Tag Archive | "météo"

2015 : 3e année la plus chaude en France depuis 1900


L’année 2015 s’achève par le mois de décembre le plus chaud jamais enregistré en France depuis 1900, avec des températures moyennes dépassant la normale* de 3.9 °C. Des températures printanières, supérieures aux valeurs habituelles d’un mois de mars, ont été mesurées régulièrement au cœur du mois de décembre.

2015 dans son ensemble a été une année particulièrement chaude sur l’Hexagone. Avec une moyenne de 8.7 °C pour les températures minimales et de 18.4 °C pour les maximales, 2015 se place au 3e rang des années les plus chaudes (1 °C au-dessus de la normale), devancée par 2014 (1.2 °C au-dessus de la normale) et 2011 (1.1 °C au-dessus de la normale).

Globalement sur l’Europe, 2015 est même la 2e année la plus chaude depuis le début des mesures.

La pluviométrie est déficitaire* de plus de 10 % sur la quasi-totalité du pays, plaçant 2015 parmi les 10 années les plus sèches depuis plus de 50 ans. En revanche, l’ensoleillement est excédentaire** sur l’ensemble du territoire.

* moyenne de référence 1981-2010
** moyenne de référence 1991-2010

Écart à la moyenne annuelle de référence (1981-2010) de l’indicateur de température moyenne sur la France de 1900 à 2015. Diagramme élaboré à partir d’un indicateur thermique constitué de la moyenne des températures annuelles de 30 stations métropolitaines (en rouge : les valeurs supérieures à la moyenne des températures annuelles, en bleu : celles inférieures à cette moyenne).
© Météo-France (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

2015, une année exceptionnelle à l’échelle de la planète

D’après l’Organisation météorologique mondiale, la température moyenne à la surface du globe en 2015 devrait être la plus élevée jamais constatée et franchira sans doute le seuil, aussi symbolique que significatif, que constitue un réchauffement de 1 °C par rapport à l’époque préindustrielle. Cette situation résulte des effets conjugués d‘un puissant épisode El Niño et du réchauffement climatique causé par les activités humaines.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

De la douceur et peu de pluie en avril


Le mois d’avril a été exceptionnellement doux, avec une température moyenne supérieure de 1,8°C à la normale saisonnière.

Toutes les régions ont profité de ces températures élevées. Ce mois d’ avril est également marqué par une faible pluviométrie, de presque 40% en-dessous de la référence.

Comme en mars, c’est dans le Nord-Est qu ’il a fait le plus chaud et qu’il a le moins plu. L’indice d’humidité des sols au 1er mai 2014 reste particulièrement déficitaire sur la moitié Est du pays, tandis qu’il est reste proche de la référence ou légèrement déficitaire sur la moitié Ouest.

La douceur n’a pas quitté le pays depuis décembre.

Ce mois d’avril, un des plus doux depuis 1900, a également enregistré une faible pluviométrie, notamment sur la moitié Est du pays.

Durant tout le mois d’avril, les températures ont été clémentes dans l’ensemble des régions. Le Nord-Est a plus particulièrement profité de cette douceur, avec 2,3°C au- dessus de la normale.

La température moyenne nationale s’élève à 13°C.

Elle dépasse la référence de 1,8°C. Ce mois d’avril est classé comme l’un des mois d’avril les plus chauds depuis 1900, avec 2007, 2011, 1945 et 1961 selon Météo France.

En avril, les précipitations ont continué à être déficitaires.

Ce déficit pluviométrique est particulièrement important dans les régions Nord-Est et Sud-Est où il atteint près de 60%.

Les départements de la Marne, de la Haute-Marne, de la Meuse, de la Moselle, des Vosges et du Var enregistrent, quant à eux, un déficit proche de 80%. La Basse-Normandie, le Loir-et-Cher et le Loiret, et dans une moindre mesure la chaîne pyrénéenne, sont les seuls secteurs ayant enregistré un excédent pluviométrique. En moyenne, les précipitations d’avril sur la France ont représenté 64% de la normale saisonnière.

Les précipitations cumulées depuis le 1er mars 2014 sont inférieures à la normale sur la quasi totalité du territoire, et plus particulièrement dans le Nord-Est. L’Ouest et le Sud-Ouest se situent à un niveau plus proche des normales de saison.

L’indice d’humidité des sols au 1er mai 2014 se détériore par rapport au mois précédent.

Il est surtout déficitaire dans la partie Est du pays. Seules quelques zones éparses situées dans le Calvados, la Manche, le Loiret, le Loir-et-Cher, en Bretagne, dans les Pyrénées-Atlantiques et l’Ile-de-France ont un indice d’humidité des sols au 1er mai 2014 légèrement supérieur à la norme.

