complémentaires soient apportés aux dossiers sélectionnés par la mission, en particulier le plan de financement (investissement et fonctionnement) des Cités candidates mais aussi le contenu de l’offre culturelle, la dimension pédagogique, éducative et scientifique de leur projet.

Les Ministres ont donné aux villes candidates jusqu’à mi avril pour rassembler les éléments nécessaires permettant d’annoncer leur décision définitive fin avril.

Les Ministres se sont dits favorables à la constitution d’un réseau de Cités de la gastronomie dès lors que le choix retenu permettra la meilleure valorisation du « repas gastronomique des Français », objet de l’inscription au patrimoine immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Ce réseau pourra être ultérieurement ouvert à d’autres villes candidates, représentatives de la diversité des régions de France.

Catégorie agro-alimentaireCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+