Catégorie natureCommentaires fermés

Alerte aux orages et cumuls pluviométriques


Niveaux actuels de vigilance en Isère :

Gros orages au Centre-Est

Période de validité :

Du jeudi 2 mai à 17h00 au vendredi 3 mai à 18h00.

Départements concernés :

Alerte Orange Orages : Ain(01), Doubs(25), Jura(39), Loire(42), Rhône(69), Saône-et-Loire(71),
Isère(38)

Risque important Orages: Ardèche(07), Côte-d’Or(21), Drôme(26), Haute-Loire(43), Haute-Marne(52), Bas-Rhin(67), Haut-Rhin(68), Haute-Saône(70), Savoie(73), Haute-Savoie(74), Vosges(88), Territoire de Belfort(90).

Qualification du phénomène :
Cet épisode demande un suivi particulier, vu le niveau déjà élevé des cours d’eau et la saturation des sols.

Evolution prévue :
Des averses orageuses sont possibles cet après-midi et en soirée sur l’ensemble de la région Rhône-Alpes. Elles ne sont pas organisées mais peuvent donner ponctuellement des pluies intenses, de l’ordre de 20 litres d’eau par mètre carré en une heure.

En cours de nuit, les averses s’organisent en un corps pluvio-orageux qui nait entre les flancs est du Massif Central et les flancs ouest du Vercors.

En cours de nuit et demain matin, cette zone de fortes pluies accompagnées d’orage se décale vers le nord en arrosant abondamment les départements du Rhône, de la Loire et de l’Ain.

Les quantités de précipitations sont conséquentes, de 20 à 40 litres d’eau par mètres carrés, et peuvent atteindre 60 à 70 litres d’eau par mètres carrés d’ici vendredi soir. Etant donné l’état actuel de saturation des sols et le niveau des cours d’eau, des débordements et inondations sont possibles.
La perturbation continue à se décaler vers le nord dans la soirée de vendredi, et les fortes pluies s’atténuent en cours de nuit de vendredi à samedi sur le nord de Rhône-Alpes.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

VIGILANCE METEO VENT VIOLENT SUR LE VERCORS


La préfecture de l’Isère communique :

Un point de situation météorologique, établi par météo-France, prévoit pour cette nuit et la journée de demain 14 mars, l’arrivée d’un fort mistral dans la vallée du Rhône et le Vercors. Des rafales pouvant aller jusqu’à 120km/h sont attendues sur le Massif du Vercors. Sont annoncées également sur ce massif des précipitations neigeuses de l’ordre de 15 cm et des températures ressenties pouvant descendre jusqu’à-20°C.

Les mesures de la plus grande prudence sont rappelées aux personnes qui auraient à se déplacer.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Neige: vigilance jaune…


L’amélioration des conditions météorologiques permet le passage du niveau d’alerte en vigilance jaune. Toutefois, cet épisode neigeux s’inscrit dans la durée avec une diminution de l’intensité des précipitations.

Cet événement a mobilisé plus de six cents personnes sur le terrain (militaires de la gendarmerie nationale, agents du Conseil Général et d’AREA). 1120 tonnes de sel ont été répandues sur l’ensemble du réseau routier. Enfin, près de 700 poids-lourds ont été stockés sur les autoroutes en raison des restrictions de circulation prises par la préfecture. Tous ces poids-lourds ont repris, à cette heure, la route et la circulation est fluide.

2500 clients ont été privés d’électricité ce matin. A l’heure actuelle, il ne reste que 300 clients pour lesquels les lignes n’ont pas été rétablies. ERDF met tout en œuvre pour rétablir son réseau au plus vite.

Ce matin, à 7h30, un bus transportant 47 enfants venant de Marange-Silvange en Mozelle a été bloqué sur la RD 1075 près de la commune de St Maurice en Trièves. Le Maire de la commune du PERCY a été aussitôt sollicité par la préfecture pour accueillir ces enfants. Ils ont trouvé refuge dans la salle des fêtes et ont pu se restaurer avant de reprendre leur route vers Gap à 14h précédé par un chasse-neige.

A 10h40, 56 enfants d’une classe de CM2 et leurs six accompagnateurs venant de Neuilly sur Seine ont été pris en charge par le service de sécurité civile de ville de Grenoble à la Gare SNCF et ont été abrités à la Maison des habitants du Quartier St Bruno avant de reprendre leur route vers Laffrey où ils sont arrivés sans encombre en empruntant un autre itinéraire que la rampe de Laffrey.

A 12h40, 47 enfants de CE2/CM1 et leurs six accompagnateurs venant de Neuilly sur Seine ont également été pris en charge par le service de sécurité civile de ville de Grenoble à la Gare SNCF avant de reprendre leur route vers Barcelonette. Au niveau du col de Lus la Croix Haute, un chasse-neige leur a ouvert la voie. La Préfecture du département des Hautes Alpes suit leur acheminement vers leur destination finale.

Le besoin de suspendre les transports scolaires n’est plus avéré. Ce service est donc intégralement rétabli dès demain matin.

L’interdiction de circulation pour les poids lourds de plus de 7,5 tonnes a été levée, ce jour, à 13h sur le réseau autoroutier isérois. Leur circulation est limité à 70 km/h et les dépassements sont interdits.

La circulation des véhicules de plus de 7,5 tonnes demeure toutefois interdite en Isère : sur l’autoroute A51 ainsi que sur la RN85, la RD1075 et la RD1091

Ces mesures ne s’appliquent pas  aux véhicules suivants sous réserve d’équipements spéciaux et après s’être assuré de la viabilité de l’itinéraire à emprunter :

-       aux engins de viabilité hivernale,

-       aux transports en commun de voyageurs

-       aux véhicules de secours,

-       aux véhicules de dépannage,

-       aux poids lourds assurant l’approvisionnement en matériaux de traitement de chaussée,

-       aux véhicules de transports d’animaux vivants,

-       aux véhicules de collecte de lait.

Ces mesures s’inscrivent dans un plan d’ensemble de mesures prises au niveau régional (Plan Intempéries Rhône-Alpes Auvergne).

Conseils de comportement :

-       Soyez prudents si vous devez absolument vous déplacer. Privilégiez les transports en commun.

-       Renseignez vous sur les conditions de circulation auprès du centre de circulation routière CRICR (site Bison Fûté), écoutez la radio.

-       Consultez l’évolution de la situation sur le site Internet de Météo France : http://france.meteofrance.com

Catégorie nature, transportCommentaires fermés

France : bilan climatique de l’année 2012


L’année 2012 s’est terminée comme elle a commencé : en douceur. Une année assez atypique qui a souvent connu des périodes climatiques très tranchées en raison de conditions soit largement anticycloniques, soit au contraire franchement dépressionnaires, d’après Frédéric Decker de MeteoNews.

Seuls quatre mois sur douze auront connu un déficit thermique faible à modéré : février, avril (-0,7 degré), juillet (- 1,0 degré) et septembre (-0,2 degré), la palme revenant évidemment à février (-3,6 degrés d’écart à la normale) et sa vague de froid qui a duré deux semaines. Les huit autres mois ont été doux à chauds, notamment mars avec un excédent de 1,7 degrés.

Rappelez-vous : la grande douceur de l’hiver 2011/12 a connu un arrêt brutal entre le 31 janvier et le 13 février, alors qu’une importante masse d’air froid envahissait la France. Bien qu’elle ne fut pas exceptionnelle, une vague de froid de cette ampleur ne s’était plus vue depuis février 1991, voire janvier 1987. Mais la douceur est rapidement revenue fin février pour atteindre son paroxysme durant cet «été marsien» qui a fait tomber les records de chaleur mi-mars puis durant toute la troisième décade, exceptionnellement chaude et ensoleillée.

Douche écossaise en avril ! Finis la chaleur et le soleil, mais aussi la sécheresse bien installée durant les trois premiers mois de l’année : pluies, vents forts et giboulées (et tornade à Toulouse en fin de mois!) défilent rapidement sur la France, débordant même largement sur la première moitié de mai. Une pause bienvenue dans ce contexte de sécheresse, mais qui complique les travaux agricoles.

Une période estivale concerne la France fin mai avec un temps chaud pour la saison, mais parfois orageux. Des violents orages inondent notamment la région nancéenne lors d’un phénomène qui donnera plus de 100 mm en quelques heures !

L’anticyclone s’efface ensuite pendant un mois et demi, laissant les passages pluvieux s’enchaîner à un rythme infernal, pour le plus grand malheur du monde agricole qui piétine dans la boue en attendant une fenêtre sèche pour les fenaisons, et pour les potagers qui voient le mildiou et l’oïdium anéantir les plants.

Après un 14 juillet sous l’eau, l’anticyclone des Açores revient enfin et assure des conditions météo estivales jusqu’en septembre. Août est même très sec (reprise de la sécheresse malgré les mois précédents sous l’eau) et très chaud. Un épisode caniculaire remarquablement tardif se produit notamment les 18 et 19 août avec des
pointes à 40 degrés relevés du sud-ouest au Bassin Parisien.
Il faudra ensuite attendre la fin septembre pour retrouver des conditions météo perturbées et pluvieuses… conditions qui s’imposeront ainsi tout le mois d’octobre avec des quantités de précipitations remarquables sur le tiers nord (records et inondations entre la Normandie et le Nord-Pas-de-Calais) et dans une moindre mesure en novembre (plus sec toutefois au sud de la Loire).
Pas d’hiver en décembre malgré un froid modéré en début de mois jusqu’au 13, beaucoup de neige tout de même en montagne et un bref épisode neigeux le 7 : c’est encore et toujours la douceur qui s’impose dans une ambiance à nouveau très pluvieuse, favorisant ainsi les inondations et, bonne nouvelle, un bon rechargement des nappes phréatiques.
D’un point de vue thermique, l’année 2012 est donc à l’équilibre (excédent insignifiant de 0,1 degré) par rapport à la normale 1981-2010 (+0,8 degré par rapport à la précédente normale 1971-2000).

L’important déficit de février a en effet été assez long à combler malgré 8 mois sur 12 au-dessus des moyennes saisonnières, mais sans excès importants. 2012 a ainsi été plus fraîche que 2011 (année la plus chaude en France, devant 2003), mais plus chaude que 2010 (année la plus fraîche entre 1997 et 2012).

bilan météà

Alternant le très sec (premier trimestre, période du 15 juillet à fin septembre) et le très arrosé (avril au 15 juillet, et dernier trimestre), cette année 2012 est conforme aux chiffres habituels en terme de précipitations (excédent moyen national insignifiant de 2%).

Des conditions qui auront franchement compliqué les travaux agricoles cette année : un hiver et un mois de mars trop secs, suivis d’une longue période trop pluvieuse d’avril à mi-juillet… suivie elle-même d’une nouvelle période trop sèche d’un peu plus de deux mois.

Et la pluie a à nouveau été trop présente entre fin septembre et le 31 décembre. Bref, des précipitations qui auront toujours connu des excès, dans un sens ou dans l’autre ! 2012 aura été une année très peu neigeuse, en plaine comme en montagne.

La vague de froid de février a en effet été accompagnée d’air très sec, et donc globalement de peu de neige. On notera simplement l’épisode neigeux remarquable de fin octobre à Grenoble où les 20 cm et plus avaient provoqués de nombreux dégâts (et la violente tempête de mistral dans le même temps en Provence).
Une année assez orageuse en revanche dès le mois d’avril jusque tard dans la saison, puisque les derniers coups de foudre ont frappé en plein coeur de décembre. Ces orages auront provoqué la formation de plusieurs tornades cette année, avec pour les plus remarquables celles de Toulouse en avril, Plan-en-Campagne et Vendée en octobre et quelques cas plus mineurs cet été, en novembre et décembre.

Très légèrement excédentaire à l’échelon national cette année, l’ensoleillement n’a pas présenté de caractéristique particulière. Trois mois ont été très ensoleillés (février, mars et août) et trois très sombres (avril, juin et octobre).

Catégorie A la une, natureCommentaires fermés

Neige sur l’isère: vigilance orange


VIGILANCE METEO ORANGE: RISQUE  NEIGE et VERGLAS

Le Préfet de l’Isère, au vu des informations transmises par Météo France, et conformément à la procédure de vigilance et d’alerte, décide la mise en place d’une

Alerte météo de niveau orange

Sur le département de l’Isère pour le phénomène neige et verglas

Description de la situation attendue :

Après une nuit de jeudi à vendredi qui a connu des gelées généralisées, la journée de vendredi est marquée en Isère par une nouvelle offensive hivernale.

Sous un ciel voilé, les premiers flocons vont tomber rapidement sur les Alpes.

Vendredi midi, l'autoroute A49 entre St Marcellin et vinay

Vendredi midi, l'autoroute A49 entre St Marcellin et Vinay

Les chutes de neige à toutes altitudes se prolongeront dans l’après midi avec maintien d’un temps neigeux également dans la nuit de vendredi à samedi.

La couche de neige pourrait atteindre vendredi soir 5 à 10 cm en plaine (notamment en Nord Isère), localement 15 cm en vallée du Grésivaudan et de 20 à 40 cm sur les massifs alpins, dès 1000 m.

Samedi restera froid et neigeux sous une forte bise.

Le risque d’avalanche reste très présent sur tous les massifs.

Cet épisode neigeux sera suffisamment marqué pour engendrer des difficultés de circulation routière et des restrictions de circulation pourront être prises, le cas échéant.

Conseils de comportement :

  • Soyez prudents si vous devez absolument vous déplacer. Privilégiez les transports en commun
  • Renseignez vous sur les conditions de circulation auprès du centre de circulation routière CRICR (site Bison Fûté), écoutez la radio.

Consultez l’évolution de la situation sur le site Internet de Météo France www.meteo.fr


Catégorie natureCommentaires fermés

Orages, l’Isère en alerte orange


Après les fortes chaleurs place aux orages.. Plusieurs départements dont l’Isère sont placés en alerte orange à partir de ce vendredi 26 août midi jusqu’ au samedi 27, 6 heures. Un système dépressionnaire circule cette fin de semaine sur la France. Il est accompagné d’un air frais et instable qui, au contact d’une masse d’air plus chaude, va provoquer un fort épisode pluvio-orageux et localement de très violents orages.

En cours de journée de vendredi l’activité orageuse va se décaler vers la moitié est de la France. C’est à partir de la mi journée et dans l’axe de la vallée du Rhône que les orages seront les plus violents. Sur les six départements en orange de fortes intensités, de violentes rafales de vent de sud et de la grêle seront observés.
Les cumuls de précipitations seront généralement de l’ordre de 40 mm, mais 70 à 100 mm sont possibles localement sous les cellules orageuses les plus vigoureuses.

Les six départements classés en orange:

Ain (01), Ardèche (07), Drôme (26), Isère (38), Loire (42), Rhône (69)

Catégorie planète Terre, questions d'actualitéCommentaires fermés

Plan hiver de niveau 2 sur l’Isère


Le plan hiver 2010/2011, mis en place à compter du 01 novembre 2010, a pour objectif de mettre à l’abri les personnes les plus démunies dont la vie serait menacée par les rigueurs de l’hiver.
Le niveau 1 du plan  « Grand Froid » a été déclenché le 25 novembre 2010.

Les prévisions de Météo France pour le département de l’Isère annoncent pour les prochains jours des températures ressenties inférieures à –5°C. Aussi, le niveau 2 du Plan est déclenché à compter de ce soir.
En conséquence, le préfet de l’Isère appelle l’ensemble des acteurs du plan hiver à faire preuve d’une grande vigilance. Les services de police et de gendarmerie, les services de secours devront à l’occasion de leurs interventions accorder la plus grande attention au repérage de personnes pouvant se trouver en difficulté.

Le Préfet de l’Isère rappelle que la coordination de l’ensemble du dispositif est assurée par le numéro d’appel gratuit 115, chargé de trouver un hébergement aux personnes sans domicile fixe.

Ce service peut être mobilisé par toute personne sans abri et plus généralement par tout citoyen. Il s’agit d’un numéro gratuit accessible 24 heures sur 24.

Veiller aux plus fragiles d’entre nous est aussi un devoir citoyen.

Si vous vous trouvez en présence d’une personne en difficulté, les bons réflexes sont les suivants :

  • composez le numéro d’appel gratuit « 115 »,
  • soyez précis dans le signalement de la personne : adresse et difficultés repérées,
  • si la personne apparaît en détresse physique immédiate, signalez le au numéro 15 (urgences médicales) ; dans ce cas ne laissez pas la personne seule et attendez avec elle les secours.


Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Mobilisation face aux caprices du climat


Suite aux dérèglements climatiques qui se sont implantés sur notre pays, la FNSEA demande que des mesures soient prises.

« Trop d’eau dans le Var avec des conséquences dramatiques ; une sécheresse insidieuse dans de nombreux autres départements français. Le climat joue avec les nerfs des Français et plus encore avec les conditions de production des agriculteurs très difficiles et inquiétantes pour le reste de l’année.

La situation de nombreux éleveurs est désormais très préoccupante. En effet, ceux-ci manquent cruellement de fourrage dans des départements où la pluviométrie a été insuffisante.

Face à cela, la FNSEA, réunie en Conseil fédéral ce jour, a appelé l’ensemble de son réseau à se mobiliser et à s’organiser afin que partout où cela est possible on garde la paille pour la donner à ceux qui en ont besoin. C’est une question de responsabilité et de solidarité.

Dans ce même objectif, la FNSEA demande au ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, Bruno Le Maire, d’intervenir pour obtenir une dérogation à l’interdiction d’utiliser les jachères pour l’alimentation animale. C’est une décision de bon sens qui doit être prise par les autorités européennes pour apporter un soutien à des situations financières déjà très dégradées. »

Catégorie agricultureCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juin 2020
L Ma Me J V S D
« mai    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+